le Forum Passion-Militaria
le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !



Le Deal du moment :
Machine à emballer sous-vide à ...
Voir le deal
11.49 €
anipassion.com

 

 Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
DUCLOS
Général d'Armée
Général d'Armée
DUCLOS


Nombre de messages : 1531
Age : 48
Localisation : Bucarest
Thème de collection : Marine principalement
Date d'inscription : 29/01/2012

Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge Empty
MessageSujet: Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge   Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge EmptySam 29 Mai 2021 - 7:15

bonjour

petite trouvaille mais chargée d'histoire ! porte cigarette de la Garde de fer, mouvement faciste roumain , marqué des noms de 2 volontaires roumains qui mourront pendant la guerre d'Espagne ( en heros d'ou la gravure). Ce mouvement sera en partie détruit par Carol II mais des survivants legionnaires se rallieront au maréchal Antonescu lors de sa prise de pouvoir en 1941 (pour se faire ensuite éliminer définitivement par le marechal faciste ...) A noter l'intérieur marqué en allemand, Noel 1936....


Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge P1080713
Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge P1080714
Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge P1080715
Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge P1080717
Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge P1080716


et une petite deco espagnole de la croix rouge et un appareil de morse communiste années 50/60






Le nom officiel du mouvement était « Légion de l'Archange Michel » (en roumain : Legiunea Arhanghelului Mihail), d'où le nom de « Légionnaires » et de « Mouvement légionnaire » (en roumain : Mișcarea Legionară) adopté par ses 23 000 membres2 quels que soient les changements de nom de l'organisation. Son emblème à six faisceaux noirs (trois verticaux et trois horizontaux) fut appelé par dérision « la grille de fer » (en roumain : zgarda de fier). Son fondateur, Corneliu Codreanu, sut récupérer ce sobriquet en le transformant en « Garde de fer » (en roumain : Garda de fier) qui finit par désigner le mouvement. Plus tard, en juin 1939, la Légion forma un parti politique dénommé « Tout pour le pays » (en roumain : Totul pentru Țară).
Fondé le 24 juillet 1927 à Iași par l'instituteur d'origine polonaise Kornelius Zieliński qui se faisait appeler Corneliu Codreanu, le mouvement fut dirigé par lui jusqu'à son exécution par la police en 1938. Dans la première partie de son histoire, la Garde de fer est un mouvement très minoritaire, souvent pris en dérision et persécuté par la monarchie parlementaire roumaine, pro-alliée et membre de la Petite Entente. Il séduisit surtout des étudiants et des jeunes d'origine modeste, révulsés par la corruption. La crise de 1929, en accentuant les inégalités, profita au mouvement, qui se développait dans une Roumanie qui avait réalisé son unité politique à l'issue de la Première Guerre mondiale, mais où les minorités (dominantes avant 1918 dans les territoires ayant appartenu aux empires austro-hongrois et russe) avaient globalement un meilleur niveau d'éducation et de vie que la majorité roumaine rurale, et accédaient plus facilement à l'Université et aux hautes sphères économiques et culturelles3. Dans ce contexte, les « Légionnaires », souvent de jeunes paysans ou ouvriers, se voyaient eux-mêmes comme « l'essence de la nation » alors que les citadins occidentalisés les percevaient comme frustes et ignares4. La monarchie carliste en emprisonna beaucoup et en abattit quelques-uns lors de plusieurs incidents. Cela radicalisa les « Légionnaires » qui basculèrent dans la violence politique et raciste : en mars 1930, Codreanu forma la branche paramilitaire et politique de la « Légion »5.

Le 10 décembre 1933, le Premier ministre libéral roumain Ion Duca interdit la Garde de fer. Ses membres se vengent en assassinant Duca le 29 décembre 1933 dans la gare de Sinaia.

Profitant de la crise économique et de l'ascension des fascismes dans toute l'Europe, la Garde de fer acquiert une aura de « martyre de la nation » ployant sous la corruption des élites internationalistes, et commence à séduire des électeurs (d'autant que n'étant pas athée, mais au contraire chrétienne affichée, elle ne choque pas les anciennes générations et notamment les anciens combattants). En 1937, elle devient le 3e parti au Parlement, et le Premier ministre Octavian Goga accède à certaines revendications des « Légionnaires », formulées par d'autres électeurs aussi, en instituant un numerus clausus dans les universités, l'administration et l'armée, pour en limiter l'accès des minorités et favoriser celui des « roumains de souche ». Cette politique discriminatoire fut reprochée à la Roumanie par les Alliés bien qu'elle soit alors appliquée dans d'autres pays européens (Allemagne, Hongrie, Pologne, Italie, mais aussi Grande-Bretagne et France à leurs « indigènes » d'outre-mer) et dans plusieurs États des États-Unis. D'un autre côté, le gouvernement roumain continua à combattre la Garde de fer et en février 1938, le roi Carol II dissout le parlement où les députés « Légionnaires » formaient une minorité de blocage6.
« Légionnaires » abattus, le lendemain de l'assassinat d'Armand Călinescu, sur ordre de la dictature carliste : la banderole proclame « ainsi finissent les assassins traîtres à leur pays », les fascistes étant considérés comme des « agents de l'Allemagne », tout comme les communistes étaient traités en « agents de l'URSS ».

Codreanu est arrêté et emprisonné en avril 1938. Avec d'autres « Légionnaires », il est tué durant la nuit du 29 au 30 novembre 1938, officiellement en tentant de s'échapper, en fait en représailles pour le meurtre d'un ami du ministre de l'intérieur Armand Călinescu. Le 7 mars 1939, Călinescu devient le Premier ministre d'un nouveau gouvernement carliste. Il est assassiné le 21 septembre 1939 par des « Légionnaires » qui veulent « venger Codreanu »7,8. Des représailles mutuelles s'ensuivent, une ambiance de violence et de guerre civile s'installe dans le pays. Des intellectuels prennent position, certains approuvant la répression contre la Garde de fer (Tudor Arghezi, Nicolae Iorga, Mihail Sadoveanu), d'autres défendant le mouvement même s'ils n'approuvent pas sa violence (Emil Cioran, Neagu Djuvara, Mircea Eliade)9.
Revenir en haut Aller en bas
Woëvre
Major
Major
Woëvre


Nombre de messages : 218
Localisation : Lorraine
Thème de collection : militaria
Date d'inscription : 17/04/2021

Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge Empty
MessageSujet: Re: Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge   Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge EmptySam 29 Mai 2021 - 7:23

Bonjour,
Merci pour cette présentation des plus intéressante.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
roro771089
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
roro771089


Nombre de messages : 7906
Age : 54
Localisation : bray sur seine
Thème de collection : 501 RCC , 2DB et Tir sportif
Date d'inscription : 01/07/2010

Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge Empty
MessageSujet: Re: Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge   Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge EmptySam 29 Mai 2021 - 7:53

bonjour
belle presentation
Revenir en haut Aller en bas
34pontifical
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
34pontifical


Nombre de messages : 4441
Localisation : Occitanie
Thème de collection : FAFL / 2ème DB / GH2 / et au coup de coeur
Date d'inscription : 23/04/2013

Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge Empty
MessageSujet: Re: Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge   Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge EmptySam 29 Mai 2021 - 9:46

Bonjour à tous, 

Merci Duclos pour la présentation de cet étui à cigarettes car je ne connaissais pas ce mouvement fasciste roumain. 

Belle prise  Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge 261606 Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge 261606
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge Empty
MessageSujet: Re: Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge   Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un porte étui cigarette chargé d'histoire Roumanie faciste , morse, croix rouge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Télécharge Twilight - Chapitre 3 : hésitation dvdrip fr
» Le Chaperon Rouge [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Le coin de Peter (BMC): être collectionneur ! :: Vos découvertes-
Sauter vers: