le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  
Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

Partagez
 

 Mercédès prise de guerre 2ème DB Berstechgaden

Aller en bas 
AuteurMessage
mb770k
Soldat
Soldat


Nombre de messages : 6
Localisation : midi pyrenees
Thème de collection : mercedes benz
Date d'inscription : 20/08/2016

Mercédès prise de guerre 2ème DB Berstechgaden Empty
MessageSujet: Mercédès prise de guerre 2ème DB Berstechgaden   Mercédès prise de guerre 2ème DB Berstechgaden EmptySam 20 Aoû 2016 - 19:59

Bonjour à tous

Pour comprendre ma demande merci de lire d'abord mon post précédent ici : http://www.passionmilitaria.com/t107887-avril-1945-2eme-db-berstechgaden-mercedes-770-grosser-mercedes-w150-decapotable#994064

Il y a quelques années, aux Archives départementales de l'Orne, fût retrouvée une photo légendée "Mercedes d'Hitler, ramenée d'Allemagne par François Levesque, Mortagne-au-Perche, 1945." Sur le cliché, une grosse Mercedes, deux hommes penchés sur le moteur, et un soldat en uniforme . Cette découverte suscita la curiosité d'un journaliste du quotidien Ouest-France; Qui était ce François Levesque ? Qu'elle était son histoire et celle de la Mercedes ?

Mercédès prise de guerre 2ème DB Berstechgaden 110306491_o

C'est ainsi que l'on apprit que François Levesque,  décédé en 2011, s'engagé dans la 2e DB en août 44 à l’âge de 20 ans, quand l'unité du général Leclerc passe à Mortagne et fait ensuite toute la campagne d'Allemagne jusqu'à arriver à  Berchtesgaden fin avril 1945.

Lorsque la voiture de son lieutenant tombe en panne, le jeune sergent se met en devoir de lui en trouver une autre. Il s'adresse à un prisonnier allemand, lui demandant où trouver un garage. Ce dernier tente bien de « jouer » les deux Français en les conduisant d'abord dans un garage vide, mais devant le ton décidé des deux français prêts à en découdre, , l'allemand finit par les conduire à quelques kilomètres de là, en forêt, où se trouvaient des garages camouflés. A l'intérieur une bonne dizaine de Mercédès dont la Pullman Limousine sur laquelle ils jettent leur dévolu.

Mais la belle ne veut pas démarrer, pas plus que les autres d'ailleurs. Sans doute, une ultime manoeuvre des allemands pour éviter que ces voitures puissent servir aux troupes alliées. Mais au sein de la deuxième D.B. il ya des mécanos et ils sauront rapidement réveiller la belle endormie.

On exhibe la prise de guerre. Sur son passage, quelques allemands s'écrient "Hitler wagen" ! », l'auto d'Hitler ! « En apprenant la valeur de leur prise, François Levesque et son lieutenant eurent la délicate pensée de l'offrir à leur chef, le général Leclerc. »

Mais celui-ci refusa le cadeau et le 8 mai 1945, il rédigea un ordre de mission pour le  jeune sergent, un ordre de mission peu ordinaire: « Conduire la voiture Mercedes Benz Z 96-501 au Général de Gaulle, laquelle est offerte par le général Leclerc » , voyage qu'il effectua avec le général de Boissieu, qui en parle dans son livre Pour combattre avec de Gaulle.

Elle fût donc ramenée à Paris, comme en témoigne Jeanne, sœur du jeune soldat,  qui  a conservé une photo montrant son frère au Trocadero avec la grosse berline. « Après une étape dans un garage, pour la laver et la remettre en état, mon frère nous a emmenés faire un tour dedans avec mes parents » précisait elle au quotidien Ouest-France en 2014.

Mercédès prise de guerre 2ème DB Berstechgaden 110306531_o


Présentée au général de Gaulle  celui-ci ne souhaita pas la garder, la 770k fût confiée au Musée de l’Armée. .


L'arrivée de la voiture ne passa pas inaperçue. Le journal "Le Monde" dans son édition du 1er décembre 1945 annonça l'évènement en ces termes : "Le 1er décembre, à 14 h. 30, dans les magasins des automobiles Renault, 51, avenue des Champs-Élysées, sera ouverte au public et jusqu'au 1er janvier (NDLR :1946) l'exposition de la voiture blindée de Hitler, capturée à Berchtesgaden le 7 mai 1945, offerte par le général Leclerc au général le Gaulle , qui l'a prêtée à " Victoire ", organisme national de solidarité combattante, 22, avenue Foch. Prix d'entrée : 10 fr. ; 5 fr. pour enfants et militaires en tenue.

Le bénéfice des entrées sera affecté aux œuvres de " Victoire ", qui vient en aide chaque jour aux victimes de la guerre"

Mercédès prise de guerre 2ème DB Berstechgaden 110306595_o


Dans les quatre années qui suivirent, "Victoire" loua la voiture pour de nombreuses manifestations tant en France, qu'aux quatre coins de l'Europe. aux USA et au Canada, et parfois aux prix de quelques difficultés...

En effet, "Le Monde" du 10 février 1949, titrait : "On a retrouvé la voiture de Hitler". La lecture de l'article est particulièrement savoureuse :  "Une dépêche de Syracuse nous apprend que la voiture blindée de Hitler - la fameuse " limousine noire " à l'abri des balles, - que l'on considérait comme disparue, vient  être retrouvée dans un garage de cette ville. On rappelle à ce propos que ladite voiture, dont un groupe de soldats américains s'était emparé à Berchtesgaden, avait été offerte au général de Gaulle qui à son tour en fit cadeau à une organisation s'occupant d'orphelins de guerre français. Celle-ci l'avait louée successivement à des Anglais puis à des Américains, et ce sont ces derniers qui, ayant égaré la fiche du garage, ne savaient plus où ils l'avaient remisée..

On la voit ici à son arrivée dans le port de New York, le 23 juillet 1947

Mercédès prise de guerre 2ème DB Berstechgaden 110367235_o


En 1949, le Musée de l'Armée s'en sépara, et elle fût acquise par un américain qui s'en servit pour des exhibitions au travers des Etats-Unis comme la Virginia State Fair ou la campagne électorale du Sénateur Georges Wallace, candidat à la présidence.

En 1986, elle était dans les mains d’un collectionneur américain de Philadelphie.

On sait qu'elle n'a subi aucune restauration et que son intérieur est défraichi. Mais aussi qu'elle n'aurait accompli que 9000 miles depuis sa mise en service...Malheureusement, elle aurait perdu ses anti brouillards, son phare Notek, quelques accessoires et sa radio. De même, elle aurait un impact de balle dans la lunette arrière, suite à une exhibition.

Reste le mystère de cette plaque d'immatriculation : Z 96 501. Ce qui est certain, c'est qu'il ne s'agit pas d'une immatriculation allemande, ce que m'a confirmé le grand spécialiste allemand, le Dr  Andreas Herzfeld

Qui pourra m'aider à décrypter le mystère de cette immatriculation?

J'aurais également be soin de tous documents inédits ( photos, coupures de presse, jouranl d'association d'anciens combattants, etc) ainsi que d'une copie de la page ou le Général de Boissieu raconte son retour à bord

D'avance merci ( mb770k@gmail.com)
Revenir en haut Aller en bas
 
Mercédès prise de guerre 2ème DB Berstechgaden
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» diorama Me 262 prise de guerre ........
» Prise de Guerre, Waterloo 1815
» Résultat de combat et prise de flan
» [INFO] Bricoler la prise usb du htc hd2
» [De Schaepdrijver, Sophie] La Belgique et la Première Guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: La seconde guerre mondiale (WW2) :: Les forces de l'Axe :: L'Allemagne :: Véhicules, chars, artillerie-
Sauter vers: