le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est FERMÉE.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 L'histoire de mon Lee-Enfield....

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dragunov42
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 1218
Localisation : Dans la rouille
Thème de collection : Plaques d'identité et morceaux All WW1/WW2.
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Sam 21 Juil 2018 - 21:53

Le Rat des tranchées a écrit:


Par contre si je peu me permettre, ne chasse pas avec, tu serais obligé de le modifier pour le mettre aux normes "chasse".... Ce serait vraiment dommage, laisse le tel qu'il est, en configuration d'époque!

Salut Smile ,

C ' est à dire ? Il me semble qu ' il n ' y a plus de restriction concernant le calibre d ' origine pour la chasse . Peut-être la limitation à trois coups pour le chargeur ( je connais presque rien à la règlementation pour la chasse ) mais au pire suffit d ' en trouver un autre pour ne pas bousiller celui d ' origine .

Sinon qui ne tente rien à rien pour le détecteur Very Happy .

Comme souvent les rivières , étangs et fleuves on été les tombeaux d ' une bonne partie de ces armes ....

ça va les parties rebonzées ne jurent pas avec le reste . ( Même si j ' avais un petit doute pour le chargeur . )

Effectivement ce serait dommage de l ' user à la chasse si tu traverse les fourrés ! Mais la baïo clou peux servir en cas de charge de sanglier Very Happy .

Ha pour le Berthier si t ' en connais un qui nécessite un sauvetage c ' est non assistance à matériel en danger faut aller chercher ça Very Happy . Puis t ' as le permis de chasse et veux faire du tir , tu peux y détenir tranquillement .

Cdlt , Quentin Wink .
Revenir en haut Aller en bas
rougeau
Consultant UFA
Consultant UFA
avatar

Nombre de messages : 2832
Age : 59
Localisation : jura
Thème de collection : Indochine,pacte de Varsovie.
Date d'inscription : 10/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Dim 22 Juil 2018 - 10:40

Salut

Les normes chasse ? toutes ces armes sont passé de 1ére Cat (nouvelle Cat B) en Cat C (soit ancienne 5éme). Quesqu'était la norme chasse a l'époque pour une arme militaire, elle consistait pour un fusil a répétition manuel a un changement de calibre exemple pour un Enfield conversion en 303 SP qui est un wildcat (raccourcissement de la douille de 1mm), blocage de la hausse a 200m et surpression du tenon de baïonnette, pas de restriction chargeur. Pour un semi auto militaire genre Garand,même punition avec en plus cale de chargeur pour n'accepter que deux coups et chargeur soudé sur l'arme. C'est ce que l'ont appel une démilitarisation d'une arme !
Les répétitions manuel ayant été déclassé plus de transformation, notre ami peut aller chasser avec son Enfield en 303 br sans problème, d'ailleurs ont trouve maintenant les munitions manufacturé dans pratiquement toutes les armureries ! Juste un conseil, utilisé des cartouches a ogive chasse pour avoir du pouvoir d’arrêt sur un gros gibier.
La France qui a toujours fait autrement que les autres interdisait les calibres 30-06, 8 X57 IS, 303, etc...a la chasse, alors que c'est des calibres de chasse archi courante dans d'autres Pays ...
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 36
Age : 19
Localisation : Charente
Thème de collection : Première et Seconde Guerres Mondiales
Date d'inscription : 16/05/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Dim 22 Juil 2018 - 20:39

Bonsoir Roi des Rats,

Merci beaucoup, je suis content que cela t'ai plu, j'espère que mon aïeul aurait été content si il avait pu le voir dans cet état Smile

Oui de toute façon, si j'avais été chasser avec, je n'y aurait pas été beaucoup de fois avec, j'ai déjà une autre arme pour la chasse ^^, mais comme dit Rougeau, la législation à changée il n'y à pas longtemps, mais cette dernière est un joli pelle-mêle où il n'est pas facile de s'y retrouver ahah

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 36
Age : 19
Localisation : Charente
Thème de collection : Première et Seconde Guerres Mondiales
Date d'inscription : 16/05/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Dim 22 Juil 2018 - 20:53

Bonsoir Quentin,

Oui c'est sûr, en plus j'ai récupéré un détecteur il y a quelques jours, bon, ce n'est pas un foudre de guerre comme on dit, mais il fait amplement l'affaire. Qui sais, je vais peut être trouver le Graal Laughing
Du coup, je vais peut être aller y jeter un coup d’œil avant de reprendre les cours ^^

C'est sur, je me souvient que mon grand père m'avais raconté qu'il avait balancé quelques armes qu'il avait trouvé dans la rivière pas loin de chez moi, mais bon, elles doivent être sacrément loin maintenant ahah, parce que ca doit bien faire plus d'un demi siècle qu'il a fait ça.

Oui je trouve aussi, ça passe, cela ne fait pas trop "moche". Je vois que tu as l’œil vif, donc de rebronzé, il y a eut comme tu as pu le voir le chargeur, la culasse, le pontet, la hausse, les passant de bretelle et la pièce qui tient les deux parties en métal juste avant le guidon, je suis désolé, je connais pas vraiment le nom de cette pièce, mais comme tu dit, ça ne jure pas

Ouais ahah, un ami m'as fait exactement la même remarque qui m'as bien rire, et si jamais je suis un peu court, je lui lance le Enfield comme un javelot Laughing

Du coup, je pense bien que je vais aller le chercher, parce que ça me taraude un peu l'esprit depuis un petit moment, je peut pas le laisser pourrir dans cet état la, surtout que lui aussi à une sacré histoire que mon arrière grand père me racontait

Amicalement,



Revenir en haut Aller en bas
Benjamin
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 36
Age : 19
Localisation : Charente
Thème de collection : Première et Seconde Guerres Mondiales
Date d'inscription : 16/05/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Dim 22 Juil 2018 - 21:00

Salut Rougeau,

Merci beaucoup pour toutes ces précieuses informations, cela m'est très utile

Oui oui, pour les munitions, j'avais acheté des Partizan Demi-Blindées, elles ont l'air pas mal sur le papier, je n'ai pas pu les essayer encore. Mais par contre pour le tir en stand, j'ai commandé des FMJ, elles sont un peu moins cher que les autres. Mais le soucis, c'est que il me semble que de toute façon les balles blindées sont interdites à la chasse. De toute façon, comme tu dit, elle ne s’arrêtent pas et ne font "juste" que blesser le gibier, alors autant éviter les souffrances inutiles.

Oula oui, je suis bien d'accord avec toi, nous, on ne fait jamais comme les autres pays, mais bon, on s'en sort quand même Very Happy

Encore merci pour toutes ces précisions,

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Dragunov42
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 1218
Localisation : Dans la rouille
Thème de collection : Plaques d'identité et morceaux All WW1/WW2.
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Dim 22 Juil 2018 - 23:22

Benjamin a écrit:
Bonsoir Quentin,

Oui c'est sûr, en plus j'ai récupéré un détecteur il y a quelques jours, bon, ce n'est pas un foudre de guerre comme on dit, mais il fait amplement l'affaire. Qui sais, je vais peut être trouver le Graal Laughing
Du coup, je vais peut être aller y jeter un coup d’œil avant de reprendre les cours ^^

C'est sur, je me souvient que mon grand père m'avais raconté qu'il avait balancé quelques armes qu'il avait trouvé dans la rivière pas loin de chez moi, mais bon, elles doivent être sacrément loin maintenant ahah, parce que ca doit bien faire plus d'un demi siècle qu'il a fait ça.

Oui je trouve aussi, ça passe, cela ne fait pas trop "moche". Je vois que tu as l’œil vif, donc de rebronzé, il y a eut comme tu as pu le voir le chargeur, la culasse, le pontet, la hausse, les passant de bretelle et la pièce qui tient les deux parties en métal juste avant le guidon, je suis désolé, je connais pas vraiment le nom de cette pièce, mais comme tu dit, ça ne jure pas

Ouais ahah, un ami m'as fait exactement la même remarque qui m'as bien rire, et si jamais je suis un peu court, je lui lance le Enfield comme un javelot Laughing

Du coup, je pense bien que je vais aller le chercher, parce que ça me taraude un peu l'esprit depuis un petit moment, je peut pas le laisser pourrir dans cet état la, surtout que lui aussi à une sacré histoire que mon arrière grand père me racontait

Amicalement,




Salut Benjamin Smile ,

Si tu as un détecteur fonce alors Very Happy . Ce serait sympa de trouver un clip de munitions pour ce fusil et de les réunir 74 ans après Very Happy .

Effectivement l ' embouchoir aussi ( pièce noire au bout du fût avant le guidon ) ne me semblait pas trop catholique Laughing . Mais pareil que pour le reste vu l ' état général de l ' arme ça ne choque pas . On est pas sur du G98 remis à neuf comme on peux voir parfois sur des forums de tir sportif .....

Vu le poids du javelot et le poids d ' un sanglier moyen en pleine charge les conseilleurs ne sont pas les payeurs comme on dit Very Happy . Perso je tenterais pas Laughing .

En mode joute avec un G98 équipé d ' une baïo langue de carpe pourquoi pas , si c ' est pour l ' honneur de la princesse clown .

Je me demande d ' ailleurs si on a le droit de fixer une baïonnette ou une lame sur son arme à la chasse ? Je sais qu ' avant il existait des baïos à douille qui se montait sur les canons juxtaposés mais c ' était y a lonnnnnnnngtemps . Un temps que les moins de 80 ans ne peuvent pas connaitre Laughing .

Si en plus il a une histoire racontée par le grand-père faut absolument le sauver !

Cdlt , Quentin Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 36
Age : 19
Localisation : Charente
Thème de collection : Première et Seconde Guerres Mondiales
Date d'inscription : 16/05/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Dim 22 Juil 2018 - 23:48

Re Quentin,

Mais figure toi que j'ai les clip de munitions de l'époque, que mon arrière grand père avait récupéré en même temps que le Enfield, j'en ai 5, tous en bon état, bien évidement, garnis de munitions, datées de 1942, mais je ne m'amuserai pas à les tirer Laughing

Ah voila, merci pour la précision, oui ça va encore, mais mon armurier m'as dit qu'il avait été obligé de rebronzer certaines pièces au vue de leur état qui n'était pas tip top, mais bon, ca peut encore le faire ^^

Ahah c'est vrai qu'après mûres réflexions, le coup du javelot n'est pas une si bonne idée que ça...Laughing parce que personnellement, je le trouve assez lourd le copain, avec pas bien loin de 5Kg avec toutes les munitions en place

Ouais ça pourrais le faire, mais bon, je pense que il faudrait s’entraîner à l'avance, parce que un lancer comme ça, cela ne s'improvise pas

Nonon, c'est interdit de chez interdit, enfin, c'est ce que l'on m'a enseigné pendant que j'ai passé mon permis de chasse, j'ai eut l'audace de poser cette question et on m'as regardé assez bizarrement et j'en ai déduit que c'était interdit Very Happy

Bah en fait, pendant la guerre, mes arrières grands parents avaient une ferme, et ce berthier, mon arrière, l'as eut dans l'année 1940. En fait, il y avait encore des soldats français qui étaient dans le coins, les soldats de la débâcle quoi. Et ces soldats la, avaient demandés si il pouvaient dormir dans le foin, dans leur ferme, ils ont acceptés. Cependant, les soldats allemands arrivaient, et donc du coup, les soldats français ont levés le camps très très rapidement, et on laissé leur armes sur place, il y avait 2 berthier qui étaient sur place. Et mon grand père les as conservés, un est partit, et l'autre je sais ou il est. Et donc, 4 ans plus tard, en 1944 donc, mon arrière grand père récupère le Enfield en question, voila pour la petite histoire Very Happy

Amicalement,
Benjamin


Revenir en haut Aller en bas
Dragunov42
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 1218
Localisation : Dans la rouille
Thème de collection : Plaques d'identité et morceaux All WW1/WW2.
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Lun 23 Juil 2018 - 0:14

Re Smile ,

J ' ai bien lu pour les clips mais ça rajouterait une histoire à l ' histoire d ' en trouver un toi même en détection provenant de ce crash . Imagine les mains de ton grand-père posées au même endroit à ramasser à la hâte ces précieuses munitions et oublier celui là . Tu pourrais réunir les deux plus de 70 ans plus tard et y raconter à tes petits enfants . C ' est le genre d ' histoire familiale sympa Very Happy .

Il a bien fait , dans une restauration vaux mieux que certaines pièces fassent un peu plus propre qu ' un peu plus crade . Le tout c ' est que l ' ensemble soit homogène .

D ' accord pour la baïo , je me disais bien aussi mais comme certains finissent les sangliers à coups de dague dans la nuque je me disais que ça passait peut être . Après on a peut être pas le droit d ' utiliser une arme blanche à la chasse je sais pas . Tout ce qu ' on a pas le droit de faire et que certains font ....

Merci d ' avoir partagé la petite histoire ! Y a plus à tortiller faut l ' extirper de sa rouille ce Berthier cheers .

Cdlt , Quentin .
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 36
Age : 19
Localisation : Charente
Thème de collection : Première et Seconde Guerres Mondiales
Date d'inscription : 16/05/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Lun 23 Juil 2018 - 0:45

Re Very Happy

Ah okaii, autant pour moi, oui tu as completement raison, il faut vraiment que j'aille la-bas pour voir tout cela de plus près^^
C'est vrai que ça ferais une sacrée histoire à leur raconter, de toute façon, le Lee-Enfield fera parti de leur héritage ahah, je veux pas qu'il sorte de la famille Smile

Tout à fait, personnellement, je trouve le tout plutôt homogène, j'aime bien le rendu de la bèbète

Après, t'en as qui respectent les lois, pis ta les autres. Tu sais ya le bon chasseur et t'as le mauvais chasseur (petite dédicace à nos chers inconnus Very Happy ). Pour l'instant je n'ai jamais de types se pointer à une battue avec une baio accrochée à leur canon, remarque, ca fait qu'un an que j'ai mon permis de chasse, et j'ai du aller que trois ou quatres fois à des battues, ce me plait pas, je prefère aller à la bécasse, on se promène et on marche beaucoup plus. Je me souvient d'une fois ou je devais passer par dessus des barbelés, impossible de passer dessous, par dessus non plus, c'etait trop haut, je me sentai bien couillon sur le moment, en plus maniaque comme pas possible avec mes armes, tout le temps peur de les accrocher quelques pars Very Happy .
J'était avec mon oncle qui me disait de me dépêcher, que la bécasse aller partir, alors je décide de monter sur le barbelé comme sur une échelle, donc je me pose dessus, comme je peux. Pis la, je vois la bécasse qui décolle et qui me passe dessus, je regarde, et je me dit "oooohhh, elle est bien jolie", puis je tire pas, je décharge mon fusil, je commence a descendre, pis je m'emmêle les pinceaux et je me vautre magistralement, et je me plante dans les barbelés, tout cela en même temps que mon oncle se foute de moi et qui me fait, "ah, tu m'en fait un joli chasseur, toi". Voila, encore une petite anecdote, désolé pour la longueur, quand je pars je ne m’arrête plus Laughing

Mais pour en revenir à nos moutons, ouais, on peut avoir des dagues pendant une chasse, pour "abréger", (je n'aime pas trop ça), les souffrance de l' l'animal bléssé sans coup de feu.

De rien, c'est moi qui te remercie, je tiendrai le forum au courant si j'entame une restauration, chose qui se ferra de toute manière Very Happy
Pis, si jamais t'es de passage en charente, fait moi signe ^^

Amicalement,
Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
Dragunov42
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 1218
Localisation : Dans la rouille
Thème de collection : Plaques d'identité et morceaux All WW1/WW2.
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Lun 23 Juil 2018 - 1:34

Benjamin a écrit:
en plus maniaque comme pas possible avec mes armes, tout le temps peur de les accrocher quelques pars  Very Happy .

Voilà pourquoi je ne chasse pas Laughing .

Car si l ' arme serait érigée comme la boite de Pandore à ne surtout pas égratigner ce serait pareil pour l ' équipement où je ferais gaffe à tout et même en faisant gaffe les choses s ' usent . La pluie tombe et c ' est le carnage affraid . Pas les nerfs de démonter l ' arme entièrement à chaque fois qu ' elle a pris la flotte , la sueur ou le sang pour la nettoyer .

Je ne consent qu ' à tremper mes rangers de 1982 deux tailles trop grande dans la gadoue pour me promener mais c ' est tout .

Puis bizarrement la chasse ne m ' a jamais branché . ( Me connaissant c ' est bizarre . ) Après je peux comprendre ceux qui aiment . Se promener , traquer , être à l ' affût . Je l ' ai fait le jour et la nuit sans arme autre que mon couteau pour le fun . Enfin le couteau pour au cas où , le reste pour le fun Very Happy .

Et quand t ' entend un bruit genre marcassin qui couine dans les fourrés à 5 mètres de toi à 2H du mat éclairé seulement par la lune ben tu te sens tout petit avec ton couteau car si maman sanglier est dans le coin tu risque de prendre cher !

L ' autre nuit à travers champ un blaireau traçait droit sur moi , je voyais comme un chat qui avançait assez vite dans mon sillon , je l ' ai arrêté net en lui collant le flash du portable dans la tronche à moins de deux mètres sinon il me serai rentré dedans Shocked .

N ' étant pas chasseur je ne pourrais pas te décrire la différence entre l ' esprit global dans les battus et la chasse traditionnelle . Peut-être que comme apriori j ' aurais tendance à penser qu ' au niveau des battus y a plus de mecs qui viennent pour défourailler et faire pisser le sang que dans la chasse à la bécasse . Même si la régulation de certaines espèces est nécessaire vu leur multiplication et les dégâts qu ' elles créaient .

Mais pas de soucis on est deux à ne pas s ' arrêter quand on est lancé Laughing . Encore que j ' essaye d ' abréger mes messages qui avant faisaient bien le triple . Quand tu réponds 6 lignes pour chacune qui vient en face et que tu tombe sur un de tes semblables c ' est vite l ' escalade clown .

Ouais moi non plus ça me tenterais pas plus que ça d ' y aller à la dague . La baïo créerait une certaine distance qui passerait mieux pour moi . Même si une balle dans la tête revêt un peu de l ' exécution et ça me gênerais aussi . Bref voilà tous les problèmes qui font que je chasse pas Laughing .

Mais je trouve ça sympa de pouvoir manger un truc que tu as toi même réussi à attraper . Tu le mérite plus qu ' en allant au supermarché acheter des trucs martyrisés dans des enclos ou des cages pendant des mois dans le noir et bourré de produits chimique ....

Voilà pourquoi la viande j ' en ai pas souvent dans mon assiette . Pas par idéologie mais par choix perso . J ' aime rien de toutes façon en dehors des oeufs et des pommes de terre et les oeufs sont achetés par ma mère à une dame qui a ses poules Laughing .

Dans le genre pire hors sujet que PM ai jamais vu et qui rallonge mon message j ' ai souvenir d ' avoir mangé il y quelques mois du pâté de chevreuil fraichement fait du matin par un chasseur de 80 ans chez qui ma mère livre les repas . C ' est le meilleur pâté que j ' ai jamais mangé de ma vie et j ' étais impressionné qu ' un gars de cet âge soit à l ' origine de tout le processus entre l ' abattement de la bête sauvage qui se balade dans les bois et le pâté que j ' avais dans mon assiette !

Merci pour l ' invitation . Peu de chance que l ' auvergnat que je suis rebouge de si tôt de sa tanière mais sais-on jamais Laughing .

Amicalement , Quentin Wink .
Revenir en haut Aller en bas
didier 26
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Age : 54
Localisation : Carré de bataille de Montélimar (26)
Thème de collection : Les coups de cœur
Date d'inscription : 31/07/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Lun 23 Juil 2018 - 10:40

salut,

Merci pour cette histoire. Juste un détail : la sangle est mal montée. Normalement les deux bouts permettant le réglage de la longueur doivent être côté fusil.
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 36
Age : 19
Localisation : Charente
Thème de collection : Première et Seconde Guerres Mondiales
Date d'inscription : 16/05/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Lun 23 Juil 2018 - 12:43

Bonjour Quentin,

Oui , je prête une très grande attention à mes armes, alors je te dit pas quand je vois que je doit passer dans des ronces ou passer sous un barbelé, bah bien souvient je me débrouille pour faire le tour et pas avoir a risquer de griffer la crosse ou quoi que ce soit.
Après, je vais te dire franchement, j'ai mon permis de chasse, mais je n'apprécie pas de tirer sur des animaux, je préfére les regarder passer devant moi sans les regarder, tu me donnerais un bâton à la place de mon fusil, le résultat serait le même Very Happy

Ahah, et encore, je suis sûr que ça te fait mal au cœur de les voir dans cet état après avoir fait une sortie avec Laughing

Oh que oui, tous seul dans les bois de nuit, on n'en mène pas bien large, le moindre bruit, t'as l'impression que c'est limite un ours qui va venir te passer le bonsoir. Ah oui, les sangliers quand ça se sent en danger, ça peut être très très dangereux, mon oncle s'était fait chargé une fois, bah il à bien faillit y laisser la, c'est passé qu'a quelques centimètres de je ne sais plus quelle artère

D'accord Laughing , en plus c'est gros un blaireau, je pense que ça peut faire tomber quelqu'un sans problème, heureusement que tu lui as mis un coup de flash dans le nez

Sur ce point la, je ne peut pas te contredire, tu as raison à 100%, dans les battues, ya pas mal de types qui viennent vraiment pour flinguer à tout vas. Celui qui n'aura rien vu, rien tiré ou rien tué sera pas mal en colère. Et celui qui aura tué fera le beau pendant pas mal de temps en disant,"ouais, bah moi je l'ai tué, t'es trop nul, tu sais pas viser" et gnagnagna, enfin tu vois le style. Cela m'est arrivé déjà, première battue ou je vais, un sanglier sort devant moi, je prend le temps de bien respecter les consignes pour le tir, puis je fais feu, je le ratte, bon, ça n'as pas étonné grand monde, ils rigolaient gentiment tu vois, rien de méchant, mais t'as des abrutis qui sont la pour te rappeler que t'es nul de chez nul que tu fera jamais rien de bien au tir. Déjà que j'aimais pas les battues, là, ça m'as vacciné. C'est pour ça, la chasse au petit gibier est mieux à mon sens, t'es tout seul avec ton chien, ou à deux avec un chien et puis c'est tout, pas d'idiots qui viennent te rabâcher les oreilles Very Happy

On est absolument du même avis, c'est pour ça que le peu de fois ou j'aurais pu tirer sur un sanglier, je tirais pas ahah, pas envie de le poignarder ou de relever de l’exécution sommaire.

C'est sûr, au moins, nous savons d'ou viennent les denrées que nous mangeons Very Happy

Ouais c'est trop bon ça, les anciens ont des secrets pour faire des merveilles culinaires, et certains chasseurs font de ces trucs, enfin en géneral, tous les patés sont bons, après, niveau minceur...je suis pas sur que cela soit très bon, on s'en fou, on a qu'une seule vie après tout

Ahah, mais de rien, sait-on jamais Wink , c'est vrai qu'on est bien dans nos campagnes, je n'irais pour rien au monde habiter dans une grande ville ^^

Amicalement,
Benjamin

Revenir en haut Aller en bas
Benjamin
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 36
Age : 19
Localisation : Charente
Thème de collection : Première et Seconde Guerres Mondiales
Date d'inscription : 16/05/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Lun 23 Juil 2018 - 12:45

Salut Didier,

Merci beaucoup pour ton commentaire. Ce sont pour moi de précieuses informations Very Happy
Je vais m'empresser de remettre la sangle dans le bon sens

Amicalement,
Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
didier 26
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 852
Age : 54
Localisation : Carré de bataille de Montélimar (26)
Thème de collection : Les coups de cœur
Date d'inscription : 31/07/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Lun 23 Juil 2018 - 13:32

Benjamin a écrit:
Bonjour Quentin,

Après, je vais te dire franchement, j'ai mon permis de chasse, mais je n'apprécie pas de tirer sur des animaux, je préfére les regarder passer devant moi sans les regarder, tu me donnerais un bâton à la place de mon fusil, le résultat serait le même Very Happy

Benjamin


Tu peux faire de la chasse photographique en montant un appareil photo sur un bois de carabine...
Pour la question de la chasse, je ne rentrerai pas dans des discussions sans fin : j'ai chassé la bécasse avec mon épagneul et le grand gibier en battue et j'aime les deux mais n'ayant plus de chien je chasse maintenant seulement en battue et à l'approche. Mais je chasse en montagne donc les battues en petit comité avec des grands chiens courants n'ont rien à voir avec celles pratiquées en plaines et c'est du vrai gibier sauvage. Les sangliers sont des vrais et pas des porcs poussés par des caniches ou des chiens d'arrêt comme en Sologne ou à Arc en Barrois...  Rolling Eyes
Allez quelques photos des paysages et de deux sangliers (140 et 118 kg).










Dernière édition par didier 26 le Lun 23 Juil 2018 - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 36
Age : 19
Localisation : Charente
Thème de collection : Première et Seconde Guerres Mondiales
Date d'inscription : 16/05/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Lun 23 Juil 2018 - 13:52

Re Didier

Oui j'avais déjà pensé a faire ce genre de photographie, j'ai déjà le matériel photo, je fait souvent de la photographie automobile et équestre Very Happy

Ah oui d'accord, oui j'imagine bien, ça doit vraiment être différent, avec des gens que nous connaissons bien et pas des "fous de la gâchette" comme on dit.

Belles bêtes, et que de beaux paysages

Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Dragunov42
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 1218
Localisation : Dans la rouille
Thème de collection : Plaques d'identité et morceaux All WW1/WW2.
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Lun 23 Juil 2018 - 19:24

Salut Benjamin Smile ,

Solution pour les ronces ou les barbelés , ranger l ' arme dans un étuis entrée de gamme avant de traverser . Tu évite les dégâts et ne bousille pas une housse à 150 euros non plus .

C ' est surtout pour des armes à lunette que j ' aurais peur des chocs et de fausser la visée ou d ' endommager les molettes de réglage ou autre . Le juxta étant assez simple d ' utilisation , de stockage et d ' entretient .

Pour un chasseur ne pas apprécier tirer sur des animaux c ' est un peu paradoxale Very Happy . Faut te mettre au tir sportif ou à la randonnée à moins que tu ai été embringué par des membres de ta famille dans cette activité . Je comprend donc facilement que tu n ' accroche pas aux battues , déjà que fait " proprement " ce serait pas ton truc alors avec certains énergumènes dont il doit toujours avoir au moins un ou deux exemplaires à chaque fois vous pratiquez pas le même hobby ....

C ' est comme partout , certains font de la chasse comme certains font de la boxe pas pour le plaisir de l ' activité et le la technique mais juste pour se vider de leur haine en frappant ou tuant . C ' est ça qui fait la différence entre un bon et un mauvais chasseur .

Un ami m ' a dit s ' être mis au ball-trap il y a peu et être devenu accroc et assez bon rapidement . Peut être une piste pour toi la prochaine saison Wink .

Pour les rangers je m ' y suis fait , je les nettoie même plus , je laisse la terre s ' enlever au fur et a mesure en marchant dans l ' herbe et les feuilles les sorties suivantes Laughing .

Je comprend pour les battus , soit c ' est pire que ce que je pensais soit t ' es vraiment tombé dans un nid de cons !

Pour le sanglier y a toujours l ' option de le lui envoyer 5 ou 6 brenneke dans le museau à moyenne distance . T ' es sûr du résultat sans avoir à foncer dessus le finir à bout touchant .

Au point où j ' en suis avec mes pâtés industriel ( bien que la viande vienne des même filaire que ce qu ' on retrouve sur l ' étalage et qu ' il faudrait pas voir comment c ' est produit . ) autant pas me priver d ' un bon pâté artisanal de gibier une fois dans ma vie Laughing .

Enfin deux fois , j ' en avais déjà mangé de sanglier une fois plus jeune mais c ' était super fort de ce que je m ' en souvienne .

Moi pour l ' instant et depuis 16 ans je suis dans un village de 5000 habitants mais il se peux que dans les mois à venir je doive aller habiter en colocation dans le quartier le plus craignos de Clermont-Ferrand . En face de la fameuse " Muraille de Chine " pour ceux qui connaissent . Bienvenue dans la jungle mais sans possibilité de promenade nocturne dans la nature ..... Et je pense pas y rester longtemps de par le fait . Je suis obligé de tenter par rapport au taff et certaines démarches mais j ' y vais à reculons et ne suis pas pressé de rentrer dans la matrice Laughing . J ' espère en sortir rapidement pour retourner dans mon village ou un endroit calme .

Cdlt , Quentin Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Le Rat des tranchées
Soldat
Soldat
avatar

Nombre de messages : 44
Localisation : Dans une tranchée
Thème de collection : 1914 - 1918
Date d'inscription : 12/07/2018

MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   Mer 25 Juil 2018 - 14:29

rougeau a écrit:
Salut

Les normes chasse ? toutes ces armes sont passé de 1ére Cat (nouvelle Cat B) en Cat C (soit ancienne 5éme). Quesqu'était la norme chasse a l'époque pour une arme militaire, elle consistait pour un fusil a répétition manuel a un changement de calibre exemple pour un Enfield conversion en 303 SP qui est un wildcat (raccourcissement de la douille de 1mm), blocage de la hausse a 200m et surpression du tenon de baïonnette, pas de restriction chargeur. Pour un semi auto militaire genre Garand,même punition avec en plus cale de chargeur pour n'accepter que deux coups et chargeur soudé sur l'arme. C'est ce que l'ont appel une démilitarisation d'une arme !
Les répétitions manuel ayant été déclassé plus de transformation, notre ami peut aller chasser avec son Enfield en 303 br sans problème, d'ailleurs ont trouve maintenant les munitions manufacturé dans pratiquement toutes les armureries ! Juste un conseil, utilisé des cartouches a ogive chasse pour avoir du pouvoir d’arrêt sur un gros gibier.
La France qui a toujours fait autrement que les autres interdisait les calibres 30-06, 8 X57 IS, 303, etc...a la chasse, alors que c'est des calibres de chasse archi courante dans d'autres Pays ...

Bonjour!

autant pour moi, je pensais que ces modifications étaient toujours d'actualités... Merci de ces préçisions. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de mon Lee-Enfield....   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de mon Lee-Enfield....
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Korrigans/Conte breton
» Annie Pietri, l'Histoire pour la jeunesse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Identification, authentification et estimation :: Armes et munitions-
Sauter vers: