le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est désormais fermée, merci à tous.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Quillons et faisceaux

Aller en bas 
AuteurMessage
Tourblanche
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 282
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Quillons et faisceaux   Mar 19 Juil 2011 - 2:13


De quelle époque date la pratique de poser les armes en faisceaux , dans l' armée française ?

Quel est le premier fusil règlementaire a être doté d'un quillon a cet usage ?

Merci à l' avance .
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28722
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Quillons et faisceaux   Mar 19 Juil 2011 - 10:14

Bonjour,
je pense que cette pratique ne date pas d'avant 1717, car avec les baïonnettes bouchons ça ne devait guère être possible.

Le premier fusil règlementaire à adopter une baïonnette à douille est le 1717.
Dès lors il est possible de former les faisceaux.

Ensuite les premières baïonnettes à croisière seront les mles 1840 et 1842, mais elles n'ont pas vraiment de quillon, juste une garde en S.

La première baïonnette à vrai quillon en C sera le mle 1866 du Chassepot.
Cordialement,
CG
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Tourblanche
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 282
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Quillons et faisceaux   Mar 19 Juil 2011 - 20:51

Et pour un faisceau sans baïonnnettes ?

Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28722
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Quillons et faisceaux   Mar 19 Juil 2011 - 21:33

Pour un faisceau sans baïonnettes il faudra attendre le Lebel 1886.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Tourblanche
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 282
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: Quillons et faisceaux   Ven 22 Juil 2011 - 4:30


J' avais vu une série de photos sur une façon d' assembler les faisceaux mais je ne me souvient plus ou ?

Peut-être un site sur les armées de Napoléon ?

Et pas de souvenirs si c' était avec baîonnettes ou sans ?
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28722
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Quillons et faisceaux   Ven 22 Juil 2011 - 10:09

Si j'y pense le WE prochain fin juillet je ferai une série de photos sur la manière de former les faisceaux avec le 3° Suisses.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28722
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Quillons et faisceaux   Ven 22 Juil 2011 - 12:53

En attendant, voici la méthode moderne (MAS 36 à 49/56):
Art. 2232. - Former les faisceaux

Lorsque la troupe est armée et si le chef veut la disperser temporairement sans qu'elle emporte
ses armes, il fait préalablement former les faisceaux.
Les faisceaux sont formés par groupes de trois hommes alignés côte à côte, l'arme au pied.
Lorsque la troupe est rassemblée dans une formation autre que la colonne par trois ou par six, le chef
constitue les groupes de trois en faisant numéroter le premier rang au commandement:
« A partir de la droite (ou de la gauche) »
« COMPTEZ-VOUS TROIS »

A partir de l'homme de base désigné, les hommes du premier rang se comptent à haute voix: 1, 2, 3.
Pour faire former les faisceaux, le chef commande:
« FORMEZ LES FAISCEAUX »
(Commandement d'exécution sans commandement préparatoire).

L'homme du centre du groupe de trois places la crosse de son arme à 0,40 m devant le milieu de
son corps, plaque de couche maintenue à plat sur le sol, canon vertical, pontet vers l’avant.
Fusils et carabines
L'homme de gauche engage le canon de son arme dans le pontet de l'arme centrale. L'homme de
droite pose alors le canon de son arme sur l'extrémité du canon de l'arme de gauche.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28722
Age : 61
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Quillons et faisceaux   Ven 22 Juil 2011 - 13:08

La quatrième édition du Manuel d'Infanterie, Paris 1813, parle des armes en faisceaux, mais la 2° édition de 1808 n'en parle pas:

72. – Armes en faisceaux.

Il est d'un usage aussi ancien que celui de la baïonnette, de mettre les armes en faisceaux avant les repos des grands exercices, et au bivouac: cependant on ne trouve rien d'écrit à ce sujet: voici la manière dont on a vu les régimens former leurs faisceaux, c'est celle décrite ci-après.

Le bataillon étant en bataille, et ayant les armes reposées, le chef de bataillon commande:

73. – Mettez vos armes en faisceaux.

A ce commandement, chaque chef de peloton fait former un faisceau de trois fusils de chaque file, sur le terrain même de la ligne de bataille.





En ce qui concerne l'ordre officiel, il n'apparaît que dans l'Ordonnance du Roi du 4 Mars 1831, sur l'Exercice et les Manœuvres de l'Infanterie:

Former les Faisceaux.

302. Les hommes étant formés sur trois trangs, l'instructeur leur fera reposer sur les armes, puis il commandera:

Formez = LES FAISCEAUX.

303. A ce commandement, l'homme du premier rang de chaque file passera son arme devant lui, la saisissant avec la main gauche au-dessus de la grenadière, et la placera la crosse en arrière et près du pied droit de l'homme qui est à sa gauche, le canon tourné en avant.
En même temps, l'homme du second rang passera son arme à celui du premier rang; celui-ci la saisira avec la main droite à cinq centimètres (deux pouces) au-dessus de la grenadière, portera la crosse à quatre-vingt-deux centimètres (deux pieds six pouces) en avant du premier rang, vis-à- vis son épaule droite, inclinant vers soi le bout du fusil, et croisera les baïonettes des deux armes.
L'homme du troisième rang passera son arme à celui du second rang, qui la recevra de la main droite au-dessus de la capucine, la penchera en avant, la placera en dehors, et introduira la baïonette, en s'aidant de la main gauche, entre et sous les branches des baïonettes des deux autres armes.
Il l'abandonnera alors à l'homme du premier rang, qui la saisira, avec la main gauche, et placera la crosse entre les pieds de l'homme qui est à sa droite.

304. Les hommes des trois rangs ayant pris la position du soldat sans arme, l'instructeur commandera:

1. Rompez vos rangs.
2. MARCHE.

Rompre les Faisceaux.

305. Les trois rangs s'étant reformés en arrière de leurs faisceaux, l'instructeur commandera:

Rompez = LES FAISCEAUX.

306. A ce commandement, l'homme du premier rang, de chaque file saisira son arme avec la main gauche, et celle de l'homme du second rang avec la main droite, toutes deux au-dessus de la grenadière; l'homme du second rang portera le pied droit en avant, le milieu du pied à hauteur du talon droit de l'homme du premier rang, et saisira l'arme du troisième rang avec la main droite au-dessus de la grenadière: au même instant ces deux hommes soulèveront le faisceau pour le rompre;
l'homme du second rang passera l'arme de l'homme du troisième rang à ce dernier;
celui du premier rang en fera de même à l'égard de l''homme du second rang;
et les trois rangs prendront la position du soldat reposé sur l'arme.

Observations.

307. Si les hommes sont sur deux rangs, on formera les faisceaux de la manière suivante.

308. L'homme du premier rang de chaque file paire exécutera ce qui a été indiqué, no. 303, pour celui du premier rang d'une file sur trois rangs.
L'homme du premier rang de chaque file impaire passera son arme à l'homme qui est à sa gauche, qui la placera comme il a été dit pour l'arme du second rang.
L'homme du second rang de la file paire penchera son arme en avant, et introduira la baïonette entre celles des deux autres armes.
L'homme du premier rang la placera comme il a été prescrit pour l'arme du troisième rang d'une file sur trois rangs.
Le faisceau formé, l'homme du second rang de la file impaire passera son arme dans la main gauche, le canon en avant, et la placera sur le faisceau, en l'inclinant.

309. Lorsqu'on voudra faire rompre les faisceaux, l'homme du second rang de chaque file impaire retirera son arme du faisceau;
celui du premier rang de la file paire saisira la sienne avec la main gauche et celle de l'homme du premier rang de la file impaire, avec la main droite;
l'homme du second rang de la file paire saisira son arme de la main droite à la grenadière: ces deux hommes soulèveront le faisceau pour le rompre;
l'homme du premier rang de la file impaire reprendra son arme de la main de son voisin de gauche, et les quatre hommes prendront la position du soldat réposé sur l'arme.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quillons et faisceaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quillons et faisceaux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» faisceau Diesel/Turbo D
» Probable bouton au faisceau "République Française" - fin XVIIIème
» shemat electrique 751 4 s
» Bouton au faisceau de licteur - Justice Militaire - IIIème République
» heu.. RADIATEUR 404 peugeot >>

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: L'histoire et les guerres anciennes :: De l'antiquité à la révolution :: Armes-
Sauter vers: