le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

Le forum PassionMilitaria et Uniformes Magazine sont désormais partenaires !

Cliquez ici !



Opening of our new international zone !

Juste here



Partagez | 
 

 MADAGASCAR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: MADAGASCAR   Jeu 4 Juin 2009 - 14:23

Re Bonjour,

Il y à tellement de sujet sur les colonies, donc sur l’armée coloniale que je vais terminer aujourd’hui sur Madagascar, lors de mon retour d’Algérie en 1965, j’ai retrouvé un camarade de mon age qui revenait de faire son service militaire à Madagascar, et oui il y avait encore une présence militaire Française à l’époque Shocked

J'espère que le sujet sera repris cheers

Amicalement. sunny

Roland

Un petit petit peu d'histoire :

Alors que certains Européens se disent menacés par l'insécurité, la France décide de lancer en 1895 un corps expéditionnaire jusqu'à Tananarive. Cette campagne débouche sur le traité du 1er octobre 1895 qui confirme le "protectorat" de la France. La monarchie n'est pas encore supprimée, mais le traité lui enlève tout pouvoir au profit du Résident Général. La loi du 6 août 1896 stipule : "Est déclarée colonie française l'île de Madagascar avec les îles qui en dépendent". La royauté est abolie le 28 février 1897. La Reine Ranavalona III est déposée puis exilée à Alger. Les débuts de la colonisation française sont marqués par un homme qui a jeté les bases d'une politique vigoureuse dont les fins sont principalement économiques. Cet homme s'appelle Gallieni, devenu Gouverneur Général de Madagascar. Il exercera tous les pouvoirs entre septembre 1896 et mai 1905. On peut résumer quelques actions marquantes de sa politique. "Pacification" de l'île entière et étendue de l'institution traditionnelle Merina du "Fokon'olona", démontage de l'oligarchie locale et l'abolition des privilèges des "grands". Élimination de la concurrence étrangère en matière de commerce. Réalisations importantes et durables dans les domaines de la communication (axes routiers, chemins de fer, équipements portuaires, réseau télégraphique). Fondation de l'école de médecine en 1897, et de l'Assistance Médicale Indigène œuvrant dans les provinces. Développement d'une école laïque qui axe plutôt son enseignement vers les domaines techniques afin de former des ouvriers ou des fonctionnaires. Par ailleurs, les Malgaches deviennent dès 1896 "sujets Français" mais non-citoyens, n'ayant donc aucun droit politique.
Face à l'autorité coloniale, une résistance locale se développe. Dès 1895, les "Menalamba" groupe d'insurgés nationalistes et traditionalistes, prônant le retour au passé, la conservation de la religion des ancêtres et la fidélité à la royauté mènent leurs actions contre les Français, jusqu'en 1898. Cette résistance pas toujours organisée est une manifestation du rejet du "Fanjakana" ou de l'autorité coloniale qui instaure impôts, prestations (travaux d'intérêts généraux), réquisitions aux populations. Ce rejet se manifeste, à l'occasion, par la pratique des feux de brousse, le vol de bœufs, le vagabondage, le refus d'envoyer les enfants à l'école ou de fréquenter les postes sanitaires. Les élites elles-mêmes, ayant intégré le principe du "progrès" et croyant aux possibilités de promotion à travers l'instruction, sont déçues par l'impossibilité d'accéder à une égalité de droit, sociale et politique. La naturalisation française est une des revendications premières des Malgaches. L'intransigeance du pouvoir colonial radicalise le mouvement vers des volontés d'indépendance. L'insurrection de 1947, sévèrement réprimée, marque une étape décisive dans la lutte pour l'indépendance. En septembre 1958, les Malgaches votent en faveur de la communauté proposée par le Général De Gaulle. Le 26 juin 1960, l'indépendance du pays est proclamée.
Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: MADAGASCAR   Jeu 11 Juin 2009 - 13:37

Bonjour,

Un site sur l'expidition de Madagascar en 1895 : http://military-photos.com/madagascar.htm

Bonne lecture,

Amicalement. sunny

Roland
Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
antoinedeverdun
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 395
Age : 24
Localisation : St-Aignan (41)
Thème de collection : La grande guerre et la Crypte de Saint-Aignan s/ Cher
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: MADAGASCAR   Jeu 11 Juin 2009 - 17:12

Bonsoir,

Superbe site !
Merci Roland.

cdt, Antoine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MADAGASCAR   Ven 12 Juin 2009 - 7:43

Merci Roland!
Super site
slts
Revenir en haut Aller en bas
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: MADAGASCAR   Ven 19 Juin 2009 - 15:00

Bonjour,

Un ancien bâtiment militaire aujourd’hui à Diégo Suarez, du site photoblog

Amicalement. sunny

Roland

Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
roland
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 492
Age : 71
Localisation : Nord
Thème de collection : Les Compagnies Sahariennes
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: MADAGASCAR   Mar 23 Juin 2009 - 14:53

Bonjour,

Sujet tiré du site l’histoire coloniale de l’armée Française.

Amicalement. sunny

Roland

Cette colonie présente la particularité d'avoir comme gouverneur le commandant en chef des troupes.
La garnison de Madagascar comprend le 13e régiment d'infanterie coloniale à Tananarive et Diégo-Suarez, 3 régiments de tirailleurs malgaches à Tananarive, Tamatave et Cap-Diégo; le 3e tirailleurs sénégalais à Majunga, la 2e compagnie de discipline des colonies à Cap-Diègo, le 7e régiment d'artillerie coloniale à Tananarive, Tamatave, Diégo-Suarez, etc., etc., 2 compagnies d'ouvriers d'artillerie, une section de télégraphistes.
L'armée métropolitaine fournit à Madagascar 2 bataillons des régiments étrangers, 3 compagnies du génie, un détachement de commis et ouvriers d’administration et un détachement de gendarmerie.
Il existe en outre dans l’île 15000 hommes environs de milice indigène encadrés par des français.
L’organisation des territoires militaires est extrêmement variable suivant l’état d’avancement de la pacification.
Les cercles existant au commencement de 1904 étaient ceux de Mahavary, de Maintirano, de Marondava, de Mandritsara et de Maevatanana.

Tirailleurs Malgaches

Revenir en haut Aller en bas
http://groupedetransport3.ifrance.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MADAGASCAR   Aujourd'hui à 9:59

Revenir en haut Aller en bas
 
MADAGASCAR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [DreamWorks] Madagascar 2 : La Grande Évasion (2008)
» Recommandée de DENAIN (Nord) du 2.4.1938 pour MADAGASCAR.
» Etiqette de Madagascar à Marseille...
» HIBONITE DE MADAGASCAR
» Choix appareil pour Madagascar. GH1 ou pas?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Après la seconde guerre mondiale ... :: Troupes coloniales et troupes d'Afrique-
Sauter vers: