le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est FERMÉE.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 L'ATELIER DU CASQUE- Restauration de casques allemands ww2.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ATELIER DU CASQUE- Restauration de casques allemands ww2.   Sam 27 Avr 2013 - 19:25

Bonjour à toutes et à tous,

Ah ! Passion-Militaria…
Je vais de découvertes en découvertes et après quelques échanges avec des membres du Forum (et quelques publications de pièces de ma collection), je poursuis ma visite.

Et voilà que je tombe sur ce fil de discutions.
Aï, aï, aï… J’aurai mieux fait de ne jamais tomber sur celui-là car je me sens obligé de réagir et si, jusqu’à maintenant, les choses se passaient bien, il se peut que certains révisent leur position à mon égard.

Alors, il ne me reste plus qu’à essayer de limiter « l’effet papillon ».

Refaire n’est ni plus ni moins synonyme de faussaire.

J’ai lu et relu les différents échanges de ce fil.
J’ai regardé dans le détail tous les liens qu’il comporte.

Et je ne suis pas d’accord, et je le dits.
Pourquoi ?

Nonodts, vous dites :

« Je restaure des coques de casques allemands (pour la plupart repeint en noir après la guerre par les tchèques) »
Pour la plupart, donc : pas tous. Sinon il suffirait de gratter la peinture (côté intérieur, ne soyons pas bête), pour savoir que le casque que je suis sur le point d’acheter (ou d’échanger) ne vient pas de chez vous ? Mais voilà, on n’est pas certain de tomber sur un casque tchèques refait par vos soins. Sinon, croyez bien que si vous vous opposez à « marquer » vos œuvres, pour ma part je n’hésiterai par à « rayer » avec la pointe de mon canif, une future acquisition.

« Je pense être 100 % honnête en les revendant comme casques "restaurés", après , suis-je responsable de se que les gens en font ??? non »
Là, je dirais, c’est un peu facile ; en fait vous vous en lavez les mains. Comme il est un peu facile de dire « Un armurier est-il responsable de l'arme qu'il a vendu à une personne qui l'utilisera plus tard pour un braquage ». Je trouve (n’en déplaise à certains), que vous y allez vraiment très fort, parce que :
- 1) Un armurier ne vend pas une arme, comme ça, à n’importe qui (il faut montrer « pattes blanches »). Celui qui parle comme vous le faites, n’a aucune idée de ce que cela représente. Donc, mauvais exemple.
- 2) Parce que vous dégagez toutes responsabilités de quelque chose qui, en fait (et c’est indiscutable), sort bien de chez vous. Le faisant en connaissance de cause, pour moi c’est égal à : cautionner.

« je connais 99% de mes clients collectionneurs qui préfèrent mettre 250 euros dans un de mes casques (pour compléter leur collection) sans avoir peur de tomber sur une drouille vendu une fortune, et sans vouloir le revendre comme "authentique" (et il y en a encore heureusement plus qu'on ne le croit) ».

Ces chiffres n’engagent que vous. Vous les avancez car ça vous arrange. Je ne sais pas comment on peut avancer de tels chiffres. Comment expliquez vous alors, le 1 % ? Ce sont des acheteurs qui vous l’on dit ???
Pour appuyer là où ça fait mal, je me suis permis de mettre en gras, souligné, dans votre citation.

« pour le 1 % restant, je n'y peux rien, et ne suis pas là pour "fliquer" tout le monde ».

De plus, vous le reconnaissez vous-même que vous savez ce qu’il peut advenir de vos « bidouilles ».

« L'allemand ww2 est copié depuis 30 ans , (boucle/insigne/casquette/ etc...), et de très nombreux personne les vendent comme authentiques, c'est à eux qu'il faut s'en prendre; moi je ne trompe personne et mon site annonce bien qu'il s'agit de restauration ».

Il n’y a pas que l’Allemand qui est copié depuis 30 ans. Dès l’instant où il y a de l'argent à ce faire, pourquoi ce priver ? Mais dire qu’il faut s’en prendre à ceux qui vendent des copies, là encore c’est trop facile. Comment appelle t-on ceux qui les fabriquent ?

« moi je ne trompe personne et mon site annonce bien qu'il s'agit de restauration ».

C’est décevant de lire de tels propos… (sans commentaire, ou alors on peut dire : il vaut mieux entendre ça, que d’être sourd).

Et avec cette citation, je crois qu’on entre bien dans le cœur du problème et où l’on touche du doigt le côté malsain.

« Qu'en à mettre un signe distinctif, inutile pour moi, car un connaisseur de casque prêt à mettre 1000 euros ou bien plus dans un camo, SS ou autre, verra par quelques détails qu'il s'agit bien d'une restauration. un marquage sur le cuir s'enlève et un poinçon sur l'acier l'endommage, mais clients veulent des coques 100% d'époque et non modifiée ».

Un poinçon sur l’acier l’endommage ? Fichtre ! J’ai failli en tomber de ma chaise en lisant cela ! Vos clients veulent des coques 100 % d’époque et non modifiée. J’aime votre sens de l’honnêteté, ainsi que celle de vos clients… J’aime surtout votre vision des choses : parce qu’une peinture refaite, de faux insignes et une patine, vous trouvez ça d’époque et non modifié, vous ?

« PS: les magouilleurs ne m'ont pas attendu, pour revendrent du faux comme du vrai, ils continueront avec moi ou sans moi .... malheureusement. et ce n'est pas L'ATELIER DU CASQUE qui changera la donne à ses crapules !!! »

Donc ! En résumé : autant que ça se fasse avec vous... Et vous osez dire ça dans un Forum de collectionneurs ! Mais, diantre, qu'un modérateur se dépêche d'informer l'administrateur du Forum qu'un ver est dans la pomme.

Franchement, vous réfléchissez quand vous dites quelque chose ? En fait, vous faites du faux, vous le vendez pour du faux, sachant que c’est tellement bien fait que l’on s’y tromperait et vous vous en lavez tellement bien les mains, que vous ne faites surtout rien pour différencier votre ivraie du bon grain.

Bravo ! Là je dits BRAVO ! Merveilleux, continuez ainsi, la vie est belle.

« Un cerclage se change en 5 mns, pour y mettre un vrai sans problème, c'est d'ailleurs le cas souvent lors de vente bidouillée, un bon intérieur+ coque bidouillé ou inversement.
Concernant mes clients, j'explique bien qu'il y aura toujours quelques rares "fuites", encore une fois je ne suis pas derrière chacun, je ne peux et en veux" fliquer" ce qui se passe après, ce n'est pas mon rôle, mon but est de proposer des casques restaurés à petit prix , en précisant bien qu'il s'agit de "restauration", je suis donc parfaitement clair et sérieux à ce niveau là ».


Ce que vous aimeriez en cherchant à vous justifier, c’est que le métier de faussaire soit reconnu, en fait.

Pour vous permettre de digérer un peu nonodts, j’en arrive au post de Matheb, pour lequel il me faut dire quelque chose.

« Nonodts : superbe travail également et précieux pour ceux qui n'ont pas envie d'investir de grosses sommes pour un casque allemand."

210 euro, pour une copie, c’est sûr que ça n’est pas cher payé, surtout quand on sait qu’on a toute les chances de pouvoir le refourguer avec une plus value (toujours le 1 %).

« Je ne vois pas où est le problème car alors, il faut attaquer Easy Green aussi (vendeur bien connu aux USA). Lui aussi restaure du casque US sur de bonnes coques. Il est clairement spécifié dans ces annonces que les insignes et couleur sont faits par lui-même. »

Oui, eh bien, comme vous dites : où est le problème ? Encore une fois, ça n’est pas parce que un le fait qu’il faut légaliser cette pratique.

« Seulement, sur Ebay France, la rubrique casque regorge de ses restaurations à prix énormes et il n'est bien sûr pas spécifié que ce sont des copies. »

Vous voyez bien, qu’en fait, on parle tous le même langage ; le tout est d’arriver à ce comprendre.

« Ton travail profite surtout je pense à ceux qui font de la reconstitution, et je trouve qu'avoir un casque de l'Atelier du Casque c'est le top (pour reconstit) »

Je suis bien d’accord qu’un casque restauré, voir même repeindre une coque, peut rendre des services à un amateur qui s’adonne à la reconstitution, d’où mon incompréhension à voir nonodts se refuser à « marquer » les casques qui sont passaient entre ses mains.

Arrive ensuite l’intervention de Schwarzie67, qui exprime son interrogation quant au côté commercial, je cite :

« Bonjour à tous, je reconnais le travail très bien fait de "l'Atelier du casque" mais le côté commercial me dérange, pas tant pour nonodts qui prévient bien que ce sont des reconstitutions mais pour les revendeurs suivants en aval... rien n'est moins sûr. »

Il touche ensuite du doigt toute la problématique envers un jeune collectionneur ou un collectionneur peu expérimenté ; je cite (afin que vous n’ayez pas à relire tous les commentaires) :

« Pour les collectionneurs avertis, je ne m'inquiète pas : soit ils sont sûr de leur coup et ils achètent, soit ils laissent passer. Mais je pense aux débutants qui se lancent juste et qui risquent de se faire flouer. »
La différence avec Tapirm est qu'il refait des pièces à la demande d'un collectionneur pour lui même et non dans un but mercantile. D'ailleurs il n'en fait aucune publicité. Pour ça j'adhère sans problème.
Maintenant, chacun ses goûts bien sûr


Voilà enfin ce que j’appelle moi, une réaction seine d’un membre du forum.

A cette intervention de Schwarzie67, nonodts et Tapirm72 ont répondu.

Nodotds :
« Bonjour, j'essaie simplement de vivre de ma passion qu'est le militaria allemand ww2, et j'y arrive sans soucis. entre bosser pour un patron con (comme s'était le cas avant pour moi) et créer ma société et en vivre, le choix est vite fait. où est le problème ? c'est le rêve de chacun. »

C’est vrai que le commerce du Militaria doit être « juteux ». Allez dire que cela vous permet de vivre votre passion sans soucis, c’est une chose rare à entendre (ça ne heurte pas grand monde je vois…). Surtout qu’une telle entreprise vous permette de vivre, tout simplement : à méditer !

Après on s’étonne des prix et de la difficulté à collectionner. Enfin ! Ca n’est pas si difficile que ça ; en tout cas pas pour tout le monde.

Tapirm72 :

« Personnellement je trouve qu'il n'y a pas grande différence entre le travail effectué par nonodts et le mien.
Il est vrai que lui, il vend son travail (peut-on le blâmer pour cela) mais il faut reconnaître qu'il pratique des prix "sains".
En ce qui me concerne je n'ai pas non plus d'assurance (en dehors de la parole donnée par celui pour qui j'ai effectué un travail) qu'aucun mauvais usage ne sera fait d'une de mes restaurations. On en est donc au même point.
Ou alors il faut remettre en question toute la philosophie du concept "restauration". »


Désolé Tapirm72, vous aurez compris que je ne partage pas votre avis. Vous faites profiter vos amis de votre don à restaurer des pièces abîmées ; c’est tout à votre honneur, et je vois que vos amis ont de la chance car vous faites ça à la perfection.
Toutefois, à la différence avec nonodts, premièrement vous n’en faites pas un commerce et deuxièmement, vous ne travaillez pas en série.
Surtout, et c’est sans doute le plus important, je trouve qu’entre vous et nonodts, la différence est de taille et mérite d’être soulignée : Vous ne transformez pas une pièce, vous la réparez en quelque sorte (du moins, à ce que j’en ai vu sur ce fil de discussion avec l’US M3 Boker). Nonodts, contrairement au terme « restauration », dénature totalement le côté « historique » de l’objet, c’est plus de la « transformation ». Cette nuance est d’autant plus importante que je vois chez un collectionneur une personne plutôt scrupuleuse du passé de nos anciens.

Transformer à ce point la destination d’un objet en le faisant passer pour quelque chose qui n’est pas, me dérange fortement. Et ce n’est pas parce que je suis en mal de pièce que je dis ça (j’ai ce qu’il me faut) mais plutôt parce que des « gamins » se feront prendre un jour avec de telles bidouilles. Et parce que parmi ces « gamins » il s’en trouvera 1 % qui vont se venger pour en arnaquer d’autres, et ainsi de suite. Fort heureusement, il restera 99 % de « gamins » qui feront de cette malencontreuse histoire quelque chose à ne pas réitérer et qui se porteront plutôt sur « l’Histoire » avec un grand « H », et comme je le dis souvent à ces jeunots, il vaut mieux tenir une seule pièce « vraie », que dix ou même cent bidouilles.

Je ne me suis certainement pas fait des amis mais si mon intervention peut servir une juste cause, c’est tant mieux ; sinon ça sera tant pis.

C’est vrai que la copie a déjà fait de nombreuses victimes et qu’elle a encore de beaux jours devant elle. A voir comment évolue les choses, il n’y a rien d’étonnant à cela.

Voyez vous, vous me faites penser à une expérience que j’ai vécu il y a quelques années en arrière. C’était au milieu des années 80 je dirais. Habitant à l’époque à Satory (78), je me suis rendu à une bourse aux armes située dans la région parisienne et organisée par une importante association dont je tairai le nom (ce n’est pas ce qui est important et ça leur ferait de la publicité). Membre moi-même de cette association (pensez bien que j'en suis parti), l’entrée m’en était gratuite. Cette association avait un stand où étaient exposé des pièces de collections et où le visiteur pouvait s’essayer à expertiser les pièces exposées : il s’agissait de discerner le vrai du faux. Pour certaines pièces c’était un peu facile (sorte d’appâts), pour d’autre c’était vraiment casse tête. Bien sûr, on avait droit à son joker, ce qui n’empêchait pas de tomber dans le panneau. Après mettre soumis au test, je m’en suis aller balader de stand en stand, pour revenir auprès des organisateurs et, m’adressant à des « d’experts », je leur pose la question suivante :
- « Vous avez là-bas, là-bas et là-bas, des vendeurs qui proposent une plaque Feldgendarmerie. Les deux premiers, rien qu’à leur prix, on ne peut se faire d’illusion sur l’authenticité de la pièce, mais celui-la là-bas, à ce prix là, vous pouvez me dire si c’est une copie ou une pièce authentique ? ».
Leur réponse me fut une révélation :
- « Désolé, on ne peut pas se prononcer ».

Assez surprenant, vous ne trouvez pas. En quelque sorte ça résume bien la situation : on est tous des gentils, c’est les autres qui sont méchants.

Le fait de voir que nonodts a réussit à s’attirer les faveurs unanimes de la majorité des intervenants et collectionneurs, me laisse plus que perplexe sur le devenir du monde de la collection et, partant de là, de l'Histoire.

Pour conclure je dirais que je suis assez surpris de voir qu’un forum réunissant de nombreux passionnés (dont certains Seigneurs en la matière), puisse « cautionner » une telle entreprise. Face à un tel constat, je dirais que la rubrique « Identificator et estimation » n’a plus vraiment de raison d’être et qu’il vaut mieux se contenter de ce qu’on a : peut importe ce que c’est, pourvu qu’on ne l’a pas payé trop cher… Le reste…

Ce qui me rassure tient au fait que la masse de rubriques, d'informations, de post et de fils de discussions est tellement vaste, que seul une minorité a dû prendre connaissance de ce que je nomme une absurdité.

J'espère également que mon intervention en fera réfléchir certains.

Je suis tout disposé à faire suite à vos interventions.

Bien cordialement.
Jacky


Revenir en haut Aller en bas
JulienS
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 119
Age : 22
Localisation : Malmedy, BE
Thème de collection : WW2
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: L'ATELIER DU CASQUE- Restauration de casques allemands ww2.   Lun 10 Mar 2014 - 22:54

Bonsoir, je voulais saluer la beauté du travail de Tapirm et de Nonodts. Au final, l'un s'applique à réparer un objet au plus proche de l'original, et s'en sort à merveille, tandis que l'autre ose, suscitant ainsi la colère de certains, ajouter une note esthétique et une petite touche personnelle, bien agréable à l'oeuil. Bonne continuation donc à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
FABE 77
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 413
Age : 39
Localisation : Mitry-Mory
Thème de collection : Organisation TODT
Date d'inscription : 17/02/2014

MessageSujet: Re: L'ATELIER DU CASQUE- Restauration de casques allemands ww2.   Mer 12 Mar 2014 - 23:57

Je suis pour la restauration,après tout si la coque est originale....C'est abordable et le casque ne se dégrade plus.A chacun son avis...Je n'ai jamais acheté à l'atelier du casque mais je n'hésite pas a y regarder les très jolies restaurations qu'ils effectuent.Beau boulot et surtout moins cher qu'un original.fabien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ATELIER DU CASQUE- Restauration de casques allemands ww2.   Jeu 13 Mar 2014 - 6:42

Tant que la mention copie est annoncé je ne vois pas de problèmes. Beau boulot en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ATELIER DU CASQUE- Restauration de casques allemands ww2.   Lun 30 Juin 2014 - 14:58

Bonjour

Bravo a toi Bruno
je decouvre ça,avec inetret,j'ai vu t'on site,il est vraiment bien,et t'es création,si je peu me permettre,sont très belle
pour ma part,je me lance dedans mais a titre personnel
avec ta permission,pourais tu me donné quelque conseil de base,pour reproduire un casque ayant vécu
bonne continuation a toi
c'est vraiment bien,comme boulot
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ATELIER DU CASQUE- Restauration de casques allemands ww2.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ATELIER DU CASQUE- Restauration de casques allemands ww2.
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Sherman A1 76 mm hobby boss 1/48
» casque gaulois
» Contre attaque sur Bénouville Marder 3 UM.... (terminé)
» STAR WARS Casques de collection.
» Mon atelier course - défi restauration 2.0 [1/24]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Le coin de Peter (BMC): être collectionneur ! :: La restauration et la conservation-
Sauter vers: