le Forum Passion-Militaria
le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Lancement du livre PassionMilitaria
Les 101 histoires méconnues de la Seconde Guerre mondiale !
Le Deal du moment :
Réassort du coffret Pokémon 151 ...
Voir le deal

 

 Louis DEGONDE - Infanterie coloniale - du Maroc au Tonkin

Aller en bas 
AuteurMessage
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini


Nombre de messages : 77186
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

Louis DEGONDE - Infanterie coloniale - du Maroc au Tonkin Empty
MessageSujet: Louis DEGONDE - Infanterie coloniale - du Maroc au Tonkin   Louis DEGONDE - Infanterie coloniale - du Maroc au Tonkin EmptyLun 1 Avr 2024 - 11:35

Bonjour à toutes et tous,

une carte postale, un homme qui écrit à sa petite sœur pour lui souhaiter une bonne année, et un parcours à retracer. Voici donc le parcours de Louis DEGONDE, dans l'infanterie coloniale.

Louis DEGONDE est né dans le Cher, à Vernais, le 27 mai 1887. Il est le fils de Jean Degonde, 32 ans, journalier, et de Marie Péron, 26 ans, ménagère.
Louis exerçait le métier de livreur, auparavant « domestique de magasin ». Il possède une instruction primaire développée. La famille vivait au lieu-dit Les Couillets à Vernais.

Bien que de la classe 1907, il est déclaré bon pour le service armé en 1908, est mis en route le 7 octobre 1908 et arrive au corps le même jour, au 134ème régiment d’infanterie. Il se rengage pour 5 ans le 27 janvier 1910 à compter du 1er octobre au sein du 21ème régiment d’infanterie coloniale. Il passe au sein du 1er régiment de marche du Maroc le 28 avril 1911, et passe soldat de 1ère classe le 1er septembre. Le 24 avril 1913, il passe à nouveau dans l’infanterie coloniale, au 3ème RIC. Quelques mois plus tard, il se rengage pour 5 ans (4 octobre 1913, à la sous-intendance de Rochefort). Le 15 février 1914, il change à nouveau de régiment, et passe au 9ème RIC.
Il se rengage pour trois ans le 24 janvier 1920, toujours au sein du 9ème RIC. Finalement le 30 juin, il passe au 1er RIC. Le 11 décembre 1921, nouveau changement d’affectation : c’est le 21ème RIC qui l’accueille. Il passe dans la réserve en 1923, le 1er octobre et est renvoyé dans ses foyers (il revient à Vernais). Le 31 mars 1925, dans la réserve toujours, il passe au 23ème RIC puis est classé sans affectation le 1er août 1927.

Durant cette carrière dans la Coloniale, il participe à plusieurs campagnes : d’abord le Maroc. Il y est du 28 avril 1911 au 27 avril 1913. Il participe aux combats de Mechra Bou Derra au nord de Rabat le 22 mai 1911 ; puis deux jours plus tard aux combats de l’Oued Zegotta ; le lendemain à Nzala Beni Amar, 25 mai 1911. Plus tard, le 4 juin, il participe à l’attaque de nuit des camps de Fez, aux combats de Bahil le lendemain, 5 juin ; Meknès le 8 juin. Des combats ont lieu aussi en 1912, il y participe : le 16 août, affaire de Souk el Arba ; les 22 et 23 août aux combats de Ouham ; le 29 août, affaire de Ben Guerir ; enfin, les 6 et 7 septembre, les combats de Sidi bou Othman et la prise de Marrakech. Pour ces faits, il reçoit la médaille commémorative du Maroc et la médaille coloniale, avec agrafe Maroc. Il reçoit aussi, plus tard, la médaille militaire, au décret du 1er décembre 1912, paru au Journal officiel de la République française du 7 décembre de la même année.

Au moment où la Grande Guerre s’approche, il est en campagne au Tonkin, du 15 février 1914 au 31 mars 1915. Il participe à la campagne contre l’Allemagne depuis l’Indochine, du 1er avril 1915 au 23 octobre 1919. Il est ensuite à nouveau au Tonkin, pour deux phases, la première du 24 octobre 1919 au 4 août 1920 ; la seconde du 2 juillet 1921 au 9 janvier 1922.

De retour en métropole, il s’installe à Paris, au 12 passage Corbeau, aujourd’hui rue d’Aix, dans le 10ème arrondissement.
Le 18 août 1925, il se marie avec Joséphine Marie Barthélémy à la mairie du 10ème arrondissement. Sa femme est originaire d’Alsace, de Geiswassser (Haut-Rhin). Elle y est née le 19 mars 1920. Elle est la fille d’Adolphe Barthélémy, et de Marie Hinden, cultivateurs à Geiswasser.

Il meurt à Paris le 23 avril 1953.

Archives départementales du Cher, Vernais, naissances-mariages-décès, 1879-1888,  3 E 5284
Archives départementales du Cher, registres matricules, classe 1907, 2 R 664.

Cordialement

Louis DEGONDE - Infanterie coloniale - du Maroc au Tonkin 20240411

Louis DEGONDE - Infanterie coloniale - du Maroc au Tonkin 20240410
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis DEGONDE - Infanterie coloniale - du Maroc au Tonkin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Régiment d'Artillerie Coloniale du Maroc & 9e Division d'Infanterie Coloniale
» Colonel Humbert Louis infanterie coloniale
» Infanterie Coloniale & Pelisse coloniale - Présentez vos modèles !!
» Tonkin Dap Cau Đáp Cầu Caserne de l'Artillerie Coloniale
» France / Indochine : Régiment d'Artillerie Coloniale du Maroc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Après la seconde guerre mondiale ... :: Troupes coloniales et troupes d'Afrique-
Sauter vers: