le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La bourse PassionMilitaria est fermée!

Merci à tous les participants.



Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Briquet an XI régimenté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Briquet an XI régimenté    Dim 12 Juin 2016 - 21:07

Bonsoir,

J’ai rentré ce jourd’hui un classique petit briquet An XI en piteux état. La poignée se désolidarise de la lame, le fourreau est sec comme pas possible, la lame coincée dans le fourreau, la chape cassée et la bouterolle est aussi bien endommagée.
Il m’a surtout intrigué pour ses poinçons. Déjà la poignée est une production impériale de Klingenthal (éventuellement début Restauration ? Je ne sais pas quand a repris la production après le pillage de la Manufacture en 1814): Bisch et Bick contrôleur, Krantz inspecteur, cette poignée aurait été contrôlée entre le 9 mars 1812 et le 1er aout 1814.
La soie est poinçonnée d’un F et d’une sorte de grappe de raisin.
Le plus étonnant pour moi est la poignée régimentée : 59.Rt. G3. 10.  
59ème régiment, 3ème compagnie de Grenadiers, numéro d’arme 10 ?
Ce type de marquage ne correspond pas au décret du 8 floréal an VIII. Un armurier régimentaire zélé ?
Une arme de prise ? Il me semble que ce marquage ne correspond pas au code allemand qui pourrait lui ressembler un peu.
Je suis avide de tout avis au sujet de ce marquage !













Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Rednax
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 28
Localisation : Ile de France
Thème de collection : 1er Empire
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Mar 14 Juin 2016 - 20:59

Bonsoir Cathelineau,

Sale état mais récupérable (enfin peut-être pas pour le fourreau) !

Le marquage régimentaire est très particulier en effet : je crois que seuls les régiments de la garde impériale faisaient numéroter leurs armes (je n'ai pas de sources solides pour appuyer cela malheureusement). Les briquets des grenadiers et chasseurs de la vieille garde ont des marquages similaires.

Les régiments de moyenne et jeune garde possédaient des briquets an XI classiques mais numérotés.

Un etait en vente sur naturabuy il y a quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Mar 14 Juin 2016 - 22:17

Bonsoir Rednax,

L'état n'est finalement peut-être pas si déplorable qu'on pourrait le croire, pour le métal je parle. Sortie du fourreau qui la retenait prisonnière la lame a révélé deux belles gravures: d'un côté la grenade enflammée et de l'autre un beau marquage GRENADIER. Je posterai des photos quand la restauration sera achevée.
Le raisin sur la soie indique une lame de Solingen, famille Knecht.

J'ai aussi vu cet An XI en vente, attribué aux Fusiliers de la Jeune Garde. J'ai aussi machinalement pensé à la Garde car je n'ai vu ce type de marquage que sur des armes de la Garde, mais il n'y a pas de 59e régiment dans la Garde. Dans l'armée napoléonienne ça ne peut correspondre qu'au 59ème régiment d'infanterie de ligne. Même si généralement ce n'était pas fait, les armes de la ligne devaient être marquées: lettre de la compagnie et numéro d'arme. Le règlement n'est pas respecté ici, et on peut faire plusieurs hypothèses pour ce marquage. Pour l'instant, la plus probable me semble être que "59.Rt. G3. 10."  puisse signifier "59 régiment de ligne, compagnie de grenadier du 3ème bataillon, arme n°10".
A noter que le décret du 8 floréal an VIII sur le marquage des armes ne doit pas être considéré comme l'Alpha et l'Omega des marquages de sabre briquet sous l'Empire. Les marquage de la Garde justement sont d'une autre nature et on ne connait pas encore le règlement qui les règle (voir GA n°454).
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Dim 19 Juin 2016 - 23:05

Bonsoir à tous,

Je reviens sur ce briquet An XI qui ne payait pas de mine. Sa restauration s’est achevée un 18 juin, jour de triste mémoire. Pour la première fois, j’ai tenté de mettre des éléments reconstitués dessus pour imager l’aspect qu’il pouvait avoir du temps de son service : un dragonne de grenadier de chez Armae et une cravate de fortune réalisée comme le font certains reconstituteurs, avec la même méthode que pour les pompons. J’ai n’ai hélas pas trouvé de modèles d’époque pour guider le travail. Il existait d’ailleurs peut-être plusieurs types de cravates, car je ne crois pas que ce soit réglementaire ?

La poignée de Klingenthal porte les poinçons de Bisch et Bick, contrôleurs, Krantz inspecteur, cette poignée aurait donc été contrôlée entre le 9 mars 1812 et le 1er aout 1814. On trouve également un poinçon F sur la poignée près du talon de la lame. Un autre poinçon F se trouve sur la soie de la lame. Cette lame non réglementaire est une fabrication de Solingen, de la famille Knecht qui a laissé son poinçon en grappe de raisins sur la soie. Cette lame est un peu plus fine et plus longue que la lame réglementaire d’un An XI (elle est de la taille pratiquée dans la Garde visiblement) et a un contre tranchant sur la pointe (on avait aussi un affinement de la pointe dans la Garde Impériale, mais encore plus marqué). Cette lame comporte d’un côté la grenade enflammée, de l’autre la mention de l’unité « Grenadier ». Cette mention de l’unité avait été réglementaire sous l’Ancien Régime, très courante pendant la Révolution, c’est une fantaisie sous l’Empire (et on la retrouvera même à nouveau sur des sabres de la Garde Royale puis de la Garde Impériale pendant les Cent Jours). La croisière est marquée "59.Rt. G3. 10.", marquage dont l’identification la plus probable me semble être : "59 régiment de ligne, compagnie de grenadier du 3ème bataillon, arme n°10". Pendant la période qui nous concerne, cette compagnie était engagée en Espagne. Ce marquage n’est pas réglementaire, sous l’Empire on ne trouve généralement que des armes de la Garde marquée (voir GA n°454). Le fourreau est un peu court pour cette longue lame, on peut se demander s’il est d’origine. Toutefois la lame étant complètement bloquée dans ce fourreau très sec, s’il y a eu changement il n’est pas d’hier. La chape est endommagée, mais devait être à bouton (comme dans la Garde Nationale... Ou la Garde Impériale).
Pour conclure, et avec toutes les précautions de mise, car il y a forcément des choses que ne sont que probables et qu’on ne peut certifier à 100%, ce sabre semble être un bon sabre de grenadier de la ligne du Premier Empire. Cette compagnie semble avoir un peu copié la Garde Impériale, ne serait-ce que pour l’enregistrement de ses armes, et le porteur de ce sabre, peut être un peu fier de son statut, a fait changer la lame pour une plus belle, d’une origine fort reconnue à l’époque.
Si on va plus loin dans les conjectures, et en prenant toujours des pincettes, on peut se demander si cette arme n’avait pas été attribuée à un caporal (1 à 6 sergents et fourrier, 7 à 14 les caporaux), mais je ne suis pas certain que la numérotation suivait ainsi la hiérarchie.

Finalement, ce briquet que personne ne regardait me réservait de bonnes surprises !

Place aux photos, pour commencer un petit avant / après:






Quelques poinçons de Klingenthal:





Le marquage de l'unité:


La comparaison de longueur avec un briquet classique, même manufacture, même période, lame d'origine:


Le contre tranchant:


Les gravures de la lame:





Une petite dernière spéciale dédicace pour Crevette et Curly, les aficionados de l'Empereur !  Laughing



De gauche à droite:
Fusilier du 70e de Ligne en 1813
Grenadier du 3e de Ligne en 1813
Tambour du 96e de Ligne en 1814
"Marie Louise" du 82e de Ligne en 1814

Bien cordialement.


Dernière édition par Cathelineau le Dim 19 Juin 2016 - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
nansouty
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 693
Age : 61
Localisation : Tasmanie orientale
Thème de collection : premier empire
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Dim 19 Juin 2016 - 23:12

Voici un très beau briquet, félicitations !
Est il possible d'avoir des photos de la chape et de la bouterolle ?
8)
Revenir en haut Aller en bas
alexandre12
Général de Brigade
Général de Brigade
avatar

Nombre de messages : 1110
Age : 18
Localisation : millau
Thème de collection : militaria allemand ww1
Date d'inscription : 28/04/2013

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Dim 19 Juin 2016 - 23:17

Bonsoir,
Que les gravures sont belles ! Une superbe rentrée et restauration !
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Dim 19 Juin 2016 - 23:26

nansouty a écrit:
Voici un très beau briquet, félicitations !
Est il possible d'avoir des photos de la chape et de la bouterolle ?
8)

La chape n'a rien de réglementaire pour un An XI:






Pour la bouterolle, je suis désolé je n'ai pas de photos de détail. J'en prendrai si besoin. La bouterolle est cassée en son bout et à été resserrée pour fermer:

Revenir en haut Aller en bas
Rednax
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 28
Localisation : Ile de France
Thème de collection : 1er Empire
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Dim 19 Juin 2016 - 23:29

Super surprise en effet ! Une pièce de choix pour ta collection !

Et belle remise en état !
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Dim 19 Juin 2016 - 23:30

alexandre12 a écrit:
Bonsoir,
Que les gravures sont belles ! Une superbe rentrée et restauration !

Merci !
Oui les gravures sont une belle surprise, le vendeur ne se doutait pas de ce que cachait le fourreau...

Elles sont bien plus fines que celles similaires sur un de mes briquets révolutionnaires (1767-90):





Dernière édition par Cathelineau le Lun 20 Juin 2016 - 6:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Dim 19 Juin 2016 - 23:33

Rednax a écrit:
Super surprise en effet ! Une pièce de choix pour ta collection !

Et belle remise en état !

Exactement, c'est la première fois que j'en vois un régimenté de la sorte, du Premier Empire c'est super ! Et gravé, c'est la cerise sur le gâteau...
Revenir en haut Aller en bas
leguetteur
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 286
Age : 70
Localisation : france
Thème de collection : sabre,epee,coiffure,france debut 19ème
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Lun 20 Juin 2016 - 15:08

bonjour,belle piéce bien regimentée ce qui est rare et beau travail de nettoyage,cordialement
Revenir en haut Aller en bas
leguetteur
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 286
Age : 70
Localisation : france
Thème de collection : sabre,epee,coiffure,france debut 19ème
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Lun 20 Juin 2016 - 15:09

bonjour,belle piéce bien regimentée ce qui est rare et beau travail de nettoyage,cordialement
Revenir en haut Aller en bas
leguetteur
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 286
Age : 70
Localisation : france
Thème de collection : sabre,epee,coiffure,france debut 19ème
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Lun 20 Juin 2016 - 15:09

bonjour,belle piéce bien regimentée ce qui est rare et beau travail de nettoyage,cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Lun 20 Juin 2016 - 20:01

Revenir en haut Aller en bas
Crabro0
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : Rhone-Alpes
Thème de collection : Sabre
Date d'inscription : 06/12/2014

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Lun 20 Juin 2016 - 21:19

Bonsoir,

Pour vous aider dans votre reconstitution d'une cravate d'époque

Sabre An XI de Pradier (époque Restauration) :





Sabre de Sous-officier d'infanterie (époque Consulat) :





Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Lun 20 Juin 2016 - 21:35

Merci !
Oui j'ai aussi des restes de fines cravate en feutre de ce type sur des Briquet "récents" avec d'ailleurs le même poinçon que le tien.
Mais je ne suis pas certain que les cravates étaient ainsi sous l'Empire, le style de sabre Consulat me semble plus probable. Comment est-elle réalisée ? Fils de laine cousus qui se son "dépieutés" ?

Elle ressemble un peu à celle-ci:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Mar 21 Juin 2016 - 12:27

Quelques destins de Grenadiers du 3e bataillon du 59e de ligne:

* Jean Pierre HEIDER: Armée des côtes de l'Océan, campagne de l'An XIV, 1806, 1807 et 1808 à la Grande Armée en Allemagne, Prusse et Pologne. 1809 à 1814 aux armées d'Espagne et du Portugal. Caporal en 1814. Passé à la Garde Impériale en avril 1815.

* Louis VOISINIET: même parcours jusqu'en 1814. Caporal en avril 1812, destitué en juillet. Blessé de deux coup de feu à la tête et 4 coups de baïonnette au corps le 22 juillet 1812 à Salamanque .En 1814 a aussi combattu en France. Licencié en juillet 1815.

* Claude Quentin GACOIN: même parcours jusqu'en 1813. Caporal le 31 juillet 1813, démissionnaire de ce grade le 3 aout suivant... En 1813 en Allemagne, en 1814 à Sarrelouis. Licencié en juillet 1815.

* François ROY: même parcours jusqu'à l'Espagne, blessé d'un coup de feu dans la partie postérieure du corps à Pampelune le 23 juillet 1813. Une partie de 1813 et 1814 en France. Déserteur en juillet 1815.

* André Victor FRENAUX: 1806 à 1808 à la Grande Armée en Allemagne, Prusse et Pologne, 1809 à 1814 en Espagne et au Portugal. Caporal le 20 juin 1814. Passé dans la Garde Impériale en avril 1815.

Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Mer 2 Nov 2016 - 17:11

Je me permets de revenir sur ce sabre du 59e régiment d'infanterie avec son étrange marquage régimentaire qui imite une pratique que l'on ne retrouve normalement que chez les Grenadiers de la Garde. En relisant un passage du livre d'Houssaye sur 1815 j'ai vu qu'il faisait référence à ce régiment: 292 soldats des 39e et 59e de Ligne déclarèrent qu'ils voulaient passer dans la Garde Impériale, menaçant de déserter si ce n'était pas le cas. Henry Houssaye ne dit rien sur la suite de l'Histoire.
Revenir en haut Aller en bas
dbiker
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
avatar

Nombre de messages : 6289
Age : 72
Localisation : vendée
Thème de collection : armes Fr. 19ème, Japon, Couteaux US ww2 et + si affinité
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Mer 2 Nov 2016 - 17:23

J'étais passé à côté.
Félicitation pour cette belle pièce
Revenir en haut Aller en bas
Crabro0
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : Rhone-Alpes
Thème de collection : Sabre
Date d'inscription : 06/12/2014

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Mer 11 Jan 2017 - 22:42

Bonsoir Cathelineau,

Comment avez vous fait pour noirci aussi bien le fourreau de votre briquet qui avait une couleur ocre ?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Mer 11 Jan 2017 - 22:48

Bonsoir,

Au cirage.

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Jeu 27 Avr 2017 - 19:07



Bonsoir,

Décidément, ce briquet n'a pas fini d'attiser ma curiosité !
Entre sa monture An XI (1812 - 1814) régimentée et sa lame gravée, plus longue et certainement plus ancienne de Solingen, il était assez inhabituel et on pouvait parfois douter de l'ancienneté du montage.
Mais j'ai peut-être un élément qui viendrait faire pencher la balance du côté d'un montage au sein du 59e régiment de ligne, et non d'un bricolage de collectionneur pour faire un beau sabre... Car en visitant un musée j'ai trouvé son frère !
Un autre briquet avec sa monture An XI, régimentée avec le même jeu d'outils "59. Rt. V2.23." ! Donc probablement une arme d'une compagnie de voltigeurs du régiment (le mien venant d'une compagnie de grenadiers). Le sabre du musée a une lame différente mais aussi plus longue que la normale, gravée (d'une allégorie de la Liberté), plus ancienne (Révolution), bleuie au tiers et peut-être aussi de Solingen.
Nous aurions donc deux sabres régimentés de compagnies d'élite du même régiment, tous deux avec une lame non réglementaire ornée et plus longue que la normale. Tout porte donc à croire qu'il y a eut une pratique commune au moins aux compagnies d'élite de ce régiment.
J'ai fais une demande pour accéder au sabre et/ou avoir des photos de détail. Il serait intéressant de voir les poinçons de la monture (le sabre est exposé trop loin pour les lire, même avec un zoom d'appareil photo) et les marquages de la lame.
Affaire à suivre !



Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Rednax
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 28
Localisation : Ile de France
Thème de collection : 1er Empire
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Jeu 27 Avr 2017 - 21:10

Superbe découverte ! Un beau briquet de voltigeur bien "customisé" aussi.

Vu de loin, les poinçons de la monture devraient être de Klingenthal mais un zoom serait en effet des plus appréciables.

À suivre!
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Jeu 27 Avr 2017 - 23:39

En effet. Wink
Napoléon avait supprimé le briquet aux voltigeurs, mais dans les faits ils le gardèrent et il me semble que ce n'est qu'à partir de 1813, quand des régiments sont recréés de toute pièce, que l'on voit des unités de voltigeurs sans briquets.
En 1814 Louis XVIII fait un petit cadeau à ces unités en leur donnant à nouveau le briquet.
Les choses restent ainsi il me semble pendant les Cent Jours et jusqu'à l'adoption du glaive.
La cravate en feutrine est plus tardive que celle en laine, mais je ne sais pas exactement de quand date la transition.
Ce marquage a pu être apposé sous l'Empire, les Cent Jours ou durant la Seconde Restauration durant la période 1820 (date où le régiment est recréé) / 1831 (arrivée du glaive). Les poinçons de l'exemplaire du musée permettront peut-être de trancher, s'ils sont de la Restauration (s'ils sont de l'Empire le mystère restera).

En tout cas, il semble confirmé que la pratique était répandue dans les compagnies d'élites du 59e de Ligne et qu'il ne s'agit donc pas d'un remontage de costumier ou de collectionneur. C'est une confirmation fort plaisante !


Dernière édition par Cathelineau le Ven 28 Avr 2017 - 12:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
dbiker
Je fais partie des murs
Je fais partie des murs
avatar

Nombre de messages : 6289
Age : 72
Localisation : vendée
Thème de collection : armes Fr. 19ème, Japon, Couteaux US ww2 et + si affinité
Date d'inscription : 09/10/2011

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Jeu 27 Avr 2017 - 23:40

Bravo, Belle pioche
On est bien souvent trop rapide à dire "remontage"
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Mer 3 Mai 2017 - 14:38

Bonjour,

En effet dbiker, et il est exceptionnel d'avoir la chance de tomber deux fois sur le même cas de figure pour le prouver.  Wink



Sabre de voltigeur du 59e:
J'ai reçu quelques clichés du Musée: B étoilé dans un ovale du lieutenant-colonel Borson, inspecteur de la manufacture de Klingenthal du 1er aout 1814 au 1er septembre 1816. Le B lauré du contrôleur de 1ère classe Bisch, il utilisa ce poinçon entre 1812 et mai 1815. En recoupant les deux on peut en conclure que ce sabre fut produit entre le 1er aout 1814 (Première Restauration) et mai 1815 (Cent Jours).

Sabre de grenadier du 59e:

Mon propre sabre de ce régiment, portant un marquage similaire, vient de la même manufacture et est datable entre le 9 mars 1812 (Premier Empire) et le 1er aout 1814 (Première Restauration).

Donc il semble possible que cette pratique au 59e régiment puisse dater :
- De la Première Restauration
- Des Cent Jours de Napoléon (où des hommes du régiment se font remarquer en demandant à entrer dans la Garde, faute de quoi ils préféreraient déserter. L'étude du registre matricule montre d'ailleurs que certains voltigeurs et grenadiers passèrent bien dans la Garde)
- De la Seconde Restauration entre 1820 (retour du mot "régiment") et 1831 (passage au glaive).



L'utilisation sur le sabre de voltigeur d'une lame révolutionnaire avec allégorie de la Liberté tenant un bonnet phrygien peut cependant faire plus penser aux Cent Jours de Napoléon qu'aux deux autres créneaux sous le règne des Bourbons.

Votre avis sur la question m'intéresse grandement !

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Jeu 4 Mai 2017 - 11:15



Êtes-vous d'accord avec moi pour dire que ce type de cartouche rectangulaire et ces décors de trophées sont caractéristiques de Solingen ?
Revenir en haut Aller en bas
Rednax
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 28
Localisation : Ile de France
Thème de collection : 1er Empire
Date d'inscription : 28/12/2015

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Ven 5 Mai 2017 - 18:39

Alors que dire de tout cela:

-que malheureusement, il n'y a pas assez d'indices pour dater la pratique de donner un matricule aux sabres au 59ème de ligne. Cela ne date pas de la 1ère restauration car le régiment est dissous. Et cela ne peut pas dater de la 2nde car le 59ème devient la légion départementale de l'Oise jusqu'en 1820.
Donc pendant l'Empire, pendant les 100 jours, ou après 1820.

-le cartouche au talon de la lame du voltigeur ne me semble pas être le cartouche traditionnel de Solingen. Quant à ce type de décors, j'ai tendance à penser qu'il a été réalisé par tous les graveurs de l'époque (effet de mode).

Une hypothèse:
Peut-être 100 jours: Sachant que le régiment a dû être reconstitué et réarmé, le montage de briquet avec des lames de toute provenance peut justifier que ces 2 briquets du 59ème n'aient pas des lames réglementaires...

Tu vas pouvoir poursuivre l'enquête ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Dim 7 Mai 2017 - 18:59

Salut,

Effectivement, j'avais omis la dissolution de 1814.
Il y a donc trois périodes possibles pour cette façon de régimenter les sabres du 59e de Ligne:
- Pendant l'Empire et les Cent Jours
- Seulement pendant les Cent Jours
- Sous la Restauration entre 1820 et l'adoption du glaive modèle 1831.

Je ne pense pas que les lames anciennes soient le résultat de la pénurie durant les Cent Jours. Cela voudrait dire que des montures poinçonnées sortaient sans lames de Klingenthal, j'en doute fort. Pour moi le régiment a bien reçu des briquets complets et a fait changer les lames par fantaisie. Des lames plus longues, plus belles (gravées, parfois dorées et bleuies) et parfois correspondant à l'unité d'élite concernée (marquage "Grenadier" et grenade enflamée). Ces lames de fabrications plus anciennes ont pu faire l'objet d'achats à des fourbisseurs privés au sein d'unités (les compagnies d'élite ?) ou à titre individuel. Un mode au sein de l'unité, consistant à se payer une belle lame quand on arrive dans une compagnie d'élite, n'est pas à exclure.

Pour l'origine de la lame, j'attends de meilleurs clichés des marquages et j'ai demandé un cliché du dos de la lame. On verra s'il y a un marquage ou l'entrelacs de Solingen par exemple.

Par contre l'allégorie de la Liberté portant dans sa main le bonnet phrygien ça fait quand même très connoté politiquement. La référence à la Révolution (époque dont date la lame) est évidente. Et je doute que ce fut apprécié sur la période 1820 / 1831 entre les règnes de Louis XVIII et surtout de Charles X. Maintenant il est possible qu'on n'ait pas vérifié chaque détail et que ce symbole sur la lame d'un voltigeur soit passé inaperçu.
Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Ici, c'est chez moi !
Ici, c'est chez moi !
avatar

Nombre de messages : 2863
Age : 30
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    Lun 8 Mai 2017 - 20:35

Trois unités bien distinctes portant le numéro 59 :
Les notices que l’on trouve sur le net et qui évoquent la disparition du 59e de Ligne pendant la Première Restauration sont allées trop vite en besogne.
En fait le 59e existe sous l’Empire, puis pendant la Première Restauration prend le numéro 55e
A la l’inverse, le 63e de Ligne prend le numéro 59 pendant cette Première Restauration.
Pendant les Cent Jours, chaque régiment retrouve le numéro qu’il avait avant la Première Restauration.
Nous avons donc deux unités différentes : le 59e du Premier Empire et des Cent Jours et le 59e de la Première Restauration.
Les deux unités ne sont jamais créées ex-nihilo mais ne sont que des changements de numéro et des regroupements d’unités.

Le 59e de la Première Restauration :

Fait intéressant pour le 59e de la Première Restauration, il est composé de l’ex-63e de Ligne, d’un bataillon de l’ex-151e de Ligne, de deux bataillons de l’ex-143e de Ligne mais aussi du 13e Régiment de Tirailleurs de la Garde. C’est du moins ce qui est écrit en première page du registre matricule pour cette période. Mais si on regarde les tableaux du registre on remarque que l’origine des soldats est bien plus variée encore : divers régiments d’infanterie de ligne (dont au moins de l’ex-59e, pour simplifier…) et de la légère, artillerie à pied, a cheval, de la Jeune Garde ou de marine, sapeurs, mineurs, ouvriers du génie, train des équipages, 2e régiment étranger, cavalerie (chasseurs, cuirassiers, hussards…), hussards de la Garde, Voltigeurs de la Jeune Garde (1er, 2e ,3e ,  4e, 5e , 7e , 9e , 10e, 12e, 13e régiments), Flanqueurs de la Jeune Garde, Tirailleurs de la Jeune Garde (13e), 4e régiment de Chasseurs de la Moyenne Garde (au moins un), Fusilier Chasseur de la Garde (un cuisinier)…
Quantitativement, les soldats de l’ex-Jeune Garde, et tout particulièrement les ex-Voltigeurs de la Jeune Garde, sont très présent dans le 59e de la Première Restauration.  Peu de tous ces nouveaux arrivants intégrèrent les compagnies d’élite du régiment, et les rares élus étaient généralement issus de l’infanterie de Ligne ou du 2e régiment étranger.
On remarque l’habitude sur le registre de préciser le numéro de la compagnie d’élite (exemple : 2e Grenadiers) et non de préciser la compagnie et le bataillon comme pour les compagnies du centre. Façon de faire qui correspond à celle du marquage de croisière.

Le 59e du Premier Empire et des Cent Jours
Pendant les Cent Jours cette unité a intégré beaucoup de nouveaux en Mai 1815 mais dans l’urgence le registre a été rempli à la va vite et on ne sait rien de leur parcours antérieur. Vu l’âge beaucoup devaient être de simples conscrits.

Le 59e de 1820 à 1831 :

Il s’agit aussi d’une nouvelle unité, les deux régiments précédent ayant perdu beaucoup de monde après Waterloo par désertion, ou plutôt une sorte de démobilisation spontanée. Les restants furent massivement licenciés. La 83e Légion de la Vienne, qui redevient 59e de ligne en 1820 et donc une troisième unité bien distincte des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Briquet an XI régimenté    

Revenir en haut Aller en bas
 
Briquet an XI régimenté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etes-vous plutôt briquet ou allumettes ?
» Si vous cherchez un bon briquet à pipe...
» Une Pipe, un tabac, un briquet
» Avis sur briquet à pipe
» Entretenir un briquet vintage fuyard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Les guerres anciennes :: Les guerres des périodes Napoléoniennes et de la 3ème République :: Armes blanches-
Sauter vers: