le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est FERMÉE.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer

Aller en bas 
AuteurMessage
St Etienne
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 375
Localisation : Paris / Pays de Loire
Thème de collection : Armes réglementaires française XIXe
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer   Lun 23 Juin 2014 - 21:12

Bonsoir,

voici un joli petit sabre de grenadier Mle 1767.

Fourreau disparu, malheureusement.

Le Sabre 1767 va servir très longtemps et sera de tous les champs de bataille de l'Armée Royale jusqu'à la Grande Armée.
Des variantes "révolutionnaires" de ce sabre seront fabriquées dès 1790, se caractérisant par un dessin simplifié de la poignée - moulée d'une pièce - donc bien plus solide.

On montera également des lames réformées de sabres de cavalerie sur des poignées 1767, les armes manquant toujours plus que les hommes ... Je reparlerai de ces assemblages.

Place aux photos :

Voici le portrait du sabre, une arme compacte, relativement légère et toujours utile pour le fagot de bois au bivouac.

La garde est en laiton composé de deux pièces assemblées, la poignée proprement dite et l'ensemble garde-croisière. Remarquer le poinçon à la Fleur de Lys entouré des lettres capitales P et R :


Le dos de la poignée se distingue par un méplat prononcé. On remarque l'imposant bouton de rivure de la soie au sommet de la poignée :

La garde est plutôt fine, les angles sont arrondis :


Description :
La lame est en fer, courbe, plate et sans gouttières. Flèche de 23 mm
Poignée en laiton fondu à 21 cordons, croisière avec oreillons et queue en pointe de diamant, garde aplatie mortaisée dans le pommeau.

Dimensions :
Longueur totale : 78,5 cm
Longueur lame : 64 cm
Largeur lame : 3,7 cm
Épaisseur lame : 4,85 mm
Poids : 0,78 kg

Marquages :
Sur la lame, capitales P et R avec poinçon à la Fleur de Lys

Ma question porte sur la garde.
D'abord elle me semble bien fine et peu épaisse.
Mais surtout, il n'y a pas d'angle droit et on remarque ce renfort percé de trous borgnes :


Je m'adresse aux spécialistes : qu'en pensent-ils ?

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
an13
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 461
Age : 74
Localisation : Limousin
Thème de collection : Réglementaire FR 1775-1918
Date d'inscription : 03/10/2013

MessageSujet: Re: Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer   Lun 23 Juin 2014 - 23:29

?????
visiscitudes de l'Histoire ?
Interessant  de voir les propositions a ce schimiliblik

Le trou borgne est'il des deux cotés ?, cela expliquerai la fixation de quelque chose
Et l'angle arrondi ???
Cela fait penser a une piéce coulée plate ou découpée et pliée ensuite.
J'ai jamais vu.  

Pour la petite histoire :
Dans la Bérésina, sur trois montures de sabres (briquets) retrouvés :
2 étaient de 1767 (ou 90), 1 de l'an 11.
Il a vraiment eu la vie dure.

Cordialement  
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3926
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer   Mar 24 Juin 2014 - 8:57

an13 a écrit:

Pour la petite histoire :
Dans la Bérésina, sur trois montures de sabres (briquets) retrouvés :
2 étaient de 1767 (ou 90), 1 de l'an 11.
Il a vraiment eu la vie dure.

J'ai également entendu parler de cette histoire, mais sait-on qu'elle est la source de cette information ?
Revenir en haut Aller en bas
St Etienne
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 375
Localisation : Paris / Pays de Loire
Thème de collection : Armes réglementaires française XIXe
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer   Mar 24 Juin 2014 - 9:44

Le trou borgne est visible des deux côtés de la garde, comme si c'était prévu pour faire pivoter un anneau ? Alors ...

Quand à l'utilisation des sabres 1767 en Russie (Berezina, Smolensk, la Moscova), ce sont des fouilles effectuées récemment qui l'ont démontré. Ca veut donc dire que les 1767 ont été à Iéna, Wagram, Austerlitz, Arcole, Toulon, les Pyramides, etc, etc ... et toutes les batailles du Petit Tondu.

Comme le dit An13, ces sabres ont eu la vie dure !
Et leurs utilisateurs ... encore davantage !
Revenir en haut Aller en bas
an13
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 461
Age : 74
Localisation : Limousin
Thème de collection : Réglementaire FR 1775-1918
Date d'inscription : 03/10/2013

MessageSujet: Re: Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer   Mar 24 Juin 2014 - 21:37

Si on se penche un peu sur l' histoire des Gardes Françaises en 1789.
Ils ont prit part, tout en étant une unité de la maison du roi, a la prise de la Bastille.

D'ou leur fin et ils ont formé l'épine dorsale de la toute nouvelle Garde Nationale de Paris.

Entre Aout 1791 et Juillet 1792, ils ont été versé dans l'armée active, car devenus trop incontrôlables.
Il ont formés
- 3 régiments d'infanterie de ligne - 102é / 103é / 104é -
- 2 bataillons de chasseurs a pieds - 13é et 14 é
- 2 divisions de gendarmerie nationale - le 29é et 30 é
Ces unités ont combatues dans toute l' Europe et méme aux Antilles.

Il est facile de comprendre que les hommes du début des ses formations ont gardés leur sabre et les ont "semés" partout
ou ils sont passés, comme tout ceux enrégimentés avant 1802.
voir :  www.ancestramil.fr/.../01.../gardes_francaises_historique_susane.pdf

De plus, la tenue en main du 1767 était, semblet'il, meilleure que ses suivants, an 9 et 11.
(surtout pour couper le bois de la marmite, car,comme dit Ariés, depuis que le soldat a un fusil sur lequel il peut compter et une baïonette,
le sabre est plus un objet de distinction et de prestige)

Les ans 9 et surtout an 11 ont, je pense étaient des renouvellements ou d'équipement pour les nouvelles recrues, l'ancien sabre restant
en "serviçe".
Par contre les fourreaux ont dû etres renouvelés, les premiers modéles étaient a tirant collé dans la chape (1767-an 9)
sauf la Marine qui avait demandé le pontet dés l'an 9 car le tirant collé ne tenait pas.
les suivants (an 11) avec le pontet et languette a peu prés au milieu de la chape et ensuite à environ 13mm du bord haut de la chape.
(sources pour les fourreaux :Ariés, cahiers et articles GA/GU)
Cordialement  
Revenir en haut Aller en bas
St Etienne
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 375
Localisation : Paris / Pays de Loire
Thème de collection : Armes réglementaires française XIXe
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer   Mar 24 Juin 2014 - 22:14

un très grand merci à toi An13, une érudition comme ça, ca aide !

Pour rebondir sur l'équipement des troupes, je dirai que les anciens, ceux qui avaient la chance de survivre, devaient tenir à leur 1867 au plus haut point, car, obligatoirement, ce sabre les désignait comme "anciens", ayant la baraka et jamais ils n'auraient accepté un an IX et encore moins un An XI.

Ce petit sabre, surtout avec sa petit fleur de lys, est un miraculé lui aussi ...

J'espère qu'il aura porté chance à l'ancien qui l'a reçu !

A bientôt

Paul
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3926
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer   Mar 24 Juin 2014 - 22:33

Ceci dit il y a un autre élément à prendre en compte: la qualité.
Le 1767 d'Ancien Régime est bien plus fragile que son jumeaux le 1767 révolutionnaire qui lui même n'a pas l'efficacité protectrice des gardes fuyantes des an IX et XI.
Par contre je ne les ai pas pesé mais le 1767 est peut-être un peu plus léger ? Ça peut compter dans le choix vu les marches effectuées.
Pour le côté "m'as-tu vu ?" le fait que certains 1767 aient les lames gravées, et pas les modèles postérieurs a pu jouer également.
Donc entre qualité et affectivité je pense qu'il peut y avoir autant de résolutions que de cas particuliers...

On dit partout et tout le temps que les sabres briquet n'étaient que des outils, ne servant jamais au combat. Si il est vrai que c'est avant tout un outils, je ne serai pas toujours aussi catégorique. D'ailleurs, je n'ai jamais trouvé de sources appuyant ces propos. Quand j'ai fait des recherches sur les compagnies de réserves j'ai eu des cas de sous-officiers menaçant dans les rues le sabre à la main (sabrant même un passant), un autre qui à Lodi avait coupé la main d'un canonnier autrichien d'un coup de sabre (on ne sais pas quel modèle mais il n'était que fantassin). J'ai aussi eu le cas d'un caporal qui blessa un conscrit accidentellement en le pointant du sabre (celui-ci a eu le mauvais réflexe de se protéger et a touché la lame).
Donc les briquets sont des armes de prestige (compagnies d'élite), sont des outils, mais sont aussi des armes aiguisées pouvant servir. Personnellement dans un espace réduit, par exemple un couloir ou un escalier, une petite pièce, je préfère avoir un briquet en main qu'un fusil avec sa baïonnette.
Revenir en haut Aller en bas
an13
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 461
Age : 74
Localisation : Limousin
Thème de collection : Réglementaire FR 1775-1918
Date d'inscription : 03/10/2013

MessageSujet: Re: Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer   Mer 25 Juin 2014 - 10:45

Je m'éloigne un peu du sujet : le schmiliblik de St Etienne

Les études sur ce sabre :

- G.A. - n° 112 - M. Pétard -
- G.U. - n° 20  -   ''        ''  - Le sabre des Grenadiers d'Infanterie du Mel. 1769 et son évolution. (étude compléte de 8pages
                                         y compris ses diverses fabrications)
                                        ( dans le n° 22 il est demandé de rectifier : 1767)
- G.U. - n° 22       "     ''     - Ceinturon au règlement de 1867 - (fusilier - grenadier)
- Tradition  - n° 16 -    ''     - Le sabre d' Infanterie 1765/1767

Des articles de Pélissier dans les G.A. n° 333 - 345 - 369 sur des sabres particuliers.

Il est a noter que la languette en buffle blanchi ( le buffle est du cuir de vache tanné a l'huile de poisson : buffleteries)
devient en cuir naturel (blanchi) vers 1800 et redevient en buffle blanchi en 1817.

Cordialement  


Dernière édition par an13 le Lun 21 Juil 2014 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3926
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer   Mer 25 Juin 2014 - 11:15

Merci pour cette bibliographie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un sabre de grenadier modèle 1767 à confirmer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sabres, épées et autres...
» Vitrine de MONTBRUN
» éclaireur-grenadier 1er régiment vieille garde 1812-1813 métal modèle modification 54mm
» À la recherche de photographes pour shooting modèle.
» Double sabre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: L'histoire et les guerres anciennes :: De l'antiquité à la révolution :: Armes-
Sauter vers: