le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !



La bourse PassionMilitaria est fermée !

En raison de la situation actuelle en France, merci de mettre en pause toutes vos transactions.


Le Deal du moment : -38%
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + ...
Voir le deal
30.99 €

 

 L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.

Aller en bas 
AuteurMessage
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyMar 13 Nov 2012 - 11:11

Bonjour,
dans les années 1670 apparaît un nouveau type de combattant: le grenadier.
A cette époque l'infanterie, qui était alors composée de mousquetaires et de piquiers, était armée du mousquet à mèche et de la pique de 4m20 contre la cavalerie.

Pour la défense et l'attaque des places et bastions, l'usage d'un petit engin explosif se fait alors sentir.
4 soldats parmi les meilleurs mousquetaires sont alors choisis par compagnie pour devenir grenadiers.

Comme il leur faut une mèche allumée pour leurs grenades, ils remplacent leur mousquet à mèche par un fusil à silex, fusil que le restant de l'armée hésitera à adopter par manque de confiance et habitude de la mèche.
Ce fusil est alors doté d'une bretelle, appelée "grenadière" afin de le porter dans le dos et avoir les mains libres.
Le mousquet n'a jamais eu de bretelle.
Plus tard ce nom de grenadière deviendra l'appellation de l'anneau dans lequel passe la bretelle et cette appellation subsistera jusqu'à nos jours.
Ces 4 grenadiers deviennent alors des soldats d'élite et troquent leur épée droite contre un petit sabre courbe pour se distinguer.

Comme la coiffure en usage à l'époque est le tricorne, ils le quittent pour porter un petit bonnet triangulaire bordé de fourrure qui est infiniment plus pratique pour les mouvements du jetter de grenade.

Voilà ce que ça donne sur des planches datées de 1736:
L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Dsc07344

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Dsc07345

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Dsc07346

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Dsc07347

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Dsc07348

L'usage de la grenade disparaîtra avec l'Empire, les grenadiers resteront une troupe d'élite mais armés du seul fusil comme les fusiliers.
Les grenades réapparaîtront timidement dans les années 1880, toujours à mèche, puis très massivement fin 1914 avec la guerre des tranchées.

Dès lors n'importe quel soldat mal dégrossi sera apte à lancer une grenade.

Ma reconstitution d'un grenadier du régiment d'Aunis vers 1680:
L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. 100_2513


Puis vers 1710:
L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Grenad11

Cordialement,
CG
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Cathelineau

Nombre de messages : 4714
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyMar 13 Nov 2012 - 11:28

Vraiment très intéressant, je me suis toujours demandé d'où venait cette appellation de grenadière.

Au fait la grenade est elle aussi équipé d'une mèche je suppose, on ne la voit pas sur les gravures.

La grenade dans l'infanterie de ligne ne disparait qu'avec l'Empire ? Je pensais que c'était un peu plus précoce.

Par contre, si sous l'Empire les grenadiers n'ont plus de grenades ont continue tout de même à utiliser cette arme: pour la défense des forts.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyMar 13 Nov 2012 - 11:42

La grenade est en effet équipée d'une mèche, elle le restera jusque dans les années 1840.
Un grenadier ne pouvait pas maintenir deux mèches allumées en même temps, d'où l'usage du fusil à la place du mousquet.
Je en sais plus exactement quand disparaissent les grenadiers avec leurs grenades, peut-être un peu avant l'Empire sous Louis XVI en effet.

Quant aux grenades, pots à feu, bombes et autres artifices, ils resteront dans l'arsenal des fortifications et de leurs attaques.
Curieux: en 1684 (Mars, l'art de la guerre) les flèches enflammées sont toujours décrites dans cet arsenal, lancées par des arbalètes.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Cathelineau

Nombre de messages : 4714
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyMar 13 Nov 2012 - 11:48

Des flêches enflammées fin XVIIe dans les armées occidentales... Pourquoi pas...

Mais au fait où est la mèche du grenadier dans les premières phases décrites ? Quand il met le fusil dans le dos (et par extension quand il reprend le fusil ou quand il tire).
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyMar 13 Nov 2012 - 12:16

Il la place dans un porte-mèche, petit tube de fer blanc ou de laiton fixé devant la banderole de sa giberne à grenades.
Il est percé de trous pour assurer la circulation de l'air afin que cette mèche ne s'éteigne pas.
On ne le voit ni sur les gravures ni sur mes photos.

Contrairement à la mèche du mousquet qui doit être allumée des deux bouts, elle ne l'est que d'un seul.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
jchfab
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
jchfab

Nombre de messages : 12320
Age : 61
Localisation : PROVENCE
Date d'inscription : 23/09/2008

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyMer 14 Nov 2012 - 11:17

Merci pour cette leçon d'histoire. Amitiés. JC.
Revenir en haut Aller en bas
castelmore
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 88
Localisation : 24
Date d'inscription : 20/05/2012

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyMer 21 Nov 2012 - 19:06

Par curiosité, est-il possible d'avoir des photos du tube dans lequel est "stockée" la mèche ?

Par ailleurs, est-il possible d'avoir des précisions sur la fabrication des grenades ?

Merci.

C.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyMer 21 Nov 2012 - 19:24

La grenade en 1684:
L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Dsc07357

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Dsc07358

Pour mes reconstitutions j'utilise un sachet contenant du talc industriel et un gros pétard Bison.
Le tout peint en noir et façonné en boule.
C'est suffisant et pas dangereux du tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyMer 21 Nov 2012 - 19:29

Deux grenadiers prussiens avec leurs tubes:
L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. 100_2514
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
castelmore
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 88
Localisation : 24
Date d'inscription : 20/05/2012

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyJeu 22 Nov 2012 - 13:26

Merci pour ces deux photos et vos précisions, qui complètent bien ce sujet.
Cordialement.
C.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyVen 23 Nov 2012 - 13:06

Le lance grenades de 1760 au Musée de l'Armée à Paris et sa grenade:
L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. 800px-12

Comme dans les mortiers, le lancement se fait à 1 ou à 2 feux.
1 feu: la grenade est placée la mèche non allumée contre la charge propulsive et cette dernière y boute le feu lors du départ.
2 feux: la grenade enflammée est placée mèche en avant et la charge propulsive ne fait que propulser la grenade.


Dernière édition par Crevette le Ven 23 Nov 2012 - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Cathelineau

Nombre de messages : 4714
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyVen 23 Nov 2012 - 13:19

Belle pièce, mais comme d'habitude l'éclairage ne rend pas les photos faciles dans ce musée.
Quel était à peu près la portée de ces lance grenade ?
Et leur période d'utilisation ?
Revenir en haut Aller en bas
castelmore
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 88
Localisation : 24
Date d'inscription : 20/05/2012

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptySam 24 Nov 2012 - 15:35

Superbe !
J'y suis allé recemment pour la première fois, et je ne disposait que de trois heures, alors qu'il faut plus que la journée pour en fair ele tour. Autant dire qu'il faut que j'y retourne...
Musée très riche de témoignage.

C.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptySam 24 Nov 2012 - 16:07

Cathelineau a écrit:
Belle pièce, mais comme d'habitude l'éclairage ne rend pas les photos faciles dans ce musée.
Quel était à peu près la portée de ces lance grenade ?
Et leur période d'utilisation ?

Je dirais 2° tiers XVIII°, avant ça n'existait guère et après les grenadiers ont été supprimés.
Pour la portée, aucune idée.
La réplique anglaise que j'ai vu en action en Espagne dépassait largement les 50/60m de portée en tir courbe avec une balle de tennis, grenade légère Wink et charge réduite je pense.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Cathelineau

Nombre de messages : 4714
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyLun 26 Nov 2012 - 14:11

Ok merci, donc moins de 50m pour une vraie grenade...
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyLun 26 Nov 2012 - 14:17

Un autre qui serait daté d'environ 1730 pour grenadier à cheval:

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Neg-1411
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Cathelineau

Nombre de messages : 4714
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyLun 26 Nov 2012 - 14:21

Ils tiraient montés ?...
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyLun 26 Nov 2012 - 14:56

La compagnie des grenadiers à cheval (créée en 1676 et licenciée en 1776) de la Maison du Roi était chargée et à combattre en tête des troupes à cheval de la Maison, à ouvrir des passages et faire des chemins.
C'était une troupe d'élite.

Elle était armée et combattait comme l'infanterie, mais se déplaçait à cheval. Un peu comme les dragons.

Durant les sièges elle combattait à pied.
Comme les grenades ne servaient que pendant les sièges, elles étaient projetées à pied.

Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Cathelineau

Nombre de messages : 4714
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyLun 26 Nov 2012 - 15:47

D'accord. Pourquoi les grenades ne seraient-elles utilisées que dans les sièges ?
Elles peuvent pourtant avoir leur effet dans une bataille en ligne.
Même si on ne peut pas en avoir autant à portée de main que posté sur un rempart.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyLun 26 Nov 2012 - 16:38

Une grenade projette des éclats tant devant que derrière. C'est pas ce qu'on fait de mieux!
Il vaut donc mieux être protégé derrière un obstacle: fortification par exemple ou gabions.

Jamais la grenade n'a été utilisée dans une bataille en ligne, même plus récemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
André
Lieutenant
Lieutenant
André

Nombre de messages : 593
Localisation : sud
Date d'inscription : 30/01/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyLun 26 Nov 2012 - 17:17

j'avais posté cela sur un autre forum, je le rajoute donc ici,

un "lance-grenades" utilisé par les grenadiers du tsar Pierre le Grand (fin du XVII/début du XVIIIe siècle). En dotation dans quelques unités de grenadiers, l'arme pouvait avoir une portée de 100 mètres (selon la légende qui accompagnait la photo). Le système de mise à feu fonctionnait au silex.

"fusil lance-grenades" des grenadiers de Pierre le Grand (Ria Novosti)
L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Mcy8wl

Et voici des grenadiers russes de la fin du XVIIIe siècle (années 1780, début 1790),

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. 30bibll


Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
Crevette

Nombre de messages : 33784
Age : 63
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. EmptyLun 26 Nov 2012 - 20:28

Je vois au passage que déjà à cette époque les grenadiers russes avaient les buffletteries blanches et les bretelles de fusils rouges, comme la Ligne, et contrairement aux fusiliers qui avaient le tout en noir. Wink
Tout comme les bois des fusils qui étaient teints en noir.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Contenu sponsorisé




L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty
MessageSujet: Re: L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.   L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art de "jetter" les grenades aux XVII° et XVIII° siècle.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: L'histoire et les guerres anciennes :: De l'antiquité à la révolution :: Histoire, divers-
Sauter vers: