le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

La bourse PassionMilitaria est fermée!

Merci à tous les participants.



Rejoignez la page officielle PassionMilitaria sur Facebook !

C'est par ici !



Partagez | 
 

 Le regime disciplinaire des Sections d Exclus Metropolitains et Coloniaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zephyr1832
Major
Major


Nombre de messages : 239
Localisation : ales
Thème de collection : troupes recrutees dans les prisons
Date d'inscription : 13/05/2014

MessageSujet: Le regime disciplinaire des Sections d Exclus Metropolitains et Coloniaux   Dim 1 Mai 2016 - 21:52

Aux lendemains de la defaite de 1870,l affirmation par le legislateur du caractere universel du service arme posa le probleme de l utilisation des condamnes aux longues peines,bannis des forces armees par l ordonnance royale de 1818.
Les textes sur le recrutement (1889,1900,1905,1910,1912,1923,1928) ont donc integre et maintenu dans les institutions militaires disciplinaires non combattantes, les "Sections d Exclus Métropolitains et Coloniaux", toute la faune des condamnes aux peines d exclusion, astreints cependant a de peu enthousiasmantes prestations de travaux publics au profit des armees de terre et de mer.Condamnes a au moins deux ans de prison,les exclus, dont le sort penal a été traite par les tribunaux correctionnels et les cours d assises (loi du 21 mars 1905) sont ages de 22 a 48 ans.Ils sont regroupes au sein de sections de corps d armee,en general une section par CA.Apres la soustraction des individus les plus dangereux,des reformes et des malades mentaux,l effectif moyen annuel ne depasse pas 600 individus réellement aptes.On atteindra cependant le pic de 4000 hommes en 1914-1918.
Deux depots fonctionnent sur les citadelles d Oléron et de Collioure.La Marine regroupe les "promus",detestes par la population,sur le port de Mers el Khebir, ou ils sont utilises pour les travaux les plus rebutants des arsenaux.Les moyens de securite requis sont importants tant pour la traversee que pour la surveillance des bâtiments affectes au logement des exclus.Brigades de Gendarmerie equipees de fusils mitrailleurs et compagnies de Zouaves ou de Tirailleurs se partagent la mission ingrate de surveiller les exclus,les bataillons d Afrique ayant été juges inaptes a l accomplissement de ces missions a cause des réseaux de complicite.
Les "incorrigibles" sont diriges sous l escorte de Spahis,autorises a sabrer les fuyards,vers le penitencier d Ain el Hadjar,ou des surveillants eprouves se chargent de "mater" ceux qui veulent "jouer au dur".A Ain Sefra,une tres redoutable section speciale a carte blanche pour "redresser" les elements les plus coriaces,et cela a n importe quel prix.
En 1914,de nombreux exclus demandent a s engager au sein des bataillons de marche d infanterie legere d Afrique (BMILA) qui débarquent a Marseille et a Bordeaux.Beaucoup perissent en avril 1915,lors de l attaque aux gaz menee par les Allemands sur les positions d Ypres.
En Guyane et en Nouvelle Caledonie,transportes et relegues demandent a rejoindre le front afin de beneficier du droit au retour.Cependant,la moitie seulement ont recu une veritable instruction militaire ("Joyeux",legionnaires,tirailleurs autochtones).En outre, la quasi totalite ont subi une peine sous les drapeaux.Les parlementaires sont divises en deux camps,les "humanitaires",qui défendent le principe du rachat par les armes,le "bapteme du sang",et les "securitaires" qui invoquent le respect de l ordre public et des lois sur le recrutement.Les premiers rappellent le role heroique de quelques bagnards lors du siege de Toulon en 1793-un condamne avait eteint une meche allumee par les Anglais- et les seconds relatent avec force détails la sanglante revolte de Guyane en 1894-qui avait fait une vingtaine de morts-au cours de laquelle des bagnards anarchistes, dont le fameux Julien Mazarguil du 3eme BILA,avaient massacre cinq gardiens.
Le Ministere de la Guerre  aura le dernier mot.Seuls les condamnes ayant effectue la totalite de leur peine,peine des travaux forces et temps equivalent de relegation a cause de l obligation du doublage,auront le droit de servir en France,dans l armee territoriale.Et une seule section coloniale d exclus sera réellement utilisee pour effectuer des travaux de defense....en prevision d un eventuel debarquement allemand en Guyane!
Revenir en haut Aller en bas
JLUC
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 54
Localisation : Paris
Thème de collection : Infanterie coloniale et médailles
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: Le regime disciplinaire des Sections d Exclus Metropolitains et Coloniaux   Ven 6 Mai 2016 - 22:07

Bonsoir Zephyr1832,

Merci pour ce sujet que j'ai lu avec grand plaisir.
Très intéressant et totalement inconnu pour ma part.
Cordialement,
JLUC
Revenir en haut Aller en bas
marne14
Maréchal
Maréchal
avatar

Nombre de messages : 2161
Localisation : Breizh dizalc'h
Thème de collection : 14-18
Date d'inscription : 15/11/2015

MessageSujet: Re: Le regime disciplinaire des Sections d Exclus Metropolitains et Coloniaux   Sam 7 Mai 2016 - 11:32

Bonjour Zéphyr,

Ces sujets sont bien intéressants !

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
zephyr1832
Major
Major


Nombre de messages : 239
Localisation : ales
Thème de collection : troupes recrutees dans les prisons
Date d'inscription : 13/05/2014

MessageSujet: Re: Le regime disciplinaire des Sections d Exclus Metropolitains et Coloniaux   Sam 1 Juil 2017 - 14:13

En 1939-1940,le ministere de la Guerre,alerte par les excès commis par les exclus au sein des BILA,se decide a ramener sur l AFN les recrues les plus douteuses de l armee.
Si certains condamnes politiques et syndicaux sont verses au sein des régiments de pionniers,la masse des "droit commun" est reroupee au sein des compagnies spéciales de travailleurs militaires et des groupes de travailleurs français.
En fait,il s agit d une veritable mixture ou des voyous confirmes côtoient des cas sociaux,des anarchistes et des marginaux.Etroitement surveillees par Vichy,ces cohortes douteuses deviennent des lieux de complot permanent soutenus par la resistance qui manque de recrues.Le debarquement americain en AFN entrainera la disparition de ces unites,dont les membres connaitront les sorts les plus divers:FFL,Phalange Africaine,PCF et meme unites de l US Marines debarquees en Italie....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le regime disciplinaire des Sections d Exclus Metropolitains et Coloniaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le regime disciplinaire des Sections d Exclus Metropolitains et Coloniaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des infos sur ses regime,l'alimentation,les exercices etc...
» sly et le regime culturiste
» Mon "pseudo" regime mon cholesterol et manger équilibré
» reglage vis bas et haut regime
» comment ameliorè les perfs a bas regime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Les guerres anciennes :: Les guerres des périodes Napoléoniennes et de la 3ème République-
Sauter vers: