le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

Le forum PassionMilitaria et Uniformes Magazine sont désormais partenaires !

Cliquez ici !



Opening of our new international zone !

Juste here



Partagez | 
 

 Le recrutement des anciens régiments coloniaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Jeu 25 Juin 2009 - 13:32

Bonjour,

Toujours tiré du site de l’histoire de l’armée coloniale, prenez le temps de lire study

Amicalement.

Roland

Le recrutement

A I’époque des grandes compagnies coloniales, on avait installé des dépôts de recrues à Lorient, puis dans l’Ile de Ré. C’est dans cette dernière localité que dès 1777 fut concentré le service du recrutement des troupes coloniales. Caque recrue engagé soit à Paris, soit dans les grandes villes de province, était payé par le Roi la somme de 85 livres. Sitôt que le nombre des racolés s’élevait à 30 ou 35, on en formait un détachement sous les ordres d’un bas officier et on les dirigeait sur l’Île de Ré. Là, un médecin de la Marine les visitait et on procédait à leur habillement; sur les 85 livres payées par le Roi, il était prélevé 20 livres environ destinées à payer les effets d’habillement et d’équipement fournis aux recrues. Celles-ci étaient rapidement débourrées par l’exercice exécuté deux fois par jour, puis on les embarquait pour la colonie dans laquelle elles devaient servir.
Il faut croire que l’on n’avait pas à cette époque grande confiance dans la moralité des soldats coloniaux, car avant de les embarquer, on leur retirait tous leurs effets militaires, sauf un sarrau et une culotte, et on ne les leur rendait qu’au moment du débarquement.
En 1781, une ordonnance du 25 juillet réunit en un seul les dépôts de l’Ile de Ré et de Lorient et attribua au nouveau corps l’appellation de bataillon auxiliaire des régiments des colonies.
Ce bataillon comprenait 5 compagnies, dont 4 de fusiliers et 1 d’artillerie.
D’après les feuilles de journées de l’époque, le prix de revient d’un soldat colonial rendu à destination paraît avoir été de 292 livres pour les colonies d’Amérique, de 513 livres environ pour l’Inde et l’Île de France.
L'entretien d'un soldat non gradé coûtait environ 500 livres par an.
Après 32 ans de service, les bas officiers et les soldats qui se fixaient dans la colonie avaient droit à une retraite égale à la solde de leur grade.
Les officiers provenaient, nous l'avons vu, de l'école des cadets créée à Rochefort en 1730, transférée à l'île de Ré eon 1779, supprimée, puis enfin réorganisée en annexe du bataillon auxiliaire de Lorient.
Dès 1779, une ordonnance royale avait posé en principe que le recrutement des officiers des colonies se ferait soit par la compagnie des cadets-gentilshommes, soit par les bas officiers.
La hiérarchie était la même que dans l'armée de terre; de plus, dans l’artillerie, il existait le grade de chef de brigade assimilé à major.
Dans chaque corps, les capitaines de fusiliers ou de chasseurs passaient par ancienneté capitaines de grenadiers; il fallait six ans de service en cette qualité à ces derniers, pour être promus majors ou chefs de bataillon; ceux-ci pouvaient arriver lieutenants-colonels au bout du six ans de grade; les majors, après quatre ans; enfin, pour passer colonel il fallait six ans de grade de lieutenant-colonel.
Les places de porte-drapeau étaient exclusivement réservées aux fourriers et aux sergents, qui pouvaient d'ailleurs concourir pour les emplois de lieutenants.

La première organisation

Chaque compagnie à charte recrutait, nous l'avons vu, son personnel militaire suivant son bon plaisir.
Les soldats coloniaux provenaient du racolage dans un élément sensiblement inférieur à celui du recrutement des régiments métropolitains.
Les officiers des compagnies ne valaient pas grand chose, bien que théoriquement leur nomination fût réservée au roi; seuls, les officiers supérieurs avaient quelque valeur ; mais celle-ci ne parvenait guère à se faire jour et était insuffisante à maintenir l'ordre et la discipline et à assurer une instruction uniforme.
Il eut d'ailleurs été difficile de se montrer exigent à cet égard puisque, par suite du mercantilisme des compagnies, les hommes étaient rarement payés.
Aussi les délits les plus graves n'entraînaient-il dans la pratique, aucun châtiment ou une peine illusoire ; seule, la désertion était punie de mort par pendaison, après un jugement sommaire.
Voici, à titre de curiosité, le premier tarif de solde des troupes coloniales:

Capitaine, 90 livres par mois

Lieutenant, 60 livres

Enseigne en pied, 40 livres

Enseigne en second, 30 livres

Sergent, 20 livres 5 sols

Caporal, 12 livres 15 sols

Anspessade, 9 livres 15 sols

Soldat, 7 livres 5 sols;

mais, dans la pratique et vu, le manque absolu de contrôle, les cadres inférieurs ne touchaient presque rien, le capitaine conservant volontiers les sommes qui lui étaient remises pour ses hommes.
D'un autre côté, les compagnies ne songeaient pas à autre chose qu'à faire produire des intérêts aux capitaux engagés ; elles ne s'inquiétaient guère de la qualité de leurs recrues et chaque fois qu'une expédition devenait nécessaire, on ne l'engageait qu'au cas ou elle devait rapporter immédiatement quelque bénéfice matériel, sans prévoir l'avenir; dans le cas contraire, on évitait toute opération militaire, même reconnue indispensable au point de vue de l'intérêt de la colonie et de la métropole.
C'est cette politique mercantile qui fut la première et la véritable cause de la perte des Indes.
Sous le ministère de Colbert, on commença à envoyer outre-mer des troupes régulières; malheureusement, l'armée métropolitaine avait elle-même besoin de ses meilleurs éléments et les premiers contingents coloniaux ne furent guère supérieurs comme qualité aux troupes levées par les compagnies à charte.
L'unité tactique était alors la compagnie, dont l'effectif variait de 50 à 100 hommes; généralement on groupait, au moment du besoin, ces compagnies en bataillons et en régiments aux-quels on assignait un nom particulier.
Les hommes provenant du racolage devaient signer un engagement de huit années ; toutefois il était loisible aux officiers royaux de libérer un certain nombre de soldats, par anticipation à la condition qu'ils se fixassent dans la colonie.
Les gradés subalternes des premiers contingents coloniaux étaient les mêmes que ceux de l'armée de France: sergent, caporal, anspessade, tambour, et soldat. Les officiers provenaient des écoles de Cadets française; il n’était pas, si l’on doit en croire les rapports de l’époque, de qualité extraordinaire. Et les gouverneurs se plaignirent, en maintes-occasions, qu'on ne leur envoyait que le rebut des écoles d'officiers. Par contre, à partir du grade de capitaine, l'avancement était l'objet d'une attention très grande de la part du roi et du ministre et les officiers supérieurs valaient incontestablement ceux de l'armée métropolitaine.
En 1730, on essaya de créer une école de cadets pour les troupes coloniales ; elle ne donna des résultats satisfaisants que cinquante ans plus tard, à la veille de la révolution, qui emportât à peu prés toute l’organisation militaire de la monarchie.
Dans les troupes coloniales de Louis XIV, de Louis XV et de Louis XVI, la hiérarchie comprenait les grades suivants: cadet, enseigne, lieutenant, capitaine, aide-major, major, lieutenant-colonel, colonel, brigadier et lieutenant-général.

Affiche de recrutement déjà présentée

Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22737
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Jeu 25 Juin 2009 - 19:10

Bonsoir,
engagez vous, vous verrez du pays (pas faux) et sous entendu vous enrichirez votre capitaine...

L'affiche dit qu'on verra du pays, qu'on sera bien habillé, bien nourri et bien appointé.
Si on s'imagine un peu le niveau de vie des grouillots de l'époque, il y a du vrai.

Mais c'est de la pub et la réalité devait être moins paradisiaque.

De toutes façons, pour le reste de l'armée, c'était kif kif bourricot! CF Noël Roquevert dans Fanfan la Tulipe en Sergent recruteur.

Cordialement,
CG
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Jeu 25 Juin 2009 - 20:39

Bonsoir Crevette,

A tu remarqué : Avis au beaux hommes, je serais curieux de comprendre ce que cela veux dire, aussi si tu as un tuyau je suis preneur. Shocked

Amicalement. sunny

Roland
Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22737
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Jeu 25 Juin 2009 - 21:06

Ils n'étaient quand même pas de la jacquette qui flotte?
Je pense qu'ils voulaient dire par là des hommes bien constitués car les rachitiques, estropiés et autres poitrinaires, ils n'en voulaient pas vraiment!
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Crevette
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 22737
Age : 60
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Jeu 25 Juin 2009 - 22:37

Voilà une autre affiche de 1782 mais pas des troupes coloniales:

On y parle de belle jeunesse et de jeunes gens de bonnes et honnètes familles.

En bas: Ceux qui lui procureront de beaux Hommes, seront généreusement récompensés.
Cordialement,
CG
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Ven 26 Juin 2009 - 10:08

Bonjour Crevette,

L’expression que tu emploies me fait toujours rire, la jaquette qui flotte !!!

Je pense en effet qu’il s’agit de jeune homme de bonne constitution, les recruteurs devaient faire une visite sommaire type véto, et une croix, notre homme était bon pour le service.

Amicalement. sunny

Roland
Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
tattoo
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 70
Age : 48
Localisation : bruxelles
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Ven 26 Juin 2009 - 12:03

Crevette a écrit:
Ils n'étaient quand même pas de la jacquette qui flotte?
Je pense qu'ils voulaient dire par là des hommes bien constitués car les rachitiques, estropiés et autres poitrinaires, ils n'en voulaient pas vraiment!

et la terre jaune à ton avis,elle viend d'ou???biggrin
Revenir en haut Aller en bas
antoinedeverdun
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 395
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)
Thème de collection : La grande guerre et la Crypte de Saint-Aignan s/ Cher
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Ven 26 Juin 2009 - 12:06

Bonjour,

Les temps n'ont pas beaucoup changés, ils ne veulent toujours pas d'estropiés dans l'armée !
J'ai fait plusieurs bureaux de recrutements pour savoir si quand j'aurais l'âge je pourrais m'engager et la réponse est niet.

cdt, Antoine.
Revenir en haut Aller en bas
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Sam 27 Juin 2009 - 13:55

Bonjour Antoine

Excuse moi, mais le terme estropier n’est pas très beau, plutôt je ne le trouve pas très beau, il y a différentes formes de handicaps et régulièrement je vois passer à la TV des publicités sur l’embauche des personnes qui ont des handicaps, il y a même une loi qui ne date pas d’hier et qui oblige les entreprises a les embaucher sous peine de pénalités.

Il existe dans l’armée comme dans le civil des postes pour tout le monde, pas besoin de courir le 100 mètres en 10 secondes pour être informaticien par exemple, et je pourrais te citer un tas de métier dans l’armée comme celui la.

Ne laisse pas tomber, si être militaire pour toi est une vocation, il faux te battres comme un vrais soldat.

Amicalement. sunny

Roland
Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
antoinedeverdun
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 395
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)
Thème de collection : La grande guerre et la Crypte de Saint-Aignan s/ Cher
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Sam 27 Juin 2009 - 18:19

Bonjour,

Merci Roland !
Mon handicap me pose quelques problèmes, j'ai tout le dessous du pied droit et toute la voute plantaire manquante suite à un accident avec une tondeuse à gazon lorsque j'étais petit. Alors je peux marcher mais pas sur de longue distance ni courir.
Au fur et à mesure des refus, je me suis convaincu qu'il avait quelques chose d'autre pour moi que l'armée mais ça pouvait avoir un parallèle. Alors je pense m'orienter vers le service historique de la défense. Mais si on me donnait la chance un jour de pouvoir rentrer dans l'armée, je suis certain que mes supérieurs n'auraient pas à le regretter. Et encore mieux si je pouvais être dans les troupes de marine.
Un jour peut être....

cdt, Antoine.
Revenir en haut Aller en bas
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Sam 27 Juin 2009 - 19:20

Bonsoir Antoine

Tu as 16 ans, la médecine fait des merveilles aujourd'hui, je reste persuadé que rien n'arrête une personne convaincue, la vie ne te serviras pas du tout cuit sur un plateau bien sur , il faudra te battre.

Si tu te fixe un cap, tu peux déplacer des montagnes, encore faut il le vouloir assez fort.

Amicalement.

Roland
Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
zephyr1832
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 179
Localisation : ales
Thème de collection : troupes recrutees dans les prisons
Date d'inscription : 13/05/2014

MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Dim 18 Mai 2014 - 23:54

Bonjour,je pense utile de rappeler que les troupes des compagnies a charte de monopole-si les cartons sur les archives du Senegal,stockes aux Archives Nationales, ne mentent pas-n etaient pas vraiment composees du gratin.J ai beaucoup travaille sur la garnison de l ile de Goree,compagnie d infanterie puis bataillon d Afrique, de 1679 a 1825.Pour le XVIIIeme siecle,on a beaucoup de gens fleur-de-lyses ou marques au fer rouge des lettres GAL.Liberes des galeres avec la cartouche d infamie-lettre d exclusion de l armee-ils n avaient d autre ressource que de signer un ultime engagement pour une solde inferieure a celle des troupes du roi.Ils participèrent a toutes sortes d histoires qui entrainerent leur remplacement, notamment par les compagnies du regiment de Guyenne.En 1802,Napoleon crea les depots coloniaux pour les recrues qui posaient probleme.Les bataillons qui en furent issus,dits"coloniaux" furent refondus en deux bataillons d Afrique,dont les
résultats furent tres mitiges...En 1825,une ordonnance royale prohiba le recours aux corps spéciaux.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le recrutement des anciens régiments coloniaux   Aujourd'hui à 11:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Le recrutement des anciens régiments coloniaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Battle N'aura Pas Lieu (Nouveau RDV insolite de recrutement)
» RECRUTEMENT : un post sur le forum ades
» Boutons plats - 1ère série 1 à 10 - Régiments n° 2 - 4 - 6 - 7 - 8 - 10
» Recrutement graphiste bénévole
» [ 18/01/10 ] Recrutement d'un nouveau professeur de doublage !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Après la seconde guerre mondiale ... :: Troupes coloniales et troupes d'Afrique-
Sauter vers: