le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

Le forum PassionMilitaria et Uniformes Magazine sont désormais partenaires !

Cliquez ici !



Opening of our new international zone !

Juste here



Partagez | 
 

 Épée inconnu au Brésil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Essi Rafael
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 6
Localisation : Aquidauana, MS, Brésil
Thème de collection : Recherche sur épée du 19éme siècle
Date d'inscription : 25/09/2014

MessageSujet: Épée inconnu au Brésil   Jeu 25 Sep 2014 - 7:37

Bonjour à tous,

Je vous écrire du Brésil pour essayer d'élucider un mystère de famille.
Pendant le 19ème où 20ème siècle (peut-être entre 1860/1910, on ne sait pas exactement), mes aïeuls son venus à l'Amérique Latine.
Ils ont fui de la France et, en arrivant, ils ont changés leurs noms.
Les noms inventés/choisis dans ses nouvelles vies c'étaient Henrique Mougenot et Maria Mougenot.

Selon mes oncles, M. Henrique a toujours caché l'histoire de la famille.
Ses enfants ont appris a parler français, mais presque rien sur l'origine de ses parents.
Quelques membres plus anciens de la famille disent que son vrai nom était Emille Abadie (née à Paris en 1854) et de son épouse Marie Lescaffet (née en 1869, près de Nice). Mais les informations ne son pas concrètes.

M. Henrique est décédé en 1944, très âgée.
Nous avons aucun objet de mon aïeul, sauf une épée, à laquelle il était très attaché.
Est-ce que vous pourriez m'aider avec l'identification? De quelle époque elle appartient?
Quel genre d'epée (militaire, mercenaire)? Son valeur?

Voici les dimensions
Lame: 70 cm
Garde: 15 cm
Épée (total): 85 cm
Fourreau: 86 cm (plus grand que l'épée)

Merci d'avance pour vos informations,
Essi Rafael Mougenot







Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 18292
Age : 60
Localisation : LANAYE (Belgique)
Thème de collection : Baionnettes et poignards
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Jeu 25 Sep 2014 - 7:55

Bonjour

Etape N°1 un passage par ici

http://www.passionmilitaria.com/f1-bureau-de-recrutement

Merci
.
Revenir en haut Aller en bas
http://arthur110256.skyrock.com/
Arthur
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 18292
Age : 60
Localisation : LANAYE (Belgique)
Thème de collection : Baionnettes et poignards
Date d'inscription : 27/02/2009

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Jeu 25 Sep 2014 - 8:54

Présentation faite

Merci. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://arthur110256.skyrock.com/
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22823
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Jeu 25 Sep 2014 - 10:02

Bonjour,
la lame en langue de carpe est d'origine allemande, le double système d'accrochage du fourreau également.
Elle est courte, il doit donc s'agir d'un sabre d'infanterie.
Un sabre de cavalerie aurait une lame de 100 cm environ.

Le fourreau est métallique avec un seul anneau, il date donc de la fin XIX° voire tout début XX°.
Je le situerais dans les années 1890.

C'est tout ce que je peux dire, n'ayant pas de documentation sur les sabres allemands.
Cordialement,
CG

Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Essi Rafael
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 6
Localisation : Aquidauana, MS, Brésil
Thème de collection : Recherche sur épée du 19éme siècle
Date d'inscription : 25/09/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Ven 26 Sep 2014 - 6:43

Merci, Crevette. Vos informations ont déjà beaucoup d'importance!

Aucune idée sur quel genre de gens avait l'habitude d'acquérir ce type de sabre à l'époque?
On a l'impression que, pendant sa vie, M. Henrique a participé de quelques conflits comme un mercenaire. Et, selon vos informations, on peut en déduire qui ne se agite pas d'un sabre militaire français, alors cette hypothèse d'activité comme mercenaire devient plus forte, je pense.

Si vous avez des contacts des spécialistes en sabres allemands où sites web pour en savoir plus, je vous remercie.

Essi Rafael
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22823
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Ven 26 Sep 2014 - 8:41

Un officier pouvait porter ce sabre, mais ça n'a pas l'air d'être un modèle connu de sabre d'officier d'infanterie comme l'IOD: Infanterie Offizier Degen 1889.

Le problème avec les armes allemandes c'est que chaque état ou Land avait son propre type d'armes, ce qui en fait une énorme diversité!
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
H. Blondeau
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 37
Localisation : Limoges
Thème de collection : Brigades Internationales
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Ven 26 Sep 2014 - 10:49

Salut,

À ma connaissance il y a eu des français qui se sont échappés des bagnes de la Guyane pour se réfugier au Brésil. Après peut-être fait-il parti des communards qui ont décidé de partir de la France, suite à la défaite de la commune, pour des contrées lointaines ?

Bon après, il est évident que le changement de nom rend la cherche d'autant plus difficile !
Revenir en haut Aller en bas
Essi Rafael
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 6
Localisation : Aquidauana, MS, Brésil
Thème de collection : Recherche sur épée du 19éme siècle
Date d'inscription : 25/09/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Sam 27 Sep 2014 - 8:49

Oui, c'est dommage de n'avoir plus d'informations, je crois que ça sera impossible d'arriver à une conclusion, malheureusement...
De toute façon, le travaille de recherche est très intéressant, on apprend beaucoup.

Pendant la fin du 19ème siècle l'immigration française vers l'Amérique Latine était très forte, surtout en Argentine. Nous savons que M. Henrique et son épouse sont arrivés d'abord en Buenos Aires. Depuis quelques temps ils ont commencé à monter le rio de la Plata, le rio Paraná et le rio Paraguay jusqu'au Brésil (à la ville de Corumbá).

Mon état au Brésil (Mato Grosso do Sul) reste dans la frontière avec le Paraguay. Á l'époque c'était plus facile d'y arriver travers l'Argentine qu'a partir de São Paulo où Rio, par exemple.

Je crois que nous avons eu beaucoup d'aventures françaises dans le continent sud-américain, connues et inconnues. Cette de la Guyane est très curieuse, je me demande comme ce groupe a pu survivre en pleine forêt amazonienne!





Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22823
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Sam 27 Sep 2014 - 12:05

Je me renseigne ailleurs si quelqu'un connaît ce type de sabre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
H. Blondeau
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 37
Localisation : Limoges
Thème de collection : Brigades Internationales
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Lun 29 Sep 2014 - 15:51

Essi Rafael a écrit:
Pendant la fin du 19ème siècle l'immigration française vers l'Amérique Latine était très forte, surtout en Argentine. Nous savons que M. Henrique et son épouse sont arrivés d'abord en Buenos Aires.

Ah ça c'est intéressant ! Je sais pas si tu connais mais à Buenos Aires, il y a le musée des immigrants ! normalement ils ont des formulaires d'entrées sur le territoire argentin. Peut-être que tu peux retrouver, sous le nom d'emprunt de ton ancêtre ou sous le nom Émile Abadie, le bateau et la date d'arrivée ! Smile

"Forman parte de su patrimonio los libros de registro de la llegada de los inmigrantes al país." Smile

http://www.turismo.buenosaires.gob.ar/es/atractivo/museo-nacional-de-la-inmigraci%C3%B3n


Dernière édition par H. Blondeau le Lun 29 Sep 2014 - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22823
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Lun 29 Sep 2014 - 16:02

J'ai d'autres suggestions concernant ce sabre.
La poignée ne fait pas vraiment allemand contrairement à la lame et au fourreau.

Une autre suggestion serait donc une arme brésilienne vendue par l'Allemagne (export).

Ou encore à la rigueur le montage d'une poignée brésilienne sur une lame allemande.
L'écrou à 6 pans qui maintient la poignée n'est en tous cas pas d'origine.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
H. Blondeau
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 37
Localisation : Limoges
Thème de collection : Brigades Internationales
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Lun 29 Sep 2014 - 16:07

vu sur le net, un certain Émile Abadie : http://www.medarus.org/Ardeche/07celebr/07celTex/danet_albert.html

1879 - 1880 - Affaire Abadie et sa bande

Émile Abadie et Pierre Gille,âgés l'un de vingt ans, l'autre de seize ans, membres de la "Bande de Montreuil", sont les auteurs de plusieurs vols. Le 17 avril 1879, ils cambriolent l'appartement d'Élisabeth Foy, épouse Bazengeaud, 44 ans, et la massacrent à coups de couteau, avant de voler une montre, un revolver, quelques francs et des cigares.

Le 31 août 1879, la Cour d'assisses de la Seine condamnait à mort, les deux jeunes misérables Émile Abadie et Pierre Gille qui avaient organisé une véritable bande de malfaiteurs, et sans doute auteurs d'autres crimes restés impunis. Leurs complices, Victor Claude, dix-neuf ans, est condamné à sept ans de prison pour vols, et Nicolas Farigoule, quinze ans, et Frédéric Charton, quatorze ans, à vingt-quatre mois de réclusion.

Gille et Abadie seront graciés le 10 novembre 1879 par le Président de la République, Jules Grévy. En apprenant sa grâce, Abadie avoue sa participation à un autre crime resté impuni

En août 1880, Abadie comparait à nouveau avec deux accolytes (Pierre-Marcel Knobbloch et Pierre Kirail) pour l'assassinat de Julien Lecercle, un garçon épicier de Saint-Mandé qui fut égorgé dans sa voiture en janvier 1879, pour lui voler 4.000 francs.

Maître Albert Danet défendra Abadie. Il pourra "jouer" sur un côté extrêmement bizarre de ce procès. Abadie ayant déjà été condamné à la peine suprême lors d'une condamnation précédente, en vertu d'une jurisprudence, tout individu frappé du maximum de la peine édictée par la loi ne peut être recherché pour des actes antérieurs à ceux qui ont motivé l'application de cette peine. Il peut donc arriver que la Cour d'assises soit forcée, ou de ne prononcer aucune peine, ou de le condamner à mort pour la forme, en spécifiant que cette nouvelle sentence se confondra avec celle dont le Président de la république a arrêté les effets. Aussi l'aimable jeune homme est-il tout à fait à l'aise.

À l'issue des plaidoiries, statuant sur les conclusions déposées en faveur d'Abadie, la Cour adopte complètement le système proposé par Maître Albert Danet, et déclare, dans un arrêt longuement motivé, qu'Émile Abadie, déjà condamné à mort, ne peut plus subir aucun châtiment pour les crimes qu'il a commis antérieurement à cette condamnation, et qu'il a expié tous les forfaits dont il s'est rendu coupable. Aussi Abadie est-il seulement condamné aux frais du procès.

Pierre-Marcel Knobbloch est condamné à mort le 30 août 1880 et gracié le 11 novembre 1880; le troisième complice, Pierre Kirail, est condamné à perpétuité.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22823
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Mer 1 Oct 2014 - 9:53

Quelqu'un d'autre a trouvé ces deux sabres qui sont très approchants:
http://www.beck-militaria.de/Blankwaffen/Deutschland/Saebel-Degen/Exportmodell-eines-Artillerie-Saebels::6971.html

http://www.beck-militaria.de/Blankwaffen/Ausland/Saebel-Degen/Argentinischer-Artillerie-Saebel-um-ca-1880-::6789.html

Il s'agirait donc bien d'un sabre allemand fait pour l'exportation en Amérique du sud.

Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Essi Rafael
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 6
Localisation : Aquidauana, MS, Brésil
Thème de collection : Recherche sur épée du 19éme siècle
Date d'inscription : 25/09/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Ven 3 Oct 2014 - 11:05

D'abord, merci pour vos efforts et vos conseilles.

J'ai essayé de trouver quelque piste dans le registre d'immigration de l'Argentine.
En effet, on a trouvé un certain Mougenot qui s'appelle Émile (un mélange curieux entre Henrique Mougenot et Émile Abadie):

name, age, marital status, nationality, birthplace, occupation, arrival, vessel, boarding port

MOUGENOT EMILE 35 S FRANCESA DESCONOCIDO CHAUFFEUR 1890/10/13 DOM PEDRO BURDEOS

A propos du sabre avoir l'Allemagne comme origine et l'Amérique du Sud comme destination, c'est une hypothèse très fiable, certainement.
De toute façon, vous pouvez afficher les photos de ces deux sabres, Crevette?
Je peux pas ouvrir ces deux liens (ils disent "account disabled" en allemand).

Finalement, ce que m'a beaucoup étonné... la découverte de M. Émile Abadie. (Merci, Blondeau)
Il me semble que l'année dernière une écrivaine canadienne a fait un livre de fiction, The Painted Girls, a partir d'une sculpture d'Edgar Degas, La petite danseuse de quatorze ans. Dans ce livre elle ajoute aussi un autre personnage historique peint par Degas, Émile Abadie, un criminel sans scrupule.

J'ai lu tout ce que j'ai pu trouver sur la net a propos d'Affaire Abadie...
Bon, il y a des coincidences, le nom et prénom sont exactement ces que nous cherchons, l'age est un peu près...  et il n'y a pas de nouvelles après le jugement d'Abadie. Alors, c'est bien possible qu'il a fui. Le secret de ma famille indique que la fuite de M. Henrique s'agitait de quelque chose très sérieux. Et j'ai toujours écouté sur un rapport avec Degas, que M. Henrique avait amitié où connaissance avec lui. (on a des membres de la famille qui s'appellent Edgar en hommage au peintre)

Par contre, j'ai mes doutes qu'un vrai psychopathe comme celui a pu vivre tranquillement au Brésil sans aucune trouble à l'ordre publique. Ensuite, on a des photos. Émile Abadie, le criminel, a été très connu à l'époque, donc nous avons les tableaux de Degas plus une photo qui la police a pris en 1879. M. Henrique, mon aïeul, n'était pas si célèbre au Brésil, et nous n'avons q'une photo de famille. Dans ce portrait on a M. Henrique avec son fils plus jeune José et sa belle-fille, environ 1940, 60 ans après l'Affaire Abadie. Comparez. Moi, je ne suis pas un bon physionomiste mais ils me semblent different personnes.







Vous savez la destination d'Émile Abadie, le criminel, après 1880?
Est-ce que s'agite d'un nom et prénom courant en France?
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22823
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Ven 3 Oct 2014 - 12:34

De demande ça à la personne qui m'a fourni ces liens, ils ne s'ouvrent plus en effet.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
H. Blondeau
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 37
Localisation : Limoges
Thème de collection : Brigades Internationales
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Ven 3 Oct 2014 - 23:09

Pardi, ils se ressemblent drôlement je trouve !

Pour ce qui est du nom Abadie, on le trouve surtout dans le sud-ouest de la France !

http://www.genealogie.com/nom-de-famille/ABADIE.html

Je pense qu'on peut plus ou moins retrouver sa trace après 1880. Ce qu'il faudrait d'abord voir c'est le dossier de justice, qui doit se trouver aux archives départementales de Seine Saint-Denis, on y trouvera certainement des informations sur son lieu de naissance etc... Après, il n'est pas improbable qu'il a continué à être surveiller par les autorités de l'époque donc peut-être ça éclairerait sur son parcours après le procès.

Pour contacter les archives départementales de Seine Saint-Denis :

Département de la Seine-Saint-Denis, Direction des services d'archives, 93006 Bobigny Cedex
18 avenue du Président Salvador Allende
Tél. : 01.43.93.97.00

dsa@cg93.fr

Également, il doit peut-être exister des pièces à convictions du procès, ainsi que des notes de l'avocat, Louis-Charles-Albert DANET.

Les archives de la Police :

http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Nous-connaitre/Services-et-missions/Service-de-la-memoire-et-des-affaires-culturelles/Les-archives-de-la-prefecture-de-police

Je pense également que nous pouvons avoir les registres des passagers de l'autre côté de l'Atlantique sous le nom de Émile Mougenot pour Bordeaux. On peut trouver facilement à mon avis les ports qui permettent aux voyageurs de cette époque d'aller en Argentine. Après il n'est pas non plus improbable qu'il soit parti d'un autre port d'Europe, mais je privilégie tout de même un port français.

un lien intéressant à propos de ce sujet :

http://www.francegenweb.org/~sitesdgw/64/?id=emigration

Enfin je te propose de t'adresser au service des armées de Pau, pour qu'il t'envoie la fiche militaire de Emille Abadie (si il a fait un service militaire), ça peut-être intéressant pour recouper certaines infos !

Sinon, pas mal les infos sur ce Emile Mougenot et son arrivé en 1890, bon en indiquant 35 ans au lieu des 30 ans pour Émile Abadie. Bref ce n'est pas improbable que ça soit ton ancêtre ! Smile

nb : beaucoup de français poursuivis par la justice se sont réfugiés en Amérique Latine. Les plus récents qui me viennent à l'esprit sont ceux de la Mafia de Toulon et de Marseille, notamment dans l'état de Rio de Janeiro.
Revenir en haut Aller en bas
H. Blondeau
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 37
Localisation : Limoges
Thème de collection : Brigades Internationales
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Ven 3 Oct 2014 - 23:40

bon voilà un autre lien très intéressant sur Abadie ! on apprend un peu plus sur le destin d'Abadie :

http://guillotine.cultureforum.net/t2557-la-bande-abadie-gille-condamnes-a-mort-gracies-1879

"Le 3 septembre 1879, il avait été transféré de la Conciergerie au dépôt des condamnés (la Grande-Roquette), dans une des cellules du quartier des condamnés à mort. Après sa grâce, par le président Grévy, le 12 novembre 1879, il quitta le quartier des condamnés à mort mais resta incarcéré à la Roquette. Il en partit le 25 septembre 1880 pour rejoindre un convoi à destination de la citadelle de Saint-Martin-de-Ré, point de départ pour les bagnes de la Guyane et de la Nouvelle-Calédonie."

donc il serait passé au Bagne en Guyane ou de la Nouvelle-Calédonie. Beaucoup sont morts dans ces bagnes mais certains en sont revenus ! 10 ans de bagne, pour repartir, une fois libre, en amérique du sud, depuis bordeaux ça me paraît pas incongru !

On y apprend également, que Emile Abadie aurait remis un mémoire de son histoire à l'Abbé Moreau ! donc il y a des choses à voir !


Dernière édition par H. Blondeau le Mer 8 Oct 2014 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22823
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Dim 5 Oct 2014 - 15:32

Autre réponse obtenue de "juno" sur un autre forum:

Rebonjour,
Essayez en passant par les liens Google ci-dessous. Il n'y a toujours pas d'accès sur le site mais on obtient un popup des photos à l'écran.

Sinon vous pouvez aussi faire une recherche Google avec chaque critère :
beck-militaria saebel argentinischer
beck-militaria saebel exportmodell

et vous aurez dans la rubrique images toutes les photos (avec celles de votre site également).

Je rajoute un complément que je n'avais pas indiqué sur LaGrandeGuerre sur la garde de votre sabre qui paraît bien de standard brésilien. J'ai trouvé des photos de modèle de Solingen différent mais qui montrent une garde de forme carrée comme sur la pièce de votre correspondant. Il est probable que les sabres exports pouvaient être équipés avec des gardes en fonction du pays de destination.
http://produto.mercadolivre.com.br/MLB-587991076-e9-sabre-cavalaria-e-artilharia-wr-kirschbaun-solingen-lei-_JM
https://www.michaeldlong.com/Catalogue/Swords/19th-Century/Rest-of-the-World/Brazilian-cavalry-trooper-s-sword-with-scabbard.aspx

MODELE ARGENTIN
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2Fimages%2Fproduct_images%2Fpopup_images%2Fimg01972.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2FBlankwaffen%2FAusland%2FSaebel-Degen%2FArgentinischer-Artillerie-Saebel-um-ca-1880-%3A%3A6789.html&h=598&w=900&tbnid=LWwM1juSEZMKuM%3A&zoom=1&docid=ChtzIVNaxenuiM&ei=e0wvVKH0CJHTaJisgsgG&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=8512&page=1&start=0&ndsp=37&ved=0CFAQrQMwEA

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2Fimages%2Fproduct_images%2Fpopup_images%2Fimg01976.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2FBlankwaffen%2FAusland%2FSaebel-Degen%2FArgentinischer-Artillerie-Saebel-um-ca-1880-%3A%3A6789.html&h=598&w=900&tbnid=oAPD7kv4uY6QmM%3A&zoom=1&docid=ChtzIVNaxenuiM&ei=e0wvVKH0CJHTaJisgsgG&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=4544&page=1&start=0&ndsp=37&ved=0CFMQrQMwEQ

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2Fimages%2Fproduct_images%2Fpopup_images%2Fimg01971.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2FBlankwaffen%2FAusland%2FSaebel-Degen%2FArgentinischer-Artillerie-Saebel-um-ca-1880-%3A%3A6789.html&h=598&w=900&tbnid=ZNJSNaGpJpew2M%3A&zoom=1&docid=ChtzIVNaxenuiM&ei=e0wvVKH0CJHTaJisgsgG&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=382&page=1&start=0&ndsp=37&ved=0CFkQrQMwEw

MODELE WEYERSBERG EXPORT
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2Fimages%2Fproduct_images%2Fpopup_images%2Fimg01934.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2FBlankwaffen%2FDeutschland%2FSaebel-Degen%2FExportmodell-eines-Artillerie-Saebels%3A%3A6971.html&h=598&w=900&tbnid=Zoep7cjDdqNwCM%3A&zoom=1&docid=0pQxMLhThYnffM&itg=1&ei=-00vVL32Isf7arPigbgC&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=337&page=1&start=0&ndsp=31&ved=0CCAQrQMwAA

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2Fimages%2Fproduct_images%2Fpopup_images%2Fimg01937.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2FBlankwaffen%2FDeutschland%2FSaebel-Degen%2FExportmodell-eines-Artillerie-Saebels%3A%3A6971.html&h=598&w=900&tbnid=2bmuEJgWVzG5jM%3A&zoom=1&docid=0pQxMLhThYnffM&itg=1&ei=-00vVL32Isf7arPigbgC&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=619&page=1&start=0&ndsp=31&ved=0CCkQrQMwAw

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2Fimages%2Fproduct_images%2Fpopup_images%2Fimg01936.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2FBlankwaffen%2FDeutschland%2FSaebel-Degen%2FExportmodell-eines-Artillerie-Saebels%3A%3A6971.html&h=598&w=900&tbnid=_OBeQCCzykBJUM%3A&zoom=1&docid=0pQxMLhThYnffM&itg=1&ei=-00vVL32Isf7arPigbgC&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=397&page=1&start=0&ndsp=31&ved=0CCYQrQMwAg

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2Fimages%2Fproduct_images%2Fpopup_images%2Fimg01940.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.beck-militaria.de%2FBlankwaffen%2FDeutschland%2FSaebel-Degen%2FExportmodell-eines-Artillerie-Saebels%3A%3A6971.html&h=598&w=900&tbnid=_ltOCCswoSA7QM%3A&zoom=1&docid=0pQxMLhThYnffM&itg=1&ei=-00vVL32Isf7arPigbgC&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=909&page=1&start=0&ndsp=31&ved=0CCwQrQMwBA

Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
PLD
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 148
Age : 60
Localisation : Morbihan/Ille et Vilaine
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Lun 6 Oct 2014 - 14:07

Bonjour,
Votre histoire est très intéressante. Il a été transporté soit en Guyane, soit en Nouvelle Calédonie. Il faut savoir que les bagnards de droit commun devaient à la fin de leur peine doubler celle ci sur place. Donc 10 ans de bagne doublé de 10 ans sur place en ferme pénitentiaire ou en semi liberté chez des colons. La liberté intervenait ensuite si il n'y avait pas eu de comportement délictueux faisant replonger le "bagnard". La déportation, elle était définitive (sauf ceux de la commune pour qui il y eut une amnistie), donc pas de retour possible en métropole. Le "robinet d'eau sale" fut fermé vers la fin du 19ème siècle (pour la Calédonie).

Je pense ne pas me tromper en vous écrivant cela.
Cdlt
PLD
Revenir en haut Aller en bas
H. Blondeau
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 37
Localisation : Limoges
Thème de collection : Brigades Internationales
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Lun 6 Oct 2014 - 20:51

à moins qu'il est demandé une grâce présidentielle ? ce qui pourrait expliquer sa libération au bout de 10 ans de bagne. Dans un témoignage que j'ai vu, Émile Abadie s'était repenti de ses crimes.
Revenir en haut Aller en bas
PLD
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 148
Age : 60
Localisation : Morbihan/Ille et Vilaine
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Mar 7 Oct 2014 - 11:16

Bonjour,

La grâce peut-être, celle accordée en masse aux "communards" mais au travers de mes lectures à ce sujet, je n'en ai pas vu qui aient abouties (en Nouvelle Calédonie, pour la Guyane je ne sais pas) pour les droits communs. Le système sur place était très dur et très opaque. Le lien avec la métropole était quasi impossible pour le déporté. La Calédonie vivait en vase clos et les liens avec la métropole était rythmée par l'arrivée des bateaux (3 mois de mer en moyenne). Le déporté n'avait "aucun droit".

Cdlt

PLD
Revenir en haut Aller en bas
Essi Rafael
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 6
Localisation : Aquidauana, MS, Brésil
Thème de collection : Recherche sur épée du 19éme siècle
Date d'inscription : 25/09/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Jeu 16 Oct 2014 - 9:43

Dans cette dernière semaine j'ai essayé de lire tous le possible a propos d'Emile Abadie...

En cherchant les textes appointés par Blondeu, j'ai trouvé les journaux de l'époque, le témoin d'Abadie écrit pendant sa prison en La Roquette (Mémoires d'Abadie), son registre de naissance, etc.

Il est née a Rochefort en 1859, deux années après sa famille est installé a Paris, où il va agrandir sans la présence de son père qui est décédé très jeune. Quelques années plus tard il commence a mener une vie erratique, en changeant fréquemment de boulot, en faisant de petits vols. Donc il connais des camarades du crime, et, pour soutenir sa vie bohème (et ses plusieurs maîtresses) ils commencent a faire des plus grands vols. Tous se passe très vite dans la vie d'Emile Abadie et aux 20 ans il est déjà condamné a mort pour assassinat. Il reçoit la grace présidentiel et est envoyé aux bagnes de la Nouvelle Calédonie.

Finalement, je viens de découvrir aux Archives Nationales D'autre Mer qu'Emile Abadie est décédé en Nouvelle Calédonie le 17 septembre 1911. ll a été condamné aux bagnes et n'a pas retourné.
http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/bagnards_dossiers_individuels/?nom=abadie&nomEpouse=&prenoms=&alias=&date=&from=&to=&numMatricule=&territoire=&typenote=¬e=&q=&id=85

Pour consulter le dossier complet, il fallait aller jusqu'a Aix-en-Provence.
Après lire autant d'informations sur ce sujet, je confesse que je suis curieux pour en savoir plus.
Les coincidences (nom, âge, lieu d'habitation) étaient extraordinaires...

Mais maintenant, pour trouver mon ancêtre, if faut continuer la recherche par d'autres pistes.
Un grand merci a tous pour votre aide!
Revenir en haut Aller en bas
H. Blondeau
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 37
Localisation : Limoges
Thème de collection : Brigades Internationales
Date d'inscription : 04/07/2014

MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Dim 19 Oct 2014 - 20:49

En effet, c'est étonnant toutes ces similitudes.
Par contre, reste à établir pourquoi certains membres de la famille ont le prénom d'Edgar (celui du peintre, pure coïncidence ?!). N'existe t-il pas au Brésil des fichiers contenant une copie des cartes d'identités des étrangers installés sur le sol brésilien ? Je pense déjà aux allemands du Brésil ayant eu des sympathies pour le régime nazis. À mon avis, il existe des documents de police sur la surveillance des étrangers au Brésil. Peut-être que tu pourrais y trouver des informations inédites concernant ton ancêtre, notamment à travers les archives de l'état brésilien (région) où il a vécu.

Abraço dotor Essi Rafael, até logo e boa sorte pra sua pesquisa Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Épée inconnu au Brésil   Aujourd'hui à 6:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Épée inconnu au Brésil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Identification, authentification et estimation :: Armes et munitions-
Sauter vers: