le Forum Passion-Militaria
le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

 

 Un soldat - une histoire : le Nivernais Vincent POUILLOT, classe 1890

Aller en bas 
AuteurMessage
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini


Nombre de messages : 80383
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

Un soldat - une histoire : le Nivernais Vincent POUILLOT, classe 1890 Empty
MessageSujet: Un soldat - une histoire : le Nivernais Vincent POUILLOT, classe 1890   Un soldat - une histoire : le Nivernais Vincent POUILLOT, classe 1890 EmptyMer 28 Fév 2024 - 13:32

Bonjour à toutes et tous,

Vincent Louis POUILLOT est né le 14 août 1870 dans la Nièvre, à Germigny-sur-Loire, commune située proche de la frontière administrative avec le Cher. On lui donna, à sa naissance, le prénom de son père, 44 ans, vigneron. Sa mère s'appelait Marie Roy. Le couple vivait au lieu-dit Sesseigne, à l'est de la commune. Vincent Louis occupa la même fonction que son père, dans les vignes.

Vincent Louis, a effectué son service militaire au sein de la classe 1890, du bureau de recrutement de Nevers. Il fut incorporé au sein du 9ème Régiment de Dragons, à partir du 13 novembre 1891. Il est envoyé en congé trois ans plus tard, le 26 décembre 1894. Il passa dans la réserve de l'armée active le mois précédent.

Le certificat de bonne conduite lui fut accordé, et c'est le document que je vous présente en-dessous.

Sa formation militaire fut complétée de trois périodes d'exercices au sein du 37ème régiment d'Artillerie; la première du 4 au 31 octobre 1897, la seconde du 6 août au 2 septembre 1900, la dernière du 8 au 21 octobre 1906.

Il avait fondé une famille, après son mariage avec Anna Lejault (ou Lejot). Ils vivaient à Chevigny, sur le territoire au nord-est de Germigny, dans la belle-famille de Vincent, les parents d'Anna (Jean-Baptiste et Louise), avec leur fils, Maurice, né en 1900.

Il est décédé le 31 octobre 1907, au début de sa 38ème année, dans sa commune natale de Germigny.
Le mois précédent, en tant que président du syndicat des vignerons de la commune, et après de nombreuses récompenses dans les expositions, et 17 ans de pratique, il fut élevé au grade de chevalier de l'ordre du mérite agricole (décret du 31 août).


Archives départementales de la Nièvre, Germigny-sur-Loire, naissances, 1863-1882, 4 E 124/11.
Archives départementales de la Nièvre, bureau de recrutement de Nevers, classe 1890, fiches matricule n°1 à 500, R 183.
Archives départementales de la Nièvre, Germigny-sur-Loire, décès, 1907-1922, 4 E 124/19.
Archives départementales de la Nièvre, Germigny-sur-Loire, recensement de la population, 1906, 6 M 124/1.
Journal officiel de la République française, 3 septembre 1907.

Cordialement

Un soldat - une histoire : le Nivernais Vincent POUILLOT, classe 1890 20240246

Un soldat - une histoire : le Nivernais Vincent POUILLOT, classe 1890 20240247
Revenir en haut Aller en bas
 
Un soldat - une histoire : le Nivernais Vincent POUILLOT, classe 1890
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soldat - une histoire : le Nivernais Jean LEJAULT, classe 1865
» Un soldat - une histoire : le Nivernais Marcel Langoux, classe 1913
» Un soldat - une histoire : le Girondin Jean Victor Bonnal, classe 1912
» Un soldat - une histoire : Hubert Moreau, classe 1924
» Un soldat - une histoire : le Francilien Georges Griselle, classe 1907

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Le coin de Peter (BMC): être collectionneur ! :: Mémoires d'hommes :: Destins de soldats-
Sauter vers: