le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La bourse PassionMilitaria est fermée!

Merci à tous les participants.



Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 et quand les poilus étaient bléssés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
craonne
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 21
Localisation : tarn
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: et quand les poilus étaient bléssés   Mar 19 Nov 2013 - 23:44

photo du casino de Biarritz transformé en hôpital
d'autres soldats en convalescence (le premier qui trouve  la marque et le modèle de la voiture gagne le droit de rejouer....)
encore un éclopé avec une prothèse du visage sous l’œil gauche
Revenir en haut Aller en bas
Rapahel10
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 37
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Jeu 21 Nov 2013 - 3:19

Pour la voiture il s'agit d'une DE DION BOUTON
Revenir en haut Aller en bas
scipio
Général d'Armée
Général d'Armée
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 64
Localisation : France
Thème de collection : Cavalerie. Militaria des années 1970-1988.
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Jeu 21 Nov 2013 - 11:37

Bonjour Craonne,

....et quand les poilus étaient blessés, on leur attribuait des chevrons de blessures (Crevette, dixit.) cousus sur la manche droite.



[url=]]
Revenir en haut Aller en bas
dbiker
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
avatar

Nombre de messages : 6393
Age : 72
Localisation : Vendée
Thème de collection : armes Fr. 19ème, Japon, Couteaux US ww2 et + si affinité
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Jeu 21 Nov 2013 - 14:32

Bonjour,

Au sujet des blessés et des services "d'ambulances", Arte a présenté 2 supers films documentaires tourné entre 1990 et 2000, avec la participation de survivants, blessés, amputés,  "infirmières"  et brancardiers de l'armée anglaise.
Affreux de penser à ce qu' ont supportés, les uns et les autres. Les brancardiers, de simple troufions qui se faisaient vite descendre, les infirmières qui n'étaient au début souvent que des jeunes filles de bonnes familles formées en à peine un mois et qui n'avaient jamais vu de sang couler ou pourrir....
Sur le terrain, les blessés non relevés dans l' heure suivant la blessure avaient peu de chances de s'en tirer sans amputations dues aux gangrènes etc, du fait que le sol portait les infections, microbes etc et qu'une simple souillure entrainait l'infection alors que l'on n'utilisait pas encore les antibiotiques  comme la pénicilline ni les sulfamides etc. Dès qu'il y avait infection manifeste dans un membre on coupait.
Les grands blessée / gazés qui témoignaient avaient tous plus de 90 ans, mais pas d'Alzheimer.
Les documents d'époque étaient affreusement explicites.
Et ce n'est que tard, vers 1917-18, que pour le nettoyage de blessures infectées et putrides ou nécrosées, l'usage des asticots blancs (vers de viandes) a fait des miracles en nettoyant les plaies et évitant ainsi nombre de gangrènes.

Ils en ont vraiment bavé.


Dernière édition par dbiker le Ven 22 Nov 2013 - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
scipio
Général d'Armée
Général d'Armée
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 64
Localisation : France
Thème de collection : Cavalerie. Militaria des années 1970-1988.
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Ven 22 Nov 2013 - 12:34

Bonjour dbiker, bonjour à Tous.

Effectivement, la pénicilline n'a été découverte qu'au début des années 30, les antibiotiques suivirent, mais plus tard. Les infections donc pouvaient tuer aussi sûrement qu'une arme de destruction massive. Des bataillons entiers de soldats africains étaient décimés par .... la grippe !!!

À bientôt....
Revenir en haut Aller en bas
scipio
Général d'Armée
Général d'Armée
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 64
Localisation : France
Thème de collection : Cavalerie. Militaria des années 1970-1988.
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Ven 29 Nov 2013 - 17:43

Bonjour à Tous.

....et n'oublions pas les terribles blessures au visage qui défiguraient le soldat d'une manière monstrueuse et irréversible:

[url=]
Ancien combattant, 1919.
Revenir en haut Aller en bas
marlain4648
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 436
Age : 70
Localisation : Savoie
Thème de collection : collection reglos et Savoie Sarde
Date d'inscription : 06/02/2013

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Lun 2 Déc 2013 - 20:19

article de "la science et la vie "de 1917 ,
Revenir en haut Aller en bas
scipio
Général d'Armée
Général d'Armée
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 64
Localisation : France
Thème de collection : Cavalerie. Militaria des années 1970-1988.
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Jeu 30 Jan 2014 - 13:33

Bonjour à Tous:

Voici deux photos des hôpitaux de campagne en 1916

Ci-dessous, en mars 1916, Hôpital N°4:
[url=]


Ci-dessous, en juin 1916 à Braux-Ste-Cohière (Marne), Hôpital N°8:
[url=

À bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Ven 31 Jan 2014 - 13:58

la revue "guerres et histoire" avait publié un très intéressant article dans son N°3 : "le calviare des blessés de 1914 aurait pu être évité" , qui montre bien la totale impréparation et l'insuffisance notoire dans tous les domaines, du service de santé français militaire (bien dans la doctrine de l'offensive à outrance et de la guerre rapide) qui atteint des poucentages records de décès de blessés pour les mois de guerre de l'année 14 (particulièrement octobre et novembre) qui ne seront plus jamais aussi élévés pour tout le reste du conflit , au moins ce la aura servi à quelque chose car en 1918 le SSA français est peut être devenu le meilleur d'après JJ Ferrandis auteur "le service de santé aux armées pendant la 1ere guerre mondiale" 2008.
Revenir en haut Aller en bas
scipio
Général d'Armée
Général d'Armée
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 64
Localisation : France
Thème de collection : Cavalerie. Militaria des années 1970-1988.
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mar 18 Mar 2014 - 11:43

Bonjour à Tous.

Tirée du Parisien (18/03/2014), cette photo atroce d'un jeune soldat défiguré par un éclat d'obus:

[url=]

À bientôt.....
Revenir en haut Aller en bas
Ungern
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 19
Localisation : Tournai
Thème de collection : Guerre 14
Date d'inscription : 14/01/2014

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Lun 31 Mar 2014 - 21:55

Bonjour à tous,

Je vous file toute une série de liens sur les blessés de 14 :

http://guerre14.e-monsite.com/pages/medecine-en-14/

Ce que je constate, c'est l'incroyable mépris du monde médical par rapport aux blessés .
Pas un mépris au sens individuel du terme; loin de là : les médecins étaient dévoués à leurs malades,

Mais un mépris de classe .

Je m'explique ,et ce que je dis est très important .
Les antibiotiques n'existaient pas .
Il fallait une plaie la plus propre possible .
Comment rendre une plaie "propre" ?
Très facile avec de l'eau "pseudo de mer" .
Il suffit de nettoyer la plaie sous pression avec un jet .
Quel jet ?
Le bête jet des vignerons qui pulvérisent leurs bouillie bordelaise qu'on remplacerait ici  par de l'eau de mer .: 20 l de "désinfectant" que l'(on peut distribuer sous pression partout et pour 3 fr 50 ...).
Mais ça va pas ...
Ca fait "désordre" ....
Ca fait "pauvre" ..
Donc on fait pas ....


Si vous prenez les traitements de fractures ,vous aves le même problème : vous avez beau mettre deux fragments d'os les uns à côté des autres, avec un petit nœud au dessus pour les rapprocher,
ça ne sert strictement à rien .
Le chirurgien devrait pourtant immédiatement comprendre : l'os est comparable au bois .
Si vous voulez faire tenir 2 morceaux de bois ensemble il faut des tenons ,mortaises, etc ...
Si vous ne le faites pas ,il ne tiendront jamais ensemble .
Par contre si vous le faites ,vous êtes "disqualifiés" : vous avez en tant que "médecin" demandé l'avis d'un menuisier" . Honte à vous ! Et votre carrière est foutue !
Revenir en haut Aller en bas
scipio
Général d'Armée
Général d'Armée
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 64
Localisation : France
Thème de collection : Cavalerie. Militaria des années 1970-1988.
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mar 1 Avr 2014 - 9:48

Bonjour Ungern, bonjour à Tous.

Oui, c'est vrai que les blessés étaient "mal traités", et non "maltraités" comme Tu le dis. Étant données les connaissances en médecine de l'époque et la grande quantité de patients à soigner, il fallait aller au plus urgent.

Je sais aussi que de grandes découvertes sur la motricité, le langage et les grandes fonctions mentales ont été découvertes par études sur le cerveau des blessés qui avaient la moitié du crâne en bouillie.

À bientôt....
Revenir en haut Aller en bas
gégé68
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
avatar

Nombre de messages : 11921
Age : 76
Localisation : Alsace
Thème de collection : l'Empire Allemand ( 1870---1918 )
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mar 1 Avr 2014 - 10:18

bonjour
une petite contribution
gégé

Revenir en haut Aller en bas
Ungern
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 19
Localisation : Tournai
Thème de collection : Guerre 14
Date d'inscription : 14/01/2014

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mar 1 Avr 2014 - 11:09

Oui,mais je voudrais faire comprendre le concept même .

Qu'on traite "mal" parce qu'on a pas les connaissances, c'est "un" .
Qu'on traite "mal" parce qu'on ne veut pas s'abaisser de demander des conseils à d'autres ,c'est "deux" .

Le coup de l'os est caricatural .
L'os ,c'est en gros du bois, point de vue fonctionnel - stabilité .
Toutes les règles de menuiserie doivent s'appliquer à l'os .
Il n'y a pas à sortir de là : ce qui implique des vis, des plaques, des tenons -mortaises etc .
Actuellement vous pouvez aller dans un brico,la dernière machine qui sort (perceuse,scie ,etc ... ) a son équivalent chirurgical .

Il ne faut pas oublier que la chirurgie osseuse, ca se passe loin à l'arrière .
On a le temps pour opérer .
J'ai vu sur Galica des conférences de médecine de l'époque,et un cliché m'a particulièrement frappé : un fémur cassé en deux perpendiculairement sans aucune perte osseuse (il avait du être en porte à faux sur qq chose sans doute...) .
Toujours est il que le chirurgien met les 2 segments de fémur (coupés net perpendiculaire au grand axe, et met 1 et 1 seul point en fil d'argent pour stabiliser le tout ,puis il fait la radio de contrôle,les 2 fragments sont rigoureusement alignés.
Mais ça c'est sur la table d'opération .
Dans 5 minutes ca sera désaligné quand on le mettra dans son lit et ce le sera surement le soir même avec l'œdème opératoire  .

Ce qu'il aurait fallut faire c'est de mettre une longue plaque d'acier (qui existait)  .
Et ça n'importe quel menuisier l'aurait dit .
Et aucun menuisier ne se serait tenu en dessous d'un plancher dont la poutre maitresse tenait par la juxtaposition de 2 "plats" avec une ficelle pour rejoindre les 2 morceaux .
Or c'est exactement ce qui a été fait .
Et ce n'était pas un exemple "de ce qu'il ne fallait pas faire", c'était une conférence toute à sa gloire ....
Une conférence tenue devant des confrères qui n'ont pas moufté !
Revenir en haut Aller en bas
scipio
Général d'Armée
Général d'Armée
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 64
Localisation : France
Thème de collection : Cavalerie. Militaria des années 1970-1988.
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mar 1 Avr 2014 - 11:39

Re-bonjour Ungern, bonjour à Tous.

J'aime bien Ta révolte, j'aime bien ce que Tu rapportes et comment Tu le rapportes.

Tu sais bien que le médecin qui soigne le genou n'est pas le même que celui qui soigne le tibia.... et surtout, il n'y a jamais eu de cours de MENUISERIE (hélas) dans les universités de médecine !!!

En tout cas, pour comprendre le fonctionnement du cerveau, les expériences sur les trépanés ont beaucoup servi. Comme le cerveau est le seul organe insensible, on n'hésitait pas à stimuler, à vif, une zone pour voir si elle commandait telle ou telle partie du corps. C'est aussi à cette période qu'on a vu que la partie temporale gauche était dédiée au langage en observant les blessés devenus muets suite aux lésions de cette partie.

À bientôt....
Revenir en haut Aller en bas
sam gibons 29
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 185
Age : 24
Localisation : ;;;
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mar 1 Avr 2014 - 12:06

bonjour,

Meme si c'est une oeuvre fictif,
le prix Goncourt de Pierre Lemaitre "Au revoir là haut" offre une vision de l'après guerre pour ces mutilés. Je vous le conseils,

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Ungern
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 19
Localisation : Tournai
Thème de collection : Guerre 14
Date d'inscription : 14/01/2014

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mar 1 Avr 2014 - 12:55

Oui, c'est des coups de gueule que je donne, parce que ces mêmes conneries on les voit "partout" .

Quand les canadiens attaquent à Vimy en avril 1917 ,et qu'on regarde la préparation qu'ils font, et qu'on n'y connait strictement rien, on se dit : ben oui ... c'est "normal"... c'était la seule chose à faire de convenable .
Quand on s'y connait un peu plus, on se dit qu'il a fallut 3 ans d'hécatombes totalement inutiles pour produire ce que le seul bon sens  disait !!!
Revenir en haut Aller en bas
roro771089
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3698
Age : 50
Localisation : bray sur seine
Thème de collection : tir, 5 REI,501 RCC
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mar 1 Avr 2014 - 15:33

je met quelque CPA en rapport avec les blessées de la grande guerre


des CPA d infirmiers

Revenir en haut Aller en bas
Breiz 14-18
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 260
Age : 64
Localisation : Bretagne
Thème de collection : 1914-1918
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mer 9 Juil 2014 - 16:24

Bonjour,

Je ressort ce sujet très intéressant de l'ombre par la présentation de quelques instruments de chirurgie d'époques :


Infirmière procédant à l'irrigation d'une blessure.


L'irrigation est faite avec cet instrument :


Une scie d'amputation des établissements Mathieu marque H.M. 81. (Hôpital Militaire N°81).





Breiz 14-18
Revenir en haut Aller en bas
mike89
Soldat
Soldat
avatar

Nombre de messages : 37
Localisation : yonne
Thème de collection : france 40
Date d'inscription : 22/06/2014

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mer 9 Juil 2014 - 23:01

Hôpital auxiliaire 107 à Auxerre. j'ai superposé la photo avec les bâtiments actuellement occupés par une antenne de l'IUFM de Bourgogne.

Revenir en haut Aller en bas
http://yonne3945.wordpress.com/
dbiker
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
avatar

Nombre de messages : 6393
Age : 72
Localisation : Vendée
Thème de collection : armes Fr. 19ème, Japon, Couteaux US ww2 et + si affinité
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Jeu 10 Juil 2014 - 11:04

Super, Mike
Revenir en haut Aller en bas
Tome III
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 159
Localisation : Un peu plus à l'ouest
Thème de collection : Photos
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Jeu 10 Juil 2014 - 11:35

Bonjour,

http://edition.cnn.com/2014/06/26/opinion/schlich-world-war-i-prosthetics/index.html?hpt=hp_t3

Dans la continuité du sujet, les blessés ou amputés représentaient un ''poids'' pour la société. C'était des gens à nourrir qui ne pouvaient plus exercer de métier.
Certains inventeurs de prothèses (SIEMENS par exemple) ont eu l'idée non pas de développer des faux membres mais des ''membres-outils'' sur lesquels venaient se greffer des outils (marteaux, lames, ...) directement adaptés à certains travaux (serrage de boulon, etc).

" />

On peut voir ça de deux manières:
- la première consiste à y voir un excellent moyen de réinsertion pour les blessés de la guerre.
- la seconde est une instrumentalisation (au sens propre du terme) du corps humain qui se déshumanise en devenant un rouage de la machine (dixit l'auteur de l'article en référence à Karl Marx).

J'aime à croire que la première idée est la meilleure et celle qui était envisagée par les fabricants de l'époque.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
lepoiludeverdun
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 105
Localisation : france
Thème de collection : belle époque et 14-18
Date d'inscription : 06/06/2015

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mer 10 Juin 2015 - 15:50

Bonjour,

Les soldats aveugles ont été réorientés vers le métier de la vannerie comme il était destiné auparavant aux civils :

http://www2.biusante.parisdescartes.fr/img/?refphot=CISC0138x1


les poilus aveugles à l'oeuvre

Revenir en haut Aller en bas
gégé68
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
avatar

Nombre de messages : 11921
Age : 76
Localisation : Alsace
Thème de collection : l'Empire Allemand ( 1870---1918 )
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mer 10 Juin 2015 - 20:47

bonsoir
j'aime beaucoup ce thème merci
gégé
Revenir en haut Aller en bas
Historien25
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 30
Localisation : VALDAHON Doubs
Thème de collection : WWII, maquettes WWII, philatélie
Date d'inscription : 18/05/2012

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Mer 10 Juin 2015 - 21:47

Bonsoir,

Ce post est très bien, hélas j'ai aucune CPA à partager sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
alexis774
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 86
Localisation : seine et marne
Thème de collection : tout ce qui touche la 1ere guerre mondiale
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Lun 22 Juin 2015 - 22:28

les opération c’était une vraie boucherie mes pour l'époque il se débrouillais bien surtout en plein conflit mes sa prépensionne toujours autant les gueule cassé et les premières prothèse qui fabriquais
Revenir en haut Aller en bas
jmr60
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 365
Localisation : lorraine
Thème de collection : uniforme 1872, 1 et 2 GM
Date d'inscription : 17/02/2015

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Dim 11 Oct 2015 - 19:26

Bonjour,

Mon arrière-grand père a été blessé à la tranchée de calonne en septembre 15 par un éclat d'obus (français qui plus est...). L'éclat l'a frappé à la tête derrière l'oreille droite. Il a été trépané, a fait 3 mois d'hôpital et n'a été vraiment réformé qu'à la fin du conflit mais n'est jamais remonté au front. En rentrant, il n'a pas pu retrouver son emploi de comptable à cause de maux têtes terribles, de pertes d'équilibre et d'une surdité quasi complète de l'oreille droite. Lui qui travaillait dans une banque à fini employé communale dans un village.
Les nombreuses opérations qu'il a subit sur le cerveau (la mastoïde) n'ont peut-être pas été faîtes de la meilleure façon possible mais elle lui ont sauvé la vie et il a pu connaître ses petits enfants. Il décedera dans les années 1950.
Je pense que ce genre de chirurgie n'aurait carrément pas été possible ne serait ce que 2 ou 3 années plus tôt. Malgré les conditions difficiles, d'immense progrès ont été fait en seulement quelques mois et années.
Tout n'a pas été parfait et l'amputation a peut-être été trop vite pratiqué mais la médecine a énormément progressé durant ce conflit.

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Roro
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 491
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 23/05/2008

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Ven 14 Avr 2017 - 20:33

Mon grand-père a été plusieurs fois blessé en 14.18.
En 1917 il était en convalescence dans un hôpital militaire après avoir reçu des éclats d'obus dans la poitrine. Suite à la désastreuse offensive Nivelle sur le chemin de Dames et à l'hécatombe qui s'en ait suivie, il dût remonter au front en catastrophe avec les pansements sur ses plaies pas encore fermées. A peine arrivé en ligne il fût de nouveau blessé, encore un éclat dans les poumons et donc retour direct à l'hôpital. L'expression "chair à canons" dans toute sa réalité.
Revenir en haut Aller en bas
aligan
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 443
Localisation : world's end
Thème de collection : varié
Date d'inscription : 31/01/2015

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Dim 16 Avr 2017 - 16:01

Au début du conflit, la stratégie chirurgicale était "conservatrice", c'est à dire que les plaies étaient traitées à minima. Par la suite et devant le taux de mortalité très élevé, les chirurgiens auront une attitude beaucoup plus agressive et reviendront à des amputations plus larges et plus systématiques.

Un os est un ensemble de tissus vivant, et pas un bout de bois.

Pour comparaison lors de la guerre de sécession, 2 décès sur trois étaient du à des maladies (variole, dysenterie, paludisme, rougeole, ...) du à la concentration de population, privation, et manque d'hygiène.

Les plaies aux membres avaient une mortalité de 35% après amputaltion, les plaies abdominales de 87 %, les plaies thoracique de 9% (armes blanches) à 62% (projectiles).

On a pour ce conflit, 4 millions de mobilisés et 700 000 morts (200 000 au combat, 300 000 de maladies). Soit 5 % de décès.


De  1914 à 1919, la guerre fait à peut près 20 millions de morts, dont 10 millions de militaires. A cela s'ajoute 21 millions de blessés. Soit environ 11% de morts ou disparus pour les alliés, et 13% pour les puissances centrales.  Mais en quelques mois, H1N1 fait 60 millions de morts, dont environ un demi millions en France.



A savoir que les statistiques se modifient au cours de la guerre, en fonction de l'évolution des matériels, de la protection et des avancées de la médecine (casque, radiographie, artillerie, ...). Il y a aussi le flou statistique concernant les blessures qui n'ont pas été examiné (sur les 10 000 morts du Jutland, bien malin qui pourra de dire de quoi est mort qui).

Concernant les blessures, 60 % sont le faits d'éclats d'obus. En 1914, les blessures pénétrantes à l'abdomen sont systématiquement mortelles. En 1918, le taux de survie des blessures abdominal reporté à l'ensemble de la guerre est de 53 % !

La répartition est la suivante :

Tête et cou : 17%
Thorax : 4%
Abdomen : 2%
Membres : 70%

Pour la surface exposée au combat :

Tête et cou : 12%
Thorax : 16%
Abdomen : 11%
Membres : 61%

Pour la France on compte :

Sur 1.383.000 morts soit 5 % des mobilisés :

674.000 tués au feu
225.000 morts suite à des blessures
175.000 morts suite à des maladies : typhoïde, grippe, tuberculose, paludisme ...
225.000 disparus


En 50 ans, on constate donc l'inversion de la proportion de décès dû aux blessures/maladie. Le vrai progrès de la médecine est là : dans les règles d'hygiène. Semmelweiss, Nightingale, Pasteur, et d'autres sont passés par là.



A noter qu'aujourd'hui, la prise en charge des blessés de guerre évolue beaucoup et très rapidement en occident, de part les retour d'expérience du conflit en AfPak et des attentats. C'est la prise en charge précoce de la triade létale dès le point 0 qui permet de réduire de moitié les morts immérités. Malheureusement on a pas fini de faire des progrès.



A savoir quand même, qu'aujourd'hui la journée de combat la plus meurtrière n'est le fait que d'armes blanche (et de noyades), puisque c'est la bataille de Cannes avec 60 000 morts.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume2
Major
Major


Nombre de messages : 239
Localisation : Île-de-France
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 07/07/2016

MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   Dim 16 Avr 2017 - 22:38

Bonsoir,

Une question dont la réponse m'intéresse beaucoup : sur la cinquième photo, celle de l'ancien combattant défiguré photographié en 1919, celui-ci porte une casquette manifestement marquée "GARDIEN". Quelqu'un sait-il de quoi il était gardien ? Un espace vert ? Un musée ? et si musée, savez-vous lequel ? Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: et quand les poilus étaient bléssés   

Revenir en haut Aller en bas
 
et quand les poilus étaient bléssés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand réserver pour séjour en août 2011 ?
» LES ACTEURS QUAND ILS ETAIENT PETITS [ALIAS]
» Qui a été heureux, et quand?
» [REQUETE] garder le wifi en continu meme quand telephone vérrouiller
» [RESOLU] Quand mon tel est en veille, il ne sonne pas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Headquarters :: Mission Centenaire 14-18-
Sauter vers: