le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La Bourse Passion Militaria est désormais fermée, merci à tous.




Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Petit Montmorency

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3656
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Dim 8 Jan 2017 - 20:52

C'est bien lui ! Wink
Le plateau est cassé du fait d'un montage peu soigneux d'époque. La fusée était un poil courte, la queue de calotte s'est trouvée un poil longue donc forçait sur le plateau. Celui qui a monté ça a bien tenté de faire un autre trou un peu plus haut pour emboiter la queue de calotte mais elle faisait toujours pression a fini par faire rompre le plateau. Il aurait fallu refaire une fusée ou raccourcir un peu la queue de calotte.
Ce n'est pas très étonnant sur ce type de sabre fragile et à la qualité de fabrication très variée.
Revenir en haut Aller en bas
Patpat
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 398
Age : 57
Localisation : Essone
Thème de collection : Revolution et 1er Empire
Date d'inscription : 02/07/2014

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Dim 8 Jan 2017 - 21:52

Cathelineau a écrit:
C'est bien lui ! Wink
Le plateau est cassé du fait d'un montage peu soigneux d'époque. La fusée était un poil courte, la queue de calotte s'est trouvée un poil longue donc forçait sur le plateau. Celui qui a monté ça a bien tenté de faire un autre trou un peu plus haut pour emboiter la queue de calotte mais elle faisait toujours pression a fini par faire rompre le plateau. Il aurait fallu refaire une fusée ou raccourcir un peu la queue de calotte.
Ce n'est pas très étonnant sur ce type de sabre fragile et à la qualité de fabrication très variée.

Le second que tu veux restaurer et celui qui était avec celui là ? Si c'est le cas j'aimerais bien le voir après sa restauration. Un commentaire sur la lame du second , elle me semblait étrange ?
Revenir en haut Aller en bas
CAVE CANEM
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 742
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes du XVIIIè siècle
Date d'inscription : 16/12/2013

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Dim 8 Jan 2017 - 23:47

Je ne connais pas le sabre d'artillerie légère 1792, artillerie montée, oui...Laughing

Les mineurs étaient équipés de sabres à lame courbe depuis leur création sous Louis XIV.
Ont-ils conservé cette particularité après l'adoption du glaive par l'artillerie en 1771?
Contrairement à l'infanterie il n'y a pas eu de nouveau règlement en 1786, c'est toujours la vieille ordonnance de 1729 qui défini toujours l'armement pour les mineurs et qui stipule " Les compagnies de mineurs ont pour armes un fusil, un pistolet de ceinture et un sabre recourbé ". Malheureusement comme dans beaucoup d'écrits de l'époque, la description est plus que sommaire...
Leur effectif était relativement restreint : 6 compagnies, qui sont réunies au complet à Verdun en 1788 ou elles formèrent un corps. Chaque compagnie de mineurs comprenait : 1 capitaine en premier, 1 capitaine en second, 2 lieutenants en premier, 2 lieutenants en second (dont 1 du corps des sergents), 3 sergents, 1 fourrier, 6 caporaux, 6 appointés, 11 mineurs, 22 apprentis, 1 tambour. En temps de guerre, chaque compagnie devait être augmentée de 12 apprentis.

Un sabre nouveau, non réglementé, a t-il été adopté vers cette année là ? A l'époque le sabre ne faisait pas parti des fournitures royales dans l'artillerie, ils étaient financés par la masse d'habillement au sein du corps, ce qui pouvait laisser une certaine latitude et vu le faible effectif des Mineurs, un sabre particulier acheté localement ne me parais pas impossible.
Est-ce ce sabre qui lança la mode et qui fut décliné en de multiples variantes dans la milice ( pour les régiments à l'ordonnance cela me semble fortement improbable) ???

L'appellation sabre de mineur est tellement rentrée dans le langage courant qu'il sera difficile de passer à "sabre d'infanterie non réglementaire de la fin du XVIIIe siècle" Louis XVI / Révolution. "

Pour les chasseurs à pieds, je suis plus circonspect, sachant que les sabres d'officiers sont à monture en fer et que contrairement à l'artillerie l'armement est fourni par le Roi ( ordonnance de 1776 : Sa majesté fera fournir de ses arsenaux & magasins, les armes et tout ce qui est relatif à l'armement de ses troupes d'infanterie, cavalerie, dragons, chasseurs, chevau-légers & hussards)

Sinon, joli petit sabre non réglementaire avec cette lame à pan creux
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3656
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Lun 9 Jan 2017 - 7:32

Le fait est qu’on manque de preuves pour l’attribuer initialement aux Mineurs et que l’appellation « de Mineur » est surement aussi contestable que « petit Montmorency ». Mais le fait est que ces appellations sont utilisées, toutes deux, de façon courantes par les collectionneurs. Les deux appellations sont d’ailleurs complémentaires et non synonyme : le sabre dit de Mineurs avec ses trois branches n’est qu’une des nombreuses variantes de Petits Montmorency, vaste groupe généralement divisé par les collectionneurs entre Montmorency militaires et Montmorency politiques plus spécifiques aux officiers de la Garde Nationale, certainement parisienne dans beaucoup de cas.
Au vu du nombre de ces sabres tous les auteurs s’accordent à dire que ces sabres ont dépassé le cadre de la milice et que la mode a certainement pris dans les régiments (il s’agirait d’une tolérance) de ligne et de la légère d’où les nombreuses coquilles à la grenade ou au cor. Selon Pétard les bataillons de Chasseur devenus autonomes en 1788 avaient un uniforme distinctif mais pas de sabre distinctif, contrairement à leurs officiers qui avaient un sabre distinctif depuis 1786. Cela les aurait attirés vers ce nouveau sabre. Si la chose est hypothétique avant 1789 elle semble plus assurée après la Révolution avec les Volontaires Nationaux (qui n’étaient pas tous volontaires d’ailleurs…) et l’amalgame.


Pour le deuxième sabre que je dois restaurer, la lame est plate, type briquet. Comme cela se faisait aussi parfois avec ce type de monture pour ces sabres non réglementaires qui furent utilisés en lieu et place du briquet. La lame est plus longue que le briquet traditionnel, 64,4cm. Le fourreau correspond à ce sabre, il est de la même longueur. Le poinçon reste énigmatique. Peut-être un fabriquant de Solingen ? Beaucoup de lame venaient de là-bas. Si je trouve une poignée je devrais le démonter, il y aura peut-être un poinçon sur lame.
Je me permets de reprendre une photo de Frankreich:


Ici la chape est à l'envers.

Et pour le poinçon:


S.M
Neriev ? Heriev ?
Revenir en haut Aller en bas
CAVE CANEM
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 742
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes du XVIIIè siècle
Date d'inscription : 16/12/2013

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Lun 9 Jan 2017 - 14:50

Selon Pétard... 1786 pour le sabre d'officier de chasseurs à pied, c'est inexact !
Ordonnance du 1er octobre 1784, chapitre VI, article 9  " De l'équipement des officiers des chasseurs à pied : Le sabre des officiers sera conforme au modèle arrêté qui sera envoyé à chacun des régiments de Chasseurs(...) Les dits officiers de Chasseurs à cheval porteront, lorsqu'ils ne seront point de service, le sabre réglé et arrêté pour les officiers de chasseurs à pieds."
Ce petit sabre à monture monobranche fer connaitra quelques variantes avec des montures à branche tournante additionnelle pour la protection de la main, ce qui fait que la branche mobile repliée, l'aspect général de la monture réglementaire était respectée.

Pour l'équipement des bas officiers et des chasseurs, c'est l'article 7 de la même ordonnance qui en parle : "Les sabres que porteront les bas-officiers et chasseurs à pied seront absolument semblables à ceux de l'infanterie"
Donc le modèle de 1767...

Si tolérance de sabres fantaisie il y a eu, hors service, chez les bas officiers, je pense que c'est resté très limité dans les régiments de ligne ou l'infanterie légère.

Pour les régiments provinciaux ( 76 000 hommes mobilisables en cas de guerre) la milice n'a pas été levée en 1788. Leurs affectations étaient parfaitement définies: Grenadiers royaux, régiments de garnisons, états-majors et pour l'artillerie, 7 régiments et 5 compagnies de mineurs...

Le nom sur la lame, peut-être aussi Merley ?

Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3656
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Lun 9 Jan 2017 - 17:10

Bonjour,

Pour le sabre d'officier de chasseur à pied et sa datation Pétard renvoie à son tome 1 figure 109. N'ayant pas ce tome je ne peux pas te dire s'il y justifie sa datation ou s'il s'est juste trompé.
Pour la troupe il ne met pas en cause l’attribution réglementaire du briquet 1767, il suppose juste (idée que l'on retrouve dans divers articles sur le sujet) que les "sabres de mineur" non réglementaires furent tolérés. Maintenant je peut partager ton scepticisme en l'absence de tout document prouvant cela.
Maintenant, les régiments provinciaux n'ayant pas de chasseurs (à ma connaissance), les coquilles au cor seraient toutes révolutionnaires ?
Ceux à la grenade pourrait venir des régiments provinciaux / bataillons de garnison ?

Pour le marquage de la lame Merley est possible. C'est un nom qui te dit quelque chose ?

Amicalement.

Revenir en haut Aller en bas
CAVE CANEM
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
avatar

Nombre de messages : 742
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes du XVIIIè siècle
Date d'inscription : 16/12/2013

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Lun 9 Jan 2017 - 18:47

Merley, c'est une famille de Saint-Etienne, certains ont travaillé pour le commerce, d'autre pour la manufacture d'armes.

Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3656
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Lun 9 Jan 2017 - 19:12

Merci pour l'info.
Je n'ai pas encore trouvé grand chose sur ce poinçon en particulier mais il semblerait bien que les Merley aient poinçonné leurs initiales sous une couronne (AM sous une couronne pour Augustin Merley sur un pistolet Premier Empire). La couronne d'Augustin a des points communs avec celle-ci: deux fleurons latéraux à deux pointes et un fleuron centrale à trois pointes.
Peut-être un autre membre de la famille avec un prénom commençant par S ?
Peut-être apparait-il dans Le "qui est qui" de l'arme en France que je n'ai pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3656
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Lun 9 Jan 2017 - 20:23

Il y eut un Sébastien Merley, né en 1768 à Saint-Étienne et décédé en 1841. Il fut artiste canonnier de première classe et éprouveur en 1811. Il était surnommé "Merley London".
Chronologiquement ça pourrait correspondre, reste à savoir si l'homme a fait dans le sabre dans son jeune temps.
Revenir en haut Aller en bas
litregol
Adjudant
Adjudant
avatar

Nombre de messages : 160
Age : 67
Localisation : Kaunas, Lithuania
Thème de collection : legion d'honneur
Date d'inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Mar 10 Jan 2017 - 10:12

salut

Il y a une photo de l'artiste Henri Jacquier "Linceul d'un heros" peu connu - il représente ce sabre

Ce tableau a été exposé au salon d'exposition au Salon de Paris en 1907






Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 3656
Localisation : Pays du Sultan juste
Thème de collection : Long XIXe siècle
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Petit Montmorency   Mar 10 Jan 2017 - 11:09

Effectivement, merci.
Sur ses dessins Job a également représenté ce type de sabre sur ses soldats révolutionnaires. Mais ce ne sont que des représentations modernes.
Voici un tableau plus contemporain de l’utilisation de ces sabres:


Le citoyen Nau-Deville, en uniforme de la garde nationale, faisant transporter un convoi d'armes et de munitions, par Bellier Jean-François, 1790.

Ici il semble s'agir d'une lame courte, type briquet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit Montmorency   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit Montmorency
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un petit dragon
» Un petit 50 pour Lyon
» Mon petit chat - Maurice Carême
» [Burton, Tim] La triste fin du petit Enfant Huitre
» Un petit fantastique à proposer ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: L'histoire et les guerres anciennes :: De l'antiquité à la révolution :: Armes-
Sauter vers: