le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

Le forum PassionMilitaria et Uniformes Magazine sont désormais partenaires !

Cliquez ici !



Opening of our new international zone !

Juste here



Partagez | 
 

 Tenues de l'Infanterie de Marine par la photographie, 1873-1883 (Officiers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JLUC
Sergent
Sergent


Nombre de messages : 108
Age : 54
Localisation : Paris
Thème de collection : Infanterie coloniale et médailles
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Tenues de l'Infanterie de Marine par la photographie, 1873-1883 (Officiers)   Dim 16 Oct 2016 - 16:50

Bonjour à Tous,

Nouvel épisode traitant de l'évolution des uniformes portés par l'Infanterie de Marine et particulièrement pour cet article, la tenue des officiers de 1873 à 1883 .

Le lien résumant les tenue du Second Empire :
http://www.passionmilitaria.com/t108272-tenues-de-l-infanterie-de-marine-par-la-photographie-second-empire-troupe#1016323

L'Empire est mort... La République, IIIème du nom vient de naître et avec elle, un nouveau règlement daté du 10 janvier 1873 précise les tenues qui seront portées en ce début de nouveau régime par l’Infanterie de Marine.

" />

Ce sous-lieutenant porte la tunique introduite par le règlement de 1873. Au premier coup d’œil cette tunique se distingue de la précédente portée tout au long du Second Empire par ses parements droits. La tunique modèle 1845 les avait pour rappel, en pointe. Le port des galons de grade en or en bas des manches, juste au dessus du liseré de parement, a été généralisé lors de la guerre Franco Allemande. Cette disposition est réglementaire et pour toutes les tenues. Le tunique est en drap fin presque noir à deux rangées de 7 boutons dorés, passepoils écarlates sur le devant, au collet et aux parements. Au collet, les ancres sont brodées en cannetilles et paillettes d'or tant à l'extérieur qu’à l'intérieur. Ces dernières, brodées intérieurement au collet le sont sur une doublure de velours noir et donc apparentes lorsque le collet se porte rabattu. En grande tenue, on ajoute les épaulettes brodées en cannetilles mates avec une rangée de paillettes au milieu. Epaulettes et brides sont doublées en drap du fond de la tunique. Pantalon en drap fin gris bleuté à passepoil écarlate sur les cotés. Le ceinturon est en galon de soie noire à deux bélières avec plaque ovale en cuivre doré représentant une ancre encablée. Le sabre a évolué, notre officier porte probablement le sabre d'officier d'infanterie de marine, modèle 1856-1870 à lame courbe propre aux officiers inférieurs. Le 10 octobre 1870, la couronne  impériale surmontant l'ancre de la garde des sabres modèle 1856 a été supprimée. Dragonne à cordon en soir noire et gland or à petites torsades.
Pour conclure, la casquette (képi) est en drap fin presque noir avec visière piquée et doublée de maroquin vert, ancre encâblée brodée en or sur le bandeau. Une tresse plate en or marquant le grade de sous-lieutenant. Jugulaires en galon d’or fixées par deux petits boutons d’uniforme.


" />

A gauche : Lieutenant-colonel, décoré de la croix de chevalier de la Légion d'Honneur (Modèle du second empire à couronne), de la médaille commémorative d’Italie (sous réserve), officier de l’ordre royal du Cambodge, de ?? et pour finir de la médaille commémorative de Crimée à 2 agrafes.    
A droite : Le colonel Reybaud en 1883, Officier de la Légion d'Honneur et Commandeur de l’ordre Royal du Cambodge.

Ces deux officiers supérieurs se présentent fièrement devant le photographe en grande tenue. Ils portent l'un comme l'autre la tunique modèle 1873 décrite précédemment, mais agrémentées de belles et nombreuses décorations témoignant de carrières déjà bien remplies. La Légion d'Honneur du Lieutenant Colonel a conservé sa couronne impériale en ces premières heures de la République. La Colonel Reybaud porte quant à lui le modèle de la IIIème République dont la physionomie générale perdure encore aujourd'hui, même si de nombreux détails distinguent les régimes successifs. Mais, là, n'est pas le sujet...

Le lieutenant-colonel a posé son shako sur la colonne du photographe. Le shako du modèle 1873, malheureusement peu visible, est identique à celui de la troupe mais recouvert de drap plus fin bleu très foncé (pratiquement noir). Au pourtour supérieur l'on pourrait distinguer un galon en or de 25 mm de large associé à un autre galon plus étroit de 6 mm en argent (Spécificité propre aux Lieutenants Colonels). Pompon à flamme de la couleur du régiment, dans notre cas, probablement le bleu, couleur du 1er régiment d'Infanterie de Marine stationné à Cherbourg, (Photographe TH. HOYAU de Cherbourg), et le tout surmonté d'un plumet tricolore en plumes de coq flottantes avec olive or. Il est bon de rappeler que le shako est réservé à la tenue de jour, aux manœuvres, prises d'armes... et parfois aussi aux séances chez le photographe.

Les plaques de ceinturons que la photo du sous-lieutenant ne nous permettait pas découvrir sont suffisamment visibles sur ces tirages pour distinguer leur forme ovale et l’ancre encablée. Elles sont en cuivre doré au mat sur fond bruni. Le ceinturon supporte le sabre d’officier supérieur qui se différencie du modèle d’officiers inférieurs par sa lame droite. Les photos ne rendent malheureusement pas la beauté de la garde découpée à jour, avec ancre, drapeaux, branches de laurier...


" />

Ci-dessus, le commandant Monziols, photographié entre 1875 et 1882. Chevalier de la Légion d’Honneur et physionomie encore très Second Empire.


" />

Rien d’innovant sur cette nouvelle photo au regard de l’uniforme porté, mais, je la présente tout de même pour le plaisir et afin d’admirer ce « placard » représentatif de la carrière bien remplie de ce capitaine sorti du rang.
Dans l’ordre : Chevalier de la Légion d’Honneur, Médaille militaire, Palmes d’officier d’académie, médailles commémoratives d’Italie et de Crimée, Ordre Royal de Cambodge et pour finir celui du Medjidie. Cette photo date aussi des toutes premières années de la République. Respect mon Capitaine !


" />

Sur la photo ci-dessus, ce commandant porte la tenue typique des colonies. Le pantalon de drap fin gris bleuté a fait place à un pantalon de toile blanche. La tunique est portée en partie ouverte avec le collet rabattu. Ceci nous permet de distinguer parfaitement sa doublure de velours noir ainsi que les ancres brodées intérieurement. Sous la tunique, chemise (le gilet blanc, sans collet, boutonnant droit au moyen de 6 petits boutons d’uniforme se porte avec la tunique ouverte) associée au port de la cravate de soie noire. Celle-ci est fixée par un nœud plat apparent comme nous pouvons le voir.

Cette tenue n'était pas unique, l'on s'en doute bien, les circonstances, le climat, inciteront les marsouins de tous grades à s'adapter aux exigences de la vie aux colonies. Tunique ouverte, paletot bleu en molleton plus fin que celui de la troupe, mais de coupe identique que nous découvrirons dans le prochain article, coiffures diverses et variées, souvent locales, complètent l’équipement de l’officier en campagne aux colonies.


1883.. La tunique, telle que nous l'avons vu sur ces clichés vit ces derniers moments. La mode réclame, en cela suivi par les officiers, des brandebourgs et un nouvel effet, la « tunique dolman » sera bientôt réglementaire et accompagnera le nouvel essor colonial avec dans un premier temps les campagnes du Tonkin, du Dahomey... et bien d’autres.

Je vous présenterai très prochainement ces nouvelles tenues, mais la suite immédiate sera consacrée aux sous-officiers et marsouins.

Cordialement
JLUC.
Revenir en haut Aller en bas
marne14
Général de Brigade
Général de Brigade


Nombre de messages : 985
Localisation : Breizh dizalc'h
Thème de collection : 14-18
Date d'inscription : 15/11/2015

MessageSujet: Re: Tenues de l'Infanterie de Marine par la photographie, 1873-1883 (Officiers)   Dim 16 Oct 2016 - 18:39

Quand la passion le dispute à la précision, le résultat est........superbe ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
Tenues de l'Infanterie de Marine par la photographie, 1873-1883 (Officiers)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Infanterie de Marine (1871-1900) ou Coloniale (1900-1914)
» ** RARE ** "Régiment de Rochefort" - 3ème régiment d'infanterie de marine - 1803
» Régiment n° 2 - Infanterie de Marine - Brest - XIXème
» Bouton d'Officier et adjudant sous-officier / Infanterie de Marine 1871 à 1900 / Infanterie Coloniale à partir de 1900
» a votre avis? (Infanterie de Marine plat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Après la seconde guerre mondiale ... :: Troupes coloniales et troupes d'Afrique-
Sauter vers: