le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

Partagez | 
 

 Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Madnumforce
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 8
Localisation : Thiers, France
Thème de collection : Sabres XIXe, serpes
Date d'inscription : 29/12/2018

MessageSujet: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Lun 7 Jan 2019 - 1:10

Bonsoir tout le monde.

Comme l'indique le titre, je n'arrive tout simplement pas à comprendre les distinctions qui sont faites dans la cavalerie (non-légère), et ce que recouvrent ces termes de cavalerie de ligne, cavalerie lourde, et cavalerie de réserve. Si vous pouviez éclairer ma lanterne, je vous en serais reconnaissant!
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Lun 7 Jan 2019 - 2:49

Bonsoir,

La lourde, ou grosse cavalerie, ce sont les carabiniers et les cuirassiers. La réserve, c'est une autre appellation pour la même chose.

La ligne, ce sont les lanciers et les dragons.

La cavalerie légère comprend les chasseurs à cheval, les hussards, les chasseurs d'Afrique et les spahis.

L'artillerie à cheval, habillée et armée à la façon des chasseurs à cheval, ne combat pas à cheval et ne fait donc pas partie de la cavalerie.

Tout cela gagnerait à être plus détaillé, mais dans un premier temps, c'est l'essentiel de ce qu'il faut savoir.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Madnumforce
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 8
Localisation : Thiers, France
Thème de collection : Sabres XIXe, serpes
Date d'inscription : 29/12/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Lun 7 Jan 2019 - 11:39

Ah, merci, maintenant c'est plus clair!

Savez-vous s'il existe quelque part un résumé chronologique, sous forme de frise par exemple, ou de tableau, de l'existence des différents régiments? Par exemple, sour la Monarchie de Juillet, y avait-il des lanciers? Etc.

D'ailleurs, comment appelle-t-on "officiellement" ces différents types d'unité de cavalerie? Je veux dire, par exemple, l'armée et la marine constituent deux "armes" différentes, existe-t-il une notion similaire: les hussards sont un/une XXX, les cuirassiers un/une autre XXX, etc?
Revenir en haut Aller en bas
major0285
Aspirant
Aspirant
major0285

Nombre de messages : 427
Age : 34
Localisation : Nice - France
Thème de collection : Officier de Cavalerie 1800/1870 - Officier Allemand 1939/1945
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Lun 7 Jan 2019 - 12:43

Bonjour,

Je nuancerais, cavalerie de réserve n'étant pas tout à fait synonyme de "réserve":

- CAVALERIE LOURDE:
* Cavalerie de ligne: lanciers, dragons
* Cavalerie de réserve: cuirassiers, carabiniers

- CAVALERIE LEGERE:
* Hussards, Chasseurs à cheval, chasseurs d'Afrique, Spahis

On appelle aussi "ligne", par déformation et opposition de "garde". Ainsi, sur plusieurs planches ancienne, on peut lire "Chasseurs à cheval de la ligne".
Revenir en haut Aller en bas
http://militarianice.blogspot.fr/
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Lun 7 Jan 2019 - 14:00

major0285,

Je n'inclurais pas les dragons et les lanciers dans la cavalerie lourde :
- Les dragons constituent une subdivision d'arme bien particulière.  Ils sont initialement conçus pour se déplacer à cheval et combattre à pied. Leur position est ambiguë, entre cavalerie lourde et cavalerie légère ;
- Les lanciers et chevau-légers sont, en fonction des époques, parfois considérés comme de la cavalerie légère, parfois comme de la cavalerie de ligne, jamais comme de la cavalerie lourde. Ils sont d'ailleurs armés d'un sabre de cavalerie légère.
Dans la cavalerie lourde, on peut en revanche ajouter les grenadiers à cheval.

En ce qui concerne la notion de réserve, le mot recouvre plusieurs acceptions et il vaut mieux ne pas compliquer les choses. Cela dit, quand on parle de sabre de cavalerie de réserve, il s'agit bien à l'origine d'un sabre de cavalerie lourde, destiné aux cuirassiers et carabiniers. La taille du sabre - comme d'ailleurs celle des hommes et des chevaux - est toujours plus imposante dans la cavalerie lourde que dans la cavalerie de ligne ou la cavalerie légère.

Après 1870, la cavalerie lourde ne comprend plus que les cuirassiers. Les dragons constituent une subdivision en soi et la notion de cavalerie de ligne disparaît. Pas de changement en revanche pour la cavalerie légère, toujours composée des hussards, chasseurs à cheval, chasseurs d'Afrique et spahis (ces deux dernières subdivisions apparaissant en 1831, au moment de la conquête de l'Algérie).

En ce qui concerne l'opposition ligne/garde, je suis d'accord avec vous mais il s'agit d'une acception particulière du mot "ligne".

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Lun 7 Jan 2019 - 16:10

Madnumforce,

Pour ce qui est des appellations, la cavalerie constitue une "arme", ses diverses branches (lourde, ligne, légère) des "subdivisions d'arme". La notion de subdivision d'arme est liée à la mission :
- cavalerie lourde : puissance, mais pas de polyvalence ; action par le choc, plus particulièrement pour défaire un ennemi déjà éprouvé par l'artillerie, recherche de la rupture du dispositif adverse ; mode d'action : la charge ;
- cavalerie de ligne : moins de puissance, mais polyvalence ; missions relevant aussi bien de la cavalerie lourde que de la cavalerie légère ; les dragons peuvent aussi combattre à pied ;
- cavalerie légère : vivacité, réactivité, initiative ; missions : éclairage, reconnaissance, coup de main, harcèlement, poursuite, actions de sûreté (par exemple, flanc-garde).

Hélas, je ne sais pas quand sont apparues les notions d'arme et de subdivision d'arme.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
major0285
Aspirant
Aspirant
major0285

Nombre de messages : 427
Age : 34
Localisation : Nice - France
Thème de collection : Officier de Cavalerie 1800/1870 - Officier Allemand 1939/1945
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mar 8 Jan 2019 - 12:46

Tribunusmilitum,

Je comprends votre point de vue car par "lourd" on a ainsi tendance à envisager de gros chevaux, de forts sabres et de belles cuirasses mais ce n'est qu'une vue de l'esprit. En réalité, la cavalerie "lourde" s'oppose simplement à la cavalerie "légère". Sémantiquement même.

Sous l'Ancien Régime par exemple, la Maréchaussée est incluse dans la Cavalerie lourde sans que celle-ci, par ses volumes, son armement et ses missions, soit comparable aux cuirassiers.

La cavalerie lourde regroupant ainsi des corps dont les missions divergent - et avec, ce qui va de paire: chevaux, armes - le distinguo est établi entre "réserve" et "ligne". La réserve est le "lourd du lourd" si je puis dire, censée brisée des lignes par l'estoc, la ligne demeure un entre-deux polyvalent.
La légère répond aux missions de combats à cheval, d'escarmouches, d'éclaireurs, comme vous l'avez énoncé.

Attention cependant, il ne faut pas se fier à l'armement (sabre) pour classifier ces corps! Notamment pour les lanciers, surtout après le 1er Empire.
Revenir en haut Aller en bas
http://militarianice.blogspot.fr/
Madnumforce
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 8
Localisation : Thiers, France
Thème de collection : Sabres XIXe, serpes
Date d'inscription : 29/12/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mar 8 Jan 2019 - 13:18

Ces débats sont très intéressants, mais ils témoignent du fait, à mes yeux, qu'il n'y a pas vraiment de consensus sur ces définitions, qui n'ont manifestement jamais été définies dans des règlements (je suppose), ou des textes "périofficiels".

La seule chose qui fasse consensus, c'est la définition et les rôles de la légère!

Je vous remercie de vos interventions.
Revenir en haut Aller en bas
major0285
Aspirant
Aspirant
major0285

Nombre de messages : 427
Age : 34
Localisation : Nice - France
Thème de collection : Officier de Cavalerie 1800/1870 - Officier Allemand 1939/1945
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mar 8 Jan 2019 - 13:58

Aga exactement !
Revenir en haut Aller en bas
http://militarianice.blogspot.fr/
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mar 8 Jan 2019 - 15:02

Madnumforce,

Ce n'est pas tout à fait ça : l'ambiguïté ne porte que sur la cavalerie de ligne, parfois rattachée à la lourde (du moins en ce qui concerne les dragons), parfois rattachée à la légère. La notion finit d'ailleurs par disparaître. Pour résumer :

Ce qui ne bouge pas :
- Les cuirassiers, carabiniers et grenadiers à cheval ont toujours appartenu à la lourde, ou "grosse cavalerie" ;
- les chasseurs à cheval, hussards, chasseurs d'Afrique et spahis ont toujours appartenu à la légère.

Ce qui fluctue :
- Les chevau-légers lanciers ont tantôt été inclus dans la ligne, tantôt dans la légère, jamais dans la lourde ;
- Les dragons ont tantôt été inclus dans la lourde, tantôt dans la ligne, tantôt considérés comme une subdivision en soi, mais jamais inclus dans la légère.

Autre ambiguïté, le double sens du mot "ligne". On emploie ce mot dans deux sens très distincts :
- d'une part, pour désigner les troupes qui ne font pas partie de la garde (impériale ou royale) ;
- d'autre part, dans une acception liée aux capacités tactiques et aux missions.
Ainsi, on parlera des chasseurs à cheval de la ligne par opposition aux chasseurs à cheval de la garde. Mais qu'il soient de la ligne ou de la garde, les chasseurs à cheval sont toujours des cavaliers légers, et non des cavaliers de ligne au sens tactique.

Dernière ambiguïté, la notion de réserve, qui recouvre aussi deux sens différents :
- au sens tactique, ce sont les troupes que le chef garde à sa disposition sans les engager initialement, de façon à disposer de la liberté d'action nécessaire à sa manœuvre. La réserve est employée pour réagir à l'imprévu, rétablir une situation difficile ou saisir une opportunité tactique. En règle générale, la grosse cavalerie est maintenue en réserve, notamment pour emporter la décision finale sur un ennemi déjà affaibli par l'infanterie et l'artillerie. C'est pourquoi les sabres dits "de cavalerie de réserve" sont destinés à la cavalerie lourde ;
- au sens administratif ou organisationnel, la réserve est constitué des militaires (les réservistes) n'appartenant pas à l'armée d'active mais susceptibles de la renforcer sous bref préavis, après convocation individuelle ou mobilisation.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mar 8 Jan 2019 - 15:46

Dans mon message ci-dessus, il n'est question que de la période allant du Consulat à 1914. Avant et après, c'est une autre histoire. Aujourd'hui par exemple, la lourde, ce sont les régiments équipés de chars Leclerc, et on y trouve des chasseurs !
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
Cathelineau

Nombre de messages : 4022
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mar 8 Jan 2019 - 18:25

Et avant, les Dragons furent aussi considérés comme de l'Infanterie montée... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mar 8 Jan 2019 - 20:52

..voire même une infanterie portée, en croupe derrière un cavalier !
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mer 9 Jan 2019 - 2:12

major0285 a écrit:
Je comprends votre point de vue car par "lourd" on a ainsi tendance à envisager de gros chevaux, de forts sabres et de belles cuirasses mais ce n'est qu'une vue de l'esprit.

Une vue de l'esprit ? Non, c'est tout simplement le règlement :

Longueur de la lame des sabres de troupe de la cavalerie :
- An IX : de ligne, 97 cm ; de cavalerie légère, 87 cm ;
- An XI : de ligne, 97,45 cm ; de cavalerie légère, 88 cm ;
- An XIII : de ligne, 97,45 cm ; de cavalerie légère, 88 cm ;
- 1816 : de ligne, 1 m ; de cavalerie légère, 93 cm ;
- 1822 : de ligne, 97,45 cm (pour cuirassiers, carabiniers, dragons et lanciers) ; de cavalerie légère, 92,05 cm ;
- 1854 : de carabinier (et cavalerie de réserve), 1 m ; de dragon, 97,5 cm ;
- 1882 : de cuirassier, 95 cm ; de dragon, 92,5 cm ; de cavalerie légère, 87 cm.

Taille minimale des hommes :
Elle est fixée par plusieurs règlements au cours du XIXe siècle. Exemples :
- En 1818, la taille minimale des cuirassiers est fixée à 1,733m , celle des dragons et lanciers à 1,706m, celle des chasseurs et hussards à 1,679m. Voir ici :
https://books.google.fr/books?id=iDncJlME744C&pg=PA743&lpg=PA743&dq=%22journal+militaire%22#v=onepage&q=%22journal%20militaire%22&f=false
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5688334z/f96
- En 1832, les tailles minimum sont les mêmes. Voir ici :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5688334z/f96
- En 1889, la taille minimale des cuirassiers est fixée à 1,70m , celle des dragons à 1,64m, celle des chasseurs, hussards et spahis à 1,59m. Voir ici :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58429171/f12

Taille minimale des chevaux :
- En 1793 : 4 pieds 8 pouces au garrot dans la cavalerie lourde, 4 pieds 7 pouces dans les dragons, 4 pieds 6 pouces dans les hussards et chasseurs. Voir ici :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5696307q/f193
- En l'an XI : 1,56 m au garrot dans la cavalerie lourde, 1,529 m dans les dragons, 1,489 m dans les hussards et chasseurs ;
-en 1848 : 1,55 m pour les cuirassiers, 1, 50 pour la cavalerie légère. Voir ici :
https://books.google.fr/books?id=wFBAAAAAcAAJ&pg=PA96&dq#v=onepage&q&f=false

Un cuirassier ou un carabinier, c'est donc bien un homme de grande taille (aux normes de l'époque), monté sur un cheval de grande taille et armé d'un sabre de grande taille. Bien sûr, notamment en tant de guerre, il a sans doute fallu s'adapter à la ressource disponible et admettre quelques entorses au règlement.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
major0285
Aspirant
Aspirant
major0285

Nombre de messages : 427
Age : 34
Localisation : Nice - France
Thème de collection : Officier de Cavalerie 1800/1870 - Officier Allemand 1939/1945
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mer 9 Jan 2019 - 9:17

C'est bien ce que je dis:

"Je comprends votre point de vue car par "lourd" on a ainsi tendance à envisager de gros chevaux, de forts sabres et de belles cuirasses mais ce n'est qu'une vue de l'esprit." Je parle bien du Lourd en général.

Et les règlements, que vous citez, à juste titre, font état de sabres affectés aussi à la Cavalerie de ligne - Dragons et lanciers, qui ne sont pas forcément des colosses en cuirasses Very Happy

-> A ce titre, je maintiens, aux vues de ces règlements, que hormis quelques fluctuations, LOURD, s'opposant à LEGERE = Ligne (Dragons & Lanciers) + Réserve (Cuirassiers & Carabiniers).



Revenir en haut Aller en bas
http://militarianice.blogspot.fr/
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mer 9 Jan 2019 - 10:16

Bon, j'abandonne...
Revenir en haut Aller en bas
major0285
Aspirant
Aspirant
major0285

Nombre de messages : 427
Age : 34
Localisation : Nice - France
Thème de collection : Officier de Cavalerie 1800/1870 - Officier Allemand 1939/1945
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mer 9 Jan 2019 - 10:57

Nous disons la même chose, hormis que vous confondez en une même définition Cavalerie lourde et Cavalerie de réserve. Nous divergeons en ce sens. Selon moi ces termes ne sont pas synonymes, l un englobant l autre.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
http://militarianice.blogspot.fr/
Madnumforce
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 8
Localisation : Thiers, France
Thème de collection : Sabres XIXe, serpes
Date d'inscription : 29/12/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mer 9 Jan 2019 - 11:03

Je ne pensais pas qu'une question si anodine puisse générer de telles controverses!
Revenir en haut Aller en bas
major0285
Aspirant
Aspirant
major0285

Nombre de messages : 427
Age : 34
Localisation : Nice - France
Thème de collection : Officier de Cavalerie 1800/1870 - Officier Allemand 1939/1945
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mer 9 Jan 2019 - 11:59

C est qu elle n est pas si anodine ! 😂
Revenir en haut Aller en bas
http://militarianice.blogspot.fr/
youri63
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 122
Localisation : Bourgogne
Thème de collection : Armée de libération 1943/1945
Date d'inscription : 07/11/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mer 9 Jan 2019 - 19:36

bonjour,

Sans rentrer dans le débat, il est clair que les 3 types de cavalerie avaient des missions différentes (pour la légère, lire le livre du Général Brack "Avant postes de cavalerie légère") et on retrouve ces distinctions dans un manuel du XIXsc sur la remonte.

Les chevaux du sud ouest (landais, tarbais... qui donneront l'anglo-arabe) étaient des petits chevaux frugaux, vifs et légers et étaient destinés aux hussards et aux chasseurs.
Leur mission étaient d'éclairer et d'assurer les flancs de l'armée, d'escorter les prisonniers et de fournir les estafettes, de faire des prisonniers et d'harceler l'armée adverse.
A la bataille, ils étaient en réserve et ils chargeaient la cavalerie adverse.
En cas de victoire, ils chargeaient l'armée adverse en déroute pour l'empécher de se reformer.
En cas de défaite, ils couvraient la retraite de l'armée contre les charges de la cavalerie adverse.
D'où le sabre courbe pour sabrer et pointer.

Les chevaux de l'Ouest (qui donneront le cheval normand puis le selle français) étaient des chevaux de grande taille, difficile à tenir en condition et assez lymphatique. Ils étaient destinés aux Cuirassiers et aux carabiniers.
Leur mission est de charger en bloc pour casser les carrés d'infanterie affaiblis par l'artillerie. Ils sont en réserve car c'est eux qui vont souvent emporter la décision en enfonçant l'ennemi.
Leur sabre est une lame longue et droite pour tailler et pointer dans les carrés d'infanterie. Par contre, individuellement, ils étaient trop lourd et trop lent par rapport à la cavalerie légère notamment les cosaques.

Les chevaux du massif central et des alpes, qui avaient l'air de rien mais étaient rustiques et capables de longue étape lourdement chargés étaient pour les dragons qui étaient des cavaliers capables de se battre à pied et à cheval (C'est les seules unités de cavalerie armés d'une arme à feu longue).
ils étaient prédestinés aux raids sur les arrières de l'ennemi.

Les lanciers (puis les dragons avec leur lance) étaient des cavaliers polyvalents qui pouvaient faire de la reconnaissance, du flanc garde, du combat contre les cavaliers.
La lance permet aussi de charger contre de l'infanterie (tirailleurs, voltigeurs) et les toucher malgré leur baïonnette.

J'ai toujours entendu parler de la lourde (Cuirassiers, Carabiniers), de la ligne (Dragons, Lanciers) et de la légère (Chasseurs, Hussards).
Je pense que l'appellation réserve vient du fait que la lourde était toujours gardé en réserve par le commandant en chef pour emporter la décision.

Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mer 9 Jan 2019 - 20:46

youri63,

C'est très exactement ça, et c'est d'ailleurs ce que j'écris plus haut !

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Crabro0
Colonel
Colonel
Crabro0

Nombre de messages : 884
Localisation : Rhone-Alpes
Thème de collection : Sabres
Date d'inscription : 06/12/2014

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mer 9 Jan 2019 - 22:14

Bonsoir,

Et toujours sur le même thème : quelles sont les différences entre les Chasseurs et les Hussards ?

Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
major0285
Aspirant
Aspirant
major0285

Nombre de messages : 427
Age : 34
Localisation : Nice - France
Thème de collection : Officier de Cavalerie 1800/1870 - Officier Allemand 1939/1945
Date d'inscription : 16/12/2015

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Mer 9 Jan 2019 - 22:39

Les hussards sont apparus en France durant la guerre de 30 ans. Issus de Hongrie, leurs missions, similaires à celle des cosaques, étaient la reconnaissance et les attaques éclair en raid.
Les chasseurs à cheval sont apparus en France vers 1750. A la base composés de troupes à pied et à cheval d essence germanique, ils avaient pour mission de récupérer les chevaux volés par l ennemi, parfois en incursion dans les lignes adverses.
Avec le temps, ces deux types d unités ont fusionné leurs missions vers une similitude.
Leurs origines expliquent certains types de sabres employés sous l ancien régime et le 1er Empire par l armée française.
Revenir en haut Aller en bas
http://militarianice.blogspot.fr/
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Jeu 10 Jan 2019 - 0:11

A part en effet les spécificités originelles citées par major0285, il n'y a guère, au XIXe siècle, de différence d'emploi entre hussards et chasseurs à cheval. L'esprit régnant au sein de ces deux subdivisions semble toutefois un peu différent. Les hussards affichent volontiers une attitude bravache, tapageuse et trompe-la-mort (cf. le fameux "Tout hussard qui n'est pas mort à 30 ans est un jean-foutre" du général Lasalle). Les chasseurs à cheval se veulent plus policés. Mais tout cela, c'est plutôt du folklore.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Madnumforce
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 8
Localisation : Thiers, France
Thème de collection : Sabres XIXe, serpes
Date d'inscription : 29/12/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Jeu 10 Jan 2019 - 3:21

Donc, si je comprends bien, "lourde" désigne les cuirassiers et carabiniers en ce qu'ils sont intrinsèquement de la cavalerie lourde, qui compense son faible rayon d'action et sa faible mobilité par une importante puissance de charge et de retournement d'issue de la bataille; alors que "réserve" désigne les mêmes plutôt en temps qu'ils sont gardés en réserve, à cause des spécificités de leur emploi tactique (en gros, une fois qu'on les a mis en branle pour mener une action, on ne pourra plus en faire grand chose par la suite, mais ils frappent dur). J'ai à peu près juste?
Revenir en haut Aller en bas
ScMc
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 976
Localisation : France métropolitaine
Thème de collection : WWI WWII autres
Date d'inscription : 10/09/2017

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Jeu 10 Jan 2019 - 9:21

Bonjour Messieurs,

Au terme de la lecture de cette rubrique, j'aimerais intervenir en cet intéressant débat, comme suit :

Les positions, antagonistes, soutenues par nos camarades Tribunusmilitum et Major0285 se situent en un espace linéaire, de dimension 1, selon une ligne "lourde-légère", allant du Carabinier au Chasseur d'Afrique.

J'ai l'impression qu'il nous faut en fait raisonner en un espace de dimension 2, la deuxième dimension étant tout bonnement le temps ; en fait, les distinctions et appellations de subdivisions d'arme et d' "ensembles de subdivisions d'armes" ne recouvrent pas la même réalité, selon la période considérée.

Ainsi, la "cavalerie de réserve" est une notion typiquement Napoléonienne, puisqu'elle s'inscrit en tant qu'outil majeur de la stratégie Napoléonninenne, bien connue, et documentée par son concepteur éponyme en personne : choc, percée, exploitation ; mais la notion n'a pas de sens, ou, en tous cas, beaucoup moins de sens, lors des guerres du règne de Louis XV......

Voici pourquoi je crois que nos camarades Tribunusmilitum et Major0285 ont tous deux raison, mais pas à la même époque, et pourquoi je me suis régalé en les lisant...........
Revenir en haut Aller en bas
ScMc
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 976
Localisation : France métropolitaine
Thème de collection : WWI WWII autres
Date d'inscription : 10/09/2017

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Jeu 10 Jan 2019 - 9:29

Tribunusmilitum a écrit:
A part en effet les spécificités originelles citées par major0285, il n'y a guère, au XIXe siècle, de différence d'emploi entre hussards et chasseurs à cheval. L'esprit régnant au sein de ces deux subdivisions semble toutefois un peu différent. Les hussards affichent volontiers une attitude bravache, tapageuse et trompe-la-mort (cf. le fameux "Tout hussard qui n'est pas mort à 30 ans est un jean-foutre" du général Lasalle). Les chasseurs à cheval se veulent plus policés. Mais tout cela, c'est plutôt du folklore.

Cordialement

Certes, mais au début dudit siècle, leur emploi est plus différentié, en dépit d'une certaine interchangeabilité ; ainsi, les chasseurs à cheval sont chargés d'éclairer et de protéger une troupe en marche, et de la couvrir en cas de retraite ; on les retrouve à l'avant, sur les flancs et à l'arrière, à relativement faible distance, et envoyant eux-mêmes de vedettes pour l'éclairage avancé ; les hussards sont découplés pour aller plus loin, et de manière indépendante.

Encore une fois, cette règle souffre d'exceptions ; il n'en demeure pas moins que la prise de la forteresse de Stettin est bien une action typique de hussards, les 5ème et 7ème de l'arme pour être précis, connus ensemble comme la "brigade infernale"
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Jeu 10 Jan 2019 - 9:59

ScMc, je suis tout à fait d'accord avec ça. Mais après la période napoléonienne, c'est l'interchangeabilité qui l'emporte.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Général de Division
Général de Division
Tribunusmilitum

Nombre de messages : 1249
Age : 59
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Jeu 10 Jan 2019 - 10:11

Madnumforce, ce que vous dites de la "lourde" est juste.

Sur le plan tactique, il est nécessaire de disposer de forces aux capacités variées afin de produire divers effets. L'art du tacticien consiste à optimiser l'emploi de ces forces en combinant judicieusement les effets que leurs capacités respectives peuvent produire.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
youri63
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 122
Localisation : Bourgogne
Thème de collection : Armée de libération 1943/1945
Date d'inscription : 07/11/2018

MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   Jeu 10 Jan 2019 - 11:29

Madnumforce a écrit:
Donc, si je comprends bien, "lourde" désigne les cuirassiers et carabiniers en ce qu'ils sont intrinsèquement de la cavalerie lourde, qui compense son faible rayon d'action et sa faible mobilité par une importante puissance de charge et de retournement d'issue de la bataille; alors que "réserve" désigne les mêmes plutôt en temps qu'ils sont gardés en réserve, à cause des spécificités de leur emploi tactique (en gros, une fois qu'on les a mis en branle pour mener une action, on ne pourra plus en faire grand chose par la suite, mais ils frappent dur). J'ai à peu près juste?

Bonjour

Effectivement, lorsque vous lancez une brigade de cuirassiers aux bottes à bottes (les bottes des cavaliers se touchaient pour ne pas laisser de vide) avec des chevaux dont le poids est autour des 500 kg, ça tourne pas dans un carré et ça s'arrête pas sur 100m.
Par contre, même si les premiers rangs sont clair-semé par la mitraille et viennent s'empaler sur les baionnettes des fusils fichés en terre des carrés d'infanterie, les rangs suivants, par leur poids, vitesse, inertie basculent les fantassins et ouvrent des brèches dans le dispositif ennemi, brêche dans laquelle va s'engoufrer l'infanterie, puis la cavalerie légère pour détruire les batteries d'artillerie situés en arrière et transformer la retraite ennemie en déroute.

Pour avoir participer et assister à des charges de cuirassiers sur un plateau de tournage dans les années 80, fallait un sacré cran pour pas s'enfuir devant une charge de cuirassiers (et on était que 100 cavaliers), mais aussi un sacré cran pour garder les rangs lorsque un carré d'infanterie tire sur vous (même si c'était à blanc Very Happy )


Un régiment de hussard ou de chasseur a des chevaux de 400kg qui sont très agiles et ils chargent en formation beaucoup plus aéré pour pouvoir rapidement se disperser et attaquer par petits groupes les batteries, les cavaliers ou les fantassins ennemis.

On va demander aux gros frères une cohésion, une discipline et un sang froid (charger face à la mitraille sans rompre les rangs, les rangs suivants venant combler les trous dans les premiers rangs malgré la mitraille, se jeter sur une herse de baionnettes)
Les légers vont avoir besoin d'initiative, de rapidité de décision car chaque combat est un combat individuel.

On retrouve ça dans l'esprit de corps.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cavalerie lourde, de ligne, de réserve... je n'y comprend rien!
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Hussards aillés
» [Aarklash] Le Temple du Griffon
» La charge du 9ème cuirassier à Morsbronn, 6 août 1870
» D''Hautpoul (Métal Modèles)
» Officier cavalerie lourde (Goguryes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: L'histoire et les guerres anciennes :: De la période Napoléonienne et de la 3ème République-
Sauter vers: