le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est désormais fermée, merci à tous.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Les piques révolutionnaires

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3666
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Les piques révolutionnaires   Lun 16 Fév 2015 - 22:02

Bonsoir,
Je m'intéresse actuellement aux piques révolutionnaires.
Voici un document passionnant sur des propositions d'utilisation en 1792, le Manuel du citoyen armé de pique ou instruction raisonnée sur les divers moyens de perfectionner l'usage et la fabrication des piques:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k44026f/f2.image.r=Manuel%20du%20citoyen%20arm%C3%A9%20de%20pique%20ou%20instruction%20raisonn%C3%A9e%20sur%20les%20divers%20moyens%20de%20perfectionner%20l%27usage%20et%20la%20fabrication%20des%20piques%20.langFR

Une démonstration sympathique de l'utilité de piquiers mêlés aux fantassins armés de fusils, notamment des Chasseurs. Un panachage que l'auteur espère efficace contre la cavalerie et pour la défense de positions, mais aussi pour la charge ! L'auteur prévoit même des piques à manches en tubes ajustables les uns au bout des autres selon la longueur désirée: comme les épieux de chasse de nos jours ! Il prévoit aussi de remplacer le talon par une crosse avec dard pour épauler ou planter la pique selon les circonstances. D'autres éléments sont intéressants sur la forme du fer pour le rendre plus efficace (lame larges à arrêtes) et plus effrayant (lames brillantes, banderoles tricolores à la hampe).
Des piques à feu, pouvant tirer à travers ces tubes creux, sont même proposées.
Des propositions intéressante avec un corps de piquier bien équipé (piques ajustables, pistolets doubles à baïonnette, peut être une carabine courte... Voir d'un petit bouclier et de pilum pour le premier rang... On reconnait là les révolutionnaire qui ont fait leurs humanités !) efficace si bien discipliné... Mais du coup certainement peu compatible avec un contexte révolutionnaire où la quantité d'arme prime sur la qualité, où les armes à feu manquent et où les troupes ne brillent pas par leur expérience et leur discipline.
La proposition est aussi faite de créer des lanciers pour la cavalerie, or on sait que ce sera fait sous le Premier Empire.

Pour en revenir aux piques "réglementaires"...
Connaissez-vous la taille des piques de 1792 ?
Connaissez-vous un exemple de talon d'origine ?

Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mar 17 Fév 2015 - 9:21

Bonjour,
il faut trouver le N° 69 de Traditions Magazine, Michel Pétard y consacre 6 pages!
Tout est détaillé, de la fabrication à l'emploi, avec plusieurs modèles en dessins et photos.

Le fer fait 57 cm, le bois entre 260 et 325 cm et le sabot 19 cm.
Ce qui donne une longueur totale de 3,36m à 4m.

Epure originale conservée au Musée de l'armée:


Affiche du 18 septembre 1792, reproduction parue dans la Sabretache de 1911:
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3666
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mar 17 Fév 2015 - 10:25

Bonjour,
Merci beaucoup !
Je vais essayer de me trouver ce magazine.
Pour le sabot, je trouve qu'il a quand même une certaine ressemblances (en prenant en compte la marge de chaque forgeron) avec ceux présentés ici:
http://www.passionmilitaria.com/t51881-lances-ancien-regime
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mar 17 Fév 2015 - 11:00

En effet, seule la bague est moins large.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
marlain4648
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 694
Age : 71
Localisation : Savoie
Thème de collection : collection reglos et Savoie Sarde
Date d'inscription : 06/02/2013

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 18:50

la pique et le talon


le talon est moins fréquent que la pique
Revenir en haut Aller en bas
kartman27
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 32
Localisation : NORMANDIE
Thème de collection : Baïonnettes US et Cuirassiers Français
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:09

Bonsoir,

N'étant pas du tout connaisseur de cette période de l'histoire ni des armes utilisées à cette époque, à quoi servait le talon ?

Est ce cet objet en forme de tee (golf) à droite de la pique, que les piquiers plantaient dans le sol pour y placer la pique en position défensive ?

Il me semble avoir vu dans un livre ou un film je ne sais plus, qu'ils utilisaient leurs pieds pour bloquer la pique !

Cdt
Loïc
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:17

Un talon sur une longue pique de piquier XVII° sert effectivement à ancrer la pique au sol pour recevoir une charge de cavalerie.

Accessoirement il sert aussi de fer de secours car ces longues (4m50 à 5m) piques cassent facilement avec le choc d'un cheval ou d'un cavalier.
Il suffit alors de retourner la partie arrière de la pique cassée et de s'en servir de demi-pique avec le talon comme fer, la partie avant restant dans le corps du cheval ou du cavalier.

Sur une pique courte comme la pique révolutionnaire les deux possibilités sont envisageables, mais surtout l'ancrage au sol.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
marlain4648
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 694
Age : 71
Localisation : Savoie
Thème de collection : collection reglos et Savoie Sarde
Date d'inscription : 06/02/2013

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:20

merci du renseignement , effectivement je ne m'étais jamais posé la question
Revenir en haut Aller en bas
djon
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 978
Localisation : belgique
Thème de collection : sabre et epee empire
Date d'inscription : 24/05/2014

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:20

bonsoir j en possede une aussi
Revenir en haut Aller en bas
djon
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 978
Localisation : belgique
Thème de collection : sabre et epee empire
Date d'inscription : 24/05/2014

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:21

Revenir en haut Aller en bas
djon
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 978
Localisation : belgique
Thème de collection : sabre et epee empire
Date d'inscription : 24/05/2014

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:22

Revenir en haut Aller en bas
djon
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 978
Localisation : belgique
Thème de collection : sabre et epee empire
Date d'inscription : 24/05/2014

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:22

Revenir en haut Aller en bas
djon
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 978
Localisation : belgique
Thème de collection : sabre et epee empire
Date d'inscription : 24/05/2014

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:23

Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:29

Beau marquage!

Voici le "manuel du citoyen armé de piques":
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k44026f.r=manuel+du+citoyen+arm%C3%A9+de+la+pique.langFR
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:30

Extrait de ce manuel:
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
djon
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 978
Localisation : belgique
Thème de collection : sabre et epee empire
Date d'inscription : 24/05/2014

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 19:31

merci crevette
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3666
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 20:12

De belles piques que voilà !
Voici la mienne rentrée dernièrement et pas encore nettoyée (elle est marqué sur l'autre face):



Le manuel dont je parlais plus haut est très intéressant, mais mais pour ce qui est de l'utilisation tactique de la pique ça reste les propositions d'un individu (d’ailleurs qui est l'auteur ?) et pas forcément ce qui se faisait dans les faits.
D'ailleurs connaissons nous un règlement officiel pour la pique ?

Joli talon Marlain, il ne doit pas être évident à trouver. Si je remonte ma pique j’essaierai peut être d'en faire refaire un (le cas échéant je te demanderai peut être d'autres vues).
Revenir en haut Aller en bas
kartman27
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 2481
Age : 32
Localisation : NORMANDIE
Thème de collection : Baïonnettes US et Cuirassiers Français
Date d'inscription : 26/10/2010

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 20:18

Merci beaucoup pour l'explication !

Un double emploi pour ce si petit objet ! Wink

Bonne soirée
Loïc
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 20:23

Ce manuel me semble être un règlement plus ou moins officiel car on peut y lire les commandements du maniement de la pique (vers la fin).
En tous cas Pétard n'en cite aucun autre.
Comme c'était pas vraiment une arme de militaire mais de citoyen/milicien, je doute qu'autre chose ait existé.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3666
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Mer 18 Fév 2015 - 21:04

J'ai lu une bonne partie de ce livre et il ne s'agit pas d'un règlement officiel mais bien de propositions d'un citoyen quant à la meilleur façon d'utiliser les piques et de les améliorer. D'ailleurs une bonne partie de sa tactique repose sur l'utilisation de rangs de piques de tailles différentes (soit fixes, soit des piques en tubes comme décrites dans mon premier message) afin que deux, trois ou quatre rangs puissent former un mur de piques régulier.
Or à ma connaissance de telles unités de piquiers organisées avec un échelonnage des tailles de pique n'a jamais été créé officiellement ?
D'autres ont fait des propositions, comme ce Mr. Scott que l'auteur critique souvent, bien qu'il reprenne certaines de ses propositions.

Après, il est possible qu'il ait servi de base pour les officiers ayant des armes armées de piques.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Jeu 19 Fév 2015 - 9:09

Cathelineau a écrit:

Or à ma connaissance de telles unités de piquiers organisées avec un échelonnage des tailles de pique n'a jamais été créé officiellement ?

Déjà du temps des Tercios espagnols il n'y avait pas de longueurs de piques différentes selon les rangs, mais seulement des façons de les tenir qui étaient différentes.
Et ces Tercios étaient parfaitement organisés et disciplinés.

Différentes longueurs de piques est simplement irréalisable, sauf avant le 1° choc.
Ensuite les rangées de derrière viennent boucher les trous de devant et c'est déjà foutu.


Vu le foutoir qu'étaient les "troupes" révolutionnaires, ça me semble plus qu'impossible!
Déjà créer un seul rang cohérent devait être au dessus de leurs maigres possibilités Laughing

La révolution c'est le massacre de l'armée française par la canaille de l'époque: déclaration officielle du général de Sonis à qui on demandait d'organiser les fêtes du 14 juillet dans sa ville.
Or la canaille n'est ni disciplinée ni organisée.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3666
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Jeu 19 Fév 2015 - 9:41

Je suis bien d'accord. L'auteur propose que quand l'homme change de rang il enlève ou ajoute un tube pour adapter la longueur de sa pique... Ce qui est plus facilement réalisable sur le papier qu'au combat.
C'est pour ça que je doute que ce document est pris vraiment valeur de règlement officiel.

Qui plus est lors de l'amalgame les conscrits ne pouvaient même pas bénéficier de l'expérience des troupes d'Ancien Régime sur ce point puisqu'elles n'utilisaient plus cette arme.
Je pense que, sauf cas qui m'est inconnu d'unité bien constituée, l'usage de la pique s'est appris sur le tas, de façon plus ou moins improvisée. Ne pas oublier que la tactique révolutionnaire est basée sur la charge à outrance (du moins par les plus irréductibles). Peut être certains arrivèrent à mettre en place un panachage cohérent pique / fusils.
Cela dit, malgré tout le discrédit qui plane sur la pique, il faut reconnaitre que ce n'était pas forcément l'arme la plus inadaptée tant que les fusils envoyés manque de munitions...
Enfin la pique est déjà une arme très symbolique, c'est bien l'arme par excellence du révolutionnaire qui peut avoir un double effet psychologique (bénéfique à son porteur, négatif pour celui en face).
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Jeu 19 Fév 2015 - 9:52

Il parle en effet beaucoup de la pique tubulaire, et aussi de la pique à crosse dont il montre le dessin tout à la fin.
Et même d'une pique à feu...
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Jeu 19 Fév 2015 - 10:07

Gallica a une nouvelle version infiniment plus pratique pour lire (défilement vertical) et pour chercher un mot dans le texte (à gauche "recherche dans le document"):
http://gallicalabs.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k44026f/f50.vertical
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3666
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Jeu 19 Fév 2015 - 10:34

Il est possible sinon de télécharger le document en pdf, c'est ce que j'ai fait. Comme ça on l'a sur l'ordi, avec le défilement vertical et l'option "recherche". Wink

Ses piquiers surarmés avec carabines et pistolets doubles à baïonnette voir bouclier et pilum auraient été difficilement équipable en 1792 alors que justement les piques viennent pallier au manque d'armes...
Par contre ses prescriptions quant à l'utilisation de banderoles sur les piques pour effrayer les chevaux est plus facilement faisable. Même si je doute que ça suffise à apeurer un cheval bien lancé...


Dernière édition par Cathelineau le Mer 13 Jan 2016 - 21:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Jeu 19 Fév 2015 - 10:44

En tous cas crier fort devant des chevaux est très efficace!
Vérifié à la bataille de Montmirail l'an passé en (petit) carré face à une (petite et molle) charge de cuirassiers.
Un canasson est effrayé par tout ce qu'il ne connaît pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3666
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Jeu 19 Fév 2015 - 11:05

Oui, mais justement est-ce qu'un cheval sorti pour la reconstitution et un cheval de la cavalerie fin XVIIIe / début XIXe réagirait pareil ?
Je connais plus le Premier Empire et pour cette période je peux dire que les chevaux français étaient habitués au bruit, aux détonations, à la fumée et à l'odeur de la poudre. Ils chargeaient en se faisant tirer dessus à blanc, on leur lâchait une salve à blanc au moment de manger... De manière à ce qu'ils ne soient pas effrayés lors de la bataille. Bon, ça c'est quand on avait le temps, en 1813 on a vu des escadrons de cavalerie se disperser quand l'ordre fut donné de sortir les sabres, le bruit effrayant les chevaux inexpérimentés et les cavaliers tout aussi néophytes tombant de leur monture...
Je ne sais pas si les chevaux des armées royales opposées au troupes révolutionnaires avaient un entrainement particulier à ce niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28954
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Jeu 19 Fév 2015 - 11:23

Je pense que oui, ils étaient bien habitués à tout ce qui pouvait les effrayer!
Sinon la cavalerie n'aurait plus d'intérêt si la moitié des cavaliers se retrouvait à terre au moindre fanion.

Les chevaux de Montmirail étaient des chevaux de location, mais habitués tout de même aux coups de feu et à la foule.

Au 8° RH d'Altkirch on avait fait une prise d'armes avec la garde à l'étendard à cheval.
Quelques jours ont été nécessaires pour habituer les chevaux au bruit, à l'étendard, à la foule, aux hauts-parleurs, aux commandements etc...
A tout, sauf au claquements du maniement des armes, et dès le dernier mouvement du Présentez-armes les chevaux ont été effrayés Laughing

Depuis l'antiquité la pique était l'arme la plus efficace contre une charge de cavalerie, qu'elle mesure plus de 7 m comme au XVI° siècle ou à peine 3 m comme en 1792.
A certaines époques, souvent le premier rang avait des fanions en haut des piques, simplement pour faire beau et impressionner ou pour effrayer les chevaux?
On est en droit de se poser la question!
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
curly red ryder
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3144
Localisation : Bourgogne
Thème de collection : baïonnettes
Date d'inscription : 15/11/2014

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Jeu 19 Fév 2015 - 11:31

Les chevaux militaires étaient éduqués pour ne pas réagir face aux cris, bruits divers et agressions!

Je doute largement qu'un cri même de foule fasse reculer une ligne de cavalerie lance au galop.

La pique contre le cheval c'est tout ou rien, sous le poids la hampe se brise et le cheval continue sur sa lancée, le seul avantage c'est que le cavalier est projeté "par dessus bord" et "s'écrase" dans les rangs ennemis où il est achevé par la piétaille. C'est très bien montré dans le film Braveheart! mais le piquier se retrouve désarmé!

L'avantage du fusil sur la pique c'est le gros calibre à balle lente qui assomme le cheval (c'est aussi le but de la balle de .45 américaine!) avant qu'il ne soit arrivé au contact avec les carrés. L'usage d'une pique au combat sous la révolution est de ce fait peu envisageable dans les batailles, mais il est parfait comme arme de maintient de l'ordre dans les villes et je pense que c'est là qu'elle a eu son usage, les fusils étant réservés aux troupes combattantes.

La pique est une meilleure arme contre le fantassin que contre la cavalerie, contre la cavalerie la meilleure arme est l'arc tiré à la façon anglaise, c'est à dire comme une mitrailleuse avec plusieurs volées en l'air en même temps. Pour arrêter une charge de cavalerie on ne fait pas mieux la chevalerie française l'a bien souvent constaté à ses dépends. Un piéton face à trois rangs de piques est stoppé, comme une foule face à plusieurs rangs de piques va reculer!
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3666
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   Jeu 19 Fév 2015 - 11:59

Oui enfin l'arc fin XVIIIe / début XIXe a montré son inefficacité, notamment en Russie où les Baskirs n'ont jamais réussit à grand chose. Mais je reconnais que ce n'est pas ce que tu préconises, cependant des archers à pieds bien entrainés ça ne se forme pas aussi vite que de l’infanterie armée de fusils, c'est donc peu compatible avec des armées de conscription.
Sans oublier l'effet psychologique du tir de salve qu'on retrouve peut être moins avec une volée de flèches.

L'avantage du fusil est pied de balayer un rang de cavalerie à quelques pas de la ligne d'infanterie et d'entrainer la confusion et la chute des rangs suivants. Toutefois quand les rangs même ralentit finissent par arriver au contact mieux vaut avoir de quoi le tenir à distance et là la pique à largement l'avantage sur le fusil (l'allongement des baïonnettes et le port du shako découlent d'ailleurs directement de cette confrontation).

Quant à l'usage tant vanté pour le maintien de l'ordre en ville j'avoue que j'ai des doutes. Nous sommes dans des espaces souvent confinés: ruelles souvent étroites (même dans Paris avant Haussmann), possibilité d'avoir à intervenir dans des espaces clos, pour le coup la pique devient vite encombrante et à mon humble avis moins efficace que le fusil qui est plus court, garde la menace de l'arme blanche mais permet aussi de raisonner le récalcitrant à distance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les piques révolutionnaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les piques révolutionnaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» des piques aiguilles
» Les combats les plus épiques et les plus décevants ... (Spoil)
» [25/06] Appel aux armes - SdA - 300pts
» pique-aiguille - recyclage de cd ;)
» Tuto Tomate pique -aiguilles .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: L'histoire et les guerres anciennes :: De l'antiquité à la révolution :: Armes-
Sauter vers: