le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est désormais fermée, merci à tous.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne

Aller en bas 
AuteurMessage
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 14593
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: 4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne   Lun 9 Juil - 15:48

Bonjour à tous,

au gré de mes lectures au sujet du Débarquement, j'ai découvert il y a peu une information peu connue, et que je ne connaissais pas personnellement : le Débarquement a aussi pris forme en Bretagne. En effet, entre les 4 et 6 juin 1944, des hommes du 2ème Régiment de Chasseurs parachutistes de la France libre ont été parachutés en Bretagne. D'abord 9 puis environ 200 hommes ont sauté au-dessus de deux lieux : la fôret de Duault et la commune de Plumelec. Ces hommes avaient pour objectif de fournir de l'aide matérielle à la Résistance bretonne. Les objectifs étaient également d'effectuer des opérations de sabotage visant à ralentir le déplacement d'unités allemandes stationnées en Bretagne vers la Normandie le 6 juin, et les jours qui suivraient le Débarquement. L'objectif était aussi de créer une nouvelle diversion, et faire croire à un débarquement dans le sud de la Bretagne, autour de l'estuaire de la Vilaine.
Ces hommes du SAS étaient sous le commandement du colonel Bourgoin.
Parmi eux, un caporal, considéré comme le premier mort du Débarquement : Emile Bouétard.

Il existe aujourd'hui, à Plumelec, un mémorial en souvenir de cette action.

Si quelqu'un a d'autres informations au sujet de ces parachutages, qui se sont poursuivis d'ailleurs tout au long du mois de juin 1944, n'hésitez pas à compléter avec vos informations.

Cordialement, Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
yankee
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 405
Localisation : pimpous
Thème de collection : militaria
Date d'inscription : 26/04/2016

MessageSujet: Re: 4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne   Mar 10 Juil - 5:36

bonjour , une série de deux filmes des années 50, 60 existe qui relate l aventure de ces hommes exceptionnels ,sous le titre de .. bataillon du ciel.. en noir et blanc très bien construit et avec quelques véritable ancien soldats de ce bataillon dont le père d un copain qui jouait un rôle dans cette série . je ne sais pas si l on peu trouver Ce filme en entier sur you tube ?
Revenir en haut Aller en bas
Florian-Stawikowski
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 106
Age : 19
Localisation : Rennes
Thème de collection : 1ère Division Blindée Polonaise - Escadron CKM
Date d'inscription : 04/06/2018

MessageSujet: Re: 4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne   Mar 10 Juil - 9:09

Salutations.

Je suis également tomber sur cette information il y'a peu, et en me renseignant un peu sur le sujet j'ai trouvé un documentaire parlant d'eux justement. Je vais te le retrouver.

Florian.
Revenir en haut Aller en bas
uchronie
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 4722
Localisation : sud ouest
Thème de collection : tout
Date d'inscription : 01/11/2016

MessageSujet: Re: 4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne   Mar 10 Juil - 9:59

Bonjour,
Il y a toute une partie fort détaillé sur ces opérations en Bretagne dans "Qui ose vaincra, les parachutistes de la France libre" de Paul Bonnecarrère.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
EdouardT
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Nantes
Thème de collection : Commando Kieffer
Date d'inscription : 10/02/2016

MessageSujet: Re: 4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne   Mar 10 Juil - 14:05

Bonjour,

il y a également ce film sur le sujet : Un jour avant l'aube
https://www.youtube.com/watch?v=skEfOAJZ81M

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
EdouardT
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Nantes
Thème de collection : Commando Kieffer
Date d'inscription : 10/02/2016

MessageSujet: Re: 4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne   Mar 10 Juil - 14:07

Et ce reportage de 1945 : Les fantassins du ciel
https://www.youtube.com/watch?v=CmESgbsvd7E
Revenir en haut Aller en bas
EdouardT
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Nantes
Thème de collection : Commando Kieffer
Date d'inscription : 10/02/2016

MessageSujet: Re: 4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne   Mar 10 Juil - 14:10

yankee a écrit:
bonjour , une série de deux filmes des années 50, 60 existe qui relate l aventure de ces hommes exceptionnels ,sous le titre de ..  bataillon du ciel.. en noir et blanc très bien construit et avec quelques véritable ancien soldats  de ce bataillon dont le père d un copain  qui jouait  un rôle dans cette série . je ne sais pas si l on peu  trouver  Ce filme en entier sur you tube ?

Sur Youtube, je ne crois pas, mais je l'avais trouvé en streaming il y a quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
ecri60
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 610
Age : 50
Localisation : BEAUVAIS
Thème de collection : pleins lol et us ww2
Date d'inscription : 16/06/2012

MessageSujet: Re: 4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne   Mar 10 Juil - 15:44

Bonjour,

Mission réalisée par le 4 ème SAS Français, ils vont payes un lourd tribus aux opérations en Bretagne. Un très bon livre retrace l'histoire du 3eme et 4eme SAS Français " Les parachutistes SAS de la France libre " par David Portier.

Eric

Voici quelques infos pour

Du début de juin à la mi-août 1944, les Français du 2e régiment de chasseurs parachutistes (2e RCP) du commandant Bourgoin, intégrés à la brigade Special Air Service britannique sous le nom de 4th SAS, sont engagés en Bretagne, dans le cadre de l’opération Overlord, afin de retarder l’intervention des troupes ennemies stationnées dans la péninsule sur le front de Normandie. Dans cette opération, la Résistance intérieure bretonne, faute de renseignements suffisants, est considérée comme une force d’appoint hypothétique. Le plan se décline en quatre phases.

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, quatre sticks précurseurs du 4th SAS sont parachutés pour prendre contact avec la Résistance bretonne et d’évaluer sa valeur militaire. Si elle leur paraît apte au combat, il est prévu de créer deux bases codées « Samwest » dans les Côtes-du-Nord et « Dingson » dans le Morbihan.

Dans un deuxième temps, d’autres sticks du 4th SAS sont largués par échelons successifs sur ces deux bases, où ils réceptionnent les containers d’armes, munitions et autres matériels, et assurent l’armement et l’instruction militaire des bataillons de la Résistance intérieure. En retour, ils renseignent l’état-major de la brigade SAS sur l’évolution des bases et leurs besoins logistiques.

Parallèlement à la formation de ces deux centres mobilisateurs, dix-huit groupes de deux à cinq hommes du 4th SAS sont parachutés dans la nuit du 7 au 8 juin, sous le nom de code Cooney-Parties, sept dans les Côtes-du-Nord, quatre en Ille-et-Vilaine, deux en Loire-Inférieure et cinq dans le Morbihan pour saboter les points névralgiques des réseaux ferroviaires et détruire les réseaux de communication de l’ennemi.

Enfin, l’échelon motorisé du régiment est envoyé à l’approche des forces armées alliées, les jeeps du SAS devant sécuriser les axes routiers vers les rades bretonnes et mener des patrouilles d’éclaireurs aux missions de reconnaissance des divisions alliées.

Indépendamment de cette opération, quatorze des quatre-vingt douze équipes Jedburghs parachutées en France le sont en Bretagne, entre juin et août 1944 (1). Leur mission est d’armer les maquis, de leur enseigner la guérilla et de coordonner leurs mouvements avec les directives du haut-commandement allié. Dans les Côtes-du-Nord, l’équipe Frederick est parachutée le 9 juin au soir, Felix dans la nuit du 8 au 9 juillet, Daniel dans la nuit du 4 au 5 août. Entre le 8 et le 18 juillet, Gerald est infiltrée dans le Morbihan ; Guy et Gavin en Ille-et-Vilaine ; Giles, Francis, Gilbert, Hilary et Horace dans le Finistère. Début août, Ronald est envoyée dans le Finistère, Douglas dans le Morbihan. Parmi ces équipes, la plupart ont évolué hors des zones d’action du SAS ; seules les équipes Frederick dans les Côtes-du-Nord et George dans le Morbihan ont opéré de concert avec le 4th SAS.

Dans la nuit du 5 juin, embarqués à bord de deux Stirling du 620th Squadron du 38e groupe de transport de la Royal air Force, les sticks précurseurs des lieutenants Marienne et Déplante sont parachutés sur le Morbihan où, malgré un accrochage initial avec des éléments du 285e régiment de Géorgiens, ils prennent bientôt contact avec la Résistance locale, et installent la base « Dingson » à la ferme de la Nouette, quartier-général opérationnel de la Résistance du département, près de Saint-Marcel. Ceux des lieutenants Botella et Deschamps, largués sur les Côtes-du-Nord, créent la base « Samwest » dans la forêt de Duault, près de Carhaix, où ils assurent l’instruction de formations uniquement FTP.

Dans les jours qui suivent, les deux bases permettent l’armement et la formation de 10 000 résistants, environ 2 000 pour « Samwest » et 8 000 pour « Dingson » jusqu’à leur dislocation, à la suite d’une attaque ennemie, le 12 juin pour « Samwest » et le 18 juin pour « Dingson » (2).

Dans les Côtes-du-Nord, après l’attaque de la base « Samwest », le 12 juin, la plupart des hommes se replient vers « Dingson ». L’armement de la Résistance départementale est, dès lors, assuré par les Jedburghs de l’équipe Frederick. Parachutée dans la forêt de Duault dans la nuit du 9 au 10 juin, elle peut reprendre ses émissions vers Londres, après récupération de l’une des deux radios Jed-Set dissimulées lors de l’attaque du 12 juin, depuis un maquis établi à Peumerit-Quintin, à partir du 18 juin. Dans le même temps, elle renoue des liens avec les responsables FFI, FTP et Front national du département.

Toutefois, son action se trouve limitée en grande partie à l’ouest du département, d’autant que des résistants de l’est et du sud se tournent vers la base SAS « Grog », créée par les colonels Bourgoin et Morice après la dislocation de « Samwest » et installée dans l’ouest du Morbihan sous la direction du lieutenant Déplante, qui obtient une demi-douzaine de parachutages durant le mois de juin.

Muette après l’attaque, le 9 juillet, de la ferme où était installé l’état-major FFI départemental, et l’abandon, au cours de la retraite, de son matériel radio, l’équipe Frederick doit alors s’appuyer sur Pierre 4, un poste radio mis en place par Renaud et Lecudenec, deux opérateurs du SAS parachutés avec Botella et qui ont rejoint Déplante.

Parachutée sur « Samwest » la même nuit que l’équipe Frederick, la mission Wash, menée par le Squadron Leader Smith, officier de liaison de la brigade SAS auprès du 4th SAS, retrouve Déplante quelques jours après la dislocation de la base et, grâce à Pierre 4, entreprend d’étendre aux Côtes-du-Nord l’œuvre d’armement de la Résistance intérieure engagée dans le Morbihan par « Grog ». Smith rencontre le 30 juin des responsables FTP des Côtes-du-Nord, avec lesquels il projette trois parachutages à Plévin, Sainte-Tréphine et Saint-Martin-des-Près – parachutages dont les modalités sont fixées avec Frederick le 3 juillet -, et un autre d’Ille-et-Vilaine, qui en demande à Bain-de-Bretagne, au Sel-de-Bretagne et à Segré. Puis il se déplace vers l’est du département pour assurer un parachutage au Gouray.

Le 18 juillet, Smith confie la mission et sa radio au capitaine SAS de Mauduit, installé entre Mûr-de-Bretagne et Corlay. Après quelques semaines passées au sud-est de Loudéac, celui-ci part avec Créau et Violland dans la région de Corlay, où il est rejoint par Renaud et Lecudenec à la mi-juillet, et prend en charge l’armement et l’encadrement des bataillons du secteur.

A l’est des Côtes-du-Nord, quelques SAS – rescapés de « Dingson » et de « Samwest » et anciens des Cooney-Parties – interviennent surtout dans le quadrilatère compris entre Lamballe, Loudéac, Merdrignac et Dinan, multipliant les actions de guérilla – coups de mains, embuscades, sabotages – au sud-ouest de Dinan. Mais faute de poste radio émetteur, c’est par l’intermédiaire d’agents de liaison dépêchés auprès de Déplante, qu’ils obtiennent des armes, et ce, jusqu’à l’arrivée de Smith dans la zone le 7 juillet.

Aussi l’état-major FFI décide-t-il de confier ce secteur à une nouvelle équipe Jedburgh, Felix. Celle-ci est parachutée dans la nuit du 8 au 9 juillet, près de Jugon, avec douze containers. Après l’établissement d’une liaison radio avec Londres, cinq zones d’armement sont définies et sept parachutages organisés : le chargement de 67 avions est largué dans le secteur entre le 10 juillet et le début d’août, permettant d’armer 3 100 de ses 6 200 résistants.

Quant à l’équipe Daniel, larguée dans la nuit du 4 au 5 août dans le sud des Côtes-du-Nord pour prendre la charge la partie centrale du département, elle regagne l’Angleterre dès le 11 août.


Sylvain Cornil-Frerrot

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
4-6 juin 1944 : une partie du Débarquement en Bretagne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos du débarquement du 6 juin 1944
» Du 6 juin 1944 à la libération , tous types d'engins.
» Documents du 6 juin 1944 D-Day et des anniversaires.
» le 6 juin 1944 sur le mur de l atlantique en normandie
» Du 6 juin 1944 à la Libération de la Belgique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: La seconde guerre mondiale (WW2) :: Les forces Alliées :: La France :: Histoire-
Sauter vers: