le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

Le forum PassionMilitaria et Uniformes Magazine sont désormais partenaires !

Cliquez ici !



Opening of our new international zone !

Juste here



Partagez | 
 

 BWIR - Partie I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
poddichini
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Nombre de messages : 2442
Localisation : Cismonte
Thème de collection : La coloniale - uniformes, coiffures, archives
Date d'inscription : 06/08/2014

MessageSujet: BWIR - Partie I   Lun 19 Sep 2016 - 20:03

Bonsoir à tous,

à quoi peut bien correspondre ce sigle ? Et bien à un régiment britannique peu connu : le British West Indies Regiment. Voici, dans cette première partie, quelques éléments de l'histoire de ce régiment, créé, pour la seconde fois, en 1915.

En 1915, le Ministère de la Guerre britannique, alors qu'il voulait les recruter par le système de conscription, décida de faire appel aux soldats venus des British West Indies, les Indes occidentales britanniques, c'est-à-dire les colonies de la zone caraïbe : Jamaïque, Trinidad, Tobago, la Barbade, la Dominique, les Bermudes, Antigua, Barbuda.
Un nouveau régiment fut donc formé, avec ces soldats incorporés de façon volontaire : le British West Indies Regiment (BWIR).  Ce régiment avait déjà existé à partir du milieu du XVIIIème siècle.
Ce régiment est envoyé en Europe combattre pendant la Première Guerre mondiale, aux côtés des autres régiments britanniques. Ils vont notamment s'illustrer lors de la Bataille de la Somme, pour certains bataillons, en particulier le 1er bataillon. Sur place, en France, leur rôle est d'abord un rôle de soutien (creusement des tranchées, construction de routes et d'emplacements de canon, porteurs de civières, chargement des navires, transfert de munitions pour l'artillerie), donc des tâches secondaires.  En 1917, le maréchal Sir Douglas Haig a dit du BWIR,  «[Leur] travail a été très difficile et a été réalisé presque continuellement sous les obus. En dépit des pertes les hommes se sont toujours montrés travailleurs, volontaires et joyeux, et leur aide a été très appréciée par les unités auxquelles ils ont été attachés et pour lesquelles ils ont travaillé. Leur discipline est excellente et leur moral élevé ».

Le 2ème bataillon du régiment est envoyé au Togoland et au Kamerun (colonies alors allemandes), et prend une part active à la prise de Yaoundé. Ensuite, une fois rassemblé à Freetown, au Liberia, il est envoyé à Mombassa pour participer aux combats en Afrique de l'Est, contre les troupes coloniales allemandes (les Allemands possédaient encore le Tanganyika, le Burundi et le Rwanda). Le bataillon comptait alors environ 500 hommes. Puis, ce 2ème bataillon est envoyé à Suez en 1918, puis en Palestine, pour lutter contre l'armée turque lors des derniers mois du conflit.
A la fin de la guerre, le régiment est réuni, puis dissous, pour des raisons économiques, en 1927.
Les autres bataillons furent envoyés en France et dans les Flandres, où ils servirent entre 1916 et 1918, 1919 pour certains.

Il faut dire que, souvent, ces hommes furent confrontés aux discriminations raciales de leurs camarades. En 1918, on refusa aux soldats du British West Indies Regiment une augmentation de la solde, alors accordée à d'autres régiments britanniques. Après de nombreuses manifestations et protestations, cette augmentation leur fut finalement accordée. Ces traitements différents vécus par les soldats antillais de l'armée britannique s'est traduite par une mutinerie, dirigée vers les officiers du régiment, à Tarente (Italie) en décembre 1918. Les soldats protestaient contre leurs conditions de travail plutôt que de soldats. La mutinerie dura quatre jours avant d'être réprimée.

Nombreux soldats du BWIR furent décorés pour leur bravoure et leur courage pendant la Première Guerre mondiale. 185 d'entre-eux furent tués au combat et près de 1071 moururent du fait des maladies. Leurs corps reposent dans les cimetières militaires des zones de combat : France, Belgique, Italie, Tanzanie, Irak, Israël, Palestine.


Au total, le régiment comptait 11 bataillons, 397 officiers et 15204 soldats (dont près de 10280 de Jamaïque, soit environ 66% du total des soldats).
Voici quelques documents liés au régiment :



Affiche d'engagement dans les Bahamas – 1914
Source : http://www.iwm.org.uk/history/how-the-west-indies-helped-the-war-effort-in-the-first-world-war



Soldats du BWIR dans un camp dans la Somme – septembre 1916
Source : http://www.iwm.org.uk/collections/item/object/205124467 © IWM (Q 1202)



Soldats du BWIR transportant des obus, sur le front européen – Ypres – octobre 1917
Source : http://www.iwm.org.uk/collections/item/object/205213105   © IWM (E(AUS) 2078)



Soldats du 2ème bataillon du BWIR transportés vers l'Afrique orientale allemande – 1917
Source : http://www.iwm.org.uk/history/the-story-of-the-british-west-indies-regiment-in-the-first-world-war



Sergeants and officers du BWIR en Palestine – 1917
Source : http://african-caribbeanregiments.co.uk/gallery/british-west-indies-regiment/



Soldats du BWIR construisant un abri en Palestine
Source : http://african-caribbeanregiments.co.uk/gallery/british-west-indies-regiment/



Affiche du BWIR
Source : http://african-caribbeanregiments.co.uk/gallery/british-west-indies-regiment/

Le régiment des Indes occidentales britanniques a connu un renouveau après la Seconde Guerre mondiale, puisqu'il fut recréé en 1958. Entre temps, un régiment fut fondé en 1944 sous le nom de Caribbean Regiment. Les explications dans une deuxième partie à venir ces jours-ci.

Poddichini
Revenir en haut Aller en bas
 
BWIR - Partie I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment laisser une seule partie de couleur ???
» [Guerre de l'anneau] partie du 12 décembre
» harry potter-and the deathly hallows première partie
» FIN DE PARTIE de Samuel Beckett
» un particulier vends une partie de sa collection militaria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Après la seconde guerre mondiale ... :: Troupes coloniales et troupes d'Afrique-
Sauter vers: