le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !



La bourse PassionMilitaria est FERMÉE !
La prochaine à la rentrée !

 

 L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres

Aller en bas 
AuteurMessage
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 15:53

Bonjour à tous,

voici un petit écrit au sujet des procédures d'engagement et de rengagement dans les Troupes coloniales au cours de l'entre-deux-guerres. Bonne lecture !


Le recrutement dans l'armée est un moment important que des affiches et des textes officiels viennent expliquer. Aujourd'hui j'ai souhaité m'intéresser au recrutement dans les Troupes coloniales au moment de l'apogée de l'Empire, c'est-à-dire dans les années 1920-1930, où la très grande majorité des territoires sont contrôlés et pacifiés.
Ainsi, d'abord, plusieurs affiches de recrutement peuvent servir de point de départ de mon étude.
Éditées dans les années 1920-1930, elles tentent d'attirer l'oeil du militaire déjà engagé et souhaitant se rengager, ou du novice qui souhaite intégrer l'armée. Quelques exemplaires ici sont intéressants.
D'abord, celle-ci :

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Wp_20128

Sous la protection et la direction de la République, on y voit un sous-officier de l'infanterie coloniale, en grande tenue modèle 1921 (si je ne dis pas de bêtises) présentant les avantages d'une entrée ou d'un rengagement dans les Troupes coloniales : « attrait des pays nouveaux », « quasi certitude de trouver là-bas une situation avantageuse », « bien-être inconnu dans nos pays d'Europe », « voyager gratuitement et étudier sur place, à loisir et sans frais », « primes importantes, avantages de solde ». Tout cela sur fond de paysages des quatre coins de l'Empire : un port algérien, des populations d'AOF, d'Indochine. Les couleurs chaudes sont là pour rappeler aussi le dépaysement.
Cette autre affiche est, elle aussi, intéressante :

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Wp_20126

Plus sobre, elle invite aussi les jeunes Français à s'engager ou se rengager dans les Troupes coloniales. On joue davantage ici sur la tradition militaire : un Tirailleur sénégalais et un sous-officier des Troupes coloniales, les drapeaux français et des régiments coloniaux et de l'Armée d'Afrique, des cartes de l'AOF et AEF, de l'Indochine et de Madagascar. Néanmoins, quelques paysages sont aussi présents afin d'inviter au dépaysement.
Cette autre affiche :

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Wp_20127

Elle est plus tardive pour la période qui nous intéresse, mais met en avant le militaire, le « design » du casque colonial modèle 1931, dans le cadre du désert saharien ou sahélien, en AOF.
Enfin, cette affiche très esthétique :

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Wp_20125

Elle appelle au voyage en Indochine, sur les bords du Mékong peut-être, au contact de la population locale. Ce militaire, en tenue blanche et casque colonial modèle 1886, semble contempler la beauté de la nature et des embarcations voguant paisiblement sur le long fleuve. Elle se veut plus sobre ; mais sûrement plus attrayante pour le jeune métropolitain prêt à s'engager dans les Troupes coloniales ou pour le sous-officier et l'officier prêts à se rengager.

Mais, que disent, au-delà de ces affiches invitant au « rêve » colonial, les documentations et textes officiels publiés par l'Inspection générale du recrutement des militaires de carrière, et par le Ministère de la Guerre ?

Pour s'engager, plusieurs conditions sont à remplir : avoir 18 ans accomplis, n'avoir encouru aucune des condamnations émises par les lois sur le recrutement. Il faut se présenter à une brigade de gendarmerie ou un centre mobilisateur, avec un extrait de l'acte de naissance (appelé « bulletin de naissance »). Puis, passage par la visite médicale, obligatoire, auprès d'un médecin militaire, ou un médecin civil désigné par l'autorité militaire.
Une fois ces étapes franchies, on lui constitue un dossier d'engagement provisoire, puis un engagement définitif s'il satisfait aux conditions requises.

Il faut ensuite préciser que les militaires engagés dans les Troupes coloniales, et désireux de servir plus longtemps que leur durée d'engagement, bénéficient d'avantages, plus importants que les militaires des régiments métropolitains. C'est d'abord la possibilité de choisir son régiment, soit en métropole, soit au Levant (Syrie, Liban), au Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc). De plus, c'est une prime (dite d' « engagement » ou de « rengagement ») qui vient compléter ce choix du régiment. Pour autant, on se rend compte que les avancements dans la carrière du militaire sont au même titre que dans les régiments métropolitains. Ainsi, par exemple, un sous-officier voulant entrer dans le corps des sous-officiers de carrière doit attendre la décision du Ministre. En revanche, il est possible, pour un sous-officier de carrière des Troupes coloniales, de demander l'obtention de son passage dans un autre corps de son arme, ou dans un corps des Troupes coloniales d'une autre arme. Là aussi, le Ministre doit donner son agrément.
Autre avantage permis aux sous-officiers et officiers des Troupes coloniales : au vu des conditions particulières d'emplois dans l'Empire, aucun emploi n'est prévu pour que le militaire aille au-delà de ses 55 voire 60 ans. Les soldes des militaires des Troupes coloniales font l'objet d'une majoration, que nous verrons à la suite.
De plus les militaires de carrière des Troupes coloniales ont le droit de bénéficier gratuitement d'une tenue de sortie différente de celle de la troupe ; on peut faire le lien ici avec les tenues des affiches expliquées précédemment : la tenue blanche par exemple.

Dès l'âge de 18 ans donc, un militaire de carrière peut servir dans les Troupes coloniales, mais seulement en Algérie, au Maroc, en Tunisie, et au Levant. Puis, à l'âge de 20 ans, il peut être considéré comme apte à servir « aux colonies » (entendons par là, l'AOF, l'AEF, les Antilles, Madagascar, l'Indochine, l'Océanie). Il a même la possibilité de choisir là où il veut servir : « le militaire de carrière peut ainsi satisfaire sans bourse délier le goût des voyages et, pendant la durée de son service actif, rechercher outre-mer l'emploi qu'il conviendrait le mieux à son activité au moment de sa libération » (extrait de l'Inspection générale du recrutement des militaires de carrière, 1928).

L'engagement dans les Troupes coloniales est variable suivant les années : de deux à cinq ans, soit à terme fixe (c'est-à-dire non résiliable avant la fin de la durée d'engagement), soit à titre résiliable (le contrat peut être « cassé » d'office, par mesure disciplinaire, soit après demande du militaire pour raisons personnelles ou « événements dans la famille »). Mais, pour évoluer dans la carrière, et notamment arriver aux grades de caporal ou brigadier, le militaire doit passer obligatoirement à un engagement à terme fixe.  

S'engager dans les Troupes coloniales, c'est aussi, comme on l'a vu plus haut, avoir la possibilité de choisir son arme, son régiment, ses lieux d'affectation et de casernement.
Il peut donc choisir l'Infanterie coloniale (choix possibles : Cherbourg, Paris, Aix-en-Provence, Brest, Rochefort), le Régiment d'Infanterie coloniale du Maroc (Rabat) les Tirailleurs sénégalais, en tant que cadre (Toulon, Aix-en-Provence, Montauban, Perpignan, Mont-de-Marsan, La Goulette, Alger, Gabès, Philipeville, Fez, Casablanca, et au Levant, sans précision sur le lieu précis), les Régiments et bataillons malgaches, en tant que cadre (Fontenay-le-Comte ou Périgueux), les Régiments indochinois (Carcassonne, Agen). Il peut choisir l'Artillerie coloniale (Toulon, Bordeaux, Rueil, Lorient), la Compagnie d'ouvriers d'artillerie coloniale (à Marseille), le Régiment d'Artillerie coloniale du Maroc (Meknès), le Régiment d'Artillerie coloniale du Levant (à Damas). Il peut choisir la Section des Télégraphistes coloniaux (Avignon), à condition d'avoir, préalablement, soit un brevet de spécialité « d'opérateur manipulant télégraphiste », soit son brevet de « lecteur au son ».
En même temps que l'on informe le futur engagé des conditions d'une carrière dans les Troupes coloniales, on l'informe aussi sur la solde et sur les primes qu'il va toucher.
Ainsi, en 1928, les primes sont fixées à 775 francs pour un engagement de 2 ans à terme fixe (je rappelle donc sans possibilité de résiliation), 2325 francs pour 3 ans d'engagement, 3875 francs pour 4 ans et enfin 5425 francs pour cinq années d'engagement. On l'informe également de sa solde quotidienne, en fonction de son grade. Ainsi, un soldat touche 2,75 francs avant trois années de service, 3,25 francs après trois années de service. Il touche 3,75 francs après cinq années de service et 4,75 francs après dix années de service. Pour les caporaux et brigadiers, la solde est plus importante : 3,45 francs avant 3 ans de service, 3,95 francs après ces trois années, 4,45 francs après cinq années et 5,45 francs après dix années. Pour les engagés à titre résiliable, dont les conditions ont été expliquées ci-avant, les conditions de primes et de soldes diffèrent peu.
Pour les sous-officiers, la solde est mensuelle, et un avantage de 100% est accordé aux sous-officiers mariés par rapport aux sous-officiers célibataires. Les avantages sont plus importants encore pour les pères de famille, qui touchent une indemnité mensuelle suivant le nombre d'enfants, et allant de 50,40 francs pour un enfant à 117,60 francs pour quatre enfants et plus. Enfin, les sous-officiers peuvent toucher une indemnité de logement, variant de 40 à 175 francs selon la colonie, si jamais ils n'ont pas de logement « de fonction ».
Autre constatation intéressante, les soldes peuvent varier suivant le lieu de garnison. Ainsi, il apparaît qu'un engagé en poste en AOF, en AEF, au Togo, au Cameroun, dans la Côte des Somalis, en Nouvelle-Calédonie (et dépendances) touche une haute paye plus importante que celui qui est en poste en Afrique orientale, aux Antilles et à Saint-Pierre-et-Miquelon, ainsi qu'aux Indes.
Les officiers, quant à eux, touchent une solde plus importante. Ainsi, par exemple, un adjudant-chef peu espérer percevoir une solde de 1800 francs par mois s'il s'engage dans les Troupes coloniales.

Intéressons-nous désormais aux conditions de rengagement dans les Troupes coloniales.
Il apparaît que les appelés ou les engagés peuvent contracter un rengagement, après au minimum six mois de service. La durée de rengagement est variable : 6 mois, un an, 18 mois, deux, trois ou quatre ans. Pour les militaires engagés dans les Troupes métropolitaines, une passerelle pour un rengagement dans les Troupes coloniales est possible, mais après avoir un minimum de 27 mois de service (les officiers des Troupes métropolitaines désireux de se rengager dans les Troupes coloniales n'ont pas forcément la certitude de pouvoir y trouver une place si tous les postes sont occupés). Idem, pour les militaires qui étaient libérés de tout service, s'ils souhaitent se rengager dans les Troupes coloniales, leur durée de rengagement doit être d'au moins 3 ans. Tous les rengagements le sont à titre résiliable, à la différence des engagements qui peuvent être aussi à terme fixe.
Le choix de la garnison pour un militaire rengagé est laissé libre, dans les régiments cités plus haut, mais on doit préciser qu'une attention toute particulière est portée à ceux qui choisiront le Corps des Télégraphistes coloniaux, où l'avancement est plus rapide et les situations plus privilégiées aux colonies (bien entendu, la condition est de bien maîtriser l'outil télégraphique). Même avantage pour la Compagnie d'ouvriers de l'Artillerie coloniale, pour la Section d'infirmiers coloniaux, et les Commis et ouvriers militaires de l'administration des Troupes coloniales.
Les primes pour les engagées sont avantageuses et plus importantes suivant la durée du rengagement : 775 francs pour 6 mois, 1550 francs pour une année, 2325 francs pour une année et demie, 3100 francs pour deux années, 4650 francs pour trois années et 6200 francs pour un rengagement de quatre années.

Terminons par évoquer la possibilité de passer d'une carrière militaire à une carrière civile. Une fois son service effectué, le militaire des Troupes coloniales peut profiter du bon réseau de l'armée pour intégrer la fonction civile et entamer une toute autre carrière. Ainsi, les banques, les grandes compagnies commerciales et industrielles sont les lieux où l'on retrouve souvent les militaires libérés pour commencer une nouvelle vie professionnelle. Dans les colonies même, l'appui non négligeable des Chambres de commerce est un plus pour lui permettre de trouver un emploi. Des congés sans solde peuvent être alloués à un militaire désireux de s'établir à son compte (ce congé variant de trois mois à un an suivant sa durée de service). Autre avantage, et celui-ci important : en tant qu'ancien militaire des Troupes coloniales, il peut bénéficier de la gratuité des transports pendant l'année suivant la fin de son service, de sa libération.
Voilà donc un aperçu des conditions d'engagement et de rengagement dans les Troupes coloniales, à un moment où l'Empire fait partie intégrante de la France.

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Wp_20129

Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
uchronie
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
uchronie

Nombre de messages : 10644
Localisation : sud ouest
Thème de collection : tout
Date d'inscription : 01/11/2016

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 16:20

bonsoir poddichini,
Merci pour cet exposé très clair et synthétique Smile
Après cette lecture très instructive ,j'ai quelques questions :
-Sait-on quelle était la proportion de rengagements à l'issue du contrat initial?
- Il y avait-il des appelés dans les troupes coloniales stationnées dans l'empire( hors métropole)?
- Sait-on quelle arme et/ ou quel lieu était majoritairement choisi par les engagés?

Merci par avance.
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 16:46

Bonsoir uchronie,

Merci pour votre sympathique message. Je ne saurai répondre dans l'immédiat à vos deux premières questions. Pour la troisième, je pense que les choix se tournaient surtout vers les deux plus gros contingents à ce moment-là : l'infanterie et l'artillerie coloniales. Après, il fallait des aptitudes et brevets sûrement plus particuliers pour intégrer les autres corps, comme pour le Corps des Télégraphistes coloniaux évoqué dans l'écrit. Pour les lieux, c'est souvent soit le Maghreb, soit l'Indochine qui attiraient les engagés et/ou rengagés.

Pour vos deux premières questions, je me replonge dans mes archives une fois en contact avec elles.

Amicalement,

Poddichini


Dernière édition par poddichini le Mer 1 Nov - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yeng-Wang-Yeh
Général de Division
Général de Division
Yeng-Wang-Yeh

Nombre de messages : 1203
Age : 26
Localisation : Bordeaux
Thème de collection : Militaria Français et Chinois
Date d'inscription : 11/05/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 17:05

Bonjour,

très bel exposé! Merci pour ce partage Poddichini Wink

Pour ce qui est des appelés stationnés hors métropole, au XIXeme c'était très courant. Pour le XXeme je serais moins affirmatif.
Revenir en haut Aller en bas
uchronie
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
uchronie

Nombre de messages : 10644
Localisation : sud ouest
Thème de collection : tout
Date d'inscription : 01/11/2016

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 17:10

Merci poddichini Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 17:37

Je reviens sur la seconde question d'uchronie, au sujet des stationnements des appelés hors métropole. Il apparaît que la loi du 27 juillet 1872 exprime le fait que les appelés versés d'office dans ce qu'on appelait alors les Troupes de Marine, devaient servir en métropole, et seuls les engagés servaient outre-mer. Cette disposition reconduit le décret du 26 novembre 1869. Mais il fallait user des avantages financiers pour les attirer outre-mer.

De plus, la loi du 30 juillet 1893 exclu les conscrits du service hors métropole, MAIS, une disposition particulière autorise les appelés à servir dans l'Empire, à condition d'avoir au moins 6 mois de service en métropole.

Je pense donc, pour conclure, que oui les appelés ont pu servir hors métropole, sous condition de durée de service en France, et que la directive soulignée juste au dessus a pu perdurer.

Après la loi de 1900 portant création des Troupes coloniales, on se rend compte que l'armée coloniale fait toujours appel aux soldats du contingent.

Je chercher désormais à trouver un texte plus récent, en phase avec la période à l'étude ici.

Poddichini


Dernière édition par poddichini le Mer 1 Nov - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yeng-Wang-Yeh
Général de Division
Général de Division
Yeng-Wang-Yeh

Nombre de messages : 1203
Age : 26
Localisation : Bordeaux
Thème de collection : Militaria Français et Chinois
Date d'inscription : 11/05/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 17:43

Merci pour ces précisions.
Comment expliquer alors les appelés qui ont été stationnés aux Colonies après 1872? Une application tardive de cette loi?
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 17:48

Peut-être que la directive de 1893 était déjà présente dans le texte de 1872 et autorisait les appelés à partir aux colonies sous condition de durée de service en métropole (6 mois ? Plus ?).

Poddichini


Dernière édition par poddichini le Mer 1 Nov - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 18:09

Merci à vous uchronie et Yeng-Wang-Yeh pour votre participation à ces intéressants questionnements.

Amicalement,

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
bertrand9106
Aspirant
Aspirant
bertrand9106

Nombre de messages : 311
Age : 84
Localisation : PACA
Thème de collection : souvenirs
Date d'inscription : 05/07/2016

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 21:28

Bonsoir,

Il faudrait s'entendre sur le terme "métropole" !.

Car a partir de 1848, jusqu'en 1947, la France se compose de l'hexagone de la Corse et 3 départements du Nord de l'Algérie, et il y a des appelés dans les Unités qui y sont stationnées.

Mais peut être que ces loi ne concernent que l'infanterie de marine, qui devient Infanterie Coloniale vers 1900.

Ou alors les termes Empire et Colonies ne concerne pas les départements Français !.

Il me semble que le contingent (appelés) ne pouvait pas être envoyé en Indochine avant 1954.
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 1 Nov - 21:39

Bona sera, 

Quand on parle d'Empire colonial, on évoque généralement les conquêtes extra-européennes des premier et second Empires coloniaux français, à savoir les territoires hors France "continentale" et Corse (ce qui est pour moi la métropole). Ainsi, l'Algérie est incluse dans cette dénomination d'Empire colonial, bien que sa situation administrative soit plus proche du continent, en tout cas pour Oran, Constantine et Alger.

D'ailleurs, dans les manuels scolaires du cours moyen du milieu des années 1920 et 1930, dont je possède quelques exemplaires, l'étude de l'Algerie se fait dans la partie "Empire colonial" (Alger, Oran, Constantine, Territoires du Sud, donc toute l'Algérie) avec les autres territoires africains.

En tout cas, les documents consultés pour mon étude ne précisent pas quels territoires sont considérés comme faisant partie de la métropole. 

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
Yeng-Wang-Yeh
Général de Division
Général de Division
Yeng-Wang-Yeh

Nombre de messages : 1203
Age : 26
Localisation : Bordeaux
Thème de collection : Militaria Français et Chinois
Date d'inscription : 11/05/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyJeu 2 Nov - 9:05

Merci pour ces intéressantes précision Poddichini!

Donc effectivement, je pense aussi que la directive de 1893 devait être présente dans la loi de 1872. Ce qui concorderais avec mes livrets, où les hommes ont bien fait au moins 6 mois avant de partir aux Colonies (Indochine, Sénégal).
Désolé d'avoir dévier des années 20-30. Wink
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyJeu 2 Nov - 9:12

Bonjour Yeng-Wang-Yeh,

Aucun souci, au contraire ces quelques précisions sur les directives et lois de la fin du XIXème siècle apportent des éclairages intéressants.

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
uchronie
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
uchronie

Nombre de messages : 10644
Localisation : sud ouest
Thème de collection : tout
Date d'inscription : 01/11/2016

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyJeu 2 Nov - 9:24

Bonjour,
merci pour ces infos Very Happy
cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyJeu 2 Nov - 9:28

Bonjour uchronie,

De rien, c'est un plaisir. Bonne journée à vous !

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptySam 4 Nov - 10:48

Bonjour à tous,

quelques éléments nouveaux, en complément des questions posées précédemment.

A la fin des années 1920, les jeunes hommes du contingent, de métropole et d'Algérie et Tunisie, avaient la possibilité de contracter un engagement de deux ans au titre des territoires suivants : Sénégal, Madagascar et Indochine.
Cet engagement spécifique n'était possible qu'en contractant un engagement de six mois s'ajoutant aux 18 mois habituels. Ils peuvent, dès lors, choisir un des trois territoires nommés plus haut, choisir également l'arme et leur service. Les engagés reçoivent une prime de 775 francs pour cet engagement, payée au bout de trois mois de service.
Si cet engagement est encouragé, c'est qu'il permet, à ces jeunes hommes du contingent, d'avoir une meilleure opportunité de débouchés, à l'issue du service, dans les colonies. Les emplois seront plus faciles à trouver dans les domaines du commerce, l'administration, l'industrie, voire même l'agriculture.
Autre possibilité leur étant permise : être rapatrié gratuitement en métropole, jusqu'à deux ans après la fin de leur service.

Les engagements peuvent s'effectuer dans les régiments d'Infanterie coloniale et d'Artillerie coloniale : le 9ème RIC d'Hanoï, le 11ème RIC de Saïgon, le 4ème RAC d'Hanoï, le 5ème RAC de Saïgon. A Madagascar, ils peuvent s'engager dans le 1er Régiment mixte de Tananarive, et dans le Bataillon colonial de l'Émyrne, toujours à Tananarive. Au Sénégal, enfin, l'engagement peut se faire dans le Bataillon d'Infanterie coloniale de l'Afrique occidentale française, basé à Dakar et dans le 6ème RAC, lui aussi à Dakar.
Les conditions d'engagement semblent être les mêmes que celles expliquées dans mon écrit initial. Mais, on demande à ces jeunes hommes de posséder aussi une instruction primaire et professionnelle, d'être âgés de 20 ans en cours d'année.
Quelques formalités sont enfin nécessaires : obtenir du Ministre de la Guerre une autorisation d'engagement au titre du Corps dans lequel le jeune homme souhaite s'engager ; désigner deux corps placés par ordre de préférence.

Si les jeunes hommes répondent de façon positive à ces conditions, ils sont alors dirigés vers le dépôt des isolés coloniaux de Marseille (établi à la caserne de la Vieille Charité) ; ils sont habillés puis prennent le bateau vers le lieu d'affectation. On précise enfin, chose intéressante, que « toutes dispositions sont prises par le Ministre de la Guerre pour que ces jeunes gens voyagent sur mer dans les meilleures conditions et profitent de la traversée pour s'instruire ».

Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
uchronie
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
uchronie

Nombre de messages : 10644
Localisation : sud ouest
Thème de collection : tout
Date d'inscription : 01/11/2016

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptySam 4 Nov - 13:25

Bonjour poddichini,
merci tout d'abord pour ces réponses Very Happy
Citation :
Mais, on demande à ces jeunes hommes de posséder aussi une instruction primaire et professionnelle, d'être âgés de 20 ans en cours d'année.

Peut-on en déduire, selon vous, que le niveau d'instruction des troupes coloniales était supérieur au niveau moyen  des troupes françaises?
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptySam 4 Nov - 13:36

Bonjour uchronie,

Merci à vous. Concernant l'instruction, je ne sais pas si le niveau était plus important que pour l'engagement et le rengagement dans les unités métropolitaines. En revanche, on avait, il me semble, et cela peut se remarquer dans les brochures de recrutement, une sorte d'instruction aux différences entre les colonies et la métropole, notamment en matière de santé et de climat. Il y avait donc, je crois, une sorte d'instruction pour préparer à la vie aux colonies.

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
uchronie
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
uchronie

Nombre de messages : 10644
Localisation : sud ouest
Thème de collection : tout
Date d'inscription : 01/11/2016

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptySam 4 Nov - 13:38

Merci beaucoup Smile
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptySam 4 Nov - 13:39

Pour ce qui est du passage que vous citez, je crois que la demande d'une instruction professionnelle se justifie par la possibilité de passerelle entre le service dans l'armée et la possibilité ensuite de s'établir aux colonies pour entamer une carrière civile. Ces jeunes qui, une fois leur service terminé, auront entre 20 et 25 ans, il leur faudra avoir déjà en poche un bagage de savoirs pour intégrer, par exemple, les entreprises de commerce et les grands groupes industriels établis aux colonies.

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyJeu 24 Mai - 18:50

Bonsoir à tous,

afin de compléter mon article initial sur les procédures d'engagement et rengagement dans les Troupes coloniales au cours de l'entre-deux-guerres, voici un document intéressant. Il s'agit d'une petite brochure des années 1930 qui permet justemment de s'engager dans les Troupes coloniales, se rengager dans les Troupes coloniales, ou accomplir aux colonies de l'Empire la durée du service légal. Elle permet de mettre une image sur les dires précédents.
Elle se présente de manière très simple, en trois volets, comme un dépliant, de petit format. Elle vient rappeler ici des éléments expliqués précédemment, en particulier la prime de 775 francs. Ce document rappelle aussi les primes à l'engagement et au rengagement, conforme au texte de 1928 consulté et évoqué dans le message initial : 2325 francs pour un engagement de 3 ans, 3875 francs pour un engagement de 4 ans, et 5425 francs pour un engagement de 5 ans; 4650 francs pour un rengagement de 3 ans, 6200 francs pour un rengagement de 4 ans.
Ce dépliant évoque aussi le lien avec les carrières civiles qui suivent l'engagement, et qui peuvent être établies aux colonies.

Pour aider dans le choix vers les Troupes coloniales, on montre un homme de l'infanterie coloniale en uniforme, et une carte de Madagascar, afin d'inciter au voyage, à l'engagement et au rengagement.

Document tout à fait intéressant, simple mais en parfait état.

Cordialement,

Poddichini.

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Wp_20316

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Wp_20317

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Wp_20319

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Wp_20320

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Wp_20318
Revenir en haut Aller en bas
Atchoum
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 543
Age : 60
Localisation : Aix en Pce
Thème de collection : Cavalerie légère Révolution/Empire
Date d'inscription : 15/12/2012

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyVen 25 Mai - 7:46

Magnifiques affiches ! L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres 627455
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyVen 25 Mai - 15:26

Bonjour,

elles ont effectivement un esthétisme qui attire l'oeil. On représente vraiment la diversité de l'Empire, de l'Afrique à l'Asie, du Soudan français au Tonkin.

Cordialement,

Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
poddichini

Nombre de messages : 42560
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres EmptyMer 14 Oct - 8:39

Bonjour,

je complète mes écrits précédents avec cette nouvelle petite brochure en forme de dépliant, dans la continuité du précédent. Deux images présentent les populations de l'empire, afin d'inviter à "aller aux colonies", s'engager ou se rengager dans les Troupes coloniales. Au dos, les conditions d'engagement et de rengagement sont sensiblement les mêmes que pour la brochure précédente, à l'exception des primes de rengagement, en ajoutant un rengagement de 5 ans :
- 4650 francs pour 3 ans;
- 6200 francs pour 4 ans;
- 7750 francs pour 5 ans.
Ce qui me fait penser que ce présent dépliant est un peu plus récent que le précédent.

Cordialement.

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Img_2316

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Img_2317

L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Img_2315
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty
MessageSujet: Re: L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres   L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'engagement et le rengagement dans les Troupes coloniales - entre-deux-guerres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Course à la mort (Death Race 1 et 2 ) [FR DVDRiP]
» [FREE] The Karaté Kid-2010 [DVDRiP]
» [FREE] The Interceptor [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Après la seconde guerre mondiale ... :: Troupes coloniales et troupes d'Afrique-
Sauter vers: