le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

Partagez
 

 Mon grand-pere maternel

Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel Laurent
Adjudant
Adjudant
Daniel Laurent

Nombre de messages : 184
Age : 66
Localisation : Francais de Bangkok
Date d'inscription : 01/11/2007

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyDim 27 Juil 2008 - 10:45

Bonjour,

Mon grand-père maternel était cheminot, la SNCF. Ancien combattant de 14-18, il avait été gazé prés de Verdun et s’en était tiré par miracle grâce à un camarade de tranchée, qu’il appelait «mon poteau » avec qui il a partagé un masque à gaz le temps de se sortir de la zone dangereuse. Il en est resté asthmatique pour le restant de sa vie.

En 39, il était en poste dans une importante gare de triage dans le centre-est de la France. À cause de son asthme, il n’a pas été mobilisé mais quelques copains à lui y sont allés et ne sont pas revenus. Son opinion claire et nette quant aux «boches » n’en n’est devenue que plus claire...

Pendant l’occupation, tous les convois militaires allemands à destination de la France passaient par la. La gare était sous contrôle d’employés allemands de la Reichbahn.

Début 41, avec quelques autres cheminots français, il a commencé à régulièrement recopier la liste des convois annoncés pour les jours à venir, avec horaires et contenu : Troupes, véhicules, munitions, etc.

Connaissant l’organisation et la minutie allemande, tout ceci était très précis.

Un des cheminots avait le contact avec un groupe de résistance qui disposait d’une radio et cela partait pour Londres.

En 42, le système a changé. D’une part les bombardiers alliés avaient tendance à arroser la zone, donc aussi la ville, et la manie d’arriver trop tôt ou trop tard. D’autre part, un maquis s’était installé dans la région et un cheminot, ancien de la CGT, avait le contact avec eux.

Les petites listes sont donc parties pour le maquis, via un adolescent qui partait régulièrement se «promener » en vélo dans les bois et «perdait » un papier à l’endroit convenu.

Je n’oublierais jamais le jour ou mon grand-père m’a emmené sur le terrain ou se trouvait la gare, qui n’existe plus aujourd’hui. Il m’a montré le ravin, à la sortie de la gare, qui leur a permis leur plus beau coup.
Je le cite, il me l’a racontée plusieurs fois celle la :

« Bon, les maquisards, c’était les cocos, mais eux ont moins ils savaient être à l’heure. Tu vois, ils avaient mis le pétard la, étaient planqués là-bas, et quand le convoi est passé, boum et hop ! les panzers sur le dos dans le ravin »

Et il se marrait comme une baleine, puis commençait à tousser, saletés de gaz, et sortait de sa poche un mouchoir à carreau grand comme une serviette de bain.

Pour donner confiance aux employés de la Reichbahn, lui et ses copains portaient régulièrement la Francisque Pétainiste. Il me l’a donné, sa Francisque, je l’ai toujours. Cela leur a valu quelques démêlés à la Libération avec les résistants de la 25éme heure qui n’avaient pas tout compris. Heureusement pour eux, les «cocos» du FTP étaient la aussi et ont calmé le jeu.

De longues années plus tard, l’adolescent qui partait avec son vélo et son petit papier se «promener à la campagne » m’a humblement avoué qu’il ne faisait pas cela par patriotisme mais tout bêtement pour épater la fille du cheminot.

Bon, vous avez compris, c’était mon père et la fille du cheminot, c’était ma mère.
Revenir en haut Aller en bas
http://derniereguerremondiale.net/indexDGM.php
JRambo
Caporal
Caporal
JRambo

Nombre de messages : 92
Age : 30
Localisation : Ariège 09 / Rennes 35
Thème de collection : VTT, Mes potes !
Date d'inscription : 15/12/2006

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyDim 27 Juil 2008 - 14:13

Enorme vraiment une jolie histoire tu as bien de la chance d'avoir des témoignages comme cela ...
Si tu en as d'autre n'hésite surtout pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://les3oufdu09.skyblog.com
Daniel Laurent
Adjudant
Adjudant
Daniel Laurent

Nombre de messages : 184
Age : 66
Localisation : Francais de Bangkok
Date d'inscription : 01/11/2007

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyDim 27 Juil 2008 - 14:32

JRambo a écrit:
Si tu en as d'autre n'hésite surtout pas Wink
Ben j'ai aussi celui de ma maman

"Jacqueline L. était ma mère et elle nous a quittés, trop tôt selon moi, mais c’est la vie. Ce qui suit est basé sur les souvenirs de ce qu’elle m’a raconté lorsque j’étais adolescent.

Née début 1929, elle avait donc un peu plus de onze ans lorsque l’ouragan nazi s’est abattu sur la France. Cadette d’une famille de quatre enfants, son père était employé de la SNCF, cheminot donc, dans une importante gare de triage dans le Centre-Est de la France. Ancien de 14-18, gazé à Verdun, il a élevé ses enfants dans le souvenir des horreurs des tranchées et Jacqueline, dés son plus jeune âge, avait peur
«du boche ».

Leur maison était située dans la lisière sud de cette petite ville et c’est la qu’elle a vu passer les tristes cohortes de l’exode. Elle se souvenait avoir passé des heures à donner de l’eau à ces pauvres fugitifs. Elle, et son frère et ses sœurs, voulaient aussi partir, mais leur père a refusé. « Cela ne servirait à rien » disait-il, « Les boches nous rattraperons de toute façon ». La peur, donc, même avant l’arrivée des troupes allemandes, peur qui ne la quittera plus.

Elle n’a pas vu arriver la Wehrmacht. Avec sa mère et ses sœurs, elle était dans la cave de la maison pendant que son père et son frère enterraient les fusils de chasse dans le jardin.

La gare fut bien entendu annexée par les Allemands et son père ordonna très rapidement à ses enfants de ne s’en approcher sous aucun prétexte. Il avait prévu que les Anglais pouvaient la bombarder, ce qu’il firent d’ailleurs.

Une autre peur : « Papa va rentrer du travail ce soir ? »
Elle a dû bien sûr manger des rutabagas et des topinambours, mais les privations alimentaires ne la marquèrent pas. La ville était petite, moins de 2000 habitants, la maison avait un jardin où sa mère faisait pousser fruits et légumes. Il y avait aussi le poulailler, avec poules et lapins plus ce que les paysans du coin pouvaient fournir.

Elle continua à aller à l’école pendant toute la durée de la guerre, cours interrompus seulement par les alertes aériennes qui la faisaient courir, tremblante de peur, vers la maison heureusement située très loin de la gare. J’ai quelques-uns de ses cahiers de devoirs. Il s’agissait beaucoup de cuisine, de couture, de puériculture et autres taches ménagères. Vichy préparait les jeunes françaises non pas au travail ou à la patrie, mais à la famille, rôle qu’elle assuma d’ailleurs brillamment plus tard et dont j’ai largement bénéficié. Mais, la larme à l’œil, je me disperse, pardon.

Il y avait dans la ville une Kommandantur et quelques troupes d’occupation. A ma connaissance, rien de bien terrible, pas de Gestapo, quelques feldgraus âgés « planqués » là, quelques employés de la Reichbahn (Chemins de fer du Reich) dans la gare, un peu de Flak (défense anti-aérienne) autour de la gare, sans plus. Mais aller « en ville » que ce soit pour aller à l’école ou accompagner sa mère faire des courses l’inquiétait d’autant plus que sa mère lui faisait changer de trottoir quand elles risquaient d’en croiser un.

D’autres peurs vinrent. Malgré les précautions et le secret, elle comprit que son père faisait des choses « interdites » et recevait parfois à la maison des gens « dangereux » qui, parfois, passaient la nuit dans la cachette aménagée dans le grenier.

La peur, encore et toujours, c’est la permanence dans tout ce qu’elle a pu me raconter. Cette peur ne la quittera que fin 1944, quand son père pu lui jurer que les « boches » ne reviendraient pas.

Elle approchait alors des 16 ans et, parmi ses peurs, il y en avait une qui me concerne directement. Son père envoyait parfois un adolescent qu’elle connaissait bien en promenade dans les bois. Ce jeune homme, guère plus vieux qu’elle, partait à bicyclette pour aller porter
« quelque chose » à « quelqu’un ». Elle n’apprit que plus tard qu’en fait, il allait porter aux maquis les relevés de prévisions de passage de convois militaires allemands que son père et quelques autres cheminots recopiaient.

Du coup, elle épousa le cycliste en 1949. Ce courageux jeune homme, donc mon père, m’a avoué, des années après, qu’en fait, il ne faisait cela que pour épater la fille du cheminot. Typique des Laurent, cette affaire. Résistant pour pouvoir mieux impressionner les filles…"
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://derniereguerremondiale.net/indexDGM.php
Daniel Laurent
Adjudant
Adjudant
Daniel Laurent

Nombre de messages : 184
Age : 66
Localisation : Francais de Bangkok
Date d'inscription : 01/11/2007

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyDim 27 Juil 2008 - 14:46

Re,
J'ai aussi ca :

Marie-Louise Laurent

Ma grand-mère paternelle habitait dans une petite ville en zone occupée. La maison avait un étage et un balcon où elle faisait pousser des plantes vertes. S’occupant un matin de son petit jardin, Marie-Louise fit tomber par mégarde un pot de fleur dans la rue. Pas de chance, une patrouille allemande passait juste à ce moment là !

Fort heureusement, le pot s’écrasa au sol sans blesser personne. Les soldats de la patrouille se jetèrent à terre, fusil en main et prêts à défourailler. Le sous-officier qui les commandait regarda les restes de la «bombe terroriste », leva les yeux et vit la grand-mère pétrifiée sur son balcon.

Grands éclats de rire et commentaires en allemand qui firent également rire les soldats. Mais il fallait sévir. Verdict : Marie-Louise fut condamnée à payer un coup à boire aux soldats pour qu’ils se remettent de leurs émotions.

Totalement paniquée, elle ouvrit une bouteille de bon vin alors que de la piquette était disponible. Le grand-père, vétéran de 14-18, ne le lui a jamais pardonné.
Mad

Si mes temoignages de femmes non-combattantes vous interessent, d'autres, et pas de moi, sont disponibles la :
http://www.histoquiz-contemporain.com/Histoquiz/Lesdossiers/LaFrance19391945/femmes/menu.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://derniereguerremondiale.net/indexDGM.php
JRambo
Caporal
Caporal
JRambo

Nombre de messages : 92
Age : 30
Localisation : Ariège 09 / Rennes 35
Thème de collection : VTT, Mes potes !
Date d'inscription : 15/12/2006

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyDim 27 Juil 2008 - 20:02

Parfait celui de te grand mère pas mal dans son genre Wink
Merci beaucoup Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://les3oufdu09.skyblog.com
antoinedeverdun
Aspirant
Aspirant
antoinedeverdun

Nombre de messages : 395
Age : 26
Localisation : St-Aignan (41)
Thème de collection : La grande guerre et la Crypte de Saint-Aignan s/ Cher
Date d'inscription : 25/04/2008

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyLun 28 Juil 2008 - 15:46

Bonjour,

Merci beaucoup de ces témoignages fort interessants !
Et quelle prose ! tu devrais écrire des livres.

cdt, Antoine.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Laurent
Adjudant
Adjudant
Daniel Laurent

Nombre de messages : 184
Age : 66
Localisation : Francais de Bangkok
Date d'inscription : 01/11/2007

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyLun 28 Juil 2008 - 16:23

Bonjour,
antoinedeverdun a écrit:
Et quelle prose ! tu devrais écrire des livres.
Arf, des livres !
Merci Antoine, mais c'est un peu au dessus de mes modestes capacites

Par contre, permettre a ceux qui ont quelque chose a dire et ont la plume tremblante, je sais faire.

J'ai a mon actif plusieurs articles ecrits par "X et Daniel".
A votre entiere disposition a ce niveau.

biggrin
Revenir en haut Aller en bas
http://derniereguerremondiale.net/indexDGM.php
Invité
Invité



Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyMar 12 Aoû 2008 - 14:03

salut

superbes récits, véridiques de plus, de ces quelques héros ordinaires.

merci beaucoup et hommage a ces personnes
Revenir en haut Aller en bas
guillaumeb8777
Aspirant
Aspirant
guillaumeb8777

Nombre de messages : 300
Age : 35
Localisation : 17
Date d'inscription : 24/04/2008

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptySam 16 Aoû 2008 - 6:42

mdr l'arrière grand pere qui a jamais pardonné, j'imagine la scène lol. merci pour ces anecdotes.
Revenir en haut Aller en bas
mars91
Sergent
Sergent
mars91

Nombre de messages : 125
Age : 53
Localisation : Derrière mon ordi
Date d'inscription : 22/07/2008

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptySam 16 Aoû 2008 - 12:29

Salut,

Sans des hommes comme nos grand père la guerre aurait pu durée beaucoup plus longtemps et faire beaucoup plus de morts.

Martial
Revenir en haut Aller en bas
leondu78
Major
Major
leondu78

Nombre de messages : 246
Age : 23
Localisation : 78330
Thème de collection : Fr 14 40
Date d'inscription : 26/02/2009

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyDim 3 Mai 2009 - 17:27

super l'anecdote du pot de fleur ; moi j'aurais eu les pétoches !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://labatailledefrance.webnode.fr/
lezigouilleur
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 40
Localisation : Francia
Date d'inscription : 18/11/2007

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyMar 9 Juin 2009 - 15:38

vraiment bien racontée, l'histoire.

lecture interessante
a+, lezigouilleur
Revenir en haut Aller en bas
labulle
Général d'Armée
Général d'Armée
labulle

Nombre de messages : 1560
Age : 40
Localisation : gard
Thème de collection : all ww2 et fr année 30 et aprés ... et un peu tout et rien ...
Date d'inscription : 25/05/2009

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyMar 9 Juin 2009 - 19:26

superbe , merci de nous avoir fait partager ces moments , sympa à toi . biggrin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyMar 9 Juin 2009 - 19:58

De bien belles histoires tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
francodu22
Général de Division
Général de Division
francodu22

Nombre de messages : 1452
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Bataille de Normandie
Date d'inscription : 01/06/2009

Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel EmptyMar 9 Juin 2009 - 21:01

ouai vraiment jolie ton histoire Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mon grand-pere maternel Empty
MessageSujet: Re: Mon grand-pere maternel   Mon grand-pere maternel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon grand-pere maternel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hommage à Henri, mon grand-père maternel
» Je vais etre grand pere !!!!
» "Foto Opa" ou "Photo Grand-père" photographie les insectes en vol
» Un grand père et son petit fils
» Mon grand-père militaire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Le coin de Peter (BMC): être collectionneur ! :: Mémoires d'hommes :: Témoignages de vétérans-
Sauter vers: