le Forum Passion-Militaria
le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Le deal à ne pas rater :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex : où la ...
Voir le deal

 

 Joachim Peiper

Aller en bas 
+4
generalfeldmarschall fr
orpo57
6fjr
pas50
8 participants
AuteurMessage
pas50
Aspirant
Aspirant
pas50


Nombre de messages : 430
Age : 30
Localisation : cherbourg (50)
Thème de collection : Allemand WW2
Date d'inscription : 22/11/2008

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 22 Avr 2009 - 9:30

Joachim Peiper

Joachim Peiper (30 janvier 1915, Berlin - 13 juillet 1976, Traves, France) était un officier de la division blindée 1re division SS Leibstandarte Adolf Hitler. Lieutenant-colonel lors de l'offensive des Ardennes en décembre 1944, il fut condamné à mort pour crime de guerre par le tribunal militaire américain de Dachau en 1946 essentiellement pour le massacre de Baugnez commis par le Kampfgruppe dont il avait le commandement. Libéré en décembre 1956, il se retira en France à la fin des années 1960 pour y trouver la mort dans l'incendie criminel de sa villa.

Source : Wikipédia

L'article complet ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Joachim_Peiper


Autres articles : http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/l-axe-f3/joachim-peiper-t1724.htm

Bonjour
Je m'intérésse à l'histoire de Joachim Peiper , j'aimerais savoir si certaines personnes ont d'autres informations à son sujet et notamment sur les causes de sa disparition .

Cdlt pas50 .
Revenir en haut Aller en bas
6fjr
Soldat
Soldat



Nombre de messages : 8
Age : 25
Localisation : en france
Thème de collection : lire des livre sur les bataille de la seconde guerre mondiale
Date d'inscription : 10/10/2012

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 10 Oct 2012 - 6:16

Bonjour si vous voulez connaitre la vie de Joachim peiper je vous conseille le livre qui s intitule massacre a malmedy ? mais qui est plus centraliser sur le massacre de malmedy.
Revenir en haut Aller en bas
orpo57
Soldat
Soldat



Nombre de messages : 10
Localisation : Metz
Thème de collection : police allemande, territoires annexés par l'Allemagne
Date d'inscription : 01/11/2013

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyVen 1 Nov 2013 - 3:02

libéré fin 1957 de prison, il a travaillé comme conseiller en publicité pour Porsche à Stuttgart de 1958 à 1961. Il a du partir sous la pression des syndicats de l'usine. Puis il a eu le même poste chez Volkswagen à Reutlingen de 1961 à 1969.
Il a été jugé pour l'action de la "LSSAH" contre le village italien de Boves où 34 civils ont été exécutés. Il a bénéficié d’un non lieu.
En 1967 il a acheté une propriété superbe de 1 ha 1/2 à Traves en Haute Saône (pas très loin de l'Allemagne) et a décidé d'y vivre après le procès de se faire oublier. En tant que membre de la CEE, il obtient en 1972, le statut de résident privilégié. Officiellement, il faisait des traductions d'ouvrages militaires. Jusqu'à ce que le parti communiste de Haute Saône découvre son passé et lance une campagne pour son expulsion. L'affaire Peiper a commencé avec une campagne de presse par le parti communiste de Saône et Loire en juin 1976, contre le « criminel de guerre » Peiper.
Suite à cette campagne politique son autorisation EEC de vivre en France devait se terminer en février 1977.
Dans la nuit du 13/14 juillet 1976, après l'incendie de sa maison, un corps brûlé a été découvert : Peiper ou pas, les circonstances sont incertaines en dépit de la déclaration officielle de la mort après enquête.
Dans une série d'articles et un livre ont été donnés une autre version : il a lui-même organisé sa « mort » pour disparaître et vivre tranquillement quelque part sous une fausse identité.

L’enquête a été confiée à la police judiciaire (S.R.P.J.) de Dijon en liaison avec la Gendarmerie de Haute-Saône.

Les conditions réelles de l'incendie criminel aussi bien que les auteurs n'ont été jamais vraiment expliqués. En plus, la tête de Peiper a été perdue lors d'un transfert de Traves en Allemagne. Ou il est mort dans l'incendie criminel ou il a organisé sa « mort » en vue de vivre tranquille sous le faux nom loin de Traves ?
Un jugement du Tribunal de Grande Instance de Vesoul (près de Traves) a déclaré Peiper officiellement mort le 27.05.1977.


- Détail sur l’incendie criminel : 1 cocktails molotov mais les experts trouver 3 départs de feu dans différentes chambres.
- chiens : ses 2 chiens trouvés à quelques km de Traves et pas autour de la maison où Jochen était mort : inhabituel, a déclaré un expert des chiens ;
- autopsie pas convaincante :
aucune dent or trouvé, ses blessures ne peuvent pas être trouvés sur le corps profondément brûlé, colonne vertébrale en bon état alors que son médecin le Dr Burghardt a déclaré qu'il avait une malformation. Tête a été perdue entre la France et l'Allemagne lors du transfert d'expertise !
- sa mort arrange la justice française : fin de toute procédure.
- sa femme n'aura pas de problème financier : elle a reçu une pension et une assurance-vie de 30 000 DM pour sa mort


à 61 ans, 1,85 m et 80 kg Jochen était un homme actif. Il aurait pu décider de commencer une nouvelle vie (Belgique, Argentine...)

mais la question est sérieusement par tous les chercheurs : Jochen assassiné dans sa maison ?
Revenir en haut Aller en bas
generalfeldmarschall fr
Sergent
Sergent
generalfeldmarschall fr


Nombre de messages : 138
Age : 25
Localisation : la rochelle
Thème de collection : objet militaire
Date d'inscription : 13/08/2014

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 13 Aoû 2014 - 9:40

Joachim Peiper Fichier:Bundesarchiv_Bild_183-R65485,_Joachim_Peiper
Revenir en haut Aller en bas
dauran
Général de Division
Général de Division



Nombre de messages : 1443
Age : 52
Localisation : IDF
Thème de collection : Germany
Date d'inscription : 26/05/2012

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 13 Aoû 2014 - 9:44

Merci pour les infos. Je ne connaissais pas.

Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
generalfeldmarschall fr
Sergent
Sergent
generalfeldmarschall fr


Nombre de messages : 138
Age : 25
Localisation : la rochelle
Thème de collection : objet militaire
Date d'inscription : 13/08/2014

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 13 Aoû 2014 - 9:54

sa vie en France


À la retraite, en 1972, Peiper décide de s'installer avec sa femme en France, un pays où on ne lui reproche pas de crimes comme en URSS, Italie et Belgique. Il s'installe près de l'Allemagne, dans une région qu'il a déjà connue comme soldat et dont il a apprécié le cadre de vie110 : à Traves en Haute-Saône, au lieu-dit « le renfort111 ». Il est aidé par son ami Kettelhut (un Allemand aussi), son futur voisin112. Kettelhut est aussi un ancien soldat, ils ont servi dans la même division113.

Peiper achète un terrain et y fait construire sa maison114. Il y mène une vie discrète : peu bavard, inscrit sur liste rouge114, il ne se fait pas remarquer. Seuls ses chiens lui valent des ennuis à cause des aboiements : plusieurs plaintes sont même déposées115. Il lui arrive de recevoir des groupes d'Allemands, il se rend alors sur une hauteur derrière l'église et décrit ce qui s'y est passé pendant la guerre116. Les Renseignements généraux français affirment avoir ignoré même sa présence117.

Le 11 juin 1974, J. Peiper se rend dans un magasin de Vesoul pour acheter du grillage dans le but de construire un chenil pour ses chiens118. Le vendeur qui le reçoit n'est autre que Paul Cacheux, un ancien résistant communiste de la région, qui a parcouru le livre brun allemand (qui recense les crimes de guerre allemands) la semaine précédente, et il se souvient qu'il est question page 101 d'un certain Peiper qui a orchestré les massacres de Malmédy (71 Américains assassinés) et Boves (Italie) (un Oradour italien où une quarantaine de personnes ont été assassinées et le village brûlé)... Paul Cacheux parle allemand, Peiper a un fort accent, et Cacheux fait tout de suite le rapprochement et quand il pose la question à Peiper « Vous êtes bien Joachim Peiper ? » celui-ci devient blême... Cacheux est sûr d'avoir vu juste. L'homme est grand, il a la soixantaine, or le Peiper du livre fait un mètre quatre-vingt-cinq et est né en 1915 : tout correspond. Mais Cacheux est déstabilisé par les remarques de son entourage, et il attend le printemps 1976 avant de contacter un journaliste de L'Humanité, Pierre Durant119. Ce dernier se rend à Berlin et confirme l'identité du bourreau119. Westemeier affirme que c'est un historien à l’occasion d’une enquête dans les archives de la Stasi qui tombe sur le dossier Peiper et révèle le pot aux roses120.

Le 20 juin au soir, des militants communistes font des tags et du porte-à-porte dans Traves pour dénoncer la présence du criminel de guerre dans la ville. Le 21, un tract est distribué dans le même esprit121. Le lendemain (22 juin), un article du journal L'Humanité interpelle les autorités publiques : « mais que fait le Préfet pour faire cesser cette présence scandaleuse ? ». Peiper est en plus accusé de faire partie d'un réseau secret d'entraide d'anciens SS. Il s'ensuit une campagne médiatique nationale et Peiper reçoit des lettres de menace. Sa femme rentre en Allemagne122. Les autorités politiques, sous la pression médiatique, et négociant avec une FNDIRP désireuse d'intenter un procès, envisagent de ne pas renouveler son permis de séjour, le maire de Traves ayant donné un avis défavorable123.

Le 13 juillet, Peiper et Kettelhut décident de veiller, suite aux menaces reçues, mais vers 23 h 30, la garde des gendarmes s'achève alors que Kettelhut prend un somnifère et s'endort124. Entre 23 h 30 et 1 heure du matin, des coups de feu (au moins huit125) retentissent et un incendie ravage la maison de Peiper124. Les pompiers arrivent mais sont peu efficaces : la pompe est en panne124. Vers 1 heure du matin le 14 juillet, on retrouve un cadavre carbonisé, officiellement considéré comme celui de Peiper, sans qu'il ait toutefois été possible de l'identifier formellement126. Tout le village est auditionné115 ; le voisin Kettelhut n'a rien vu, rien entendu127. Un seul suspect, vite abandonné, sera désigné : Riquette, le cafetier de Vesoul124. Officiellement le scénario est le suivant : des hommes du village armés auraient attaqué la maison de Peiper après 23 h 30, ce dernier se serait défendu avec ses armes à feu et aurait eu le temps de brûler des documents gênants avant d'être carbonisé dans sa maison, enflammée par du mazout128 ; des chiens blessés seront retrouvés quelques kilomètres plus loin. L'hypothèse est émise que le reste calciné est celui d'un chien ; Peiper aurait monté la scène de toute pièce (d'où un cocktail Molotov inutilisé retrouvé sur la scène) ; il serait ensuite parti par le trou dans les barbelés, c'est l'itinéraire que le chien flaireur des gendarmes retrace129. Le 7 mai 1977, les experts défendent l'idée que rien ne prouve que le corps est celui de Peiper mais que rien ne s'y oppose non plus.
Revenir en haut Aller en bas
generalfeldmarschall fr
Sergent
Sergent
generalfeldmarschall fr


Nombre de messages : 138
Age : 25
Localisation : la rochelle
Thème de collection : objet militaire
Date d'inscription : 13/08/2014

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 13 Aoû 2014 - 23:12

et voila une photo avec Himmler


Joachim Peiper File:Bundesarchiv_Bild_101III-Weill-060-13,_Metz,_Heinrich_Himmler

Joachim Peiper Bundes10
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette


Nombre de messages : 44353
Age : 67
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 13 Aoû 2014 - 23:18

Légende Bundes Archiv: Sepp Dietrich (à gauche, derrière Himmler), Heinrich Himmler (au centre), et Joachim Peiper (à droite) à Metz en Septembre 1940.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Manstein
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs



Nombre de messages : 10800
Age : 37
Localisation : Québec
Thème de collection : US Vietnam
Date d'inscription : 03/03/2006

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 13 Aoû 2014 - 23:21

MERCI DE CITER VOS SOURCES !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
generalfeldmarschall fr
Sergent
Sergent
generalfeldmarschall fr


Nombre de messages : 138
Age : 25
Localisation : la rochelle
Thème de collection : objet militaire
Date d'inscription : 13/08/2014

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 13 Aoû 2014 - 23:23

a ok desol je ferait plus attention la prochaine fois
Revenir en haut Aller en bas
Afghanka7989
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
Afghanka7989


Nombre de messages : 782
Localisation : Maquis M (10)
Thème de collection : Résistance / SOE / US et Russe ww2
Date d'inscription : 19/06/2014

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 13 Aoû 2014 - 23:43

Bonjour, son porte carte:

http://www.december44.com/fr/collections.htm

http://colonelwinters.skyrock.com/3177873169-Musee-de-La-Gleize.html
Revenir en haut Aller en bas
generalfeldmarschall fr
Sergent
Sergent
generalfeldmarschall fr


Nombre de messages : 138
Age : 25
Localisation : la rochelle
Thème de collection : objet militaire
Date d'inscription : 13/08/2014

Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper EmptyMer 13 Aoû 2014 - 23:45

ok merci a toi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Joachim Peiper Empty
MessageSujet: Re: Joachim Peiper   Joachim Peiper Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Joachim Peiper
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'adjudant du diable: Joachim Peiper, commandeur des chars
» Kampfgruppe peiper
» pour peiper... insigne HJ Hamburg
» Hans-Joachim "Jochen" Marseille
»  Joachim Murat avec un petit plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: La seconde guerre mondiale (WW2) :: Les forces de l'Axe :: L'Allemagne :: Les grands chefs de guerre-
Sauter vers: