le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est FERMÉE.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Epée de fusilier

Aller en bas 
AuteurMessage
amateur51
Major
Major


Nombre de messages : 212
Localisation : Auvergne
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 12/12/2016

MessageSujet: Epée de fusilier   Sam 7 Avr 2018 - 22:19

Bonjour
Dénicher ce matin, en brocante, cette épée que je suppose de fusilier vers 1720. Elle est à pontat simple, le filigrane de la poignée a disparu et le bois est éclaté avec un manque. A noter la lame réglementaire à large talon.
Cordialement,







Revenir en haut Aller en bas
amateur51
Major
Major


Nombre de messages : 212
Localisation : Auvergne
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 12/12/2016

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 8:56

Bonjour
Je pensais que cette épée aurait suscité plus d'intérêt.
Concernant sa datation, difficile faute d'écrits d'époque, un article de la gazette des armes la situe vers/à partir de 1745. Mr Aries indique que "l'ordonnance de 1747 confirmait un ordre de chose établie depuis longtemps" pour la lame (identique à l'exemplaire présenté). Et que vers 1730 la fusée est de bois recouverte de filigrane. Cet exemplaire ne se différencie du modèle dit de 1695 que par la fusée (qui n'est pas en laiton).
A partir de 1733/34 le pontat des épées de cavaliers devient double, celles des fusiliers pourrait avoir suivit la même évolution (?).
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
-agathon-
Général d'Armée
Général d'Armée
avatar

Nombre de messages : 1741
Age : 37
Localisation : toulon
Thème de collection : ww1 et ww2
Date d'inscription : 26/05/2014

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 9:33

bonjour

ce n'est pas du tout mon thème mais je la trouve très belle cette épée
pour le bois si tu est un peut bricoleur ce devrais être facilement réparable
dans tout les cas belle entrée

j-l
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3762
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 9:54

Bonjour,

Belle trouvaille !
Ne s'agirait-il pas plutôt d'une épée de fusilier vers 1748 / 1763 ?
Le pontat simple et la fusée filigranée me font penser à ça.
Quelle est la longueur de lame ?

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
amateur51
Major
Major


Nombre de messages : 212
Localisation : Auvergne
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 12/12/2016

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 11:37

Bonjour
Merci pour vos messages.
Oui, la période serait 1748/1763, et avec la date de 1720, je souhaitais ouvrir un débat. La lame mesure environ 71cm, talon 5,4cm.
Comme expliqué dans mon précédent message, ce type de monture et de lame étaient déjà en service sur les fabrications de la fin du 17eme/début du 18eme. Seule la poignée filigranée a remplacé celle de laiton, quand? vers 1730 comme le pensait Aries, et l'ordonnance de 1747 n'a-t-elle pas simplement officialisée une situation ancienne (à l'image du briquet 1767)? Qu'en est-il du double pontat ?
J'ai eu un exemplaire du modèle dit de 1695 en état de fouille. De mémoire, la garde était "identique" à celle présentée mais avec une fusée laiton, et pour le reste de lame idem.
amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29209
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 12:30

Bonjour,
voici comment est faite l'épée de fusilier dite de 1695, elle est à double pontat et pas d'âne fonctionnel:


Elle encombrera le fantassin jusqu'à la Guerre de Sept Ans.

L'épée de 1695 évoquée dans ce post est une épée de cavalier, un seul pontat, un quillon et aucun pas d'âne évidemment car c'est une arme de cavalier.

L'épée dont il est question ici est en fait une épée de fusilier d'infanterie du début XVIII°, voir l'ouvrage de Lhoste page 137 fig. 229.
J'avais également noté que les Gazette des Armes 392 et 422 (grenadier) parlaient de ce type d'épée.
Cordialement,
CG
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
amateur51
Major
Major


Nombre de messages : 212
Localisation : Auvergne
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 12/12/2016

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 13:59

Bonjour Crevette
L'épée à pas d'âne n'est-elle pas celle de 1660/70 ?

Aries dans le fascicule 2 de 1967 : "A la fin du 17e siècle et au début suivant, la fusée était en cuivre fondu, se conformément à la mode générale, ne se distinguant de celle de la cavalerie que par des dimensions plus réduites. Ces fusées sont parfois lisses avec quelques ornementations. Vers 1730, elles sont en bois, recouvertes d'un filigrane en fil de laiton torsadé. Cette dernière disposition subsistera jusqu'à la suppression de l'arme."
En illustration les dessins des armes des collections Brunon et Dr Georges

Lhoste indique page 137 que la fusée laiton est remplacée par la filigranée vers 1720.
Les sources vont dans le même sens, il est donc vraisemblable que l'épée dans cette configuration était déjà en service avant l'ordonnance de 1747.

Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29209
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 14:55

Oui, on la trouve sous diverses appellations selon les auteurs, car elle n'a aucune année officielle de référence.
Parfois c'est l'épée 1680, parfois c'est autre chose.

Le canadien David Ledoyen en fait de superbes reproductions:
http://www.epeeroyale.com/epees-du-soldat/epee-a-la-mousquetaire-poignee-laiton.html

Et il fait aussi celle de ce post:
http://www.epeeroyale.com/epees-du-soldat/epee-infanterie-pontat-simple.html
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29209
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 16:21

Sinon Lhoste évoque bien le remplacement vers 1720 de la fusée en bronze par celle filigranée, mais ça ne concerne que l'épée de cavalier, voir les pages précédentes.
Aucune épée de cette forme à fusée bronze n'a existé pour le fantassin, la seule et l'unique épée de fusilier à fusée bronze est celle que j'ai mis en photo.

Par contre il est possible que les grenadiers aient eu une épée-sabre à fusée bronze, mais ça c'est une toute autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
amateur51
Major
Major


Nombre de messages : 212
Localisation : Auvergne
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 12/12/2016

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 18:20

Aries dans son fascicule n°2 de 1967 présente l'épée à simple pontat pour fantassin et à fusée bronze (collection Brunon et Georges).
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29209
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 18:39

Trouvé!
C'est vraiment le souk la classification Ariès Evil or Very Mad

Si je comprends bien, le texte de la fin XVII° ne précise rien du tout et il faut attendre 70 ans plus tard pour avoir enfin une description de cette épée Rolling Eyes
Il semble simplement dire que deux types de montures auraient coexisté dans ces épées de fusilier à fusée moulée: pas d'âne plus double pontat, et sans pas d'âne et simple pontat.
Franchement je ne sais pas quoi penser de ce que dit Ariès, je ne l'ai jamais vu écrit ailleurs!
La GA a fait un article sur l'épée à pas d'âne, je vais voir ce qu'il dit de beau.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
amateur51
Major
Major


Nombre de messages : 212
Localisation : Auvergne
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 12/12/2016

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 18:59

2e fascicule 1967, "Les armes à pommeau à branches simple" , "sabre des grenadiers & épées des fusiliers" première moitié du XVIIIe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29209
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 19:04

Oui j'ai modifié mon message car j'avais trouvé.

Dans la GA n° 366, Laurent Froin dit très clairement que la monture de l'épée du fantassin est à pas d'âne.
Je doute franchement de ce que dit Ariès quant à la possibilité d'une autre monture possible sans pas d'âne!
Il est vraiment le seul à affirmer ça, personne d'autre ne le dit.
Et il a déjà été démontré qu'Ariès a pu commettre des erreurs.

Il faudrait chercher dans la documentation primaire, les textes de la fin XVII° qui pourraient évoquer ça.
Gallica peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
amateur51
Major
Major


Nombre de messages : 212
Localisation : Auvergne
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 12/12/2016

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 19:20

C'est pour çà que je voulais creuser l'affaire... entre les dires des uns et des autres pas facile de s'y retrouver! Et l'erreur possible!
Il existe au moins les exemplaires qui ont servi de modèle pour les dessins. Une planche (47) de Surirey de St Remy doit aussi la représenter (à vérifier si c'est elle et non pas le modèle de cavalerie). Je n'ai pas l'ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29209
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 19:30

Selon je ne sais plus qui, Ariès peut-être, il y aurait une différence de dimensions entre la monture de l'épée de cavalier et celle de fantassin.

Si c'est vraiment le cas, il doit être possible de mesurer ces deux variantes de montures.

Mais il y a aussi une autre possibilité: vers 1670/1700 il n'y a pas vraiment de texte qui décrive avec précision quoi que ce soit, les colonels passant souvent eux-mêmes les marchés de fabrication pour leur seul régiment, voire même les capitaines pour leur propre compagnie! (armes à feu, armes blanches, uniformes etc...).
D'où une différence possible entre deux fabrications d'épées de cavaliers, ayant eu pour conséquence d'affirmer que l'une d'elles ait été prévue pour un fantassin.

Pour ma part je ne crois pas un seul instant à l'existence d'une épée de fusilier sans pas d'âne.
Pour un grenadier éventuellement, mais c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3762
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Lun 9 Avr 2018 - 22:53

Bonsoir,

Michel Pétard décrit bien une épée de fusilier d'infanterie à ponta simple, sans pas d'âne, à fusée filigranée et à lame de cette longueur avec un large talon. C'est d'après ses écrits que j'ai donné la fourchette chronologique 1748 / 1763.
En 1764, seuls les sergents, fourriers et tambours sont autorisés  à porté l'encontre épée, comme distinction.

Le modèle précédent, avec pas d'âne et fusée "torsadée" en laiton, daterait de 1680. Mais, certainement du fait de commandes privées par les colonels, il en existe des versions avec fusée en bois filigrané. Il peut exister d'autres variantes, comme l'épée à fusée lisse en laiton qu'on trouvait dans le régiment de Famechon par exemple.

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
amateur51
Major
Major


Nombre de messages : 212
Localisation : Auvergne
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 12/12/2016

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mar 10 Avr 2018 - 11:51

Bonjour,
Bottet, dans son ouvrage, donne "vers 1720" pour le changement d'épée mais sans plus de précision.
Vous trouverez ci dessous une épée de fouille, que je supposais de fusilier (après avoir lu Aries) du fait de la faible largeur de la lame au talon, mais avec une telle corrosion... Longueur du reste de lame, à arête médiane, 71,5cm. Ce vestige n'est plus en ma possession.
Cordialement




Revenir en haut Aller en bas
jeanono62
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 73
Localisation : PdeCalais
Thème de collection : avant 1900
Date d'inscription : 30/12/2017

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mar 10 Avr 2018 - 20:52

bonsoir, pour relancer le débat je pense qu'elle est antérieure à 1730 car après, il y a apparition du deuxième pontat et ensuite d'une branche pour améliorer la protection de la main .
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29209
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mer 11 Avr 2018 - 7:42

En voici une superbe à vendre, pour laquelle on ne se pose aucune question, modèle dit de 1680:
https://www.delcampe.net/fr/collections/militaria/armes-blanches/rare-epee-dofficier-des-fusilliers-epoque-louis-xiv-debut-xviiieme-553389812.html?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=user_favorite_list

Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
amateur51
Major
Major


Nombre de messages : 212
Localisation : Auvergne
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 12/12/2016

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mer 11 Avr 2018 - 8:40

Bonjour,
Bel exemplaire, dont la fusée semble identique à la pièce de fouille. Hélas le prix ! En comparaison des 50€ des modèles présentés...
Pour en revenir sur notre débat, je trouve surprenant qu'il n'y ait eu aucune réforme, et qu'il eut fallu attendre presque 70 ans pour changer de modèle d'épée (1680 à 1748). Alors même qu'elle était un accessoire encombrant, et pour finir la supprimer quinze ans plus tard.
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3762
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mer 11 Avr 2018 - 9:39

Bonjour,

En fait il y a beaucoup de variations qui semblent être le fruit d'une évolution qui n'a pas forcément laissé de traces écrites.
L'épée de fusilier "à la mousquetaire" de 1680, avec double pontat et pas d'âne, devait avoir fin XVIIe une lame d'environ 84cm (selon l'échelle des Mémoires d'Artillerie de 1697).
L'ordonnance de 1736 donne une lame de 70cm, elle a donc peut être été réduite pour répondre au problème de l'encombrement.
Les exemplaires que l'on trouve aujourd'hui ont souvent une lame entre 70 et 80cm: évolutions et/ou variations ?
Puis viendrait le modèle filigrané à pontat simple et sans pas d'âne, utilisé en gros vers 1748 et jusqu'au retrait de l'épée aux fusiliers en 1764. Là encore on tente de régler le problème de l'encombrement avec le pontat simple et une lame raccourcie à 65cm. Mais dans les fait nous avons une grande variation de taille de lames et le réemploie de lame du modèle précédent (donc on trouve des lames de 70cm).
Mais l'épée reste encombrante, alors qu'inutile, ce qui explique sa suppression en 1764. Elle n'est gardé que comme élément distinctif, comme le sera plus tard le briquet, avec en plus pour ce dernier la prétention de pouvoir servir d'outil (en plus de l'arme d’appoint).

Il est marrant de voir que les épées de fusiliers et les sabres de grenadiers suivent une évolution contraire: les premières vont vers moins d'encombrement et le pontat simple, les second vont vers plus de protection en adoptant le pontat double puis la branche de garde latérale !

Pour la pièce de fouille, j'ai un doute sur la photo, pontat simple ou double ?

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29209
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mer 11 Avr 2018 - 9:41

C'est la doctrine militaire de l'époque qui est en cause.

Plus tard on a remis ça en donnant au soldat le briquet puis le glaive, qui étaient tout aussi inutiles sinon au campement pour couper du petit bois, et tout aussi embarrassants.

Ce n'est qu'avec le sabre-baïonnette 1866 que les têtes pensantes ont cessé ces âneries pour enfin avoir une armée plus moderne.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3762
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mer 11 Avr 2018 - 9:52

On a quand même tiré des leçons de l'épée de fusilier, le briquet ne fut jamais distribué aux fusiliers de la ligne mais était, comme les épées à la fin, des armes distinctives destinées aux gradés et tambour des compagnies du centre et aux compagnies d'élite.
Et puis avec un sabre, on cherchait à en faire en plus un outils, bon point que n'avait pas l'épée.
Au final, si l'épée pour tous n'avait plus de sens, l'épée ou le sabre comme élément distinctif avait un sens honorifique. Et d'ailleurs les unités semblent y avoir été attaché ! Napoléon a bien voulu supprimer le briquet, ça ne s'est pas fait...

Le sabre-baïonnette est par contre, je trouve, une véritable aberration. Encombrant pour tous, inutilisable comme sabre ou outil, bien trop long ou lourd pour être une bonne baïonnette, et pas encore toujours interchangeable d'une arme à l'autre !
Revenir en haut Aller en bas
Tribunusmilitum
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 729
Localisation : Val d'Oise
Thème de collection : Artillerie, sabres (centres d'intérêt plus que de collection)
Date d'inscription : 07/02/2018

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mer 11 Avr 2018 - 10:19

Mes chers camarades,

C'est vrai qu'il a fallu du temps avant de se débarrasser de tous ces impedimenta inutiles. A toutes les époques, que d'effets et d'équipements incommodes, de coiffures lourdes, encombrantes et non fonctionnelles, etc. Mais comme le souligne Cathelineau, cet appareil était aussi censé donner à la troupe une belle apparence, propre à susciter sa fierté. Sous l'Ancien régime, "dans le civil", le port de l'épée était réservé à la noblesse. Par analogie, en posséder une valorisait donc le militaire.

Il me semble tout de même que le moral est mieux soutenu lorsque le soldat est allégé, à l'aise dans des vêtements adaptés à sa mission et le garantissant des caprices du climat. Je note que ces dernières décennies, voire ces dernières années, nos armées ont accompli à cet égard des progrès remarquables.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29209
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mer 11 Avr 2018 - 10:36

Cathelineau a écrit:

Le sabre-baïonnette est par contre, je trouve, une véritable aberration. Encombrant pour tous, inutilisable comme sabre ou outil, bien trop long ou lourd pour être une bonne baïonnette, et pas encore toujours interchangeable d'une arme à l'autre !

Là encore c'est la doctrine qui est en cause.
Il fallait pouvoir tirer sur deux rangs et avoir une meilleure allonge que l'ennemi, donc fusil et baïonnettes très longs.
Il fallait aussi impressionner, donc baïonnette imposante.

Du temps de l'épée de fusilier c'était pareil: pouvoir tirer sur 3 rangs avec un très long fusil et avoir une bonne allonge avec la baïonnette pour remplacer la pique abandonnée en 1704, et en plus atteindre un cavalier sur son cheval si besoin était.
Comme la baïonnette était relativement courte et à douille donc peu pratique à la main, on a pensé qu'une épée serait une bonne arme en cas de corps à corps, ce qui n'était pas faux.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3762
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mer 11 Avr 2018 - 11:00

Mais l'épée précède la baïonnette à douille au côté du soldat ! Ce n'est donc pas la douille qui la justifie. Au contraire, la douille finira par rendre l''épée obsolète quand on acceptera l'idée que l'arme blanche du fantassin est son fusil avec sa baïo et non l'épée.

Je ne sais pas si la 1866 avait pour vocation d'impressionner. Je pense que c'est une concession aux inconditionnels du glaive qui voulaient une grosse arme de côté. Clairement une longue baïonnette à douille à lame triangulaire eut été plus efficiente au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Crevette
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 29209
Age : 62
Localisation : Haut Doubs
Thème de collection : reconstitution XVII° et XVIII°.
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mer 11 Avr 2018 - 11:52

En effet, piquiers et mousquetaires avaient déjà une épée, mais c'était presque une seconde arme principale étant donné la taille de la pique et la fiabilité du mousquet notamment par temps humide.
Revenir en haut Aller en bas
http://guerrede30ans.unblog.fr/
amateur51
Major
Major


Nombre de messages : 212
Localisation : Auvergne
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 12/12/2016

MessageSujet: Re: Epée de fusilier   Mer 11 Avr 2018 - 21:14

Bonsoir,
L'épée de fouille est à simple pontat. Bon résumé sur l'évolution de l'épée de fusilier, merci à vous pour ces échanges,
Bien cordialement
amateur51
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Epée de fusilier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Epée de fusilier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fusilier 1er regiment provisoire croate
» Fusilier Marin Français Dixmude 1914, figurine Métal Modeles par Giacomel
» 14-18 Fusilier Marin de Métal Modèles
» Fusilier Marin 1914 Dixmude - Métal model
» Fusilier Marin Octobre 1914 Bataille de Dixmude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Le coin de Peter (BMC): être collectionneur ! :: Vos découvertes-
Sauter vers: