le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

Partagez
 

 l'opération Overlord

Aller en bas 
AuteurMessage
Sekhmet
Modérateur
Modérateur
Sekhmet

Nombre de messages : 31
Age : 35
Localisation : Toulouse/Auzeville/Paris
Thème de collection : lecture, PC, ciné, théâtre, écriture, SGM, Egypte
Date d'inscription : 13/08/2008

l'opération Overlord Empty
MessageSujet: l'opération Overlord   l'opération Overlord EmptyVen 22 Aoû 2008 - 14:17

bonjour à tous,

Je ne sais pas si c'est dans la bonne place ici, parce que j'ai hésité avec l'US army, mais comme cela s'est passé sur le sol français .... les modo et les admins déplaceront mon article si besoin.

A++

Sekhmet
**************
Débarquement de Normandie, l’opération Overlord : « Dès mai 1943, la conférence de Washington envisage l’ouverture d’un second front en Europe par un débarquement en France et la Conférence de Téhéran, fin 1943, en trace les grandes lignes. Les Alliés hésitent sur le lieu. Le Pas-de-Calais est plus proche que la Normandie, mais beaucoup mieux défendu. La surprise étant un atout essentiel du dispositif, les Alliés ont circuler une masse de fausses nouvelles à grand renfort d’agent doubles, de rumeurs, de messages radio. Le but est de faire croire aux Allemands que l’assaut en Normandie n’est qu’une diversion et de les obliger, ainsi à maintenir une partie de leurs réserves dans le Pas-de-Calais. Le Débarquement-surnommé opération Overlord – est supervisé par le général Eisenhower, commandant suprême des forces expéditionnaire alliées (décembre 1943), en étroite coordination avec la Résistance intérieure Française. L’opération est préparée dès janvier 1944. 3 500 000 hommes regroupés en Angleterre sont intensément entraînés.

Le jour J venu, dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, les hommes-grenouilles viennent cisailler les barbelés posés par les Allemands en mers ; à 2 heures, les troupes aéroportés sont lâchées ; à 3 heures commence le bombardement aérien, à 5h30 le bombardement naval ; 6h30, 5 divisions d’assaut accostent sur 5 plages allant de Varreville à Ouistreham. Les Américains débarquent sur deux plages situé de part et d’autre de l’estuaire de la Vire, baptisées Utah et Omaha, avec 57 000 hommes et 15 000 soldats aéroportés, et les Britanniques sur trois plages du secteur de Caen : Gold, Juno, Sword, avec 75 000 hommes et 8 000 soldats aéroportés. Les unités manœuvrent sous la couverture d’une protection aérienne radicale. Pour la préparation et l’appui du débarquement, 18 000 avions sont basés dans les îles Britanniques. 200 000 sorties ont lieu de J-60 à J+1, 3 467 bombardiers lourds, 5 409 chasseurs, 2 316 avions de transport interviennent, le 6 juin, au profit des 9 divisions (dont 3 aéroportées) qui donnent l’assaut en territoire Français au prix d’une dizaine de milliers d’hommes perdus, soit beaucoup moins que ne le craignait Eisenhower. Pour les combat navals, le plan Neptune a prévu que 4 000 navires convoieraient, outre les hommes, 1 500 blindés et 16 000 véhicules. 1 500 bâtiments doivent appuyer de leur feu les forces d’invasion.

Les Allemands, qui s’attendaient à un débarquement dans le Pas-de-Calais, sont pris de court. Au soir du 6 juin, les Anglo-Américains sont parvenus à établir une importante tête de pont entre Caen et le Cotentin. Mais la prise de Caen, objectif prévu, n’a pas pu être faite. La bataille contre les Allemands dure jusqu’au milieu du mois d’août et s’achève avec la Libération de la France. Reposant sur une habile combinaison de facteurs (conditions météorologiques, moyens techniques, logistique, tactique…), le débarquement de Normandie est l’une des opérations militaires les plus importante de l’histoire. »

source : op. Cit. BESSET (FRÉDÉRIC), MÉHU (DIDIER), PÉRICARD-MÉHA (DENISE), ROWLEY (ANTHONY), SALLES (CATHRINE), VALLAUD (PIERRE), WARESQIEL (EMMANUEL DE), Dictionnaire de l’Histoire de France, Perrin, 2002, p.301
Revenir en haut Aller en bas
scipio
Général d'Armée
Général d'Armée
scipio

Nombre de messages : 1667
Age : 66
Localisation : France
Thème de collection : Cavalerie. Militaria des années 1970-1988.
Date d'inscription : 25/11/2010

l'opération Overlord Empty
MessageSujet: Re: l'opération Overlord   l'opération Overlord EmptyVen 15 Avr 2011 - 9:33

Peut-être ai-je ici l’opportunité d’exposer enfin mon point de vue sur le débarquement de juin 1944.
Je ne suis pas étudiant en histoire, j’ai fait une thèse en psychologie cognitive, mais je crois que si j’avais eu à changer d’orientation, c’est dans cette matière que je l’aurais écrite, ma thèse.
En voici quelques idées qui, j’espère, trouverons quelques contradicteurs afin de continuer ce forum.
Je pense que si les Alliés ont réussi à débarquer en France en 1944, c’est surtout parce que l’essentiel des forces allemandes étaient occupées et affaiblies sur le front russe. Rappelons-nous le tournant qu’a pris le sens de la guerre durant l’hiver 1943 : STALINGRAD. Une armée entière allemande (commandée par le général Von Paulus), soient 250 000 hommes !!!, je crois me rappeler, prise dans l’enfer de cette ville qui finit par être leur prison ou leur tombeau.
Et, pire que tout, la route du Caucase et de ses champs pétrolifères (eh oui, c’était déjà la lutte pour le pétrole, à cette époque) fut définitivement coupées aux troupes allemandes. Comment alors faire rouler les fameux Tigres qui étaient la puissance terrestre de la cavalerie allemande ? Comment alimenter en gasoil les camions, half-tracks et command cars qui faisaient la puissance mécanique germanique, celle-là même qui avait envahi la France en quelques jours.

Ma seconde idée est plus axée sur le versant politique.

Si les Américains et Anglais se sont (enfin) décidés à venir sur le continent européen, c’est que les Soviétiques se faisaient menaçants à leur tour. N’oublions pas que si ces derniers étaient communistes, les Américains étaient profondément et institutionnellement anticommunistes. Voilà la position des idéologies.
Sur le terrain, juste après Stalingrad, les soviétiques lancent une contre-offensive vers l’Europe. Profitant d’une armée allemande défaite, l’Armée Rouge balaie tout sur son passage. L’important est d’aller vite pour faire refluer l’armée allemande hors des frontières certes, mais surtout pour occuper de nouveaux territoires vers l’ouest dans de nouveaux pays d’Europe… et pourquoi pas faire une Union Soviétique jusqu’à l’Atlantique ?
Alors qu’une Europe hitlérienne ne semblait pas les gêner, au moins jusqu’en 1944, les Américains ayant peur d’une Europe communiste, se décident à venir s’opposer à leurs ennemis de toujours : les soviétiques.

Donc, le débarquement de Normandie, avait pour objectif, en réalité, de contrecarrer les projets de Staline qui étaient de s’étendre sur toute l’Europe.
Revenir en haut Aller en bas
 
l'opération Overlord
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mélange de génération
» Français du 2e REP, Opération Altor-Libecciu / Afghanistan.
» ICOMOS-ISC- Glossaire illustré sur les formes d'altération de la pierre
» [Opération Irène]
» Quel est ce type d'oblitération ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: La seconde guerre mondiale (WW2) :: Les forces Alliées :: La France :: Histoire-
Sauter vers: