le Forum Passion-Militaria

le Forum Passion-Militaria

Le forum PassionMilitaria, n°1 en langue française dans le monde !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  PM'AriaPM'Aria  PM sur FacebookPM sur Facebook  

Le forum PassionMilitaria et Uniformes Magazine sont désormais partenaires !

Cliquez ici !



Opening of our new international zone !

Juste here



Partagez | 
 

 Sabre briquet des légions départementales 1815-1820

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CAVE CANEM
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 586
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes du XVIIIè siècle
Date d'inscription : 16/12/2013

MessageSujet: Sabre briquet des légions départementales 1815-1820   Mar 12 Avr 2016 - 23:55

Bonjour,



Cordialement
Philippe


Dernière édition par CAVE CANEM le Dim 8 Mai 2016 - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
patrice13
Adjudant
Adjudant


Nombre de messages : 180
Localisation : 13
Thème de collection : aucun
Date d'inscription : 19/08/2015

MessageSujet: Re: Sabre briquet des légions départementales 1815-1820   Mer 13 Avr 2016 - 8:21

Bonjour Philippe

Merci pour ce bel exposé, un sujet qui m'intéresse tout particulièrement, voici le mien

Revenir en haut Aller en bas
Cathelineau
Maréchal
Maréchal


Nombre de messages : 2454
Age : 29
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2012

MessageSujet: Re: Sabre briquet des légions départementales 1815-1820   Mer 13 Avr 2016 - 9:20

Bonjour,

Très bel exposé !
Marquage de Légion départementale c'est probable. Tout comme un marquage de Légion de la Garde Nationale (car on trouve ce type de marquage sur des armes postérieures au rétablissement des régiments classiques). Si les deux (Ligne et Garde Nationale) avaient appliqué ce type de marquage on peut supposer qu'on verrait beaucoup plus de briquets de ce genre (quoique...).

Citation :
Sur la branche de garde figurent plusieurs poinçons de contrôle, côté droit le B étoilé du commandant Borson ( Inspecteur 1814-1816)

Ne serait-ce pas plutôt à gauche le Chef de Bataillon Bureau, directeur entre 1818 et 1822 ?
Du coup ça calerait chronologiquement ce sabre entre ces deux dates et annulerait l'hypothèse des marquages de transition entre Empire et Restauration.

Par contre dommage que tu n'ais aucun marquage de manufacture sur la lame car ça fait des années que je cherche à savoir d'où viennent ces deux poinçons ! Le B étoilé sans ovale ni cercle (du coup pas sur du tout que ce soit Borson) et le N en cursif... J'ai un briquet An XI qui a ces poinçons sur le talon de la lame et sur la poignée:





Étrange donc que le tien ne les ait que sur la lame et que la poignée soit bien de Klingenthal... Ne peut-on pas supposer ces poinçons soient d'une autre manufacture et que poignée et lame n'aient pas été montées ensemble d'origine ?

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
CAVE CANEM
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 586
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes du XVIIIè siècle
Date d'inscription : 16/12/2013

MessageSujet: Re: Sabre briquet des légions départementales 1815-1820   Mer 13 Avr 2016 - 14:30

Bonjour,
le poinçon de Bureau est différent, B étoilé entouré d'une couronne
Cordialement
Philippe


Dernière édition par CAVE CANEM le Dim 8 Mai 2016 - 12:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
curly red ryder
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 1953
Localisation : Bourgogne
Thème de collection : baïonnettes
Date d'inscription : 15/11/2014

MessageSujet: Re: Sabre briquet des légions départementales 1815-1820   Mer 13 Avr 2016 - 14:59

" - Il sera formé une légion dans chaque département.
- Chaque légion prendra le nom du département où elle sera formée.
- Chaque légion se composera d'un état-major, de deux bataillons d'infanterie de ligne, d'un bataillon de chasseurs à pied, de trois cadres de compagnies formant le dépôt. On pourra y ajouter une compagnie d'éclaireurs et une compagnie d'artillerie."

La numérotation des départements français est largement postérieure à cette période, il n'est pas indiqué que la légion prendra le numéro du département mais le nom du département, ainsi pour le département de l'Ain il s'agit de la Légion de l'Ain et pas de la légion 01....
Revenir en haut Aller en bas
CAVE CANEM
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 586
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes du XVIIIè siècle
Date d'inscription : 16/12/2013

MessageSujet: Re: Sabre briquet des légions départementales 1815-1820   Mer 13 Avr 2016 - 15:04

...
Cordialement
Philippe


Dernière édition par CAVE CANEM le Dim 8 Mai 2016 - 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
CAVE CANEM
Lieutenant
Lieutenant


Nombre de messages : 586
Localisation : Bretagne
Thème de collection : Armes du XVIIIè siècle
Date d'inscription : 16/12/2013

MessageSujet: Re: Sabre briquet des légions départementales 1815-1820   Mer 13 Avr 2016 - 15:10

curly red ryder a écrit:
" - Il sera formé une légion dans chaque département.
- Chaque légion prendra le nom du département où elle sera formée.
- Chaque légion se composera d'un état-major, de deux bataillons d'infanterie de ligne, d'un bataillon de chasseurs à pied, de trois cadres de compagnies formant le dépôt. On pourra y ajouter une compagnie d'éclaireurs et une compagnie d'artillerie."

La numérotation des départements français est largement postérieure à cette période, il n'est pas indiqué que la légion prendra le numéro du département mais le nom du département, ainsi pour le département de l'Ain il s'agit de la Légion de l'Ain et pas de la légion 01....

Voici la liste des légions départementales avec leur numéro d'ordre, à l'origine, en 1815 puis leur transformation en régiments d'infanterie.

   1re Légion de l'Ain, qui deviendra le 1er régiment d'infanterie de ligne en 1820
   2e Légion de l'Aisne, qui deviendra le 2e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   3e Légion de l'Allier, qui entrera dans la composition du 3e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   4e Légion des Basses-Alpes, qui deviendra le 2e régiment d'infanterie légère en 1820
   5e Légion des Hautes-Alpes, qui deviendra le 3e régiment d'infanterie légère en 1820
   6e Légion de l'Ardèche, qui deviendra le 4e régiment d'infanterie légère en 1820
   7e Légion des Ardennes, qui deviendra le 1er régiment d'infanterie légère en 1820
   8e Légion de l'Ariège, qui deviendra le 5e régiment d'infanterie légère en 1820
   9e Légion de l'Aube, qui entrera dans la composition du 4e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   10e Légion de l'Aude, qui entrera dans la composition du 41e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   11e Légion de l'Aveyron, qui entrera dans la composition du 5e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   12e Légion des Bouches-du-Rhône, qui deviendra le 6e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   13e Légion du Calvados, qui deviendra le 7e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   14e Légion du Cantal, qui entrera dans la composition du 8e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   15e Légion de la Charente, qui deviendra le 42e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   16e Légion de la Charente-Inférieure, qui entrera dans la composition du 43e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   17e Légion du Cher, qui entrera dans la composition du 9e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   18e Légion de la Corrèze, qui entrera dans la composition du 10e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   19e Légion de la Côte-d'Or, qui deviendra le 11e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   20e Légion des Côtes-du-Nord (volontaires des Côtes-du-Nord), qui entrera dans la composition du 59e régiment d'infanterie de ligne en 1820 et qui formera le 12e régiment d'infanterie de ligne la même année.
   21e Légion de la Creuse, qui deviendra le 6e régiment d'infanterie légère en 1820
   22e Légion de la Dordogne, qui deviendra le 13e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   23e Légion du Doubs, qui entrera dans la composition du 44e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   24e Légion de la Drôme, qui entrera dans la composition du 5e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   25e Légion de l'Eure, qui deviendra le 14e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   26e Légion de l'Eure-et-Loir, qui deviendra le 45e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   27e Légion du Finistère, qui deviendra le 15e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   28e Légion du Gard (Régiment royal du Gard), qui deviendra le 16e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   29e Légion de la Haute-Garonne (2e bataillon de chasseurs Marie-Thérèse), qui deviendra le 17e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   30e Légion du Gers, qui entrera dans la composition du 18e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   31e Légion de la Gironde (chasseurs d'Angoulême), qui entrera dans la composition du 49e régiment d'infanterie de ligne en 1820 et qui formera le 19e régiment d'infanterie de ligne la même année.
   32e Légion de l'Hérault (chasseurs de l'Hérault), qui deviendra le 20e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   33e Légion d'Ille-et-Vilaine (volontaires de Plancoët), qui entrera dans la composition du 41e régiment d'infanterie de ligne en 1820 , qui formera le 21e régiment d'infanterie de ligne la même année
   34e Légion de l'Indre, qui entrera dans la composition du 9e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   35e Légion d'Indre-et-Loire, qui deviendra le 46e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   36e Légion de l'Isère, qui deviendra le 22e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   37e Légion du Jura, qui deviendra le 7e régiment d'infanterie légère en 1820
   38e Légion des Landes, qui entrera dans la composition du 18e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   39e Légion de Loir-et-Cher, qui entrera dans la composition du 47e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   40e Légion de la Loire, qui deviendra le 8e régiment d'infanterie légère en 1820
   41e Légion de la Haute-Loire, qui deviendra le 9e régiment d'infanterie légère en 1820
   42e Légion de la Loire-Inférieure (légion de Lamballe), qui deviendra le 23e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   43e Légion du Loiret, qui deviendra le 48e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   44e Légion du Lot, qui entrera dans la composition du 49e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   45e Légion de Lot-et-Garonne, qui entrera dans la composition du 50e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   46e Légion de la Lozère (miquelets de la Lozère), qui entrera dans la composition du 10e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   47e Légion de Maine-et-Loire, qui deviendra le 24e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   48e Légion de la Manche, qui entrera dans la composition du 43e régiment d'infanterie de ligne en 1820 et qui formera le 25e régiment d'infanterie de ligne la même année.
   49e Légion de la Marne, qui deviendra le 51e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   50e Légion de la Haute-Marne, qui deviendra le 11e régiment d'infanterie légère en 1820
   51e Légion de la Mayenne, qui deviendra le 12e régiment d'infanterie légère en 1820
   52e Légion de la Meurthe, qui deviendra le 52e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   53e Légion de la Meuse, qui deviendra le 53e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   54e Légion du Mont-Blanc formée de la légion du Mont-Blanc. En raison du deuxième traité de Paris la France se sépare du département du Mont-Blanc.
   54e Légion de la Corse, formée avec les bataillons de chasseurs corses, qui deviendra le 10e régiment d'infanterie légère en 1820
   55e Légion du Morbihan (1er bataillon de volontaires bretons), qui deviendra le 26e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   56e Légion de la Moselle, qui deviendra le 27e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   57e Légion de la Nièvre, qui entrera dans la composition du 3e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   58e Légion du Nord (formé du régiment du Nord) qui formera les 28e et 29e régiments d'infanterie de ligne en 1820
   59e Légion de l'Oise, qui deviendra le 30e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   60e Légion de l'Orne, qui deviendra le 31e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   61e Légion du Pas-de-Calais, qui entrera dans la composition du 44e régiment d'infanterie de ligne en 1820 et qui formera le 32e régiment d'infanterie de ligne la même année.
   62e Légion du Puy-de-Dôme, qui deviendra le 33e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   63e Légion des Basses-Pyrénées, qui deviendra le 12e régiment d'infanterie légère en 1820
   64e Légion des Hautes-Pyrénées, qui deviendra le 14e régiment d'infanterie légère en 1820
   65e Légion des Pyrénées-Orientales (2 bataillons de chasseurs royaux), qui deviendra le 15e régiment d'infanterie légère en 1820
   66e Légion du Bas-Rhin, qui deviendra le 34e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   67e Légion du Haut-Rhin, qui deviendra le 35e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   68e Légion du Rhône, qui deviendra le 54e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   69e Légion du Haute-Saône, qui deviendra le 16e régiment d'infanterie légère en 1820
   70e Légion de Saône-et-Loire, qui deviendra le 36e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   71e Légion de la Sarthe (2 bataillons de volontaires bretons), qui deviendra le 37e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   72e Légion de la Seine, qui entrera dans la composition du 47e régiment d'infanterie de ligne en 1820 et qui formera les 38e et 55e régiment d'infanterie de ligne la même année.
   73e Légion de la Seine-et-Marne, qui deviendra le 56e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   74e Légion de la Seine-et-Oise, qui deviendra le 38e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   75e Légion de la Seine-Inférieure, qui entrera dans la composition du 49e régiment d'infanterie de ligne en 1820 et qui formera le 39e régiment d'infanterie de ligne la même année.
   76e Légion des Deux-Sèvres, qui entrera dans la composition du 4e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   77e Légion de la Somme, qui deviendra le 40e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   78e Légion du Tarn, qui deviendra le 57e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   79e Légion du Tarn-et-Garonne, qui deviendra le 58e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   80e Légion du Var (3e bataillon Royal-Louis), qui deviendra le 17e régiment d'infanterie légère en 1820
   81e Légion du Vaucluse (2e bataillon Royal-Louis), qui deviendra le 18e régiment d'infanterie légère en 1820
   82e Légion de la Vendée, qui entrera dans la composition du 8e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   83e Légion de la Vienne, qui entrera dans la composition du 59e régiment d'infanterie de ligne en 1820
   84e Légion de la Haute-Vienne, qui deviendra le 19e régiment d'infanterie légère en 1820
   85e Légion des Vosges, qui deviendra le 20e régiment d'infanterie légère en 1820
   86e Légion de l'Yonne, qui deviendra le 60e régiment d'infanterie de ligne en 1820

Cordialement
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
curly red ryder
Général d'Armée
Général d'Armée


Nombre de messages : 1953
Localisation : Bourgogne
Thème de collection : baïonnettes
Date d'inscription : 15/11/2014

MessageSujet: Re: Sabre briquet des légions départementales 1815-1820   Mer 13 Avr 2016 - 15:57

OK Boss!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sabre briquet des légions départementales 1815-1820   Aujourd'hui à 9:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Sabre briquet des légions départementales 1815-1820
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sapeur des chasseurs de la Garde MM
» pour les amoureux du 1er empire
» Etes-vous plutôt briquet ou allumettes ?
» Si vous cherchez un bon briquet à pipe...
» Repas Lange &Sohne, 1815 MOONPHASE >>>

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Forum Passion-Militaria :: Les guerres anciennes :: Les guerres des périodes Napoléoniennes et de la 3ème République :: Armes blanches-
Sauter vers: