le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est désormais fermée, merci à tous.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Les armes à feu au cours des siècles.

Aller en bas 
AuteurMessage
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28957
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Les armes à feu au cours des siècles.   Lun 28 Juin 2010 - 21:34

Bonjour,
voici un petit exposé sur l'histoire des systèmes d'armes à feu au cours des siècles.

Tout commence à la fin du XII° siècle par l'invention de la poudre par les Chinois.

Les Arabes ramènent la formule en occident, l'améliorent et la diffusent..
En 1249 la formule de la poudre noire est trouvée. Cette poudre sera utilisée par toutes les armes à feu jusqu'en 1886, année à laquelle est découverte la poudre sans fumée.

En 1281 les armes à feu  commencent à être vues sur le champ de bataille.

Un siècle plus tard les armes à feu portatives et individuelles font leur apparition. Jusque là ce n'était que sous la forme d'artillerie que ces armes à feu existaient.

Vers 1441 cette poudre noire est améliorée en prenant la forme de grains.
Le principe du bassinet et de la mèche est aussi inventé. Jusqu'à cette époque la mise à feu se faisait à l'aide d'un fer rougi ou d'un tison.

Voici un exemple de bâton à feu du XV° siècle, ce type d'armes était surtout fait pour effrayer les chevaux et ainsi faire tomber les cavaliers:

C'est une reconstitution comme beaucoup d'armes présentées à la suite.
La mise à feu se faisait en appliquant manuellement une mèche sur l'orifice du bassinet.

Fin XV° la mise à feu se fait en actionnant un levier bien souvent latéral qui applique la mèche sur le bassinet, c'est la mise à feu semi-mécanique.

Un siècle plus tard, la mise à feu se fait de façon mécanique, le calibre diminue, voici une reconstitution d'arquebuse à queue d'arbalète:

Reconstitution.

Entre temps, Léonard de Vinci invente la platine à rouet qui inaugure les systèmes de mise à feu dites "à feu éteint".
Voici une reconstitution de platine à rouet:



Et une authentique platine avec sa clé:

Et deux pistolets à rouet (en haut):

Reconstitutions.


Ce système, très pratique en cas de mauvais temps, est sujet à de nombreux ratés.
Il est donc cantonné à la chasse et aux armes de cavaliers. Il est plus pratique d'appuyer sur une queue de détente au galop que de fixer une mèche sur un serpentin!

Début XVI° apparait le système dit "à la Miquelet", Italien d'abord, suivi fin XVI° par l'Espagnol.
Voici une platine à la Miquelet Italien (originale):


et un pistolet à la Miquelet Espagnol:

Copie Espagnole.

Toujours fin XVI° les Hollandais mettent en service la platine à la Chenapan.
Voici un pistolet et un tromblon à la Chenapan:

Originaux, le pistolet est un fusil transformé.

Enfin en  1610 un armurier Français met au point un système de platine qui durera jusqu'en 1840 environ, la platine à silex à la Française.
Voici un exemple de platine (originale) de ce type assez précoce:


Mais les militaires n'ont pas vraiment confiance dans tous ces systèmes à feu éteints et préfèrent la présence rassurante de la mèche.
Vauban inventera le fusil à double mise à feu, silex et mèche en dépannage:
Le double système sera aussi utilisé avec le rouet.

Au début du XVIII° siècle, le silex s'imposera enfin, voici un authentique fusil mle 1754 d'officier:


Les systèmes se succéderont pour aboutir au  1822 qui connaitra d'autres vies ensuite.

Nous arrivons maintenant aus systèmes étanches de mise à feu.
Ce sera un immense évolution, du point de vue de la sécurité, mais aussi dès lors on pourra faire feu même sous une pluie battante et avec beaucoup moins de ratés.

Nous retrouvons le dernier fusil à silex cité, mais sous une forme évoluée à piston et canon rayé, le 1822T bis (original):


Mais toutes ces armes à chargement par la bouches ont le même défaut: pour recharger il faut être debout!

Un peu à la même époque de l'autre côté de l'Atlantique, un certain Samuel Colt invente des révolvers à barillets du genre de celui-ci:

Réplique destinée au tir à la poudre noire.

Déjà connu depuis les débuts, le chargement par la culasse revient au goût du jour. Dès lors on peut recharger son arme étant couché.
En France on ne reste pas inactif, et en 1866 sort le célèbre Chassepot à cartouche papier combustible et percussion par aiguille (original):

l'aiguille sortie de la tête de culasse, le joint d'étanchéité:


En 1867 d'anciens fusils à percussion sont transformés pour tirer une cartouche moderne à amorce, c'est la tabatière (original):


Les américains sortent le Remington à cartouche en feuillard de laiton (original):


Vers la fin du XIX° siècle il existe également le système à broche:

Qui sera rendu célèbre par un certain Tartarin, de Tarascon...
Image du net, Brocante St Esprit.

Puis les progrès de l'industrie font que les douilles seront désormais embouties, et en France le système Gras entre en service en 1874 (ici un Gras de gendarme à pied et sa baïonnette, tous deux originaux):


En 1886 est donc inventée la poudre sans fumée, le calibre diminue, et désormais pour conserver une arme de ce type il faut soit la "démilitariser", soit posséder les autorisations ad-hoc.
Voici par exemple un mousqueton Berthier 1892 M 16, il sera encore en service dans les années 70 chez les CRS!

On voit ici mention du fait que cette arme est neutralisée légalement.

C'était donc un rapide survol des armes à feu, mais aussi et surtout des différents systèmes permettant de faire partir le coup.


Maintenant voilà quelques exemples de contenants à poudre et de cartouches:

A gauche un "apôtre", contenant un coup individuel, époque XVII°, et à droite une poire à poudre époque XV°.
Reconstitutions.


En haut, de gauche à droite:
- cartouche papier pour pistolet 1822.
- balle pour ce pistolet.
- cartouche papier de Chassepot.
- balle de Chassepot.
- Balle sous calibrée pour fusil Dreyse.
- cartouche pour tabatière.
- cartouche papier US cal.54.

En bas, de gauche à droite:
- balle de Gras, plomb calepinée.
- balle de Gras chemisée.
- cartouche Remington à étui en feuillard.
- cartouche à broche pour révolver.
- cartoucle de Lebel.
Toutes ces cartouches sont vidées des substances explosives, ou ne sont que des reproductions inertes à but pédagogique.


Je terminerai par un petit lexique:
- balle =  projectile d'arme portative. D'abord en plomb, puis en plomb chemisé suite aux Conventions Internationales.
- douille = c'est l'étui d'une munition, elle contient la poudre.
- amorce = c'est un explosif primaire qui transforme une énergie mécanique (percuteur) en explosion.
- cartouche = c'est un ensemble balle+douille+poudre+amorce.
- explosif primaire = il est dans l'amorce, un choc, une étincelle, une flamme ou une source de chaleur peut le faire déflagrer.
- explosif secondaire = il est dans la douille, seule la déflagration de l'explosif primaire peut le faire détonner.
     Il est à noter que la poudre noire est très instable contrairement à la PSF, une simple étincelle peut la faire "partir".
- mèche = en coton tressé imprégné entre autres de salpètre, se consume lentement sans s'éteindre.
- silex = pierre dure taillée qui arrache de petits morceaux d'acier incandescents à la batterie.
- batterie = pièce de métal traité qui est frottée fortement par le silex.
- bassinet = réceptacle contenant un peu de poudre noire fine qui est enflammée par le mèche ou sous l'action du silex.
- queue de détente = pièce que l'on actionne avec l'index pour tirer.
- gâchette = pièce interne qui est intermédiaire entre la queue de détente et le percuteur.
- chenapan = vient du Hollandais "coq picorant".
- miquelet = vient des bandits du sud ouest qui étaient appelés ainsi.
- tabatière = vient de la manière dont s'ouvre la culasse et qui rappelle cet accessoire.
- broche = petit percuteur intégré à une cartouche de ce nom et qui est assez dangereux.

Et pour (enfin) clôturer, voici une platine à silex extrèmement simplifiée, 3 pièces en mouvement, 3 ressorts en tout!
Elle a été faite relativement récemment à la main en Afrique noire:

Cordialement,
CG


Dernière édition par Crevette le Mer 2 Déc 2015 - 10:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Mokko le Résistant
Général d'Armée
Général d'Armée
avatar

Nombre de messages : 1531
Age : 32
Localisation : Entre la fesse droite et la fesse gauche, dans un patelin paumé ^^
Thème de collection : Français de 1914 à 1962, suisse et italien WWII
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Les armes à feu au cours des siècles.   Mar 3 Aoû 2010 - 23:13

Merci à toi pour ce petit cours bref et complet. Gros plus pour les armes américaines du Far West !!!

Sympa aussi les photos de systèmes à silex ! D'ailleurs les amateurs de préhistoire tendent à confondre ce genre d'objet avec des outils type grattoir néolithique...
Si je ne m'abuse les pierres à silex étaient fabriquée en majorité dans le Berry ??


MoKKO
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28957
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Les armes à feu au cours des siècles.   Mar 3 Aoû 2010 - 23:20

Voici une petite histoire du silex, le Berry est effectivement une bonne région productrice:
http://paleosite.free.fr/mesact/pointe/pierrefusil/pierre%20a%20fusil.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Ephe
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 200
Localisation : Hérault / Gard
Date d'inscription : 09/07/2010

MessageSujet: Re: Les armes à feu au cours des siècles.   Mar 3 Aoû 2010 - 23:25

Salut je n'avais pas vu ce post jusqu'a maintenant, c'est trés instructif merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Mokko le Résistant
Général d'Armée
Général d'Armée
avatar

Nombre de messages : 1531
Age : 32
Localisation : Entre la fesse droite et la fesse gauche, dans un patelin paumé ^^
Thème de collection : Français de 1914 à 1962, suisse et italien WWII
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Les armes à feu au cours des siècles.   Mar 3 Aoû 2010 - 23:34

Merci pour ce lien Crevette !!

En même temps c'est normal que le Berry soit la région de production de pierres à silex de qualité,on trouve la région du grand Pressigny qui fournit le meilleur silex de France et a permis la création un objet qui me fascine: le nucléus dit "livre de beurre" ayant servi à débiter de grandes lames pour poignard à la fin de la préhistoire ^^

Comme quoi l'homme a su repérer la matière de qualité depuis toujours Wink

MoKKO
Revenir en haut Aller en bas
militari
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 890
Age : 55
Localisation : Centre
Thème de collection : Second Empire, mais je déborde sur le reste!
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: Les armes à feu au cours des siècles.   Sam 19 Déc 2015 - 21:52

Bonsoir Crevette,

Juste pour savoir si tu as déjà fait un tour au musé de l'Empéri à Salon de Provence ou la collection d'armes à feu règlementaire française est exceptionnelle...( Coll RAOUL ET J BRUNON).
Revenir en haut Aller en bas
mdl jf
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 47
Localisation : bzh56
Thème de collection : paras
Date d'inscription : 19/05/2013

MessageSujet: Re: Les armes à feu au cours des siècles.   Dim 20 Déc 2015 - 8:07

merci pour cette exposé !

il m'a été donné de voir chez un particulier une collection de balles/cartouches et c'est vrai que c'est un thème a lui tout seul .

encore merci
Revenir en haut Aller en bas
yannou8829
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 19
Localisation : Pou Kaer
Thème de collection : WW2: Français, Allemand, Tank Destroyer US
Date d'inscription : 13/10/2016

MessageSujet: Re: Les armes à feu au cours des siècles.   Mar 4 Avr 2017 - 17:20

Super ce post Crevette Smile J'ai trouvé ce post en lisant la description de cette vidéo :
Revenir en haut Aller en bas
LEOMONT
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 421
Localisation : vitrimont
Thème de collection : CAVALERIE et MARINE
Date d'inscription : 28/08/2012

MessageSujet: Re: Les armes à feu au cours des siècles.   Mar 4 Avr 2017 - 20:47


Merci pour cette rétrospective, je ne savais pas que Leonardo Da Vinci,avait inventé le système à rouet.le parking souterrain, le tank etc , oui... l 'escalier  double hélice de Chambord ,la peinture , sculpture , anatomie autopsie etc encore oui, mais le rouet...
Revenir en haut Aller en bas
Laviedechateau
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 96
Localisation : FRANCE
Thème de collection : haute epoque
Date d'inscription : 19/10/2014

MessageSujet: Re: Les armes à feu au cours des siècles.   Dim 4 Juin 2017 - 8:03

Merci Crevette ! Super !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les armes à feu au cours des siècles.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les armes à feu au cours des siècles.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de Broderie d'Art à Marly le Roi (78)
» Formation Professionnelle en cours du soir
» guerriers / élus, armes, équipements.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: L'histoire et les guerres anciennes :: De l'antiquité à la révolution :: Armes-
Sauter vers: