le Forum Passion-Militaria
le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Instagram !

Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur TikTok !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : coffrets dresseur ...
Voir le deal

 

 Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
zephyr1832
Aspirant
Aspirant



Nombre de messages : 481
Localisation : ales
Thème de collection : troupes recrutees dans les prisons
Date d'inscription : 13/05/2014

Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940 Empty
MessageSujet: Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940   Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940 EmptyDim 4 Sep 2016 - 16:12

En septembre 1939,l armee francaise doit regler la situation militaire de pres de 20 000 disciplinaires et repris de justice,alors qu elle ne compte plus qu un seul bataillon d Afrique,le 1er BILA,stationne dans le sud tunisien,a Tatahouine et a Médenine.Un peu temeraire,la politique du ministere de la Guerre est de créer de toutes pièces des bataillons d infanterie legere,les BIL,ou l on regroupera les elements d active,de reserve et de territoriale des trois armees (terre,mer,air) ayant subi les foudres de la justice.....
L etat major,submerge par les flots de prisonniers liberes,se retrouve avec des compagnies fortes de 500 hommes,car le taux de desertion,prevu a 20 %, se revele en fait inferieur a 1%.Phenomene inattendu,la guerre contre l Allemagne a ravive,meme chez les voyous,un sentiment belliqueux qu il est difficile de juguler.La hantise des menees communistes et des associations de malfaiteurs conduit le ministere a organiser  quatre types de troupes:
-6 compagnies speciales de travailleurs militaires indésirables (CSTMI) creees le 22 mars 1940, regroupent les cadres du PCF juges susceptibles d entrainer les masses laborieuses dans des "operations antinationales".Elles sont surveillees par la garde mobile.
-9 compagnies spéciales de travailleurs militaires exclus (CSTME) creees le 31 janvier 1940,regroupent les exclus des 21 sections régionales de corps d armee.Fortes de 150 a 300 hommes,ces sections regroupent les condamnes des cours d assises et des tribunaux correctionnels a de longues peines.Le depot est implante a la citadelle d Oléron,ancien depot du corps disciplinaire colonial.Elles sont surveillees par la garde mobile.
-10 sections spéciales d armee regroupent les mauvais soldats dont les corps ont entendu se debarrasser.On cree au fur et a mesure des arrivees de l empire colonial des sections de discipline  indigenes.L armee en assure la garde,"matons français"pour les indigenes,"matons indigenes" pour les français,question de maintenir l animosite culturelle.
-mise en place de 4 demi brigades d infanterie legere:camps de Sissonne,de Caylus,du Ruchard et de Tarascon:
La 1ere DBIL regroupe les 11eme,19eme et 23eme BIL.
La 2eme DBIL regroupe les 12eme,18eme et 24eme BIL.
La 3eme DBIL regroupe les 16eme,20eme et 25eme BIL.
La 4eme DBIL regroupe les 15eme,21eme et 28eme BIL.
Le 1er BILA reste en Tunisie;on cree l embryon du 2eme BILA avec des réservistes corses a Sartene,mais l effectif ne depassera jamais celui d une compagnie.
Le probleme principal est celui de l encadrement,puise jusque dans les depots de la garde republicaine....Dans les camps de Mailly et du Valdahon,les "joyeux" font la loi,provoquant de tres nombreux incidents.On compte 10 morts pour les seuls mois de septembre et octobre.
L etat major decide donc le 30 octobre de reorganiser les bataillons légers:
La 1ere DBIL,commandeee par le lieutenant colonel Lambert, du 1er Etranger,regroupe les 15eme,16eme,18eme et 19eme BIL.Elle est affectee a la defense des forts de Verdun.Manipulant la pelle et la pioche,elle peut etre rearmee.
La 3eme DBIL,commandeee par le lieutenant colonel Kieffer, des troupes coloniales,regroupe les 20eme et 24eme BIL.Elle est affectee a l armee des Alpes, ou elle forme des sections d éclaireurs skieurs.
La 4eme DBIL,commandee par le lieutenant colonel Lesdos,du 2eme Etranger,regroupe les 23eme et 28eme BIL.Elle est affectee au secteur fortifie du Jura (forts de Joux et de Larmont).
La 2eme DBIL regroupe les elements juges dangereux au sein des 11eme,12eme,21eme et 25eme BIL.Transportee en AFN dans les plus grandes conditions de securite,elle est dissoute le 30 novembre 1939.Le 11eme BIL est disperse sur Colomb Bechar et Ouargla;le 12eme BIL est dirige sur la ligne Mareth en Tunisie,pour epauler le 1er BILA;le 21eme BIL quitte Sathonay pour Ain Sefra;le 25eme BIL quitte Avord pour Bou Denib.Afin d echapper a ce nouveau Biribi,les joyeux demandent leur reintegration dans les régiments de Zouaves ou  s engagent a la Legion.
Le 10 mai 1940,les BIL de Verdun sont rearmes.Le 18eme BIL monte en ligne vers les Ardennes ou la percee allemande s ecarte dangereusement.Apres l echec de la contre attaque francaise,il couvre avec le 21eme RMVE la retraite de la 35eme DINA du CAC et combat jusqu au 22 juin,alors qu il a perdu 80 % de son effectif.A Verdun,le 15eme BIL defend Haudainville,le 16eme BIL Douaumont et le fort de Vaux,le 19eme BIL le Bois Bourru.Ces combats pour l honneur de la IIeme armee retardent a peine les Allemands.
Le dernier acte se joue dans le massif du Jura.Le 28eme BIL,compose en grande partie d anciens légionnaires,sauve l honneur a Pierrefontaine le 18 juin;le 23eme BIL tient a Joux et a Larmont jusqu au 22juin.Dans les Alpes,les SES résistent aux Italiens.
L occupant demande la dissolution totale des BIL.Le 1er BILA est dissous le dernier le 10 octobre 1940.Les cadres passent au sein des 4emes RTT et RZ;les soldats passent dans les GTF pour les appeles et dans les corps d AFN pour les engages.Le general Cazeaud estimait a 1200 le nombre de "joyeux" tues en 1940.
Revenir en haut Aller en bas
zephyr1832
Aspirant
Aspirant



Nombre de messages : 481
Localisation : ales
Thème de collection : troupes recrutees dans les prisons
Date d'inscription : 13/05/2014

Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940 Empty
MessageSujet: Re: Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940   Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940 EmptyDim 5 Mar 2017 - 10:20

Pour les campagnes ultérieures,menees de 1942 a 1945,on estime a 800 le nombre de "joyeux" tombes en AFN (Tunisie,Algerie,Tripolitaine,Maroc) en Italie et en Allemagne.Cela porterait le total des pertes des BILA a 2000 hommes pour la deuxieme guerre mondiale,soit 15 % de l effectif.Ces pertes sont donc deux fois inferieures a celles subies en 1914-1918.
Revenir en haut Aller en bas
chesterfield
Général de Division
Général de Division



Nombre de messages : 1273
Localisation : IDF
Thème de collection : Coiffures
Date d'inscription : 02/12/2011

Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940 Empty
MessageSujet: Re: Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940   Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940 EmptyJeu 21 Sep 2017 - 23:10

Bonjour Zephyr

Merci beaucoup pour ces informations très intéressantes et peu connue

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940 Empty
MessageSujet: Re: Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940   Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Disciplinaires et bat d Af en 1939-1940
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Motocycliste 1939-40
» Mes ancètres en 1939/1940
» "WestwallRinge" (1939-1940)
» L'Illustration de 1939 a 1940
» Croix de guerre 1939-1940

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: La seconde guerre mondiale (WW2) :: Les forces Alliées :: La France-
Sauter vers: