le Forum Passion-Militaria
le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !



La bourse PassionMilitaria est FERMÉE

-36%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur la Centrale vapeur Calor PRO EXPRESS ULTIMATE
179.99 € 279.99 €
Voir le deal

 

 Un sabre Briquet mystérieux ...

Aller en bas 
+10
poddichini
l'Espagnol
Cathelineau
curly red ryder
leguetteur
an13
romainb046
CLOVIS 57
Crevette
St Etienne
14 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tribunusmilitum
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 3372
Age : 62
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un sabre Briquet mystérieux ...   Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 EmptyMer 27 Jan 2021 - 2:09

Bonsoir,

Rappel du débat :

Cathelineau a écrit:
je ne suis pas certain que le fait de faire une table des dimensions en 1854 signifie qu'il ait été fabriqué par Châtellerault à cette période.


CHAPE48 a écrit:
je ne vois pas l'intérêt de d'établir une table de dimensions si elle ne sert pas à donner les cotes de fabrication

Tribunusmilitum a écrit:
les tarifs des armes blanches ne donnent pas d'indication sur ce qui reste fabriqué ou non, mais simplement sur ce qui est en service. Ces tarifs ont pour but de fixer les imputations au budget de l’État, sur la masse du corps de troupe ou sur les fonds propres du soldat, en cas de perte ou de détérioration.

Pour apporter un élément supplémentaire à cette ancienne discussion, et étant admis que maintien en service et maintien en fabrication sont des choses bien distinctes, je crois qu'il est intéressant de rappeler que le sabre d'infanterie modèle 1816 figure dans la directive ministérielle du 19 octobre 1855, réglementant à compter du 1er janvier 1856 les inscriptions à faire figurer sur les lames des armes blanches produites à Châtellerault. Cela prouve non seulement que fin 1855, l'arme était encore fabriquée, mais encore qu'on n'envisageait pas de mettre fin à sa fabrication.

A cette date, dans les forces armées, seule la gendarmerie à pied de la ligne et de la Garde et certains marins faisaient encore usage du briquet, et peut-être certains personnels non armés du fusil (infirmiers, musiciens, commis, ouvriers...). Dans l'armée de terre, tous les glaives et briquets sont retirés du service le 5 mai 1868 (JMO 1868/1, p. 410). Dernier corps militaire à employer le briquet, la gendarmerie départementale l'abandonne le 22 décembre 1871, date à laquelle elle est dotée du fusil d'infanterie 1866 et de sa baïonnette (JMO 1871/2, p. 600 ; la carabine arrivera plus tard). A titre de tradition, les Invalides de l'Hôtel national garderont le briquet jusqu'au XXe siècle (date ?)

Quant aux deux sabres présentés en début de sujet, leur différence tient tout simplement à ce que le premier est un an XI et le second un 1816. Il suffit pour s'en convaincre de se reporter aux documents publiés par CHAPE48.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
Cathelineau

Nombre de messages : 5559
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un sabre Briquet mystérieux ...   Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 EmptyMer 27 Jan 2021 - 9:09

Bonjour,

Merci pour cette synthèse !

Tribunusmilitum a écrit:
Cela prouve non seulement que fin 1855, l'arme était encore fabriquée, mais encore qu'on n'envisageait pas de mettre fin à sa fabrication.

Je suis plus nuancé sur ce point. Qu'on envisage sa production à Châtellerault, bien entendu puisque l'arme est encore en service. Qu'on la fabrique encore dans cette manufacture... Peut-être, mais pas forcément... Reste à trouver trace de commandes passées à cette période, c'est fort possible ! Mais ce n'est pas cette planche qui nous le prouve.

Quant au sabre qui a fait l'objet de ce sujet, avec sa garde moins arrondie, il ne correspond pas parfaitement au modèle présenté sur la planche de Châtellerault. Modèle 1816 tout de même ? Surement. La monture produite par Manceaux est encore différente de la planche et du sabre présenté ici. Modèle 1816 ? Certainement, et fait même l'objet de commandes d'Etat. Dans les sources de la Monarchie de Juillet les An XI tendent à disparaitre et les 1816 sont partout: simplement rebaptisés ? Changement de chape ?
Si la planche nous montre bien le modèle 1816 produit dans la manufacture d'Etat, le fait est que ce qui est désigné alors sous le terme de "modèle 1816" ne se limite pas à ça.

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 3372
Age : 62
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un sabre Briquet mystérieux ...   Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 EmptyMer 27 Jan 2021 - 12:23

Bonjour,

Le fait que les briquets de l'an XI aient été utilisés bien après l'avènement du modèle 1816 ne me semble pas faire de doute. Il y a en revanche un point sur lequel je ne suis pas du tout d'accord, et c'est celui-ci :

Cathelineau a écrit:
Qu'on envisage sa production à Châtellerault, bien entendu puisque l'arme est encore en service.

Le maintien en service et la poursuite de la production sont deux choses bien différentes. Ainsi, en 1855, le sabre de cavalerie légère modèle an XI (ou XIII) est encore en service. Pourtant, sa production est arrêtée depuis 1816-1817. J'ai expliqué plus haut pour quelles raisons administratives il figurait encore sur les tarifs. En revanche, il n'est pas sur le document de 1855, lequel, comme on voit, ne mentionne que les armes de troupe en cours de fabrication. La remarque vaut aussi pour le sabre de cavalerie légère modèle 1816, en service mais dont la production a cessé, etc. :

Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 Chat_d10

Je maintiens donc que cette planche a valeur de preuve. Quant à la production à Châtellerault sous le Second Empire du sabre d'infanterie Mle 1816, elle est attestée, bien que les exemplaires soient rares. En revanche, il se peut que cette production ait connu une éclipse sous la monarchie de Juillet et la IIe République. Je ne parle évidemment que de la manufacture d'Etat.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
CHAPE48
Maréchal
Maréchal
CHAPE48

Nombre de messages : 2281
Age : 73
Localisation : Occitanie
Thème de collection : sabres XIXe
Date d'inscription : 18/12/2016

Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un sabre Briquet mystérieux ...   Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 EmptyVen 29 Jan 2021 - 15:47

Tribunusmilitum a écrit:
Bonsoir,


Pour apporter un élément supplémentaire à cette ancienne discussion, et étant admis que maintien en service et maintien en fabrication sont des choses bien distinctes, je crois qu'il est intéressant de rappeler que le sabre d'infanterie modèle 1816 figure dans la directive ministérielle du 19 octobre 1855, réglementant à compter du 1er janvier 1856 les inscriptions à faire figurer sur les lames des armes blanches produites à Châtellerault. Cela prouve non seulement que fin 1855, l'arme était encore fabriquée, mais encore qu'on n'envisageait pas de mettre fin à sa fabrication.

A cette date, dans les forces armées, seule la gendarmerie à pied de la ligne et de la Garde et certains marins faisaient encore usage du briquet, et peut-être certains personnels non armés du fusil (infirmiers, musiciens, commis, ouvriers...). Dans l'armée de terre, tous les glaives et briquets sont retirés du service le 5 mai 1868 (JMO 1868/1, p. 410). Dernier corps militaire à employer le briquet, la gendarmerie départementale l'abandonne le 22 décembre 1871, date à laquelle elle est dotée du fusil d'infanterie 1866 et de sa baïonnette (JMO 1871/2, p. 600 ; la carabine arrivera plus tard). A titre de tradition, les Invalides de l'Hôtel national garderont le briquet jusqu'au XXe siècle (date ?)

Quant aux deux sabres présentés en début de sujet, leur différence tient tout simplement à ce que le premier est un an XI et le second un 1816. Il suffit pour s'en convaincre de se reporter aux documents publiés par CHAPE48.

Cordialement

Bjr,
Merci d'avoir fait le point sur le port du sabre d'infanterie et son retrait à partir des documents officiels. C'est irréfutable!
CDT
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 3372
Age : 62
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un sabre Briquet mystérieux ...   Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 EmptyVen 29 Jan 2021 - 17:24

De rien, Jean.

En revanche, je me demande encore si le briquet a été fabriqué à Châtellerault entre 1831 et 1854. Je n'ai vu aucun exemplaire de cette période (même question pour Klingenthal entre 1831 et 1836).

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 3372
Age : 62
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un sabre Briquet mystérieux ...   Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 EmptyVen 29 Jan 2021 - 20:15

Cathelineau a écrit:
Reste à trouver trace de commandes passées à cette période, c'est fort possible

En voici un de 1854 (le fourreau, muni d'une chape à bouton, n'est vraisemblablement pas d'origine) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Contrairement à ce que dit le vendeur, ce sabre n'est pas destiné aux troupes de marine : les fantassins et artilleurs de marine étant alors respectivement dotés du sabre d’infanterie modèle 1831 et du sabre de canonnier monté modèle 1829, ce briquet ne peut être que celui d’un marin. Voir ce tableau :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Un sabre Briquet mystérieux ...   Un sabre Briquet mystérieux ... - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un sabre Briquet mystérieux ...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: L'histoire et les guerres anciennes :: De la période Napoléonienne et de la 3ème République :: Armes blanches-
Sauter vers: