le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

Le forum PassionMilitaria et Uniformes Magazine sont désormais partenaires !

Cliquez ici !



Opening of our new international zone !

Juste here



Partagez | 
 

 1er zouave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lezigouilleur
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 40
Localisation : Francia
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: 1er zouave   Ven 5 Juin 2009 - 14:06

Bonjour, je vous présente une pièce interessante, qui l'historique du 1er Zouave en 14-18 offert au sergent Petillon. (peut-on retrouver des infos sur ce soldat?)
Remarquez la signature et la dédicace d'un Chef de Corps assez connu

a+, lezigouilleur

Revenir en haut Aller en bas
Luft
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Castres (81)
Thème de collection : reconstitution, collection militaria,.....
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: 1er zouave   Ven 5 Juin 2009 - 14:13

Tres belle piece que tu nous montre là ! Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
http://militaris.bbactif.com/
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: 1er zouave   Ven 5 Juin 2009 - 14:15

Bonjour lezigouilleur,

Merci pour les documents que tu nous présente. Shocked

J'espère que tu feras parti des habitués de cette vaste rubrique cheers

J'ai répondu à ta question sur la protectin d' une photo Wink

Amicalement. sunny

Roland
Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
lezigouilleur
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 40
Localisation : Francia
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: 1er zouave   Ven 5 Juin 2009 - 14:29

salut à vous, je ne suis pas spécialisé troupes d'Afrique et colo, mais j'ai quelques pieces 1914-1962 que je vais vous présenter

merci pour les commentaires
Revenir en haut Aller en bas
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: 1er zouave   Ven 5 Juin 2009 - 15:21

LE 1° ZOUAVE D’ ALGER A BERLIN

Après l'Armistice de juin 1940, le 1er Zouaves est constitué par les éléments du 9e Zouaves dissous. En 1942, dès le débarquement des Alliés, plusieurs Compagnies anti-chars sont constituées et participent brillamment à la Campagne de Tunisie. Le 1er février 1943, le 1er Zouaves renaît sous une nouvelle forme. Il comprend un gros pourcentage de nord-africains. Stationnés à Alger, Guyotville et Zeralda, les Zouaves s'instruisent, péniblement habillés et équipés de ce qui avait échappé aux commissions d'armistices allemandes. Puis en avril, mai et juin, ils montent la garde autour des "chaînes de montages" ou des dépôts de matériels américains destinés aux troupes françaises. En août, au cours d'une prise d'armes à la "Croix de Bourmont", le général Giraud annonce au 1er Zouave qu'il sera Régiment porté de Division Blindée et lui donne la promesse formelle qu'il se battra en France, équipé et armé de la façon la plus moderne.
Le 8 octobre 1943, le Bataillon quitte Zeralda pour Casablanca où les Zouaves deux mois durant, déchargent les "Liberty Ships", travaillent aux chaînes de montage et, une fois de plus, montent la garde auprès du précieux matériel américain qu'ils attendent impatiemment pour leur propre usage. Il est alors sous les ordres du Chef de Bataillon Lemiere. En novembre, le 1er Bataillon touche son habillement et son équipement. Il commence son instruction dans le cadre de la Division Blindée.
Le 2 février 1944, le 1er Régiment de Zouaves subit sa dissolution. Le 1er Bataillon remanié se complète d'éléments choisis dans les autres Bataillons, puis rejoint à Aboukir (Oran) la demi-brigade de la 1e Division Blindée. Il garde avec lui le drapeau du Régiment. Sous les ordres du Chef de Bataillon Barbier, durant son séjour à Aboukir et son long stationnement aux Areas d'embarquement d'Oran, le 1er Bataillon de Zouaves porté s'instruit sans relâche.
Août 1944 - Le promesse faite un jour au 1er Zouaves par le Général Giraud, puis plus récemment par le Général de Lattre de Tassigny, se réalise enfin. Après une traversée de quelques jours, le 1er Bataillon de Zouaves arrive en rade de Saint-Tropez le 15 août. Le débarquement continue et le 22 août, la 3e Compagnie fonce avec les chars au nord de Marseille, atteint un village fortifié qui barre la route : c'est Peypin. L'ennemi bloque les chars de ses feux de blochaus. La 1e et la 3e Compagnies multiplient audacieusement leurs attaques et le soir après la pénible escalade d'une falaise escarpée, la résistance de Peypin est ébranlée et le village tombe, avec 360 prisonniers. La route de la Libération est de nouveau ouverte. Ce sont durant les jours qui suivent et après le franchissement du Rhône à Avignon, les combats d'Ecully, des Bruyères, de Marcilly. Au cours d'une série d'opérations de nettoyage, la 1e Compagnie subit ses premières pertes, dont une particulièrement douloureuse, celle de son chef valeureux, le Lieutenant Landowski.
Solidement établie, la position d'Anse défend un ensemble de ponts et carrefours importants à l'ouest de Lyon. Le 2 septembre l'attaque de cette ville échoit à la 3e Compagnie. L'ennemi s'y défend avec âpreté. Les pertes sont sévères, après plusieurs assauts infructueux, les Zouaves repartent de l'avant, insoucieux des vides qui se creusent dans leurs rangs, et vers 18 heures la route est à nous. Un matériel considérable est pris, de nombreux prisonniers ont été faits au cours de cette journée.
Le 4 septembre le mouvement se poursuit vers le nord par Villefranche et Mâcon, l'ennemi talonné, abandonne le matériel sur les routes, il fait front mais en vain, le 6 septembre à Chagny. Le 7 septembre la proie est de choix. Il s'agit d'un train blindé signalé en gare du petit village de Saint-Berain. Après d'âpres combats allant jusqu'au corps à corps, la résistance est bousculée et le train blindé est pris. 5 trains de marchandises, chargés du pillage ennemi en France se trouvaient également en gare. Une centaine de prisonniers sont faits.
Le mouvement est repris. Beaune est atteint le 10, Dijon débordé le 11, l'ennemi nous entoure de partout. Il est culbuté le 13 à Coublanc, le 14 à Grenant et Fayl Billot. La jonction est faite ensuite dans la région de Lure, avec les éléments alliés venus de Normandie. La campagne entre dans une nouvelle phase. A l'est de Lure, les villages de la Côte Malbouhans, Magny d'Anigon, Frotey sont successivement occupés. L'artillerie ennemi s'est relevée. Elle a l'observatoire incomparable de la Chapelle de Ronchamp. Nos positions subissent sans arrêt ses tirs de harcèlement. La conquête de cette Chapelle s'impose. A pieds, les Zouaves patrouillent activement dans les bois et les localités. Quelques gains de terrains les portent jusqu'aux lisières ouest de Recologne, au bas de la Chapelle. Les pertes augmentent causés par les obus ou les mines. Le village de Mourières est occupé, l'attaque de l'Observatoire se déclenche de front et de flanc, la défense est terrible. Dans un ultime assaut, le 2e Compagnie enlève la Chapelle. Mais l'ennemi réagit très violemment, bombarde et contre-attaque quatre jours durant. Encerclés, les Zouaves tiennent. Un tiers des combattants du Capitaine Lehuede sont tombés face à un ennemi tenace et supérieur en nombre. Mais la Chapelle reste aux mains des Zouaves. plus bas, dans Recologne, la progression est dure. Les bois de Mannue sont peu à peu nettoyés.
Changement de secteur, pendant 3 semaines, installés sur les crêtes vosgiennes, les Zouaves vont faire face au Fort de Château Lambert et au Ballon de Servance. Le temps est affreux, une pluie glaciale ne cesse de rendre les opérations de plus en plus délicates. Le moral est magnifique. Les combats sous bois sont devenus familiers et l'ennemi est repoussé au-delà du Haut du Them. Malgré les tirs d'artillerie sans cesse croissants les Zouaves améliorent leurs positions avec un rare acharnement.
C'est alors le repos en Haute Saône. Le Bataillon reste en réserve de C.A. Repos nécessaire car l'effectif, malgré les efforts, a diminué de moitié, le matériel est fatigué. Après 15 jours de calme, le Bataillon va participer à l'ouverture de la brêche pour l'entrée en Alsace.
Ce sont les combats de Delle, le 18 novembre 1944, la prise des ponts sur l'Alleine, les combats de Feche le Chatel et de Morvillars, de Badevel et de Grandvillars. La porte de l'Alsace est ouverte. Les combats furent très durs, et malgré les contre-attaques farouches d'un ennemi qui se débat et s'infiltre de toute part, les positions sont vigoureusement tenues.
Relevé le 21 novembre 1944, le Bataillon doit se porter dans la région de Waldighoffen. Une partie du Bataillon est passée et est arrivée à destination lorsque l'ennemi contre-attaquant afin de couper les deux seuls itinéraires de la Division, arrête la 2e et 3e Compagnies et une partie de l'état-major à Courtelevant. La riposte est cinglante et l'ennemi échoue dans sa tentative. Du 23 au 30 novembre, ce sont les durs combats de l'île Napoléon en lisière de la forêt de la Hardt. Les réactions ennemies sont très vives. Les pertes nous ont affaibli. L'odre de repli arrive et c'est alors un repos bien mérité. Le commandant Barbier nous quitte, le Chef de Bataillon Geliot le remplace.
La préparation en vue de la seconde phase de la Campagne d'Alsace se fait jusqu'au 28 janvier. C'est alors la reprise de l'action par l'attaque de la cité de Langenzug. Dans un mètre de neige, à 3 heures du matin le 28 janvier, l'assaut est donné. L'ennemi sent que la situation est désespérée et réagit vigoureusement de son artillerie. Des vides irréparables se creusent dans nos rangs. Deux de nos attaques sont infructueuses. Après 48 heures d'effort nous restons les maîtres de la situation. Langenzug s'effondre, l'exploitation vers le nord est lancée. La 2e Compagnie occupe Eisenheim et Gudesheim, la 1e pousse sur Bollwiller et Raedisheim, la 3e Compagnie nettoie Feldkirch.
La Campagne d'Alsace est terminée pour le 1er Zouaves. Il se regroupe et tout en se reposant de ses efforts, pansant ses blessures, il se prépare à la grande épopée, à la Campagne d'Allemagne. Après un repos de 3 semaines, le Bataillon quitte les environs d'Altkirch pour aller se regrouper dans les environs de Strasbourg.
Le 5 avril à 13h27, la frontière allemande est franchie à Wissembourg. Le lendemain, le Rhin est traversé à Spire et Karlsruhe est atteint. La Campagne d'Allemagne est commencée. Le 1er Zouaves va se couvrir de nouveau de gloire, enlevant avec un entrain endiablé, villes et villages défendues par un ennemi extrêmement acharné. Ittersbach, Pfaffenrot, Maxvell, Volkersbach, Freiolsheim, Oberweier, Kuppenheim et son pont intact tombent entre nos mains. Les pertes sont de nouveau sévères. Le 12 avril à 13 heures, les Zouaves font leur entrée dans Baden-Baden. Puis c'est la percée dans la Forêt Noire. D'autres noms s'inscrivent encore sur le Livre d'Or : Bulerthal, Baiersbraun, Freudenstadt le 20. Le Danube devient notre objectif. Rottweil, puis Tuttlingen ou les ponts sur le Danube sont pris intacts, tombent le 21. Notre avance est foudroyante, l'ennemi désorganisé, fuit, essaie de retarder notre poussée irrésistible en élevant des barricades, en faisant des abattis et des destructions. Solgau est pris. Nous arrivons près du Lac de Constance quand un changement d'axe nous dirige sur Ulm qu'une unité voisine prend. Regroupés à Biberach, nous fonçons vers le sud et en direction du Tyrol autrichien, Leutkirch, Kempten. Et les Zouaves arrivent au terme de leurs efforts au pied des cimes neigeuses de l'Allfau à Rettenberg, Burberg le 1er mai. Il neige lentement. La Campagne d'Allemagne est terminée. Quatre noms seront désormais dans les pages de gloire du 1er Zouaves :
RHIN - NECKAR - DANUBE - ILLER
Le 7 mai, la cessation des hostilités surprend le 1er Zouaves à Sulmingen où il s'était regroupé. Dans la nuit du 7 au 8 mai, un nouvel effort lui est demandé. Il doit se porter très rapidement dans la zone qu'il doit occuper et arrive dans la journée du 9 à Spire. Le calme est revenu. L'occupation est la nouvelle tâche. Le 18 juin, un détachement va défiler à Paris et le glorieux drapeau du 1er Zouaves passe sous l'Arc de Triomphe.
Unité magnifique, d'un dynamisme sans pareil, dont l'esprit de sacrifice a toujours été poussé jusqu'à l'abnégation, le 1er Bataillon de Zouaves se voit attribuer l'honneur d'aller participer à l'occupation de Berlin, la ville des parades grandioses, la capitale de l'ex-grand Reich allemand.
Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
Luft
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Castres (81)
Thème de collection : reconstitution, collection militaria,.....
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: 1er zouave   Ven 5 Juin 2009 - 15:30

superbe histoire ! merci roland!
Revenir en haut Aller en bas
http://militaris.bbactif.com/
Mokko le Résistant
Général de Division
Général de Division


Nombre de messages : 1446
Age : 30
Localisation : Entre la fesse droite et la fesse gauche, dans un patelin paumé ^^
Thème de collection : Français de 1914 à 1962, suisse et italien WWII
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: 1er zouave   Ven 5 Juin 2009 - 16:11

merci pour l'histoire !!!! roro !!!

MoKKo
Revenir en haut Aller en bas
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: 1er zouave   Sam 6 Juin 2009 - 14:35

Bonjour,

Un site très intéressant à voir sur les Zouaves, voir toutes les rubriques et régalez vous : http://g.lacoste.free.fr/table_des_matieres.htm

Amicalement. sunny

Roland
Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
Luft
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 601
Age : 26
Localisation : Castres (81)
Thème de collection : reconstitution, collection militaria,.....
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: 1er zouave   Sam 6 Juin 2009 - 21:29

oui, je le conseille ce site! Je l'est trouvé en cherchant des infos sur le 4e zouaves et il est vrai tip top !
Revenir en haut Aller en bas
http://militaris.bbactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er zouave   Aujourd'hui à 1:05

Revenir en haut Aller en bas
 
1er zouave
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zouave au Maroc
» Premier essai : zouave Pegaso
» Zouave ou Tirailleur ....
» "Zouave et chasseur à pied"
» Zouave Metal Modeles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Après la seconde guerre mondiale ... :: Troupes coloniales et troupes d'Afrique-
Sauter vers: