le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est désormais fermée, merci à tous.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Sur les traces des guerres de Vendée

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Sur les traces des guerres de Vendée   Sam 28 Juil 2018 - 16:39

Bonjour à tous,

Passionné des guerres de Vendée, je me suis rendu sur la plupart des lieux de ce combat de Géants. Je vous propose de les découvrir au travers de quelques clichés. Pour ceux qui voudraient en savoir plus, je leur suggère de visionner l'excellent documentaire de Jacques Dupont réalisé en 1993 et disponible sur Youtube :  https://www.youtube.com/watch?v=TNShI6GYSN4

Nous commençons notre périple par Saint-Florent-Le-Vieil, haut-lieu de l'armée catholique et royale :

ABBATIALE SAINT-FLORENT DU MONT-GLONNE :

L'église abbatiale, joyau architectural de la ville, renferme le tombeau en marbre blanc de Bonchamps, sculpté par David D'Angers en 1825. Le chœur de l'église comporte un ensemble de vitraux remarquables, dont une partie retrace l'histoire des Guerres de Vendée qui ont profondément marqué l'Histoire de la ville.









La colonne de la duchesse d'Angoulême a été élevée en 1823 à l'occasion de la venue de Marie-Thérèse de France (1778-1851), fille aînée de Louis XVI et Marie-Antoinette et duchesse d'Angoulême. Haute de 15 mètres et construite sur le Montglonne dans les jardins de l'abbaye de Saint-Florent-le-Vieil, la colonne surplombe la Loire. Elle est constituée d'un socle haut de 2,5 mètres, d'une colonne dorique sur le chapiteau de laquelle repose une couronne de métal. La couronne est constituée d'une base de neuf fleurs de lys, surmontée de quatre têtes de lions, puis d'une fleur de lys. Le socle de la colonne est entouré d'une grille métallique et présente sur ses côtés quatre plaques d'ardoise gravées en commémoration de la visite de la duchesse d'Angoulême à Saint-Florent-le-Vieil, lieu symbolique des guerres de Vendée.


La plaque indiquant le lieu de la mort du Saint de l'Anjou : Le 29 juin 1793, lors de l'attaque de Nantes, il est blessé sur la place Viarme, puis transféré et soigné au Couvent de Sainte Croix à Saint-Florent. Après d'atroces douleurs, il meurt le 14 juillet.


Le tombeau de Jacques Cathelineau est la pièce essentielle de la chapelle Saint-Charles. Figuré debout en une statue de plâtre, Cathelineau s'appuie sur une croix qu'il entoure de son bras gauche, et qu'il semble vouloir défendre avec le sabre dans la main droite. Sur les trois côtés du socle sont rappelés les combats du généralissime. Le côté face porte l'écusson des Cathelineau, et rappelle la devise « Dieu et le Roy ».






Aménagé dans la chapelle du Sacré-Cœur, le Musée des Guerres de Vendée constitue une étape incontournable pour découvrir Saint Florent chargé de tant de souvenirs de la Grande Guerre de 1793. Une association dirigée par M. Jehan de Dreuzy, président d’honneur du Souvenir Vendéen, en gère le fonctionnement et invite les visiteurs à parcourir l’histoire de Saint-Florent à travers l’abondante collection d’objets, de tableaux et de documents exposés.




















A suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28945
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Sam 28 Juil 2018 - 19:03

Bonjour,
Gué de Saint Florent le Vieil:


Biscaïens et balles trouvés sur une berge du gué:


1793, Armée de Bonchamps.
Cordialement,
CG
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Sam 28 Juil 2018 - 19:08

Bonjour Crevette,

Je te remercie du complément et de ces reliques du commencement de la virée de Galerne.

C'est ce gué qui a permit le passage de plus de 80000 personnes pour ce qui allait être la virée de Galerne. Moins de 5000 survivront.
Revenir en haut Aller en bas
gohe
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 107
Age : 51
Localisation : grenoble
Thème de collection : second empire
Date d'inscription : 19/12/2015

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Sam 28 Juil 2018 - 22:46

bonsoir,
merci beaucoup pour ce partage avec de très beaux objets !
cordialement

laurent
Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Dim 29 Juil 2018 - 9:27

Bonjour Laurent et grand merci de votre appréciation !
Revenir en haut Aller en bas
didier 26
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 685
Age : 53
Localisation : Carré de bataille de Montélimar (26)
Thème de collection : Les coups de cœur
Date d'inscription : 31/07/2010

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Dim 29 Juil 2018 - 9:39

Bonjour,

Merci pour le partage.
Suite à ton post initial sur le musée, j'ai pris la peine de m'informer sur ce passage peu connu de notre histoire.
Une terrible guerre civile avec son lot d'exactions qui font froid dans le dos...
Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Dim 29 Juil 2018 - 12:53

Bonjour Didier,

Je suis content de savoir que tu as pu découvrir cette histoire dramatique et méconnue, le forum sert aussi et surtout à cela.
Revenir en haut Aller en bas
miliww
J'habite sur le forum !
J'habite sur le forum !
avatar

Nombre de messages : 2848
Localisation : gaillac
Thème de collection : ww12 fr et all colonie
Date d'inscription : 15/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Dim 29 Juil 2018 - 13:23

bonjour,

merci du partage; depuis le lancement du "puy du fou" (on peut aimer ou pas, là n'est pas la post) cela a bien lancé l'engouement et l'intérêt sur l'histoire des guerres de Vendée (je parle tout public), en Bretagne c'est pas mal non plus au niveau de l'histoire et des monuments concernant cette guerre,

collectionnement
Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Dim 29 Juil 2018 - 18:36

Bonjour Miliww,

En Bretagne également, il y a de nombreux sites à découvrir. J'en reparlerai.

Revenir en haut Aller en bas
miliww
J'habite sur le forum !
J'habite sur le forum !
avatar

Nombre de messages : 2848
Localisation : gaillac
Thème de collection : ww12 fr et all colonie
Date d'inscription : 15/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Dim 29 Juil 2018 - 18:42

bonjour mc,

vivement d'autres photos et aperçu des autres musées;
je n'ai jamais fait le musée de la chouannerie à Quiberon, ayant eu des retours pas terrible, l'as tu visité et si oui quel en est ton avis? merci

collectionnement
Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Dim 29 Juil 2018 - 18:55

Nous partons ensuite aux Lucs-Sur-Boulogne, village martyr de la Vendée militaire.


Le 28 février 1794, la colonne infernale du général Cordellier, longeant les rives de la Boulogne à la poursuite de Charette, massacre et brûle tout sur son passage. La commune des Lucs est alors scindée en deux paroisses, le Grand-Luc avec 2 050 habitants et le Petit-Luc, peuplé d'une centaine de personnes. Face à l'arrivée des colonnes, une partie de la population court se réfugier dans la chapelle du Petit-Luc. Mais les villageois ne sont guère en mesure de se défendre, la population présente compte principalement des vieillards, des femmes, des enfants dont 109 avaient moins de 7 ans.  Le curé Barbedette, alors en campagne, dressera à son retour une liste de 564 personnes, hommes, femmes et enfants (la plus jeune, Louise Minaud, avait 15 jours). «... Lesquels noms... m'ont été référés par les parents échappés au massacre pour être inscrits sur le présent registre autant qu'il a été possible de les recueillir dans un temps de persécution la plus atroce, les corps morts ayant été plus d'un mois sans être inhumés dans les champs de chaque village du Luc... »
Ce martyrologe est daté du 30 mars 1794. Ce qui pour l'un fut une tragédie, ne fut pour d'autres, qu'une anecdote rapportée en ces termes au soir du 10 ventôse (28 février) sur un billet - glaçant - transmis au Comité de Salut public : « Aujourd'hui, journée fatigante mais fructueuse. Pas de résistance. Nous avons pu décalotter à peu de frais toute une nichée de calotins qui brandissaient leurs insignes du fanatisme... » Une probable référence aux victimes tuées dans la petite église de Notre-Dame du Petit-Luc, levant désespérément crucifix et chapelets, armes dérisoires devant mousquets et baïonnettes, comme le traduit le grand vitrail du transept gauche dans l'église actuelle des Lucs. (source : Ouest France).













Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Dim 29 Juil 2018 - 19:01

Miliww, j'ai visité le musée de la chouannerie à Quiberon et j'en conseille la visite, d'abord parce que c'est l'un des seuls sur le sujet et que de plus celui-ci traite principalement du débarquement de Quiberon, épisode méconnu de beaucoup. Ce musée est l'oeuvre d'un passionné qui a cherché durant plusieurs dizaines d'années des pièces pour constitué un musée : l'acquisition du blockhaus, les fouilles effectuées, la passion de cet homme font de ce musée un lieu unique. La collection a failli disparaître et Reynald Sécher a racheté l'ensemble pour le sauver.
Revenir en haut Aller en bas
miliww
J'habite sur le forum !
J'habite sur le forum !
avatar

Nombre de messages : 2848
Localisation : gaillac
Thème de collection : ww12 fr et all colonie
Date d'inscription : 15/09/2016

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Dim 29 Juil 2018 - 19:16

bonjour mc,

merci de l'info, il y a aussi le musée de la ville de Quiberon qui est superbe (je crois ouvert que l'été), bon à mon prochain passage là bas je m'y arrêterais,

collectionnement
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 28945
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Lun 30 Juil 2018 - 9:59

Justement hier soir sur France 5 il y avait une belle émission sur l'Anjou et notamment Cholet, St Florent le Vieil, Maulévrier...
Dans les années 80 j'étais allé en visiter certains.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Le Lys
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2905
Localisation : TOURAINE
Thème de collection : Décorations allemandes WW2
Date d'inscription : 29/06/2010

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Lun 30 Juil 2018 - 16:00

Hello,

Très intéressant ! Merci pour ce reportage !

Cdlt,
Le Lys.
Revenir en haut Aller en bas
http://gabin.bruneau@gmail.com
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Lun 30 Juil 2018 - 23:59

Bonjour Le Lys et merci à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3673
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Mar 31 Juil 2018 - 8:07

Bonjour,

Merci pour ce documentaire photographiques. Ce sont des lieux chargés d'Histoire.
Dommage que l'approche des guerres de Vendée soient souvent "polluée" par le débat mémoriel à propos génocide, au détriment de l'analyse historique des faits. Reynald Sécher n'y est pas pour rien...

Quid des armes à piston en vitrine: transformation postérieures ou attribution abusive aux guerres de Vendée ?

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Mar 31 Juil 2018 - 9:53

Bonjour Cathelineau,

L'ouvrage de Jacques Villemain a apporté un éclairage nouveau sur le sujet, je t'en conseille la lecture. Mais il n'est ici point question de débat.

S'agissant du fusil à piston, c'est en référence à "l'aventure" de la duchesse de Berry et sa tentative de lancer une nouvelle insurrection en 1832.
Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Mar 31 Juil 2018 - 11:59

Aujourd'hui, nous nous rendons au logis de la Chabotterie lieu de la capture du "roi de la Vendée".

Le 23 mars 1796, François-Athanase Charette de La Contrie, dit Charette, est capturé par le général Travot dans le bois de la Chabotterie. Condamné à mort, il est fusillé le 29 mars sur la place Viarme à Nantes.









Blessé, il fut posé sur cette table :


Son masque mortuaire :








Il ordonnera lui-même de faire feu par sa célèbre réplique « lorsque je fermerai les yeux, tirez droit au cœur », il refusa d'ailleurs de se faire bander les yeux, avant de mourir il fait sienne la réplique « Seigneur, entre tes mains je remets mon esprit » et dans un dernier effort au moment où les soldats ont tiré, il se jette en avant.




La croix indique l'endroit où il fut capturé :
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3673
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Mar 31 Juil 2018 - 13:26

C'est un site dont je conseille la visite. Il est de plus possible de convaincre Madame de s'y rendre, même si elle n'est pas férue d'Histoire, car il y a un très beau jardin avec sa roseraie. Il y a aussi il me semble deux choix d'audio-guide: un sur la guerre de Vendée et un dont j'ai oublié le thème, sur la vie quotidienne fin XVIIIe peut-être.
Le restaurant est parait-il pas mal également, mais il n'était pas dans mon budget.
Charette est une grande figure, un peu à part des autres chefs vendéens. Moins marquée par la religion, plus marquée par la guérilla.
Revenir en haut Aller en bas
jllenoir
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 146
Age : 60
Localisation : belgique jumet
Thème de collection : militaria en général (un + casques et bérèts)
Date d'inscription : 12/11/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Mer 1 Aoû 2018 - 22:28

Bonjour,

J'interviens un peu tard sur ce post...
Je suis en vacance à Montrevault-sur-Erve.
J'ai choisi ce village en fonction, entre autre, de sa position centrale par rapport aux guerres de Vendée. Je ne sais pas de quand datent les photos qui ouvrent ce sujet...
Je suis évidemment allé à Saint-Florent-Le-Vieil, l'impression que j'en garde est assez mitigée...
D'une part je suis heureux de mes découvertes: la colonne de la duchesse d'Angoulême / la vue sur la Loire et le Gué / le tombeau de Bonchamps...
Par contre le musée est fermé, il a subi de graves dégradations suite à des travaux, et une partie des objets ont été déplacés vers un bâtiment proche. Les objets présentés sont sans doute les plus représentatifs et l'accueil est vraiment chaleureux.
Quant à la chapelle où se trouve le tombeau de Jacques Cathelineau elle est inaccessible et passablement dégradée (vitre cassée, annexes insalubres...).

Ne voyez aucune critique dans ma description, j'ai eu l'occasion de découvrir cette merveilleuse région de France et je n'ai aucun regret...

C'est plutôt un sentiment de tristesse laissée par cette impression d'abandon de ces lieux chargés d'histoire... Un peu comme si, après une période d'intérêt, le soufflet retombait et que depuis quelques années, progressivement, les moyens octroyés à l'entretien de ces espaces n'étaient plus à la hauteur.
Peut-être l'intérêt est-il, lui aussi, en baisse...
Pourtant les touristes étaient présents mais pas grand chose pour les accueillir...

Mais c'est une vraie question, pas un jugement...

Cette impression est-elle justifiée ou purement ponctuelle ?

Cela fait des années que je sillonne la France de Perpignan à Paimpol, de Saint-Chinian à Dieppe et c'est la première fois que j'ai cette impression...

Peut-être reste-t-il quelques relents de culpabilités républicaines qui font que cette partie de l'histoire de France a tendance à être mise sous le boisseau ?
Ou ça n'a rien à voir et l'explication se trouverait dans la méconnaissance de plus en plus répandue de son histoire et ce n'est certainement pas spécifique à la France...

Il reste que cette région est passionnante...

Jean-Louis Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Mer 1 Aoû 2018 - 23:11

Bonjour Jean-Louis,

En dehors du département actuel de la Vendée, nombre de lieux ont été profanés, vandalisés et abandonnés des pouvoirs publics, l'exemple du parc du champ de bataille de Cholet est emblématique. Le parc, créé en 1993, a été purement et simplement abandonné après avoir été vandalisé.
Votre impression me semble justifiée. Seul le département de Vendée semble faire en sorte d'entretenir ce patrimoine. Ce qui n'est pas le cas des départements voisins.
Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Mer 1 Aoû 2018 - 23:12

Les clichés proposés sont vieux de plusieurs années...
Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Jeu 2 Aoû 2018 - 9:39

Nous partons aujourd'hui sur les traces de Larochejaquelein :



À sa sortie du collège militaire de Sorèze, où il a été élevé, Henri de La Rochejaquelein entre au régiment de Royal-Pologne cavalerie, dont son père, le marquis de La Rochejaquelein, est colonel propriétaire, puis il passe aux chasseurs de Flandre qu'il abandonne pour faire partie de la garde constitutionnelle du roi. C'est à ce titre qu'il reçoit le baptême du feu en participant, le 10 août 1792, à la défense des Tuileries.
Rentré dans ses terres, en Vendée, il refuse de se soumettre à la conscription décrétée par la République et, au printemps de 1793, il rallie quelques dizaines de paysans auxquels il aurait dit alors, dans la cour de son château de La Durbellière, les paroles fameuses : « Si j'avance, suivez-moi ; si je recule, tuez-moi ; si je meurs, vengez-moi ! »
Il commence par avancer, s'empare de Bressuire le 2 mai, puis de Fontenay, et le 8 juin fait son entrée dans Saumur, ayant donné, en montant le premier à l'assaut, l'exemple d'une fougue et d'une valeur auxquelles Kléber sera le premier à rendre hommage. Ses succès ne le grisent pas et, toujours maître de lui, il modère l'ardeur vengeresse de ses hommes qui veulent faire subir aux républicains la loi du talion : « Si vous agissez comme ceux qui font le mal, leur dit-il, où est la bonne cause ? »

Partisan d'une marche rapide sur Paris, pour s'emparer de la capitale et délivrer Louis XVII, il y serait peut-être parvenu si les avis des autres chefs royalistes, entre autres ceux de Donnissan et du prince de Talmont, n'avaient prévalu. On décide de se porter en Bretagne pour y rejoindre un corps expéditionnaire anglais attendu à Saint-Malo. La « grande armée catholique et royale », à la tête de laquelle il a succédé à d'Elbée comme généralissime, s'égare en Bretagne, suivie d'une masse de femmes, d'enfants et de bétail qui gênent ses opérations. La Rochejaquelein s'empare de Laval, de Fougères, d'Avranches, mais il échoue devant Granville et doit rebrousser chemin, harcelé par Marceau, Kléber et Westermann. Battu au Mans le 12 décembre 1793, il éprouve un nouveau désastre au passage de la Loire où ce qui reste de son armée est taillé en pièces.
Vaincu, calomnié par ses rivaux, abandonné par beaucoup, Henri de La Rochejaquelein s'enfonce dans le bocage vendéen pour y continuer, avec quelques fidèles, une lutte sans espoir. Il est tué dans un engagement, le 28 janvier 1794. Il n'avait que vingt et un ans.

—  Ghislain de DIESBACH

La Durbellière (ou Durbelière) se situe sur la commune de Saint-Aubin-de-Baubigné, rattachée à Mauléon depuis 1973. Le château appartenait à l'époque de la Révolution à la famille de La Rochejaquelein. C'est ici qu'eut lieu un épisode fameux de l'insurrection vendéenne, le 13 avril 1793, lorsque les paysans des environs vinrent chercher un jeune officier de vingt ans pour le placer à leur tête. Celui qu'ils appelleront désormais « Monsieur Henri » leur lança dans l'immense cour du château cette harangue inscrite dans tous les livres d'histoire : « Si j'avance, suivez-moi. Si je recule, tuez-moi. Si je meurs, vengez-moi. »

Le 2 juillet 1793 : «  La vieille demeure s'emplit bientôt d'un vacarme de démons. Les chandeliers de la chapelle sont expédiées dans les douves, les chambres saccagées. Faute de découvrir des trésor, les Bleus volent de menues choses, jusqu'à des objets de toilette. Ils n'oublient pas cependant la besogne dont les a chargés Westermann. Bientôt les flammes jaillissent par les fenêtres. La Durbellière brûle, tandis que les incendiaires détalent. » (Baron de La Tousche, Monsieur Henri, pp. 119-120)




Un cénotaphe, à Nuaillé, marque l'endroit de sa mort :




L'église de Saint Aubin de Baubigné abrite désormais sa tombe :




Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Sam 4 Aoû 2018 - 15:05

Bonjour à tous,

Nous partons aujourd'hui au Pin-en-Mauges, le village du "Saint de l'Anjou".

Jacques Cathelineau, né le 5 janvier 1759 au Pin-en-Mauges et mort le 14 juillet 1793 à Saint-Florent-le-Vieil, fut le premier généralissime de l'Armée catholique et royale.













L'église du Pin est considérée comme le « sanctuaire de l’honneur vendéen » grâce à ses vitraux et son monument dédié au "saint de l'Anjou". Depuis l’appel de Jacques Cathelineau jusqu’au supplice de Charette, les vitraux retracent toute l’insurrection vendéenne. Vitraux et monuments furent bénis par Mgr Baron, évêque d’Angers, le 13 octobre 1896.












Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3673
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Lun 6 Aoû 2018 - 18:51

Bonsoir,

Merci pour ce reportage.
Nous noterons l'erreur dans la représentation des sabres briquets avec un modèle contemporain de la création des vitraux et non des faits représentés.

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Lun 6 Aoû 2018 - 22:14

Bonsoir Cathelineau,

Bien vu ! Je ne l'avais pas remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
ze-pole
Major
Major


Nombre de messages : 236
Localisation : Rillettes' Land
Thème de collection : 1ère DB polonaise
Date d'inscription : 04/05/2014

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Lun 6 Aoû 2018 - 23:27

Bonsoir,
Joli post.
Ca me rappelle le feuilleton "Bleu, Blanc, Rouge" que j'avais assidument suivi quand j'étais gamin.
Un chapitre très intéressant de notre histoire.
Cordialement.
ZP
Revenir en haut Aller en bas
fitonili
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 51
Localisation : Anjou
Thème de collection : casques Français et guerre de Vendée
Date d'inscription : 10/04/2018

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Mar 7 Aoû 2018 - 9:56

Bonjour,
Super reportage sur mon village natal Saint Florent le vieil et les autres endroits importants des guerres de Vendée, Le musée est hélas fermé pour une durée indéterminé.A la place notre association a monté une exposition pour cette été à la ferme des coteaux à Saint Florent avec l'aide du souvenir Vendéen. Elle est ouverte jusqu'au 6 septembre et elle est gratuite. Je vous conseil d'y aller, je vous mets quelques photos. Ainsi que l'endroit(sous l'escalier de la maison du pêcheur Bellion) ou est mort Bomchamps après le traversée de la Loire.
Philippe







Et quelques objets de ma collection

Revenir en haut Aller en bas
mc
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3080
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes blanches et décorations allemandes
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   Mar 7 Aoû 2018 - 10:41

Bonjour Zepol et merci de ton appréciation !


Bonjour Fitonili,

Un grand merci pour vos clichés et renseignements ! Je ne connaissais pas le lieu exact de la mort de Bonchamps, seulement la plaque du lieu. J'essayerais de me rendre à l'exposition avant le 6 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur les traces des guerres de Vendée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les traces des guerres de Vendée
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» vend 250 tm
» Avis de marché - Vendôme (41) - Lot 2 sculptures
» vend KTM 50 sx et 65 sx
» [Vend] Figurine peinture prestige
» PETITES GUERRES 2010 - 27-28 MARS 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Le coin de Peter (BMC): être collectionneur ! :: Evasion, expositions, muséologie et bunkerarchéologie-
Sauter vers: