le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

Le forum PassionMilitaria et Uniformes Magazine sont désormais partenaires !

Cliquez ici !



Opening of our new international zone !

Juste here



Partagez | 
 

 Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22793
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mar 25 Sep 2012 - 15:46

Bonjour,
j'avais déjà fait un post sur la remise en état d'un filigrane de sabre d'officier, voici maintenant un sabre 1822-82 de cavalerie légère qui m'a été confié pour restauration:




Comme on peut le constater, la basane et le filigrane sont absents.
La lame est également tordue juste après la poignée.

Ce sabre est peu garni en poinçons.
Il y a juste celui de Sprenger François, contrôleur de 2° classe:


Avec un autre poinçon inconnu en X.
On note en plus l'absence de cravate.

Sur le reste du sabre il n'y a qu'un numéro matricule dur la branche principale de garde, 40:


Et quelques numéros et chiffres d'assemblage, 10, 7, 6 etc...

Le fourreau ne porte que ce numéro de série:

Il est à noter qu'il mériterait lui aussi un petit nettoyage.


Début des opérations de démontage.
Affaiblir le bouton de rivure à la Dremel:


Comme il est coriace, un limage s'avère nécessaire.
Il s'agit simplement de limer légèrement le rebord de la rivure pour qu'il diminue de diamètre:


Quand c'est bon, serrer très légèrement la lame dans un étau, protéger cette lame avec des mordaches, mettre la garde en appui sur le côté des mâchoires et frapper avec un marteau sur le reste du bouton de rivure:


Quand le bouton affleure le pommeau, terminer au chasse goupille:


La soie commence à sortir de la poignée.
On voit la garde en appui sur l'étau:


Maintenant tout vient facilement à la main:


La poignée sortie:


La poignée démontée.
On trouve la fusée en bois avec sa ficelle pour marquer les spires, deux petits bouts de filigrane d'origine, un petit bout de basane de recouvrement, un petit chiffon doux qui était enroulé autour de la soie:


Début des opérations de remontage.
Remettre en place la ficelle en la tendant à nouveau:


La lame a été détordue d'une part en la serrant dans l'étau, et en finissant le travail au marteau:


Le filigrane a été reconstitué avec du fil de laiton.
Il faut environ 1m70 de filigrane, je prends donc 3m40 de fil plus une trentaine de centimètres pour rattrapper son raccourcissement lors de la torsion.
Cette torsion se fait entre les mors de l'étau d'un bout, et entre les mors de la perceuse de l'autre bout.
Le fil doublé rétrécit d'une vingtaine de centimètres en se tordant.
A gauche le nouveau, à droite l'ancien:


Choisir un morceau de basane de la bonne épaisseur, ici 0,5mm:


Le tremper dans l'eau pour qu'il se ramollisse et puisse bien prendre sa forme:


Pendant ce temps, je coupe la cravate qui manquait dans une chute de cuir épais de 2mm:


Elle aussi ira faire trempette pour se ramollir.

Etant donné que j'ai rajouté une cravate, la soie doit être agrandie par martelage à froid d'un bon millimètre:



La basane étant bien ramollie, je la mets en place en la serrant avec une ficelle.
Les deux extrémités de la basane doivent se superposer d'environ 5mm du côté intérieur de la fusée:


Tempe passé pour ces opérations, environ 40mn.

Le temps que ça sèche un peu, et je reprends la suite des opérations.
Je repositionne d'abord la cravate en cuir, puis la monture et je tasse le tout au maillet de bronze:


La basane est maintenant bien en place:


Le filigrane a été enroulé autour de la fusée, en partant du trou de départ pour arriver au trou de fin.
Je remets le bout de tissu autour de la fusée et je remets cette dernière en place:


Après avoir bien à nouveau enfoncé le tout, il s'avère que la soie dépasse de la bonne longueur, environ deux bons millimètres:


Je mate la soie pour former le nouveau bouton de rivure, et c'est fini:


La cravate est en place et elle tend bien le tout:


Outre ce rôle de tension, elle assurera l'étanchéité entre le sabre et son fourreau en cas de pluie.

Temps passé pour ces quelques dernières opérations: à peine un quart d'heure.

Donc en moins d'une heure de travail plus éventuellement une demi-heure de mouillage de cuir, en étant tout de même outillé et un poil expérimenté, on arrive à remettre un sabre en état.

Maintenant il reste le fourreau à nettoyer, mais ça attendra un autre jour Very Happy

Quand tout sera bien sec, c'est à dire demain, je passerai un peu de graisse puis de la cire colorée pour patiner l'ensemble et donner à cette poignée l'aspect qu'elle aurait pu avoir si personne ne l'avait touchée.

Je n'ai pas passé la garde au Miror ou autre produit nettoyant car je n'aime pas que ce soit trop clinquant.
J'ai juste passé un bon coup de laine d'acier 000 pour enlever la couleur bronze qu'avait pris le laiton.
Cordialement,
CG
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
cadurcus
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 277
Age : 35
Localisation : thionville
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mar 25 Sep 2012 - 16:32

Très belle restauration!!!
j'espère pouvoir en faire autant avec mon sabre de cavalerie, mais une fois que je serais équipé et expérimenté....
Revenir en haut Aller en bas
mc
Maréchal
Maréchal


Nombre de messages : 2226
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mar 25 Sep 2012 - 18:30

Chapeau bas Crevette !!! Le résultat est superbe !
Revenir en haut Aller en bas
Tr1st0r
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !


Nombre de messages : 4338
Localisation : France
Thème de collection : .
Date d'inscription : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mar 25 Sep 2012 - 18:40

Il est vraiment beau !
Revenir en haut Aller en bas
PHIL74
Maréchal
Maréchal


Nombre de messages : 2308
Localisation : Dans le maquis!
Date d'inscription : 15/03/2011

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mar 25 Sep 2012 - 18:44

Quel travail!!
Chapeau l artiste!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mar 25 Sep 2012 - 20:21


Magnifique travail Crevette. Bravo.

Bien sûr il faut un bon outillage et une certaine dextérité, mais le tout est d'oser.

Tapirm72

Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22793
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mar 25 Sep 2012 - 20:29

En effet, il faut oser la première fois.
Ensuite on s'aperçoit que c'est pas si compliqué que ça.
Le plus dur étant de refaire un beau bouton de rivure.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mar 25 Sep 2012 - 20:39


Je connais, Crevette;

Et puis, quand on a "osé" une première fois, la deuxième parait évidente.

Et ainsi de suite.
Revenir en haut Aller en bas
MARGOUILLAT2
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 365
Age : 70
Localisation : DIJON
Thème de collection : Gendarmerie
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mar 25 Sep 2012 - 23:05

Excellent Crevette.

Ca c'est de la restauration

Du travail d'artiste.

Bonne continuation pour le fourreau.

Salut Johnny...Comment vas-tu ?

Cordialement

JP
Revenir en haut Aller en bas
jlr7892
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 339
Age : 63
Localisation : 92
Thème de collection : Sabres et épées européennes
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 26 Sep 2012 - 8:10

Bonjour Crevette,
je me rappelle avoir trouvé le Site Passion Militaria en tapant dans Google: restauration filigrane sabre.
Tes sujets sur la restauration sont de mieux en mieux présentés et sont presque des modes d'emploi:
tu sais décomposer une opération complexe en autant de mouvements simples: on reconnait l'ancien militaire ayant appliqué la méthode didactique en pédagogie!
Quel type de fil laiton emploies - tu ? diamètre ?
Car je n'arrive à trouver dans le commerce que du fil en laiton doré qui fait trop clinquant
Remarques (et surtout pas des critiques) pour discussion:
a) le filigrane:
n'aurait il pas besoin de quelques tours de plus pour ressembler à celui d'origine
b) la cravate:
tous les sabres que j'ai eu en mains n'ont pas de cravate en cuir servant de tendeur: elle se retirait facilement
c) le bouton de rivure:
c'est plus difficile, mais ne serait ce pas mieux de le faire en forme de goutte de suif pour être conforme au modèle original ?
d) la basane:
ne faudrait il pas la faire bouillir un peu et la noircir pour lui donner un aspect plus original ?
Encore bravo pour ce mode d'emploi:
j'ai commencé à démater 3 sabres, à refaire les poignées en m'inspirant fortement de tes articles mais je ne les ai pas encore rivés car l'allongement de la soie est pour moi encore difficile (un allongement a chaud n'est il pas mieux ?)
Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22793
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 26 Sep 2012 - 10:29

Bonjour,
on peut en effet resserrer encore un peu les spires, tout dépend du diamètre du fil.
Le fil d'origine fait 60 centièmes, le mien fait 75 centièmes, c'est donc logique que les spires soient un peu plus larges.

Le nombre de spires aux 2 centimètre était de 10 à l'origine, il est de 9 sur mon filigrane, à l'oeil nu c'est quasiment invisible, il faut mesurer et compter pour s'en apercevoir.
En haut le mien, en bas celui d'origine:


Je mesure en cours de fabrication, mais comme selon les endroits les spires sont plus ou moins rapprochées, j'arrète quand ça me paraît correct et n'insiste pas trop sinon ça risque de casser et de s'emmèler.
En général elles sont plus rapprochées aux extrémités et plus lâches au milieu.

Le fil que j'utilise est du fil à freiner (écrous et vis), c'est celui qu'on utilisait à l'armée sur les moteurs.
On voit parfois du filigrane en bourse ou sur delcampe:
http://www.delcampe.net/page/item/id,188556936,var,FILIGRANE-pour-poignee-EPEE--SABRE-ou-autre-de-couleur-JAUNE-laiton-DEUX-DIAMETRES-DIFFERENTS--,language,F.html



Pour ce qui est de la cravate, le sabre présenté dans la GA 233 en a une, elle est mentionnée dans l'éclaté publié dans le manuel d'artillerie de l'époque, et les sabres 1822 présentés dans le livre de Jean Lhoste en sont également munis.
N'ayant jamais eu d'autre sabres de ce type dans les mains, je ne peux pas comparer.



Pour le bouton de rivure, le bouton original était en effet légèrement plus bombé.
J'aurais pu allonger la soie d'un millimètre supplémentaire pour le reproduire exactement:






La poignée que j'ai photographiée hier était encore humide, voici l'aspect final après patine:


Noircie dans les creux à la cire d'ébéniste et légèrement frottée au papier de verre pour user les reliefs.
La couleur du petit restant de basane caché sous la calotte est assez bien reproduite.
De toutes façons les manipulations successives feront naturellement le reste.

La basane d'origine faisait 5 dixièmes d'épaisseur, celle que j'ai remise également.
Pour une basane plus fine on peut également utiliser du parchemin teinté: couvertures d'anciens livres ou peaux de tambours.
Le parchemin de veau mort-né est parfait car c'est le plus mince.

Pour ce qui est de l'allongement de la soie, comme elle n'est pas trempée ce n'est pas nécessaire de la chauffer.
Au mieux ça économiserait quelques coups de marteau.
Il faut taper principalement sur sa partie fine (le dernier tiers, marteau de 1kg), mais je tape un peu également sur la partie moyenne au gros marteau de 2kg.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
jlr7892
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 339
Age : 63
Localisation : 92
Thème de collection : Sabres et épées européennes
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 26 Sep 2012 - 10:36

Merci pour les précisions apportées et notamment pour le poids des marteaux
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22793
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 26 Sep 2012 - 10:47

Au passage et pour avoir un autre reportage photos, voici la restauration d'un sabre plus ancien par le maître armurier de la Garde Républicaine:
http://restauration.sabre.over-blog.com/pages/Sabre_de_Hussard_modele_1776-651787.html

Lui a appris les méthodes qui lui ont été transmises, moi j'ai fait comme ça me semblait logique de faire.
Il s'occupe des 3645 sabres de la Garde, rien que ça Rolling Eyes
On peut constater que nos deux méthodes sont quasi-identiques.
Il avait remarqué mon premier post sur le filigrane et se demandait quelle était ma formation.

La différence principale est qu'il assouplit la soie par chauffage, mais seulement avant matage.
C'est une chose que je ne fais pas encore, il faudra que j'essaie la prochaine fois si j'y pense.
Il utilise également un plus gros marteau que moi pour mater.

Pour une poignée sans filigrane, l'usage du parchemin collé est bien plus indiqué.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22793
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 26 Sep 2012 - 11:38

Suite et fin.
Le fourreau n'était pas véritablement bien oxydé, juste une petite oxydation de surface avec quelques points de rouille plus épais.
J'utilise une brosse synthétique, la rouge est parfaite:


Commencer à brosser en large est plus facile et plus rapide;



Ensuite je refais des passes en long, c'est plus beau:



Pour terminer je passe un léger coup de papier de verre, toujours en long, pour fignoler et surtout effacer les traces d'outil rotatif.
Je prends du 150 usé, c'est parfait.

Voilà le résultat final avant de le redonner à son propriétaire:
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
jlr7892
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 339
Age : 63
Localisation : 92
Thème de collection : Sabres et épées européennes
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 26 Sep 2012 - 11:46

Le rendu final est très sympa.
Concernant le filigrane, il faut utiliser un fil laiton de 6 mm ou de 3 mm de diamètre ?
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Eagle
Maréchal
Maréchal


Nombre de messages : 2055
Age : 23
Localisation : hautes saone
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 26 Sep 2012 - 11:58

Magnifique restauration
J'ai des fleurets d'escrimes qui méritent une bonne restauration mais j'ai peur de les abîmer plus qu'autres choses Embarassed
Eagle
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22793
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 26 Sep 2012 - 11:59

Le fil d'origine est de 60 centièmes (0,6mm), le mien est de 75 centièmes (0,75mm).
Plus gros ce ne serait pas beau, mais du 80 centièmes peut encore convenir et doit se trouver facilement.
Plus fin serait plus approprié pour un sabre d'officier.

La plupart des filigranes d'officier dont en fil de 0,4 à 0,5mm, torsadé, puis recouvert d'un fil extrèmement fin qui recouvre tout. Ce dernier fil qui doit mesurer à peine 0,05mm, soit 5 centièmes!

Exemple d'un filigrane de 1845:
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
jlr7892
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 339
Age : 63
Localisation : 92
Thème de collection : Sabres et épées européennes
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 26 Sep 2012 - 14:30

en fait, c'est le filigrane terminé qui fait chez toi 0,75mm
pour le faire, tu prends un fil qui fait 0,4 qui plié en 2 donne 0,8mm et apres etre torsadé donne 0,75 ?
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22793
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 26 Sep 2012 - 14:34

Non, c'est le fil simple qui fait 0,75mm, terminé ça fait en gros 1,5mm.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
ryan 51
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 60
Age : 43
Localisation : marne
Thème de collection : ww2
Date d'inscription : 16/06/2012

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Ven 28 Sep 2012 - 10:03

magnifique restauration

Revenir en haut Aller en bas
meko
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 12
Localisation : montpellier
Thème de collection : sabres
Date d'inscription : 17/08/2016

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 17 Aoû 2016 - 2:45

bonjour, je viens de parcourir votre restauration par etapes et je suis très admiratif, et rassuré,
je viens d'heriter d'un sabre de cavalerie modele 1784 et j'etait effrayé a l'idée d'attaquer sa restau
mais grace a vous j'ai une bonne base pour m'y essayer.
Reste a me procurer les "consommables, corde fil de laiton et du cuir fin, si vous avez des conseils a me donner pour ces trois fournitures, je suis tout ouie.
je note également cette etape cruciale de rallonger la soie legerement.
en outillage j'ai des marteaux de tapissier a disposition, en poids et forme je devrait pouvoir m'arranger.
Sans votre tutorial j'allait bricoler un passage en force des materiaux avec de la colle sans démonter...
le parjure !!!!   merci encore... je tacherai de vous montrer des photos, car j'hesite egalement a refaire le bois de la poignée,
celui ci est fendu plusieurs fois dans la longueur. soit je conserve l'original resséré dans les différents recouvrements de materiaux,
soit je resculpte a l'identique. sa forme est simple, mais sa patine m'empeche de determiner l'essence de bois.
je suppose du hetre...
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22793
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 17 Aoû 2016 - 7:34

Bonjour,
concernant le filigrane j'utilise du fil à freiner de mécanicien, mais je ne sais pas où en trouver.
On peut en trouver du plus fin en magasin de créations artistiques, mais peut-être aussi du bon diamètre en magasin de bricolage (0,7 à 0,8 mm maxi).
On en voit aussi du tout fait sur Naturabuy ou Delcemple (9€ la longueur en non surlié pour la troupe et 19€ surlié pour officier).
Quelques exemples:
http://www.naturabuy.fr/FILIGRANE-LAITON1-6mm-poignee-EPEE-SABRE-autre-couleur-JAUNE-DEUX-DIAMETRES-DIFFERENTS--item-3225075.html
http://www.delcampe.net/page/item/id,394585417,var,filigrane-de-sabre,language,F.html

Pour la basane il y a un post à ce sujet, je ne sais plus trop où, mais il donne une bonne adresse.
Sinon une vieille peau de tambour teintée fera l'affaire par exemple.
Le plus fin sera le mieux, 0,5 à 0,7 mm par exemple.
http://www.cuirenstock.com/

Pour la fusée ce sera nettement plus simple de la recoller et de reboucher les fentes (à la poudre à délayer).
J'en ai déjà resculpté dans du bois dur genre fruitier.
Cordialement,
CG
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Djodje
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 256
Age : 62
Localisation : Entre Menton et Beaulieu
Thème de collection : Sabres us / guerre de secession
Date d'inscription : 22/06/2016

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 17 Aoû 2016 - 11:37

Bonjour,
Superbe travail, pratiquement un didacticiel très utile notamment pour ceux qui ont deux mains gauches ( comme moi)...
Une connaissance encyclopédique plus un don certain pour le bricolage/ restauration/ fourbissage... Les fées se sont penchées sur son berceau.
Chapeau bas.
Revenir en haut Aller en bas
meko
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 12
Localisation : montpellier
Thème de collection : sabres
Date d'inscription : 17/08/2016

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 17 Aoû 2016 - 14:54

Crevette a écrit:
Bonjour,
concernant le filigrane j'utilise du fil à freiner de mécanicien, mais je ne sais pas où en trouver.
On peut en trouver du plus fin en magasin de créations artistiques, mais peut-être aussi du bon diamètre en magasin de bricolage (0,7 à 0,8 mm maxi).
On en voit aussi du tout fait sur Naturabuy ou Delcemple (9€ la longueur en non surlié pour la troupe et 19€ surlié pour officier).
Quelques exemples:
http://www.naturabuy.fr/FILIGRANE-LAITON1-6mm-poignee-EPEE-SABRE-autre-couleur-JAUNE-DEUX-DIAMETRES-DIFFERENTS--item-3225075.html
http://www.delcampe.net/page/item/id,394585417,var,filigrane-de-sabre,language,F.html

Pour la basane il y a un post à ce sujet, je ne sais plus trop où, mais il donne une bonne adresse.
Sinon une vieille peau de tambour teintée fera l'affaire par exemple.
Le plus fin sera le mieux, 0,5 à 0,7 mm par exemple.
http://www.cuirenstock.com/

Pour la fusée ce sera nettement plus simple de la recoller et de reboucher les fentes (à la poudre à délayer).
J'en ai déjà resculpté dans du bois dur genre fruitier.
Cordialement,
CG


Un très grand Merci pour ces infos et votre rapidité a me répondre.
je vais prendre des photos pour vous montrer le petit chantier qui m'attends, vous pourrez ainsi m'empecher a temps de faire des bêtises. !
mes recherches sur l'objet jusqu'ici m'amènent a croire que j'ai hérité d'un sabre dit ARCO
modele 1784 modifié an IV en assez bon état, lame d'origine sans manque même si la pointe est assez piquée. (sans fourreau ni garnitures de la fusée).
De plus une volute de la branche de garde est passablement tordue et vu l'epaisseur du laiton, je vais devoir bien reflechir sur quelle partie m'appuyer pour la détordre sans siquer de faire sauter le tres joli travail de mortaise qui a été réalisé.

Sinon pour en apprendre un peu plus sur ce petit morceau d'histoire, je vais tacher de mettre en valeur les poinçons, si jamais il circule des copies de ces modèles (le mien est a faisceau / bonnet phrygien).
Pensez-vous que je peut ouvrir un petit sujet dédié a ses travaux de restauration pour le suivi et les besoins de conseils ?  
en tout cas merci encore pour votre accueuil et votre savoir faire précieux.

Edit. j'ai trouvé 5 metres de 0,5mm pour 5 euros port compris, j'ai les chutes de cuir de mon ex qui fait des chaussures, epaisseur et teintes tout a fait disponibles. reste la cordelette...
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22793
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 17 Aoû 2016 - 15:10

Oui, c'est bien d'ouvrir un nouveau sujet, ce sera plus clair.
Détordre du laiton sur une garde se termine 99 fois sur 100 par une casse, je n'y toucherais pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
bolton29
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Nombre de messages : 2655
Age : 40
Localisation : brest
Thème de collection : collectionneur d'armes blanches
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Mer 17 Aoû 2016 - 19:56

bonsoir a tous .

je prend ce post un peu tard ...

très beau travail Christian comme a chaque fois . cheers

merci a toi du partage , ce sable a aujourd'hui fier allure !
Revenir en haut Aller en bas
meko
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 12
Localisation : montpellier
Thème de collection : sabres
Date d'inscription : 17/08/2016

MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Jeu 18 Aoû 2016 - 0:20

aujourd'hui en 2012 (^_-)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.   Aujourd'hui à 6:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Restauration d'un sabre de cavalerie légère 1822.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cavalerie légère et personnage
» cavalerie légère et gratuité....
» Cavalerie légère romaine
» La Cavalerie légère a WMF
» Coupe-chou de cavalerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: La vie du collectionneur :: La restauration et la conservation :: Vos créations et belles restaurations-
Sauter vers: