le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La prochaine bourse Passion Militaria aura lieu du 25/08 (20h00) au 03/09 (22h00)

Fouillez vos cartons et n'hésitez pas à proposer des prix sympa!



Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Lettres de Poilu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Lettres de Poilu    Lun 11 Mai 2015 - 22:08

Bonsoir,

Je prépare en ce moment une expo sur la grande guerre à force de lire des lettres de Poilu j'ai eu envie de créer ce poste afin de vous en retranscrire certaines.  

Je vous invite à faire de même avec les votre si vous le souhaiter.
Je les recopie comme elles ont étés écrites donc avec les fautes.







9-9-14

Chère Petite Louisette

Tu embrasseras ta maman, sœurette et tout le monde pour ton papa. Sois gentille et bien sage. Apprends vite à faire du tricot pour les soldats et travaille bien vois-tu il ne va pas faire chaud. Je t'embrasse bien fort. Ton papa qui t'aime beaucoup.

écris par Gauvain Armand 47e territorial 8e compagnie






Dimanche 23 Aout - 1914

J'ai bien reçu le petit paquet jeudi matin merci. la santé est toujours très bonne. Les nuits viennent fraiches ont a pus trop chaud sur le matin. Rien de plus neuf au sujet de la guerre vous en savez autant que nous puisque vous lisez le journal officiel. Embrasse toute la famille de tout cœur.

J'ai que le nom de la destinatrice: Marguerite Rau
Revenir en haut Aller en bas
montagnard25
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 20
Localisation : morteau (haut-doubs)
Thème de collection : francais ww2 et indo
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mar 12 Mai 2015 - 13:24

salut,

vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
http://estfranceenguerre.forums-actifs.com/
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mer 13 Mai 2015 - 12:40



Le 15 (octobre) 1914

Je suis désolé toujours pas nouvelles pas de paquet, ce n'est pas trop le paquet c'est surtout une lettre que je voudrais bien avoir mais toujours rien, nous avons cependant trois distributions par jour ou nous sommes. Je ne doute pas que tu m'écrive, seulement je ne sais pas ou mes lettres passent les autres en reçoivent bien enfin je vais encore attendre demain.

Ton Jean qui t'embrasse.





25 Novembre 14

Chers Parents.

J'ai reçu aujourd'hui le colis de Charlotte, c'est le deuxième qu'elle m'envoye. Ma santé est toujours excellente, tout va pour le bien, je ne puis me plaindre. Merci à tous, des effets que vous m'envoyer, c'est avec plaisir que je défais ce paquets, je vois chers Parents que vous penser toujours à votre Louis. Que fais-tu cher Papa, ta santé est-elle meilleur, es toi cher maman je pense que tu e tout a fait rétablie, soignez-vous bien tous deux et à bientôt le plaisir de vous revoir? Que cette maudite guerre soit vite terminer pour pouvoir vous serrer dans mes bras.
La neige a fais son apparitions hier, il fait froid, le temps est sombre, c'est la vrai journée pour combattre.

Votre fils qui vous aime pour la vie. Je vous embrasse tous.

Louis Monnier Brigadier
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Ven 15 Mai 2015 - 23:09



4/11/14

Chère petite Jeanne, Après bien des recherches j'ai fini par ne procurer des doubles cartes, ce qui me permettra de t'en écrire un peu plus long. Au sujet de ton projet de rentrée: attends encore quelques jours, si tu veux, avant de prendre une décision; mais, selon moi, il n'y a plus rien à craindre pour nos régions: les Boches ont manqué l'occasion; ils ne la retrouveront pas; c'est une affaire de temps pour avoir leur peau. Tu pourras, donc faire à ta guise. Du reste, si les voyages sont devenus plus faciles, qu'est-ce qui t'empêcherait de passer quelques temps dans un endroit, et quelques temps dans un autre? Ainsi, tu pourrais fort bien aller faire un séjour aux granges, si tu en as envie. En tous cas, si tu rentres à Dijon, convoque Marguerite à la gare pour t'aider à conduire les mioches. L'essentiel est de combattre l'ennui; il ne faut absolument pas te laisser aller, mais au contraire prendre carrément ton parti de toutes les épreuves que nous avons et que nous aurons encore à subir. Songe toujours à ceux qui sont plus malheureux que nous; ils sont légion! Tu m'étonnes quand tu affirmes que les écoles ne sont pas ouvertes à Auttun: elles le sont bien ici! Pour les coupons à toucher, montre la liste de tes valeurs au crédit lyonnais et demande quelles sont celles qui sont payables: je t'en ai déjà indiqué un certain nombre dans ma précédente carte. En tout cas, ne te laisse pas embobiner pour vendre des titres; ne fais rien à cet égard sans le conseil de Bernard; je suis convaincu d'ailleurs qu'il n'y a pas d'opérations à faire pour le moment sur les valeurs. Contente toi de toucher tous les coupons que tu pourras encaisser. Bien entendu, pour les nominatifs, il te faudra la procuration que je t'ai donnée. Pour mon paquet rien ne presse; il faudra d'ailleurs que je me renseigne mieux sur le mode d'envoi, car il paraît que par les dépôt c'est interminable. Ce que tu me racontes du chti René m'a ému bien fort: je n'aurai pas vu ses premiers pas, ni entendu ses premiers mots, et lui ne me connaît pas. C'est vraiment dur. Pourvu, au moins, que Marcel ne n'oublie pas! Je vous enveloppe tous les trois dans une même caresse.
Santé toujours bonne
Maurice
Revenir en haut Aller en bas
Manstein
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7886
Age : 30
Localisation : Le Mans
Thème de collection : Médailles et livrets militaires toutes époques
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Sam 16 Mai 2015 - 0:12

Salut
Un post très intéressant !
Merci pour le travail. Je vais suivre cela !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jordanproust.com
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Sam 16 Mai 2015 - 8:37

Salut,

Merci pour ton message Manstein. J'en ai encore beaucoup à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
julien30
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5576
Age : 28
Localisation : Nîmes
Thème de collection : Casques et décorations all
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Sam 16 Mai 2015 - 10:22

Bonjour.

Merci pour ce partage,c'est fort intéressant.
je vais suivre ce post avec attention Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Sam 16 Mai 2015 - 10:37

Bonjour Historien25

Comme les copains

Post très intéressant

Merci du partage. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Dim 17 Mai 2015 - 13:34



le 19 octobre 14

chères patronnes

Vous devez avoir reçu de mes nouvelles il y à longtemps. Aussitôt que j'ai eu reçu votre mandat je me suis empressé de vous faire parvenir mes remerciements et mes sentiments de gratitude.
J'espère que cette carte vous trouvera comme moi en parfaite santé.
Je vois que malgré le temps qui s'est écoulé depuis que je vous ai quitté vous pensez toujours à moi, je vous en suis bien reconnaissant. Veuiller faire parvenir bien le bonjour à monsieur Emile et à monsieur Louis j'espère qu'ils vont bien et à vous madame Valentine recevez de votre ancien mais dévoué serviteur un grand bonjour et mils remerciements.
Fernand.

Soldat: cavalier au 11è dragons
Revenir en haut Aller en bas
montagnard25
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4044
Age : 20
Localisation : morteau (haut-doubs)
Thème de collection : francais ww2 et indo
Date d'inscription : 06/07/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Dim 17 Mai 2015 - 23:04

salut,

encore de très belles lettres, je sais que tu en as encore beaucoup à nous partager. Wink

cdlt,
valentin
Revenir en haut Aller en bas
http://estfranceenguerre.forums-actifs.com/
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Dim 17 Mai 2015 - 23:42

Salut,

Oui encore beaucoup je vous invite déjà a venir sur ce poste le 11 septembre 2016 une lettre très spécial sera posté.
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mer 20 Mai 2015 - 11:41



Le 25 décembre (1914)

Chère frère et sœur

Deux mot seulement pour vous donner de mes nouvelle qui sont assez bonne pour le moment et je pense que ma carte vous trouvera de même en bonne santé en se moment il ne fait pas chaud dans les tranchées la pleut tous les jours et le plus que l'on soufre c'est des pieds car tous le temps dans la boue c'est froid je vai terminer ma carte en vous embrasse bien tous embrasse bien Jean et mon petit René pour moi un bon baiser à tous.

j'ai du mal a lire le nom c'est un soldat de 2ème classe du 2ème Zouaves de la 2ème compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Yeng-Wang-Yeh
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 940
Age : 23
Localisation : Bordeaux
Thème de collection : Marine, Indochine, militaria Français et Asiatique
Date d'inscription : 11/05/2014

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mer 20 Mai 2015 - 18:00

Bonjour,

Très bon sujet, vraiment intéressant!  

Je me permet d'y ajouter 2 de mes cartes de la WW1. Je n'ai pas corrigé les fautes d'orthographe non plus.

1ere:

Le 13/12/1914

Madame,

M'étant trouvé fatigué sur la route je me suis vu dans l'obligation de m'arrêter ici où je vais me reposer quelques jours. J'espère rejoindre mon dépôt dans quelques jours.
Veuillez présenter mon bon souvenir à monsieur le major et agréer madame, avec mes meilleurs remerciements, mes très respectueuses salutations.

Votre petit bleu: Dir Bouzid Ben Abdel Kader
9eme Tirailleurs


2nde:

Le 29 avril 1916

Cher père et mère je vous envoie deux mots. Je suis toujour en bonne santé je désire que cette carte vous trouve de méme ainsi qu'Alexandre. Je vous dirais qu'Eugène m'a écrie il est en bonne santé.
Nous n'avons pas l'honneur de se voir mais nous sommes pas bien loin l'un de l'autre.
Aurevoir votre gendre qui vous envoie toutes ses amitiée ainsi que a mon fils Alexandre.

Juignet, 28eme Régiment Territoriale d'Infanterie


J'espère qu'elle te plairons Smile
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mer 20 Mai 2015 - 18:10

Salut,

merci Yeng-Wang-Yeh pour ton partage cheers
Revenir en haut Aller en bas
shalimar
Je viens d'arriver !
Je viens d'arriver !


Nombre de messages : 2
Localisation : Nîmes
Thème de collection : guerre 39 -45
Date d'inscription : 17/05/2015

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mer 20 Mai 2015 - 20:30

Cher Historien 25,

Merci pour ces superbes lettres de poilus, c'est un post très intéressant et enrichissant.
Je collectionne les CPA et j'ai également quelques perles. Laissez moi le temps de retrouver tout cela et je vous les partagerai également.
A bientôt pour la prochaine lettre !!!
Et meilleures salutations à tous les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Yeng-Wang-Yeh
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 940
Age : 23
Localisation : Bordeaux
Thème de collection : Marine, Indochine, militaria Français et Asiatique
Date d'inscription : 11/05/2014

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mer 20 Mai 2015 - 20:43

Salut Historien25!

De rien, c'est avec plaisir! Wink
Revenir en haut Aller en bas
MAC02
Maréchal
Maréchal
avatar

Nombre de messages : 2465
Age : 47
Localisation : moitié nord est de la france
Thème de collection : WWI
Date d'inscription : 10/10/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Ven 22 Mai 2015 - 8:17

bonjour à tous, un vrai régal ce post! merci du partage!
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Sam 30 Mai 2015 - 19:05



cette lettre n'est pas écris par un poilu.



Morteau le 28 décembre 1914

Mon bien cher Arthur.

J'ai reçu tes gentilles cartes et je t'en remercie beaucoup non je ne me suis pas tourmenter en ne te voyant pas venir samedi soir car je sais trop combien je te fais de la peine quand tu sais que je me chagrine. Tu as un si bon cœur et je sais d'avance que si tu ne viens pas c'est que tu ne peux pas. Mais je t'attend quand même toujours un peu et avec un bien grand plaisir. J'espère que tu vas pouvoir venir nous souhaiter la bonne année ou tout au moins dimanche et je m'en réjouis d'avance, j'étais un peu inquiète ces jours ayant appris qu'il partait encore des troupes de Besançon. J'ai toujours souci que tu sois du nombre Le Bon Dieu est bien bon de te garder ainsi tout près de nous, aussi je le remercie chaque jour. J'ai l'intention aussi ce soir Mon cher (ou chéri) de te souhaiter par la présente une Bonne et heureuse année, que 1915 nous apporte bientôt la victoire et nous ramène tous nos chers absents. Que nous n'ayons pas de dures séparations dans nos famille, que Dieu te donne a toi une bonne santé que tu n'ais pas trop à souffrir du froid et que nous soyons bientôt réunis pour ne jamais plus se séparer. Oh! quel beau jour celui ou je pourrai aller te chercher à la gare et pour toujours. Je te quitte en t'embrassent bien bien fort comme je t'aime et encore une bonne fois pour la Bonne année.

Bon baisers de toutes la famille petits et grands

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mar 2 Fév 2016 - 21:04



Courant 1916 (je pense)

Cher Hubert

C'est toujours avec plaisir que j'ai reçu ta carte. Par ici le temps est ni beau, ni vilain enfin ça peut aller c'est le principal. Ta de la veine d'avoir des chinois chez toi, à Levallois c'est des sidis qui viennent mais mon vieux quesqu'ils puent, et puis qu'est-ce qu'ils nous amènent comme Totos c'est rien de le dire. Ici les aéros pullulent mais les dirigeables moins ils sont plutôt rare. Pour retourner à Verdun mon vieux c'est pas maintenant la présente carte te renseignera sur ce qu'on fait les boches. Tu sais je pars dimanche alors tu m'adresseras mes lettre jusqu'au 10 après je te donnerais mon autre adresse.

Ton copain

André
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mar 22 Mar 2016 - 18:35

10°

Octobre 1915

Chers parents

toujours en bonne santé venonts de prendre l'offensive ça tape dur nous avançons. le temps est un peu humide hier il a plu assez. Je viens de recevoir des nouvelles de Plas et votre lettre du 22 ne vous ______ pas que mes lettre arrivent avec du retard car des fois il y a tellement eu bombardement inttense que nous restons dans notre gourbi, aujourd'hui ça cogne faiblement les notre ont avancé.

Votre Jean qui vous embrasse bien fort
Revenir en haut Aller en bas
Vléo
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 751
Age : 17
Localisation : Paris
Thème de collection : 14-18
Date d'inscription : 02/08/2015

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mer 13 Avr 2016 - 19:18

Bonjour 
Je découvre le post à l'instant et j'aime beaucoup! 
Les lettres de poilus est un sujet vraiment tres intéressant. 
J'ai moi meme retranscrit de nombreuses lettres de ma famille que j'avais posté dans la rubrique mémoire d'homme. 
Voila le lien http://www.passionmilitaria.com/t93601-ma-famille-en-14-18
Y a de la lecture Smile 

Merci à Historien25 pour la création du post. 
Léopold
Revenir en haut Aller en bas
Jean162
Soldat
Soldat
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 85
Localisation : 46300
Thème de collection : Histoire: l'individu dans la guerre
Date d'inscription : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Lun 18 Avr 2016 - 18:12

Je possède le "carnet de guerre" 14-18 de mon père brancardie-musicien au 19ème R.I. de Brest où il s'était engagé en septembre 13 pour fuir la misère familiale. J'ai ajouté des explications et une cartographie en réalisant un fascicule par année jusqu'en 1919 en PdF.Il a été fait prisonnier en 1918 et envoyé par la suite dans une mine de sel, s'est évadé et a été repris.
J'ai aussi un fascicule sur les "Auto-chir" aussi en Pdf, rédigé en tant que médecin de réserve.
A vous de voir...
Revenir en haut Aller en bas
merlintintin
Je viens d'arriver !
Je viens d'arriver !


Nombre de messages : 2
Localisation : Europe
Thème de collection : Aucun
Date d'inscription : 12/09/2016

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Lun 12 Sep 2016 - 8:50

Bonjour Historien25;
Avez-vu eu cette mystérieuse lettre dont vous parliez dans votre poste précédent et que vous nous invitiez a voir a partir du 11/09/2016 ?
Bien à Vous,
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Lun 12 Sep 2016 - 9:38

Bonjour,

Je suis en vacances je vous la met dès que je rentre.
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mar 27 Sep 2016 - 16:36

Quelques nouvelles de mon village.

11°

Valdahon le 3.1.15

Cher copain.

On m'a envoyé ton adresse et je t'envoie de mes nouvelles. La santé est assez bonne et le métier va bien malgré qu'on marche dur. Je suis arrivé ici le 23.12.14 On est beaucoup de la Haute Saône. On manœuvre le fusil tout les jours et on commence le service en campagne encore pas de marches. Je suis habillé avec un pantalon civil vareuse de chasse képi rouge. En attendant de tes nouvelles, je te serre la mains.


Ton ami qui pense à toi.

A Décaillid



12°

Camps du Valdahon le 27-4-15

Cher oncle aimé

Voila quelques jours que je remets à vous envoyer de mes nouvelles. Je suis toujours en très bonne santé, vendredi, samedi et dimanche il est parti chaque jour un détachement de 150 hommes du Valdahon du 35, ceux qui restent nous avons touché la nouvelle tenue, (nous somme prêts à partir) mais nous ne savons pas quand nous partirons, très prochainement, nous ne sommes plus que 18 à la 27ème au lieu de 250; j'ai hâte d'aller dans les tranchées. La semaine dernière, mardi nous avons fait une longue marche 28Km nous avons eu chauds, plusieurs ont cannés; jeudi nous avons fais aussi une très longue marche de 29Km à 30Km suivie d'une attaque de nuit, contrairement à celle de Mardi nous avons eu continuellement la pluie, partis à 1 heure de l'après-midi nous ne sommes rentrés qu'à 11 heures du soir, vendredi je ne ressentais rien des fatigues de la veille. Dimanche j'ai pris pour la 3ème fois la garde, nous avons eu beau temps. Demain soir mercredi nous allons avoir une marche et une attaque de nuit, nous allons avoir le mauvais temps, aujourd'hui il n'a cessé de pleuvoir. Je pense que Cécile à a reçu de bonnes nouvelles de Raoul. Je vais lui écrire ces jours.

Dans l'attente de vos bonnes nouvelles recevez cher oncle chère tante cher cousin et chère cousine mes plus doux baisers Votre filleul qui vous aime.



13°

Le Valdahon 3 juillet 1915

Ma chère marraine.

Il faut pourtant que je vous envoie de mes nouvelles pensent qu'elles vous trouveront en bonne santé. Maman m'a dit que vous aviez obtenu un succès au brevet, j'en suis très content. Je me plais bien ici et ne demande qu'à rester le plus longtemps possible, il y a quelques jours j'ai failli quitter mais de nouveau je suis fixé à Valdahon jusqu'à nouvel ordre. J'ai parfois beaucoup l'ennui et quelques fois aussi je m'impatiente de la lenteur de cette terrible guerre mais mon espérance dans la victoire finale ne faillit pas aussi je ne me décourage pas de revoir bientôt mes chers.
Recevez me chère marraine mes affectueux baisers
Léon



14°

Valdahon le 30.9.1916

Bien chers parents

Il est 6 heures du soir je vous écris des écuries du 42 je suis de planton jusqu'à 8 heures et je vais répandre demain matin au réveil tout le foin, pendant que les autres vont aller en marche faire une marche de bataillon les 4 régiments que nous étions hier. Vous voyer que ce n'est pas le filon surtout s'il fait comme ce soir qu'il tombe de l'eau et quand même qu'il ferait beau ils ne seront pas si heureux que moi car je n'ai rien a faire. Faire attention que les chevaux ne se détache pas et c'est tout heureusement qu'il y a une paillasse et de la paille je pourrais piquer une bonne romance vous voyer qu'au régiment qu'il y a des jours que l'on est heureux et moi je me trouve encore assez souvent dans ces occasions là. Je vais aussi écrire à Tony pendant que j'ai le temps je vais vous quitter je n'ai plus rien a vous dire je suis toujours en bonne santé.

Votre fils qui vous embrasse bien fort.



15°

Valdahon le 22 janvier 1918

Cher Cousin

Je t'écris ces quelques lignes pour te dire que je suis toujours en bonne santé et je pense que tu en soi de même quand au Valdahon il fait très froid et il tombe de la neige et tu peut croire qui fait pas bon marcher dans 30 centimètre de neige et pour faire les tir coucher il fait pas chaud. J'ai reçu des nouvelles de Nende et il se porte très bien ma mère m'a écrit en disant que tous le monde était en bonne santé tu m'écriras comment tu te trouve à bientôt des nouvelles.

Ton cousin dévoué.
Revenir en haut Aller en bas
Pouloux33
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 50
Age : 51
Localisation : Bordeaux
Thème de collection : Militaria ww1 ww2 documents
Date d'inscription : 15/09/2016

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mar 27 Sep 2016 - 19:02

Merci pour le partage , je suivrai ces posts avec attention !
Revenir en haut Aller en bas
merlintintin
Je viens d'arriver !
Je viens d'arriver !


Nombre de messages : 2
Localisation : Europe
Thème de collection : Aucun
Date d'inscription : 12/09/2016

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Mer 28 Sep 2016 - 7:04

Merci pour le partage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Lun 24 Oct 2016 - 10:46

merlintintin a écrit:
Merci pour le partage.

Bonjour merlin

Tu peux faire un passage par ici:

http://www.passionmilitaria.com/f1-bureau-de-recrutement

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Ven 4 Nov 2016 - 16:02

Bonjour,

Quelques émouvantes lettres je vous laisse lire est réagir.

Lettres du sergent Léon FOURNIER


Le 8 décembre 1915,

Mes chers Parents

Comme je vous lavais dit sur ma lettre de samedi dernier nous sommes partis d’Épinal, lundi dernier pour aller renforcer le 170ème d'infanterie.
Nous avons voyagé 2 jours et nous sommes arrivés hier à midi dans un petit village situé au bord de la Marne. Nous sommes à proximité de la Champagne, nous distinguons faiblement la voix du canon. Il y a environ 46Km avant d'être dans les tranchées. Nous avons trouvé le 170ème d'infanterie mais je vous dirai qu'on ne nous attendait pas puisqu'on ne savait pas où nous mettre. On n'avait mieux fait de nous laisser à Épinal où j'étais si bien. Mais on n'a en vite fait de nous employer et au lieu de nous renvoyer à Épinal, on est resté au dépôt de renforts de la 48ème division pour le 170 et le 174. Nous sommes au 108 d'infanterie à la 33ème Compagnie. Je crois qu'on sera très bien.
Le 170 vient de faire 54 jours de tranchées. Il est au repos pour 40 jours il ne remonte aux tranchées que vers les premiers jours de janvier. Lorsque le 170ème ira aux tranchées, nous n'irons pas, seulement on le suivra à 10Km en arrière. Il faudra donc que le 170 prenne la purge avant qu'on ait besoin de nous. On ne peut pas prévoir, mais je compte bien ne pas aller aux tranchées avant février ou mars. Je serais aussi bien qu'au 149 car il devrait y avoir un 2ème départ pour le 149au front vers le 15 décembre alors je n'aurais pas resté de plus au dépôt. J'ai déjà causé à des soldats du 170, ils sont très bien. Ils ont beaucoup de repos et en fait d'attaques ils n'en font pas beaucoup.
Me voici encore dans la Marne, sel du mois de septembre 1914. Je vous dirai que je suis cantonné à 3Km à gauche d'où nous avons passé l'année dernière. Quel souvenir le village a eu quelques maisons de touchées. Plus tard je repasserai alors sa les vrais champs de bataille. Je repasserai à Suippes-Souain. Autant de nous autant de souvenirs.
La suite sera ce qu'elle pourra. En attendant, je ne me fais pas de bile. Je souhaite rester le plus longtemps possible ici.
Je ne vois plus grand choses à vous dire aujourd'hui. Je désire que me lettre vous trouve tous en bonne santé et je termine en vous embrassant tous bien fort.

Votre fils qui vous aime
Léon





Le 18 décembre 1915

Mes bien cher parents,

J'ai enfin reçu aujourd'hui votre lettre du 15 dernier qui m'a trouvé en très bonne santé.
Pour avez sans doute reçu mes différentes lettres. Nous sommes toujours dans le même village où nous sommes arrivés samedi dernier. Nous faisons l'exercice et à ce compte je voudrais bien que cela dure jusqu'à la fin de la guerre.
J'ai vu le Millau hier. Ils sont à 5km de nous et il m'a promis de revenir demain dimanche. On n'était un groupe de Rousselains : le Dines, le Georges Guigsol, le Millau puis le garçon à un certain Ducret qui était douanier aux Rousses il y a déjà une douzaines d'années. Vous devez vous en souvenir. Le Millau avait reçu une lettre du Gaston de Sur la Scie. La lucie a quitté chez Ponthus pour allé Sur la Scie.
Il n'a raconté leur attaque de Somain. Ils en ont vu de dures. Il est resté 42 heures descendre de cheval. Il y a trouvé dure mais qu'est ce qu'il dirait si comme nous fantassins il était obligé de chatouiller les côtes des Boches avec « Rosali » (la baïonette).
J'ai reçu quelques nouvelles du dépôt d’Épinal et aussi mes photographies dont je vous en joint une. Le sergent qui m'écrit me dit qu'il est parti le 12 dernier en renfort pour le 149 et allant directement sur le front. Vous voyez que je ne serais pas resté beaucoup plus de temps au dépôt et par le fait je suis content de mon sort.
Lorsque vous me récrivez vous me donnerez des nouvelles, si vous en avez de ce qui se passe en Serbie. Combien de soldats de chez nous y auront trouvés la mort. Ce sera une affaire qui aura été malheureuse pour nous et par notre faute. Maintenant il est trop tard, le renfort n'a plus sa raison d'être.
Avez vous des nouvelles de Marcel. Je n'ai rien reçu depuis que je suis ici. J'espère qu'il ne tardera pas trop a m'envoyer de ses bonnes nouvelles. Avant de partir d’Épinal le dernier dimanche. J'avais vu des chasseur du 5ème de la classe 16. C'était leur bataillon de marche. Ils étaient cantonnés aux environs d’Épinal. Il y avait aussi des alpins puis du 23ème de Bourg.
Si Marcel n'avait pas été aux alpins j'aurais eu le bonheur de le voir, car j'ai même causé avec un de son escouade. Enfin il faut espérer qu'il restera dans les alpes encore assez longtemps. Il est vrai que ses camarades de la classe 16ne sont pas encore au feux.
Ici dans la Meuse il n'y fait pas bien chaud. Il y a même quelques jours qu'il gelait fort, mais la température s'est radouci. Si l'on doit aller aux tranchées il faut espérer que ce temps là durera encore ne serait-ce que pour ceux qui y sont actuellement,
Je ne vois plus grand chose à vous dire. J'espère que ma lettre vous trouvera en très bonne santé et je termine en vous embrassant tous bien fort

Votre fils qui vous aime.
Léon




Le 11 février 1916

Chers chers parents,

J'ai reçu avant hier le colis contenant la paire de bandes molletières. C'est bien ce qu'il me fallait. J'attendais ce soir de vos nouvelles mais rien n'est arrivé.
Néanmoins, je vous envoie ces quelques lignes vous faisant connaître que je suis toujours en assez bonne santé.
Nous sommes toujours occupés à faire des travaux de tranchées et à poser des réseaux de fil de fer, avec cela, je crois que les boches peuvent essayer de passer. Ils sauraient ce que cela pourrait leur coûter.
Voila deux jours qu'il fait un bien mauvais temps. Il semblerais que l’hiver va seulement commencer a se faire sentir. Dans le pays où nous sommes il est tombé 20cm de neige. Ce matin la température était descendu à 5° au dessous de zéro. Vous pouvez croire que dans les mauvais cantonnements où nous sommes nous n'avons pas chaud. Il y a insuffisance de paille. Il doit être tombé une bonne couche sur les Vosges et la bas au pays. La Dole doit être bien blanche et le terrain que vous aviez il y a huit jours doit avoir disparu.
Nous avons déjà cueilli quelques bonnes salades de chicorée et il faut abandonner tout cela. Enfin espérons que cette neige ne tiendra pas et que les vrais beaux jours ne tarderont pas à revenir.
Je n'ai pas revu le Millau. Il ne nous a pas suivi dans ce déplacement car ces travaux ne les regardent nullement. Le Georges Guigsol ne nous a pas suivi non plus c'est probablement le 170 qui viendra continuer les travaux que nous avons commencés pendant que nous retournerons au repos.
J'ai reçu ce soir une carte de Marcel. Il m'envoie une photo ou il est tout seul. Il ne se plaint que de l'exercice mais il doit être content d'être revenu en arrière car ses copains sont allés aux tranchés et pas mal ont été déjà blessés ou esquintés. Souhaitons qu'il reste encore un peu de temps dans ces conditions. Il ne me dit pas si c'est à Épinal qu'il est. Lorsqu'il était redescendu au 27ème c'était dans mes anciennes casernes qu'il était. Il ne me dit pas où il est depuis qu'on l'a versé au 5ème.
J'ai eu des nouvelles de du 27 dernier. Je lui ferai réponse ces jours ci.
Je ne vois plus beaucoup de choses à vous dire. Je désire que ma lettre vous trouve tous en excellente santé et en attendant avec impatience ma permission je termine en vous embrassant tous bien fort. Votre fils qui vous aime et vous chérit

Léon





20 avril 1916

Mes biens chers parents

Mon capitaine vient de me remettre en même temps que votre lettre du 16 la lettre que vous lui avez envoyée, lui demandant de mes nouvelles.
Mes chers parents, croyez que je suis bien peiné d'avoir eu recours à un tel procédé.
Je vous ai écrit les 4 avril puis le 9 et enfin le 11 jour ou nous avons quitté nos cantonnements de repos pour nous rapprocher du front. Enfin pendant les 4 jours de marche que nous avons fait je vous écris encore le 12 seulement je n'ai pue faire partir la lettre que le 14. Le 16 je vous ai encore envoyé un mot par cette lettre je vous annonçais réception de votre colis et de vos lettres reçues en même temps. Je ne sais pas pourquoi mes lettres envoyer le 4 et le 9 dernier ne vous sont pas parvenues. Dans celle du 4 je vous disais que j'avais reçu votre lettre recommandée. C'est pourquoi je n'en ai pas parlé dans les suivantes pensant que la première vous serait parvenu.
De mon coté j'ai toujours reçu et même très régulièrement de vos nouvelles. Il y a faute de la poste. Mais si la poste les a ouvertes puisque c'est son droit elles aurait pu les recacheter et les faire suivre, car suivant mon habitude je ne parle pas de trop de ce qui pourrait intéresser les opérations.
Il y a aussi de mes camarades qui se sont plaints tout dernièrement de la nonchalance apportée par la poste dans leurs envoi de lettres. Espérons que comme précédemment tout arrivera en son temps et que vous n'avez pas à redemander de mes nouvelles.
En ce moment nous sommes toujours au même patelin ou nous sommes arrivés il y a 7 jours après 4 jours de marche.
On parle de partir demain pour un autre patelin. Ne vous faites pas trop de bile car je vous enverrai aussi souvent que possible de mes nouvelles.
J'ai reçu avant hier une carte de Marcel. Il me dit qu'il part d’Épinal pour une destination méconnue. J'attends pour demain de ses nouvelles pour savoir où il est et sa nouvelles adresse. Espérons que la bonne chance le favorisera autant que moi, s'il a le bonheur d'en voir autant que moi, il pourrait bien voir la fin de la guerre.
Aujourd'hui ; nous avons appris le succès des Russes à . Il faudrait encore quelques succès semblable. Ce ne serait pas pour nous déplaire.
Mes chers parents, je vais terminer ma lettre en souhaitant de tout cœur qu'elle vous trouve tous en excellente santé. En attendant de vos bonnes nouvelles je termine en vous embrassant tous bien fort
Votre fils qui pense à vous
Léon

P.S. J'ai passé la soirée d'hier soir avec le Millau. Il est cantonné à 4K89+







11 mai 1916

Mes chers parents,

Je vous écris deux mots à la hâte pour vous annoncer que nous sommes redescendus des tranchées hier soir. J'ai trouvé en redescendant votre lettre recommandée du 26 dernier. J'ai trouvé également 2 lettres de Marcel. Sa dernière m'apprend qu'il est versé à la 3ème compagnie de et qu'il est monté aux tranchées.
Vous pouvez croire que nous sommes contents d'être redescendus. Cela faisait 16 jours de 1ère ligne et nous étions bien fatigués.
Nous sommes à 15Km du front et on va s'en aller près de Bar-le-Duc en autos demain ou après demain. Puis on fera sans doute comme d'autre fois, nous ferons plusieurs étapes à pied pour aller dans nos cantonnements de repos. Puis chose certaine ; les permissions reprennent pour nous et d'ici peu j'aurai la grande joie d'aller vous voir tous.
Je vous ai dit sur mes dernières que j'avais reçu le colis contenant l'alcool de menthe.
En attendant le plaisir d'aller tous vous embrasser, je termine en le faisant seulement sur le papier.
Votre fils qui vous aime
Léon







Le 18 juillet 1916

Mes chers parents,

Je fais réponse à votre lettre du 12 dernier qui m'a trouvé en très bonne santé. J'espère et je souhaite que la présente vous trouve de même.
J'ai reçu en même temps le colis contenant le pâté. Il était en très bon état et délicieusement bon.
Vous pouvez croire que nous n'avons pas passé un 14 juillet bien agréable. Ce jour là nous avons fait 32Km et presque autant le 15. En ce moment nous sommes dans la Somme toujours à une bonne distance du front puisque nous entendons à peine la voix du canon.
Nous ne sommes pas bien loin de la capitale de la Somme. Nous avons sûrement donner notre part dans cette attaque qui semble si bien menée et qui doit être le prélude de la victoire.
En ce moment il y a reformation complète du 7ème corps. La 14ème Division est venue nous rejoindre. De même qu'une autre division formée des régiments de Belley et de Bourg. […]
Mais il faut encore quelques jours avant d'aller voir les boches. Il y a encore quelque chose qui n'est pas prêt.[...]
J'ai reçu des nouvelles de Marcel. Il est toujours en Alsace et en bonne santé. Il s'attendait à aller au repos. Je pense qu'en ce moment il y est sûrement.
Ce pays n'est pas bien agréable. On y trouve pas grand chose. Tout manque. Il faut aller à (auto censure) pour trouver ce dont nous avons besoin. Cela ne vaut pas les environs d’Épernay.
Je ne vois plus grand chose à vous dire pour aujourd'hui. Je termine en vous embrassant tous fort.
Votre fils qui pense à vous

Léon







Le 20 décembre 1916

Mes biens chers parents,

J'ai reçu votre lettre du 14 dernier aujourd'hui. Elle m'a trouvé en bonne voie de guérison. Mon rhume se passe très bien mais savez-vous que je n'ai pas été bien. Heureusement que nous sommes très bien ici, j'ai pue quitter mon service en 1ère ligne et je suis même dans une chambre occupé par un officier, mais vide pour le moment puisqu'il est en permission. J'avais attrapé tout simplement une forte grippe. Dans cette chambre j'étais très bien. J'avais avec moi un homme qui s'occupait uniquement de moi, qui faisait du feu et qui me préparait des boissons chaudes. C'est mon capitaine qui m'avait fait venir là, aussi je lui dois bien des remerciements. Maintenant tout va bien. Je ne tousse presque plus. Je vais garder la chambre encore quelque temps et après je serai solide comme un pont neuf. Je n'ai pas encore reçu le colis dont vous m’annoncez l'envoi. Je l'attends néanmoins avec impatience, de façon à pouvoir prendre du miel.[...]
Ici il ne fait pas trop mauvais temps. Il n'y a pas de neige et les journées sont ensoleillées. Nous sommes plus favorisés que vous sous le rapport du temps ; s'il neigeait, notre vie serait beaucoup plus insupportable et avec cela qu'elle ne l'est pas de trop, nous préférons avoir le beau temps au mauvais.
J'ai lu les coupure de journaux. Il n'y avait pas grand chose concernant les affaires de contrebande. Lorsque vous saurez des détails vous ne manquerez pas de me le dire.
Je n'ai pas de nouvelles de Marcel depuis qu'il a quitté l’Alsace et je commence à trouver le temps long. Je fais des tas de suppositions d'autant plus qu'en ce moment beaucoup de troupes s'en vont à pour réparer ce qu'on aurait pu éviter avec plus d'entente. Je souhaite néanmoins que Marcel n'y aille pas car ce n'est pas bien rigolo.
Savez-vous ce qu'on vient de me dire. Ma proposition de citation à l'armée de vient de revenir. Elle n'a passé qu'au corps d'armée. Enfin c'est toujours cela de pris en attendant. Et puis autre chose. Mon capitaine croyant que mes deux proposition de citation de la Somme était tombé à l'eau, m'avait fait un rappel auprès du colonel. Le colonel l'a accepté et me voilà avec deux citation d'un seul coup un au corps d'armée et l'autre au régiment.
Je vous joins celle du régiment. Je n'ai pas encore le libellé de celle du Corps d'armée, dès que je l'aurai je vous le ferai parvenir.
C'est malheureux que tout cela arrive maintenant. Comme cela j'aurai 2 jours de plus à ma prochaine permission. J'aurais pue les avoir à la dernière.
Je ne vois plus grand chose à vous dire pour aujourd'hui.
Je désire que la présente vous trouve tous en parfaite santé et je termine en vous embrassant bien fort.
Votre fils qui pense à vous

Léon





Lettres de Marcel FOURNIER


Le 29 septembre 1916

Mes chers parents,

Je profite d'un moment de repos pour vous donner de mes nouvelles qui sont toujours excellentes et je souhaite que pour vous il en soit de même.
J'ai reçu hier votre lettre avec son contenu qui m'a bien fais plaisir.
[…] , nous sommes en ligne depuis le 26 et je vous assure que sur cette fameuse crête il n'y fait pas chaud. Enfin il faut se résigner. Nous sommes à 30Km des boches et ça ne vaut guère mieux que lorsqu'on était à 6Km.
[...]que ce n'est guère une vie, les copains sont en ligne depuis le 2 août et passer les nuits continuellement ce n'est guère intéressant. Quelle vie de taupe ! Vivement la fin de cet terrible calvaire qui ne saurait trop tarder.
Nous faisons du bon boulot dans la Somme maintenant et je souhaite vraiment qu'on leur fiche une bonne pile une fois afin qu'on en parle plus. Je ne suis pas au bureau car comme il manques beaucoup de types, je monte la garde. J'espère bien y renter d'ici peu pour de bon. Mais il ne faut guère y compter que pour le stage.
Je n'ai pas de nouvelles très récentes de Léon. Je pense en avoir ce soir. Il doit bientôt aller en permission il l'a bien mérité. Maudriller doit être en permission et je pense que vous l'avez vu.
Plus grand chose. Je n'ai pas revu . Il ne doit pas être encore remonté du repos.
Je vais vous quitter en vous envoyant à tous mes meilleurs baisers !
Votre fils qui pense à vous.
Avez-vous reçu les bagues ! M Fournier








Le 3 août 1917

Mes chers parents,

Toujours en bonne santé et souhaite que pour vous il en soit de même.
Pas de nouveau. La vie s'écoule toujours dans les mêmes conditions. Je suis seul avec mon double, le fourrier étant remonté en lignes. J'ai beaucoup plus de travail et avec en plus ce service de Vaguemestre ce n'est guère le filon. Maintenant il pleut et il faudra que tout à l'heure m'appuie mes 14Km, ce n'est guère intéressent mais vaux mieux être ici que d'être là haut vers les boches ; ça ne n'y est pas amusant.
J'ai eu des bonnes nouvelles de Léon. Il attend sa perme et peut être qu'au reçu de cette carte, il sera parmi vous.
Je vous quitte en vous envoyant à tous mes plus tendres baisers. Votre fils qui vous aime.
Avez-vous fini de faner sans doute, car ce mauvais temps doit être général.

Marcel








St Claude 22 juillet 18


Monsieur Marcel,

J'ai reçu samedi votre lettre du 14 comme hélas vous savez cette terrible nouvelle.
Malgré tout je ne peux croire qu'il soit possible que mon pauvre aimé ne soit plus, tant d'espoirs, tant de bonheur ne peuvent être ainsi anéantis. Sa dernière lettre du 14 était remplie d'espoir pour l'avenir, il pensait à une fin proche de la guerre.
Il me reste un bien faible espoir, c'est qu'une erreur ait été commise. Le sergent major qui vous a annoncé la mort de notre pauvre Léon dit que c'est au château de Péreuse que Léon aurait été transporté, et sergent aussi à la même compagnie que Léon m'a envoyer une carte photographie du château de Péreuse toujours dans la à Zouave. L'hôpital installé dans ce château et l'hôpital temporaire n°71, une croix est faite à la fenêtre de la chambre ou a été soigné Léon y a t-il eu seulement erreur de nom du château.[...]
Je suis rentrée hier j'ai fait écrire a ma sœur au sergent major, à ce sergent et à l'hôpital temporaire. Je n'ai encore pas de réponse.
Vous me dites avoir demandé des cliché de la tombe de Léon voudriez vous être assez bon pour me donner un de ces clichés ou une photographie si vous en recevez vous devez bien comprendre que si mon Léon a vraiment succombé à ses blessures, je n'aurais plus que l'espoir de voir un jour sa tombe.
Par des soldats évacués le filleul de ma sœur a appris que Léon avait été blessé à la jambe et que l'amputation immédiate avait été nécessaire combien d'autres sont dans ce cas et guérissent, je veux espérer encore malgré tout car en somme vos parents n'ont rien de bien officiel n'est-ce pas l'hôpital qui doit prévenir la famille en cas de mort d'un de leur blesse ?[...]
J'espère que vous excuserez mon barbouillage et le peu d'ordre que j'ai dans mes idées vous devez comprendre dans quel désespoir m'a plongé une pareil nouvelle. J'espère aussi que vos parents m'auront excusés de leur avoir demandé des nouvelles de leur fils, je devenais folle d’inquiétude, comme vous pouvez le pensé. J'aimais tant mon pauvre Léon et j'en étais tant aimée. Je sais que vous ne l'avez jamais cru, pourtant pendant 7 années je n'ai aimé que mon cher Léon, vous deviez pourtant le savoir. Le 7 juillet était le jour anniversaire de notre amour, ce jour la j'ai reçu la fatal nouvelle.
Je dois vous dire que vous avez rendu votre frère bien heureux lorsque vous lui avez dit que vous alliez m'écrire tous les jours il me demandait si vous l'avez fait mais je vous ennuie sans doute aussi je vous en prie de recevoir mes bonnes amitiés.

L. Colin




Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    Sam 5 Aoû 2017 - 17:55

Voila longtemps que je n'avais pas posté une lettre de Poilu. Voici surement une des plus intéressante de ma collection.

11/9/16 En terrain reconquis aux boches

Mon adorée

Aurais tu pensé qu'un jour tu recevrais une carte boche ramassée sur un terrain conquis par une troupe dont faisait partie ton petit homme? C'est pourtant ainsi que je t'envoie mes meilleurs baisers sans oublier mon gars
Ton Jean


La carte en question.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettres de Poilu    

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettres de Poilu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» découpe de contour de lettres
» Mémoires de nos pères / Lettres d'Iwo Jima
» George Sand et Musset (film, romans, théâtre et lettres)
» decoupe grandes lettres
» lettres chargées ( demande de renseignements )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Headquarters :: Mission Centenaire 14-18-
Sauter vers: