le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

Partagez | 
 

 Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940

Aller en bas 
AuteurMessage
Lothringer
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 33
Localisation : Lothringen
Thème de collection : Seconde Guerre mondiale
Date d'inscription : 28/10/2018

MessageSujet: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Jeu 6 Déc 2018 - 20:00

Bonsoir à tous,

J'ai acquis récemment un shin-gunto qui a déjà été illustré sur le forum par son précédent propriétaire. J'ai complété dans un premier temps le post qu'il avait rédigé, mais comme il l'a posté dans la rubrique "collections", je me permets de créer un doublon pour vous l'exposer dans la rubrique idoine.



Comme vous pouvez le constater, il ne s'agit pas d'un modèle particulièrement luxueux ou dans un état de conservation exceptionnel : son tsuka-ito a pas mal souffert et son couvre-saya en cuir paraît avoir été recousu à une date difficile à déterminer, mais probablement après-guerre.



Ce gunto était muni d'une copie de dragonne de sous-officier (en cuir, donc), que je me suis empressé de remplacer par une dragonne d'officier subalterne, 100% authentique, elle.



Cette dragonne a déjà un peu "vécu" et s'effiloche par endroits, ce qui est aussi le cas du ito, donc, d'une certaine manière, elle s'accorde parfaitement à ce shin-gunto.





La tsuba a été identifiée comme étant de l'école Aizu Shoami et datant peut-être du début de la période Edo ; elle n'est en tout cas pas du modèle réglementaire en laiton rencontré d'ordinaire sur ces sabres. De la signature de cette tsuba, seul le kanji 光 (mitsu) demeure a priori lisible. Cet élément apparaît malheureusement dans de TRÈS nombreux noms de forgerons de l'époque Edo, ce qui rend l'identification de l'auteur de cette tsuba difficile, voire impossible. En l'absence d'informations irréfutables, je ne peux qu'émettre des hypothèses à son sujet : si elle fait bien partie de la monture d'origine (ce qui semble être le cas), son choix peut avoir été dicté par le souci d'économiser sur le coût de ce sabre réglementaire en employant une tsuba familiale ou de récupération.



Il est a priori aisé d'habiller une lame japonaise avec une tsuba et des seppa empruntés à d'autres montures, mais le fait est que celle-ci est très bien ajustée sur la lame.





Faute de preuves irréfutables, j'appuierais mes théories sur l'apparence du kabuto gane : d'un modèle très dépouillé, il ne comporte ni les fleurs et les feuilles de cerisier habituelles sur les côtés, ni le poinçonnage type nanako qui recouvre d'ordinaire le modèle courant. Il s'agit de toute évidence d'un modèle nettement moins luxueux que ceux que l'on peut rencontrer par ailleurs, d'où l'idée que l'officier qui détenait ce sabre avait fait son possible pour limiter la dépense.

Le sarute en fer est le second élément sur lequel je me base pour avancer l'idée que la tsuba en fer fait bien partie du koshirae originel de 1940 : sur les kabuto gane en comportant un, le sarute est en laiton lorsqu'il est associé à une tsuba réglementaire en laiton, du moins me semble-t-il !





Les menuki présentent encore quelques traces de dorure, et le same est en peau de raie, et non en matière synthétique, ce qui cadrerait avec une tsuka du début de la Seconde Guerre mondiale.





Le habaki est, comme on pouvait s'y attendre, extrêmement bien ajusté.





Le hamon (ligne de trempe) est en gunome midare, c'est-à-dire en forme de vagues irrégulières.



Un hagire, à droite ? Non, de simples éraflures sur la lame.















Signature de Toshimasa (敏正), forgeron actif à Seki pendant la Seconde Guerre mondiale.



二千 六 百年 : 2600, c'est-à-dire 1940 de l'ère chrétienne.



Le nom qui figure sur le nakago mune a été lu Yokota ou Yokoda (横田). J'y verrais le nom du commanditaire ou du propriétaire de la lame.



Le poinçon de l'arsenal de Seki (関) désigne, a priori, une lame "non traditionnelle".





Le fuchi est d'un modèle standard à mon avis.











Dernière pièce à verser au dossier, le nom qui figure sur le couvre-saya en cuir : J R YOUNG. de toute évidence, il s'agit du nom du militaire américain qui a ramené ce sabre du Japon ou du Pacifique. C'est ce que les Américains appellent un vet bring back, c'est-à-dire un objet (éventuellement une arme) ramené(e) aux Etats-Unis par un vétéran de la Seconde Guerre mondiale.

Bien entendu, toutes les théories exposées ci-dessus ne valent que si toutes les pièces constitutives de ce gunto sont d'origine. J'ai pu vérifier, grâce aux commentaires de connaisseurs du sabre japonais sur différents forums, principalement anglo-saxons, que tous les éléments dont ce sabre est constitué sont rigoureusement authentiques (ce qui est loin d'être toujours le cas sur ce type de sabre !) et j'ai été jusqu'à demander au vendeur américain originel du sabre s'il était bien "dans son jus", ce qu'il m'a confirmé - tout porte donc à croire que ce shin-gunto n'est pas issu d'un remontage d'après-guerre, mais malgré tout, je souhaite avoir vos avis éclairés sur la question, en particulier en ce qui concerne la cohérence de cet ensemble.

Merci pour vos commentaires et avis !

Didier


Dernière édition par Lothringer le Ven 4 Jan 2019 - 11:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
dbiker
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
dbiker

Nombre de messages : 6955
Age : 73
Localisation : Vendée
Thème de collection : armes Fr. 19ème, Japon, Couteaux US ww2 et + si affinité
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Ven 14 Déc 2018 - 11:03

Belle pièce, très intéressante.
Lame qui parle bien !
Revenir en haut Aller en bas
Assaut12
J'habite sur le forum !
J'habite sur le forum !
Assaut12

Nombre de messages : 2970
Localisation : Picardie
Thème de collection : Empire Du Soleil Levant
Date d'inscription : 12/09/2015

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Ven 14 Déc 2018 - 11:17

Bonjour,
Très belle lame ! Et beau travail de recherche
Cordialement
Thibaut
Revenir en haut Aller en bas
Lothringer
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 33
Localisation : Lothringen
Thème de collection : Seconde Guerre mondiale
Date d'inscription : 28/10/2018

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Ven 14 Déc 2018 - 19:51

Merci à vous deux

Voici d'autres photos de la lame :











Le flash de l'appareil photo crée comme un lever de soleil au-dessus de l'horizon nuageux du hamon - un clin d'oeil involontaire à l'Empire du Soleil levant Wink



Si je ne me trompe pas, le nagasa "standard" des shin-gunto est de l'ordre de 66 cm. Avec ses 68 cm de nagasa, celui-ci se situe assez nettement au-dessus de cette moyenne.
Revenir en haut Aller en bas
fab
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 122
Age : 37
Localisation : toulon
Thème de collection : baionnettes casques WW2
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Mar 18 Déc 2018 - 7:01

Bonjour,

Jolie lame, Bravo,

Fab
Revenir en haut Aller en bas
Drimmer
Modérateur
Modérateur
Drimmer

Nombre de messages : 8890
Localisation : France
Thème de collection : médailles allemandes ww2
Date d'inscription : 10/02/2012

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Mar 18 Déc 2018 - 7:24

c'est beau...
Revenir en haut Aller en bas
Hiroo Onoda
Général d'Armée
Général d'Armée
Hiroo Onoda

Nombre de messages : 1861
Localisation : Over the rainbow.
Thème de collection : Japon seconde guerre.
Date d'inscription : 17/12/2013

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Mar 18 Déc 2018 - 18:10

Bonsoir,

J'ai un faible pour les couvres fourreaux en cuir. Le nom du soldat US lui donne encore plus de charme et le rend particulièrement unique ! Bel achat.
Revenir en haut Aller en bas
Lothringer
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 33
Localisation : Lothringen
Thème de collection : Seconde Guerre mondiale
Date d'inscription : 28/10/2018

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Mar 18 Déc 2018 - 18:48

Merci à vous tous pour vos commentaires

Oui, les couvre-fourreau en cuir sont typiques des sabres utilisés "sur le terrain" et le nom du militaire états-unien, même s'il dénature quelque peu ce couvre-fourreau, apporte du moins une strate historique supplémentaire à cette arme : tsuba d'époque Edo, lame forgée en 1940, gunto "capturé" (ou simplement dérobé ou acheté !) à la fin de ou après la Seconde Guerre mondiale, autant d'éléments dignes d'intérêt, même s'il ne s'agit pas ici (loin s'en faut !) d'un sabre d'art.

J'ai pour projet de trouver une tsuka de remplacement en meilleur état, afin de pouvoir le manipuler sans risque de détériorer davantage celle qui est en place sur la lame et de la préserver pour un éventuel futur détenteur (même si je n'envisage pas de le revendre, j'aime autant faire en sorte de ne pas porter atteinte au koshirae d'origine).
Revenir en haut Aller en bas
Lothringer
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 33
Localisation : Lothringen
Thème de collection : Seconde Guerre mondiale
Date d'inscription : 28/10/2018

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Mar 18 Déc 2018 - 19:31

Le nom de Toshimasa sur différents gunto :






Réputée nakirishimei, c'est-à-dire gravée par un ouvrier oeuvrant pour plusieurs forgerons, cette signature semble en effet présenter au moins deux variantes sur les images ci-dessus. J'en déduis que ce sont peut-être deux ouvriers différents qui marquaient les lames de Toshimasa à Seki.

Cela dit, les lames d'Asai Toshimasa ne paraissent pas être extrêmement courantes : pas plus de quatre lames répertoriées en explorant le Net. Pour mémoire, le quota mensuel de l'arsenal de Seki aurait été de 18 000 lames pendant la guerre, même s'il est probable que les lames produites de façon industrielle étaient incluses dans ce chiffre.
Revenir en haut Aller en bas
dbiker
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
dbiker

Nombre de messages : 6955
Age : 73
Localisation : Vendée
Thème de collection : armes Fr. 19ème, Japon, Couteaux US ww2 et + si affinité
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Mar 18 Déc 2018 - 23:34

encore Bravo pour ce gunto.
Revenir en haut Aller en bas
olivier5140
Colonel
Colonel


Nombre de messages : 884
Localisation : ligny
Date d'inscription : 01/01/2013

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Mer 19 Déc 2018 - 8:13

Bonjour très belle pièce
Revenir en haut Aller en bas
Hiroo Onoda
Général d'Armée
Général d'Armée
Hiroo Onoda

Nombre de messages : 1861
Localisation : Over the rainbow.
Thème de collection : Japon seconde guerre.
Date d'inscription : 17/12/2013

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Jeu 20 Déc 2018 - 1:01

Le nom "full weather cover" convient mieux que "combat cover". Si ce genre de couvre fourreau est optionnel sur les fourreaux en métal peint / laqué. Il est indispensable sur les fourreaux en bois pour les protéger des intempéries.

L'avantage du couvre fourreau en cuir c'est qu'il coûte moins cher qu'un fourreau métallique. Son usage est très répandu au delà du front. Il est plus pratique (léger) et plus patriotique (moins gourmand en matière première et probablement en temps de travail) qu'un fourreau métallique. On peut ainsi en produire plus afin d'équiper plus d'officiers.

L'usure du tsuka ito lui va très bien. Je comprends les motivations de faire une nouvelle poignée. Mais attention au rendu qui ferait trop neuf, par rapport à la patine du fourreau notamment. Le jus de l'ensemble est superbe et contribue bien plus à son allure terrain / front que la présence du couvre fourreau en cuir. A mon humble avis en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Lothringer
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 33
Localisation : Lothringen
Thème de collection : Seconde Guerre mondiale
Date d'inscription : 28/10/2018

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Jeu 20 Déc 2018 - 7:16

Merci pour ce commentaire, Hiroo.

Il y a bien une couche de métal sous le cuir, métal qui lui-même recouvre la saya en bois.

Vu les conditions d'extrême humidité du Pacifique, j'imagine que les fourreaux métalliques n'échappaient pas à la corrosion et que le couvre-fourreau en cuir permettait de sauver les apparences tout en donnant une allure plus guerrière à la monture. D'après ce que j'ai vu, c'était aussi (surtout ? ) une façon de militariser à peu de frais des katana civils - un simple crochet sur ce couvre-fourreau permettait en effet de les porter tels quels sur le ceinturon réglementaire à l'aide d'une bélière. Fabrice Wateau signale que le cuir se faisait rare au Japon dès le début de la guerre et était réservé aux équipements où il était absolument nécessaire (ceinturons, cartouchières...). Cette théorie paraît contredite par la généralisation de ces couvre-fourreau en cuir pendant le conflit et l'extrême rareté des étuis en toile renforcés avec du cuir sur le bas seulement. Cela dit, la toile, même épaisse, n'offrait sans doute pas la même garantie d'étanchéité à l'humidité qu'un cuir convenablement traité.

Je te rassure : l'achat d'une nouvelle tsuka n'a pour but que de préserver celle d'origine et non de la remplacer définitivement. Hors de question en effet de créer une bidouille. En même temps, je crois que renouveler le koshirae reste parfaitement dans l'esprit de ces sabres, dont les lames (quand elles avaient quelque valeur) ont parfois fini en shirasaya après la guerre - une façon, j'imagine, de sauver l'objet en masquant son passé militaire : que je sache, les gunto sont toujours interdits d'importation au Japon, non ? Est-ce seulement parce que ce ne sont pas des sabres d'art ou plutôt parce qu'ils sont liés au souvenir de l'humiliation de la défaite ?...
Revenir en haut Aller en bas
dbiker
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
dbiker

Nombre de messages : 6955
Age : 73
Localisation : Vendée
Thème de collection : armes Fr. 19ème, Japon, Couteaux US ww2 et + si affinité
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Jeu 20 Déc 2018 - 11:29

salut Very Happy
Avantage du cuir: réduction du bruit

Mais le cuir résiste TRES mal à la chaleur humide des zones du pacifique et de l'Asie du sud ouest.
C'est la raison pour laquelle les américains ont remplacé rapidement les fourreaux cuir de leurs couteaux MK1et MK2 par des fourreaux rigides en toile plastifiée.
Les peintures des fourreaux métalliques des shingunto japonais étaient d'une rare qualité, c'est pourquoi on ne trouve pratiquement pas de fourreaux oxydés.
Revenir en haut Aller en bas
Lothringer
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 33
Localisation : Lothringen
Thème de collection : Seconde Guerre mondiale
Date d'inscription : 28/10/2018

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Jeu 20 Déc 2018 - 12:02

Eh bien, voilà une mise au point solidement argumentée Smile
Merci pour ces renseignements !
Revenir en haut Aller en bas
Hiroo Onoda
Général d'Armée
Général d'Armée
Hiroo Onoda

Nombre de messages : 1861
Localisation : Over the rainbow.
Thème de collection : Japon seconde guerre.
Date d'inscription : 17/12/2013

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Jeu 20 Déc 2018 - 14:22

Bien d'accord avec Daniel. Et oui Lothringer, les couvres fourreaux permettent une certaine uniformité pour le service pour militariser tout type de fourreaux. Si c'est exemplaires possède une enveloppe en métal en plus du couvre cuir on peut donc dire que la lame dispose du maximum de protection qu'on pouvait lui offrir.

Y'a quelques coquilles regrettables dans l'ouvrage de Watteau. Mais je suis d'accord avec lui sur le cuir d'après mes lectures. Toute la ressource disponible était absorbée par l'effort de guerre. Et ça ne suffisait pas à couvrir tous les besoins, d'où l'apparition d'ersatz à différents niveaux.

Je suis pas choqué par le fait que de grandes quantités aient été disponibles pour les couvres fourreaux. Le métal des lames, et le temps consacré à leur réalisation étant encore plus précieux que le cuir. Ça me semble logique d'en affecter à ce poste pour préserver les sabres. Car même avec les méthodes de production modernes trop peu de lames étaient produites pour répondre à la demande. (D'où la collecte de lames anciennes, ou encore la distribution de types 95 à certains officiers en attendant qu'ils se procurent un type 98.)

Tu as parfaitement raison par rapport à la fonction du koshirae. Au Japon ce n'est guère plus qu'un consommable destiné à protéger la lame. Les koshirae militaires sont souvent retirés et remplacés par des shirasaya neufs pour des raisons de conservation et éviter que la sciure et la poussière contenues par les antiquités n'adhèrent à la lame surtout si elle est huilée.

On trouve de nombreux gunto au Japon. Tous n'ont pas été détruits. Certains ont été cachés et refont surface. D'autres sont autorisés à la détention depuis 1945. Parfois même si la lame n'est pas traditionnelle. Le fait d'accorder ou non des papiers légalisant la possession du sabre était laissé à la discrétion des membres de la commission d'éducation. Il semble que certains ont été plus souples que d'autres.

D'après Nick Komiya, une tolérance particulière était accordée dans le cas où le propriétaire du sabre était mort au combat. Dans ce cas, même sans la moindre valeur artistique le sabre représentait le membre de la famille disparu. Je crois que c'est du simple bon sens et de la compassion. Quand la Nation a déjà pris un mari ou un père, c'est difficile d'être celui qui signe la destruction d'un de ses objets personnels avec une aussi forte puissance symbolique. Tout ça pour plaire à la volonté de l'occupant.
Revenir en haut Aller en bas
Lothringer
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 33
Localisation : Lothringen
Thème de collection : Seconde Guerre mondiale
Date d'inscription : 28/10/2018

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Ven 4 Jan 2019 - 12:34

J'ai lu avec intérêt l'article de Nick Komiya traitant du "shin-gunto modèle 1943 type 3", appellation qu'il récuse pour lui préférer celle de Rinji Seishiki (No) Gunto, qui désigne, en gros, un "gunto de crise". Sa conception semble avoir été dictée par deux impératifs : la nécessité de produire davantage de sabres pour équiper l'ensemble des officiers de l'Armée impériale, d'une part, mais aussi celle de rendre ce sabre accessible à des officiers moins aisés, pour qui l'achat d'un sabre réglementaire représentait une charge financière considérable. Ce "sabre du pauvre" (poor man's edition, selon les mots de N. Komiya) a été ensuite "vendu" par la propagande militaire comme étant inspiré de ceux de l'époque guerrière Sengoku, et donc plus apte au combat que le type 98, modelé sur les tachi à l'ornementation chargée de la fin de la période Kamakura. Dans les faits, le kansuke-maki du type 3 ne prenait plus que 30 minutes à réaliser là où le tsukamaki du type 98 nécessitait une demi-journée à une journée de travail selon N. Komiya. Quoi qu'il en soit, ce gain de temps était synonyme de gain de productivité et, par voie de conséquence, d'un coût inférieur pour l'acheteur.

C'est ce souci de maîtrise du coût du sabre qui me semble transparaître à travers le koshirae de mon gunto : un kabuto gane dépourvu d'ornementation et muni d'un sarute en fer, une tsuba de récup' (si vous me passez l'expression), autant d'éléments qui me paraissent indiquer que l'officier qui le portait (Yokota-san ?) n'était pas des plus fortunés.


Dernière édition par Lothringer le Ven 4 Jan 2019 - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lothringer
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 33
Localisation : Lothringen
Thème de collection : Seconde Guerre mondiale
Date d'inscription : 28/10/2018

MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   Ven 4 Jan 2019 - 12:46

Je me suis également posé des questions au sujet du troisième seppa, dont l'absence de patine indique qu'il s'agit d'un ajout relativement récent : le bois de magnolia de la tsuka aura peut-être rétréci, du fait du passage d'un climat asiatique (très) humide à celui de climats américain (le sabre a séjourné en Californie) et européen nettement plus secs, en particulier dans nos intérieurs surchauffés en hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shin-gunto signé Toshimasa et daté de 1940
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1939 - 1940 - QUATRIEME CHAPITRE
» John BUCHAN (1875-1940)
» Vickers Light Tank Mk.VI - 1st Armoured Division B.E.F. 1940
» 1940-2010 Commémorations.
» Coup de gueule : 14 juin 1940 défaite allemande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: La seconde guerre mondiale (WW2) :: Les forces de l'Axe :: Le Japon :: Les armes-
Sauter vers: