le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est désormais fermée, merci à tous.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Chechia peu courante : corps des gardes cercle

Aller en bas 
AuteurMessage
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mar 18 Avr 2017 - 16:36

Bonjour à tous,

voici ma nouveauté du jour, une belle chechia du corps des gardes cercle, portée en AOF dans les années 1930. Elle porte l'insigne si particulier des gardes cercle en métal doré, une étoile et un croissant se réunissant ensemble. Tout est dans un superbe état.





Voici quelques éléments pour comprendre qui furent les gardes cercle, leur rôle très important dans le maintien de l'ordre, et dans le gouvernement de l'administration coloniale.
Tout d'abord, il faut préciser que lors de la période coloniale, les territoires administrés par le pays étaient divisés géographiquement : le cercle était la plus petite division administrative d'un territoire; il était placé sous l'autorité d'un commandant de cercle, puis du gouverneur, et, au sommet du gouverneur-général. Voici, pour mieux comprendre les choses, une illustration avec une une carte du découpage administratif de la colonie de Côte-d'Ivoire, faisant partie de la Fédération de l'Afrique occidentale française (AOF; la carte est du tout début du XXème siècle) :



Comme on peut le voir sur cette carte, le territoire ivoirien est divisé en plusieurs sortes de cantons, appelés "cercle". Le cercle est alors dirigé par un personnage important de l'administration coloniale, le commandant de cercle. Il possède également, avec lui, des chefs de subdivisions, et des forces de gendarmerie, un personnel composé de colons peu nombreux. Alors, très vite, notamment du fait de la volonté politico-administrative d'assimilation des colonies, l'idée a germé d'incorporer, dans l'administration coloniale locale, des auxiliaires locaux, des colonisés, pour pouvoir assurer l'ordre, et suppléer le commandant de cercle dans ses tâches quotidiennes. Dans certains territoires, les chefferies locales furent mobilisées pour que le chef de tribu, de clan, use de son autorité pour assurer les tâches administratives courantes dans les villages de brousse au nom du commandant de cercle.
Ailleurs, on forma, pour le maintien de l'ordre et la sécurité publique, des locaux pour entrer dans ce nouveau corps : les Gardes cercle. Ce nouveau corps est alors sous l'autorité du commandant de cercle, et sous la responsabilité de la gendarmerie coloniale.
Une tenue leur fut attribuée : une chechia avec cet insigne, croissant et étoile dorés, uniforme souvent kaki, brodequins.

Le Corps des Gardes cercle constituait donc une force de police, souvent armée, qui relevait, en dernier lieu, de l'autorité du gouverneur de la colonie. Leur effectif variait donc d"une colonie à une autre, et était fixé par le gouverneur. En cas de nécessité, les gardes cercle peuvent être soumis à l'autorité du gouverneur-général en personne, en AOF et en AEF. Mais, au quotidien, c'est bien entendu le commandant de cercle qui a autorité, par délégation de pouvoir du gouverneur. Leur instruction, leur administration se font, quant à elles, par les détachements de gendarmerie dans les cercles.
Dans les cercles, les groupes de gardes cercle sont divisés par subdivision; on a même eu parfois, notamment au Soudan français, des groupes mobiles de gardes cercle. Un officier subalterne de gendarmerie occupait le poste d'Inspecteur du Corps des gardes cercle; des sous-officiers européens étaient également détachés à l'encadrement de ces gardes cercle.

Quelles étaient les missions dévolues aux gardes cercle ? Elles étaient nombreuses : on l'a dit déjà le maintien de l'ordre et de la sécurité publics, la police générale des circonscriptions administratives, les escortes (notamment lors des tournées du commandant de cercle) et les gardes, parfois la surveillance des prisons. Des missions spéciales pouvaient également leur être dévolues, sous la demande des hautes autorités (gouverneur notamment) : transfèrement de prisionniers, transfèrement de fonds, gardes de bureaux et bâtiments administratifs coloniaux.

La hiérarchie était également précise. En voici l'exemple à la fin de la période coloniale, au Soudan français : adjudant-chef de garde cercle; adjudant de garde cercle; brigadier-chef de 1ère classe; brigadier-chef de 2ème classe; brigadier de 1ère classe; brigadier de 2ème classe; garde cercle de 1ère classe; garde cercle de 2ème classe.
Le recrutement est strict : les gardes cercle doivent être des volontaires (souvent d'anciens tirailleurs); avoir une bonne condition physique, et une taille minimum (en l'occurence 1m68 au Soudan); comprendre et parler le Français et un dialecte local (ce point est très important car le garde cercle est le lien entre le commandant de cercle, les gendarmes coloniaux et les locaux), un document justifiant d'une bonne conduite passée, notamment pour ceux ayant servi dans l'armée coloniale. Une enquête de gendarmerie était réalisée afin d'en savoir plus sur la conduite et la moralité du candidat à l'entrée dans le Corps des gardes cercle.
Dans ce corps, la limite d'âge de service était limité à 20 ans, voire 25 ans dans certaines colonies (comme au Soudan). L'âge maximum de service était de 45 à 55 ans.

Souvent peu apprécié dans les villages de brousse, le garde cercle était le représentant local de l'autorité coloniale; il permettait le contact entre administration coloniale et colonisés. Ses visites dans les villages de brousse, afin d'annoncer les réglementations, les nouveaux arrêtés pris par le commandant de cercle ou le gouverneur, faisait l'objet d'une sorte de cérémonie d'accueil. Quelques témoignages rapportent également que c'est le garde cercle qui récoltait l'impôt au nom du commandant de cercle.

Voilà donc quelques éléments permettant de mieux comprendre qui étaient ces auxiliaires de la gendarmerie, et de l'administration coloniale, essentiels pour le maintien de l'ordre et le maintien d'une administration jusque dans les territoires les plus lointains du gouvernement-général.

Poddichini.


Dernière édition par poddichini le Mar 18 Avr 2017 - 17:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
France
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 1489
Age : 18
Localisation : Dijon
Thème de collection : Armée française (indo-algérie/france 40)
Date d'inscription : 06/01/2016

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mar 18 Avr 2017 - 16:43

Ta collection en coloniale devient de plus en plus complète !

France
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mar 18 Avr 2017 - 16:57

Bonjour France,

merci. Oui, je la complète avec ce type de coiffure très intéressante. Dans la colo, j'adore tout, mais plus particulièrement deux thématiques : l'administration coloniale, et le maintien de l'ordre dans les colonies : cette chechia devait donc, assez naturellement je dois dire, entrer dans ma collection. Mais, pas facile d'en trouver une, car peu courante. C'est chose faite.

Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
dedindo
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 49
Localisation : Gironde
Thème de collection : Affiches , uniformes de WW1 à Algérie
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mar 18 Avr 2017 - 17:26

Bonjour,
je n'avais jamais entendu parler de ces "gardes cercle" ! Je me sens déjà moins bête après la lecture de ce très intéressant message .
Et qui se double d'une très belle rentrée peu courante.
Bravo !

Vincent


Revenir en haut Aller en bas
http://www.dedclan.co.uk
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mar 18 Avr 2017 - 17:39

Bonjour Vincent,

merci beaucoup pour votre message. Content si j'ai pu vous faire découvrir ce corps des Gardes cercle.

Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
uchronie
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 4174
Localisation : sud ouest
Thème de collection : tout
Date d'inscription : 01/11/2016

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mar 18 Avr 2017 - 17:51

Bonjour Poddichini,
merci pour cet article précis qui comble une de mes nombreuses lacunes.....
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mar 18 Avr 2017 - 17:57

Bonjour,

de rien, c'est un plaisir uchronie.

Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mer 19 Avr 2017 - 11:32

Bonjour,

quelques éléments supplémentaires concernant le Corps des gardes cercles :

je l'ai dit plus haut, les gardes cercle sont sous l'encadrement de gendarmes européens, adjudants chef, maréchaux des logis chef, et sous-officiers instructeurs. Mais, il a pu exister également des gardes cercle gradés, qui restent sous l'autorité des Européens. Les gardes cercle étaient encasernés tout le temps de leur service dans le corps. Leurs femmes et leurs enfants ont le droit également de loger avec eux dans les casernes affectées par le gouverneur.
Les gardes cercle devaient le salut aux fonctionnaires et administrateurs en uniforme, aux officiers de tous les corps d'armée (terre, mer, air, gendarmerie), à leurs officiers de la gendarmerie et à leurs gradés gardes cercle.
Ils pouvaient bénéficier de récompenses, écrites ou orales de la part de leurs officiers, et du gouverneur, de certificats de bonne conduite, de citations à l'ordre du corps pour acte de bravoure et/ou de dévouement, et de permissions (15 jours maximum au Soudan, à la fin des années 1950).
Les gardes cercle contrevenant à leur engagement peuvent être soumis à des punitions, tout comme les gradés. Selon la personne attribuant la punition, les peines peuvent être plus ou moins lourdes. Par exemple, un adjudant-chef de corps peut attribuer une peine maximale de corvées supplémentaires, alors que le commandant de cercle peut attribuer, lui, 15 jours de prison, et le gouverneur de la colonie, 30 jours de prison.

Pour ce qui est de la tenue, les habillements varient suivant le personnel :

- pour les gendarmes européens : la tenue est la même que les gendarmes coloniaux, l'insigne du Corps des gardes cercle étant porté sur la poche droite de la chemisette, ou de la vareuse.

- pour les gardes cercle et gradés gardes cercle, il existait plusieurs tenues différentes : une grande tenue composée d'une chechia, une vareuse blanche avec boutons dorés, un sarouel blanc, des bandes molletières blanches et des brodequins. Ils pouvaient également porter une petite tenue composée de la même chechia, une vareuse kakie, un sarouel kaki, des bandes molletières kaki et des brodequins. Sur ces deux tenues, l'insigne du Corps des gardes cercle se porte là aussi sur la chemisette, poche droite. Les gardes cercle portaient également une tenue de travail, sensiblement la même que la petite tenue, à la différence que le sarouel était remplacé par un short kaki.

Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
jchfab
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
avatar

Nombre de messages : 9479
Age : 59
Localisation : PROVENCE
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mer 19 Avr 2017 - 12:18

Bonjour; merci pour cet intéressant partage.
JC
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mer 19 Avr 2017 - 13:19

C'est un plaisir jchfab ! 
Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mer 19 Avr 2017 - 16:20

Afin d'llustrer mon propos au sujet du commandant de cercle, voici une photographie de la tournée d'un commandant de cercle dans un village de brousse en AEF dans les années 1930. Il salue les élites locales, mais aussi les anciens combattants présents lors de la visite. Image tout à fait intéressante du quotidien d'un administrateur colonial lors de la décennie considérée comme l'apogée de l'Empire.



Alors, on le voit, le commandant de cercle porte une tenue civile, kakie : casque colonial, chemisette, short, chaussettes hautes et chaussures de ville. Ce n'est pas là la tenue de cérémonie, avec casque colonial blanc avec insigne des administrateurs coloniaux, vareuse et pantalon blanc, chaussures de ville noires. Il peut aussi porter la casquette des administrateurs coloniaux.
Pour illustrer ce que fut la tenue de cérémonie des commandants de cercle et administrateurs coloniaux, voici le type de casque porté lors des tournées (casque colonial de ma collection) :



Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
France
Général de Division
Général de Division
avatar

Nombre de messages : 1489
Age : 18
Localisation : Dijon
Thème de collection : Armée française (indo-algérie/france 40)
Date d'inscription : 06/01/2016

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mer 19 Avr 2017 - 16:29

Tu m'épates, tu a des pièces presque unique à chaque fois !

France
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mer 19 Avr 2017 - 18:40

Merci France. Unique, je ne sais pas, mais intéressante cela est certain.

Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
Maupain
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 45
Localisation : France
Thème de collection : tout militariat
Date d'inscription : 17/04/2017

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mer 19 Avr 2017 - 19:18

dedindo a écrit:
Bonjour,
je n'avais jamais entendu parler de ces "gardes cercle" ! Je me sens déjà moins bête après la lecture de ce très intéressant message .
Et qui se double d'une très belle rentrée peu courante.
Bravo !

Vincent



Moi itou merci de ce remarquable point d'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mer 19 Avr 2017 - 20:10

Bonsoir,

Merci à vous Maupain pour votre message.
Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
leguetteur
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 366
Age : 71
Localisation : france
Thème de collection : sabre,epee,coiffure,france debut 19ème
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mer 19 Avr 2017 - 21:50

Bonsoir merci pour cette explication sur les gardes cercles que je découvre avec grand plaisir,cordialement
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Mer 19 Avr 2017 - 22:07

Avec plaisir Leguetteur   Wink

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Jeu 20 Avr 2017 - 10:33

Bonjour à tous,

pour être tout à fait complet, voici en image les cartes des différents territoires composant l'AOF et la division de chaque colonie en cercles : division administrative donc, division également pour le Corps des gardes cercle. Il ne manque que la colonie de la Guinée sur ces cartes.

On pourra noter les différences de taille entre chaque cercle, notamment au Dahomey, entre le nord et le sud de la colonie par exemple.

Documents issus de ma collection : reproduction interdite sans mon autorisation.

Poddichini.









Revenir en haut Aller en bas
chesterfield
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 665
Localisation : IDF
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Sam 13 Mai 2017 - 6:40

Bonjour
Tres interressant post
Merci du partage et de la description
Bruno
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Dim 14 Mai 2017 - 8:19

Bonjour Bruno,

Et merci pour votre message, c'est sympa !

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Sam 16 Déc 2017 - 18:06

Bonjour à tous,

après l'explication de ce que furent les Gardes cercles, en s'appuyant sur leur exemple au Soudan français, comparons avec les instructions et mesures pour les gardes de cercle de Guinée française, en octobre 1912.

Bonne lecture.

En Guinée, colonie faisant partie de l'Afrique occidentale française, tout comme le Soudan français, les commandants de cercle, dans leur circonscription administrative, peuvent compter sur l'appui de gardes de cercle. En octobre 1912, de nouvelles dispositions sont prises pour bien expliquer les conditions d'instruction et d'emploi des gardes de cercle dans la colonie.
Comme au Soudan près de quarante années plus tard, en 1912 les gardes de cercle de Guinée remplissent une fonction d'auxiliaire de commandement, apparentée à une Gendarmerie locale. Ils sont employés aux maintien et rétablissement de l'ordre dans la colonie. Plusieurs fonctions leur sont attribuées : service de police administrative, judiciaire et politique ; transmission des ordres des administrateurs coloniaux à la population locale ; arrestation, garde et escorte des prévenus et prisonniers de droit commun et internés politiques. Ils sont employés également lors des tournées des administrateurs dans les villages, comme force de protection. Ils sont également employés pour la protection des bureaux de l'administration coloniale, les bureaux du cercle, mais aussi les résidences des administrateurs coloniaux. Ils sont employés pour le service normal, c'est-à-dire les tâches mentionnées auparavant, mais aussi pour un service dit « exceptionnel », c'est-à-dire des missions sortant de leur cadre habituel, comme la transmission de courriers, et autres missions spéciales dont le concours de plusieurs gardes peut être demandé. Il est à noter que tous ses services sont répartis entre garde par l'administrateur colonial lui-même, et que chaque service, mission, tour de garde, etc., sont consignés dans des registres.

Les gardes de cercle sont souvent recrutés localement, et parmi les hommes ayant déjà eu un service auprès des Troupes coloniales ou des Troupes d'Afrique. Ce sont donc souvent d'anciens militaires, qui ont pour point commun d'avoir eu, lors de leur service sous les drapeaux, un certificat de bonne conduite. On prend donc soin de recruter des hommes dont la discipline lors de leur service a été soulignée. On souhaite également avoir auprès de l'administrateur colonial, ses adjoints et sa famille, un homme qui a le sens des responsabilités, faisant le lien entre l'autorité française et les populations colonisées, quelqu'un qui pourra se faire le transmetteur de message, n'hésitant pas à prendre des initiatives des deux côtés.

Dans chaque cercle, l'administrateur colonial prend le soin de désigner un certain nombre de gardes de cercle, dont parmi eux un commis des affaires indigènes (appelé aussi adjoint), qui a pour responsabilité l'instruction et l'entraînement des gardes de cercle. Il est en quelque sorte le commandant des gardes de cercle.

Chaque garde de cercle peut être en service pendant 24h. Des sentinelles sont postées devant la résidence de l'administrateur colonial, mais aussi devant les bureaux du cercle, lorsqu'ils existent (chaque sentinelle est relevée toutes les deux heures). Les autres gardes peuvent effectuer des rondes, ou des missions spécifiques demandées par l'administrateur. Avant son tour de garde, le garde de cercle aura pris soin de prendre les informations particulières auprès de l'administrateur, afin d'assurer au mieux sa tâche. En service, le garde de cercle doit porter sa tenue réglementaire (nous y reviendrons).

Il est intéressant de noter qu'un règlement strict est indiqué au sujet des missions administratives données au garde de cercle par l'administrateur : le garde de cercle doit s'en tenir exclusivement à la mission confiée (souvent cette mission est effectuée auprès des villages du cercle), et aux ordres reçus de l'administrateur ; le garde de cercle ne doit pas réclamer de solde supplémentaire pour la tâche effectuée, ni accepter de cadeaux de la part des chefs de tribus, visités lors de ces missions spéciales ; si la mission doit durer plusieurs jours dans un village, il a l'autorisation de l'administrateur pour demander les vivres nécessaires au chef de village.
Lorsque le garde de cercle est en mission d'arrestation et/ou d'escorte de prisonnier(s), il doit assurer sa tâche avec la plus grande rigueur et la plus grande prudence (notamment pour empêcher toute tentative d'évasion) ; le garde de cercle veillera également à ce que les chaînes mises au(x) prisonnier(s) ne leur occasionne(nt) aucune blessure.
Lorsque le garde de cercle a pour mission d'escorter un convoi administratif, comme le transfert de fonds, notamment les impôts, vers le gouvernement de la colonie, à Conakry, ou bien encore le transfert de munitions, il doit obéissance complète a(ux) adjoint(s) de l'administrateur, chargé(s) du convoi.

Enfin, des revues régulières sont organisées afin de s'assurer de la bonne tenue de l'armement (qui, dit-on, est souvent défectueux, du fait du manque d'entretien des armes et d'un « nettoyage abusif »), du camp des gardes de cercle. Dans les camps, la responsabilité de la propreté et de l'ordre incombe au garde de cercle le plus gradé. Le commandant de cercle peut, lui aussi, passer en revue le camp, la cour, les allées, afin de s'assurer de la bonne tenue de ce lieu de vie.
Des revues de détail sont également à l'ordre du jour, pour y vérifier le matériel, enregistrer les effets des gardes de cercle sur leur livret, les éventuels pièces d'habillement à changer.
Au quotidien, le commandant de cercle, ou son adjoint, passe en revue le peloton de garde de cercle mis à sa disposition. Chaque garde de cercle doit donc être dans une tenue propre et impeccable. On précise que le garde de cercle doit porter sa chéchia « à la zouave » (fond plié en dedans sur trois ou quatre centimètres, et une chéchia portée à environ 45 degrés en arrière). On vérifie également arme et cartouchières.

Une attention particulière est prise pour l'instruction progressive des gardes de cercle. Chaque garde de cercle est tenu d'assister aux exercices pratiques et théoriques. Ces exercices peuvent aussi être individuels. Chaque exercice ne peut dépasser la durée d'1h30 ; trois séances maximum sont organisées par semaine. Ces exercices se font sous l'autorité d'un militaire.

Poddichini.
Revenir en haut Aller en bas
chesterfield
Capitaine
Capitaine


Nombre de messages : 665
Localisation : IDF
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Sam 16 Déc 2017 - 18:53

Bonjour

Toujours aussi intéressant

A bientôt

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Sam 16 Déc 2017 - 18:57

Bonsoir Bruno,

Merci à vous !

Cordialement,

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
jchfab
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
avatar

Nombre de messages : 9479
Age : 59
Localisation : PROVENCE
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Sam 16 Déc 2017 - 19:00

Bonjour;
merci poddichini
pour ce passionnant exposé.

Amitiés. JC
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Sam 16 Déc 2017 - 19:05

Bonsoir,

Merci. C'est un plaisir JC.

Cordialement,

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
medaille 71
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4567
Localisation : Bourbonnais
Thème de collection : médailles, uniformes et coiffures brodés...
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Dim 17 Déc 2017 - 16:26

Bonjour Thomas,
Ures bon article comme toujours sur une unité peu connue.....
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 13775
Localisation : Cismonte
Thème de collection : Coloniale et colonisation - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   Dim 17 Déc 2017 - 16:32

Bonjour Medaille71,

C'est gentil merci ! Oui, une unité peu connue, mais très importante au quotidien pour l'administration coloniale.

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chechia peu courante : corps des gardes cercle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chechia peu courante : corps des gardes cercle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accompagnement d'autorité en Afghanistan (gardes du corps)
» Les gardes du corps de certains monastiriens
» Bouton des Compagnies des gardes du corps du Roi - Restauration 1814-1830
» ecriture en arc de cercle
» La quadrature du cercle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Après la seconde guerre mondiale ... :: Troupes coloniales et troupes d'Afrique-
Sauter vers: